législatives Belgique 26 mai

Dans le monde...

législatives Belgique 26 mai

Message par com_71 » 22 Mars 2019, 20:40

Le 4 pages électoral des camarades de Lutte Ouvrière, dans le Hainaut.
http://lutte-ouvriere.be/wp-content/upl ... line-1.pdf
L’intérêt ne pense pas, il calcule. Les motifs sont ses chiffres. K. Marx, « Débats sur la loi relative au vol de bois » 1842.
Avatar de l’utilisateur
com_71
 
Message(s) : 2656
Inscription : 12 Oct 2002, 00:14

Re: législatives Belgique 26 mai

Message par com_71 » 07 Avr 2019, 23:24

L’intérêt ne pense pas, il calcule. Les motifs sont ses chiffres. K. Marx, « Débats sur la loi relative au vol de bois » 1842.
Avatar de l’utilisateur
com_71
 
Message(s) : 2656
Inscription : 12 Oct 2002, 00:14

Re: législatives Belgique 26 mai

Message par Gayraud de Mazars » 09 Avr 2019, 10:37

Salut camarades,

La réunion publique du 6 avril 2109 à Mons
Intervention d'Isabel Destrument
publié par Lutte ouvrière en Belgique, le 8 avril 2019

http://lutte-ouvriere.be/?p=3203

Je suis aussi de près les efforts du Parti Communiste de Belgique - Communistische Partij van België avec mon vieux camarade René Andersen, marxiste révolutionnaire depuis le début des années 60, candidat du PCB aux législatives sur Charleroi-Thuin, liste 22...

Le PCB a remercié toutes celles, tous ceux qui nous ont permis de réaliser cela [la candidature] en signant le formulaire de parrainage. Il nous fallait 900 signatures. Nous en avons récolté 1500 !

Fraternellement,
GdM
"Un seul véritable révolutionnaire dans une usine, une mine, un syndicat, un régiment, un bateau de guerre, vaut infiniment mieux que des centaines de petits-bourgeois pseudo-révolutionnaires cuisant dans leur propre jus."
Avatar de l’utilisateur
Gayraud de Mazars
 
Message(s) : 503
Inscription : 23 Avr 2014, 12:18

Re: législatives Belgique 26 mai

Message par com_71 » 09 Avr 2019, 11:27

Gayraud de Mazars a écrit :Je suis aussi de près les efforts du Parti Communiste de Belgique - Communistische Partij van België


Pour le vrai changement ! Ça c'est un programme de classe !
https://www.facebook.com/F%C3%A9d%C3%A9 ... 145859514/

Il y a aussi l'hommage appuyé à Marcel Paul, ministre de la production industrielle, en France, du 21 novembre 1945 jusqu'à décembre 1946, successivement dans les gouvernements du Général de Gaulle, de Félix Gouin et de Georges Bidault. C'était l'époque de "la grève c'est l'arme des trusts" et du discours de Waziers de Maurice Thorez.
http://www2.port.ac.uk/special/france18 ... 543,en.pdf
L’intérêt ne pense pas, il calcule. Les motifs sont ses chiffres. K. Marx, « Débats sur la loi relative au vol de bois » 1842.
Avatar de l’utilisateur
com_71
 
Message(s) : 2656
Inscription : 12 Oct 2002, 00:14

Re: législatives Belgique 26 mai

Message par Plestin » 22 Mai 2019, 04:19

Un reportage sur Télésambre :

https://www.telesambre.be/lutte-ouvriere


Infos locales / petit parti / lutte ouvrière / présentation

"Lutte ouvrière"
Publié le 21 mai 2019 - Ajouté par Laurence Ermel
Charleroi


Nous continuons notre présentation des petits partis avec les candidats de « Lutte ouvrière ». Une liste qui n’a d’autre ambition que de bousculer les idées, un peu à l’image de ce que les jeunes ont fait pour le climat ou les gilets jaunes pour les droits sociaux. Ils vont de portes en portes, ils étaient à Gosselies, nous les avons suivis. Les personnes rencontrés étaient majoritairement dans l'empathie.

Michel, Ute et Beniamino sont trois candidats de la liste "lutte ouvrière". Le portes à portes et les march sont leur quotidien. La plupart du temps, la discussion commence par une petite présentation. Le mouvement "lutte ouvrière" est une formation trotskiste, connue en France grâce à des figures comme Arlette Laguiller. Il a à coeur de tenir le drapeau du communisme révolutionnaire.

Une campagne au diapason des électeurs

Les candidats présents sur la liste sont tous des travailleurs. Certains ont participé au mouvement des gilets jaunes et saluent l’action des jeunes pour le climat. Michel Woodbury, l'un des candidats « lutte ouvrière » est convaincu que ces luttes ne servent pas à rien. "ceux qui ont eu le courage de relever la tête, et de se défendre depuis plusieurs mois, ont permis à des millions de personnes de relever la tête depuis au moins moralement. C'est plus facile d'évoquer la nécessité de se défendre ensemble collectivement".

