Covid19

Dans le monde...

Re: Covid19

Message par artza » 28 Juin 2020, 06:18

Doit-on revenir à l'économie domestique, chacun tue son cochon, ses lapins, ses volailles, égorge son agneau etc... ses pommiers à cidre et son p'tit alambic!

Pas de démocratie sans le droit de chasse et le droit de bouillir! :lol:
artza
 
Message(s) : 1604
Inscription : 22 Sep 2003, 08:22

Re: Covid19

Message par Plestin » 28 Juin 2020, 17:10

Une démocratie qui exclut ceux qui vivent en appartement ! Comment j'fais pour tuer l'cochon, et où c'est que j'le mets l'alambic ? :lol:
Plestin
 
Message(s) : 1680
Inscription : 28 Sep 2015, 17:10

Re: Covid19

Message par Plestin » 05 Juil 2020, 20:16

Au Maroc, la ville de Safi est confinée suite à la découverte d'un grand nombre de cas dans une conserverie de poisson du groupe Unimer. La ville compte de nombreuses conserveries de poisson qui emploient une main-d'oeuvre principalement féminine. Auparavant, un "cluster" dans une conserverie de poisson avait touché une zone industrielle près de la ville de Laâyoune au Sahara occidental.

https://www.leparisien.fr/international ... 347647.php

Covid-19 : au Maroc, un nouveau record de contaminations, 300 000 personnes confinées
La ville de Safi