Ute Kalthoff une candidate hennuyère trouve la campagne très intéressante, les contacts sont bons et les discussions très riches "on a des témoignages sur les conditions de vie et de travail qui se dégradent et c'est vraiment impressionnant."

Ces candidats au diapason des électeurs, proposent aussi des solutions.

Vive le capital sympathie

Pour lutter contre le capitalisme, ces candidats propose de changer le rapport de force. Le chômage galopant exige des mesures urgentes "il faut interdire les licenciements dans des entreprises comme Fortis ou Proximus, mais il faudrait une mobilisation puissante pour imposer une égalité de salaire pour tous."

Les élections ne changeront rien pour ces candidats, le vrai pouvoir est celui de la lutte ouvrière, la vraie. Et le seul capital éligible pour eux est celui de sympathie qu’ils récoltent auprès de la population.


Remarques :

Gosselies : ville ouvrière de la banlieue de Charleroi, marquée par la fermeture de l'usine Caterpillar.
Candidate hennuyère : habitant Hennuyères, un village faisant partie de la petite ville de Braine-le-Comte.
Plestin
 
Message(s) : 926
Inscription : 28 Sep 2015, 17:10

Après les résultats du Hainaut

Message par com_71 » 28 Mai 2019, 12:00

Lutte Ouvrière a écrit :Un vote conscient, un résultat encourageant
27 mai 2019

Notre liste Lutte Ouvrière aux élections fédérales dans le Hainaut a obtenu 5 735 voix, plus que les 3 539 de 2014, soit 0,78% en 2019 au lieu de 0,48% en 2014. Ces électeurs ont choisi de donner leur voix à la seule liste s’adressant au camp des travailleurs et à la conscience de classe avec un programme clairement communiste.

Faire le choix de voter Lutte Ouvrière signifiait ne pas marcher dans les pièges tendus par les partis « antisystème » qui ne remettent pas en cause le système, mais seulement les larbins du système que sont les politiciens… et qui veulent nous faire croire qu’on pourrait se protéger du chômage, des bas salaires et des difficultés économiques derrière des frontières. En dressant ainsi des barrières toujours plus hautes entre les travailleurs, ils renforcent surtout le camp des exploiteurs.

Voter Lutte Ouvrière, c’était exprimer son opposition non seulement aux équipes gouvernementales, mais à tout ce système capitaliste où les actionnaires des grandes banques et entreprises détiennent le véritable pouvoir et qui repose tout entier sur l’exploitation. C’était donner sa voix à l’internationalisme ouvrier, au vieux slogan du mouvement ouvrier : « prolétaires de tous les pays unissons-nous ».

Et enfin, voter Lutte Ouvrière nécessitait aussi de résister à l’illusion électoraliste que des députés PTB pourraient faire mieux que les députés PS, et changer la vie pour les travailleurs en se passant de luttes sociales.

Le résultat électoral de la liste Lutte ouvrière ne pèsera pas dans les urnes, ce n’est pas le problème. Nous nous adressons aux travailleurs avec un programme de lutte, dans la perspective que les travailleurs créent un rapport de force face au patronat et aux gouvernements, pour imposer une augmentation des salaires et des pensions, ainsi que des embauches massives, en prenant sur les profits. C’est la seule solution pour faire face à la misère qui se développe dans toute une partie de la population.

En prenant leur sort en main eux-mêmes, les travailleurs pourront changer leur sort et l’avenir de toute la société.

Nous nous adressons aux travailleurs avec un programme clairement communiste. Ces idées sont aujourd’hui à contre-courant, mais ce sont les seules idées qui ouvrent une réelle perspective pour l’humanité tout entière, car la catastrophe économique, sociale, militaire et écologique dans laquelle l’humanité s’enfonce, qui s’exprime aussi par la montée des courants nationalistes et d’extrême-droite, ne peut pas être résolue dans le cadre du capitalisme qui en est la cause !

Pour y faire face, les travailleurs ont besoin d’un parti communiste révolutionnaire. Ce parti reste à construire. Avec cette campagne électorale et des très nombreuses discussions, les militants et sympathisants de Lutte Ouvrière, ont contribué à la réémergence d’un tel parti. Nous invitons tous ceux qui ont voté pour nous, qui ont discuté avec nous, de ne pas rester seuls avec leur révolte et leurs idées, et de poursuive le contact au niveau qu’ils souhaitent. Faisons connaissance, continuons les échanges commencés lors d’une discussion au pas de la porte, à la porte de l’entreprise, sur un marché…

Les militants de Lutte Ouvrière
L’intérêt ne pense pas, il calcule. Les motifs sont ses chiffres. K. Marx, « Débats sur la loi relative au vol de bois » 1842.
Avatar de l’utilisateur
com_71
 
Message(s) : 2656
Inscription : 12 Oct 2002, 00:14


Retour vers Actualités internationales

Qui est en ligne ?

Utilisateur(s) parcourant ce forum : Aucun utilisateur inscrit et 1 invité

cron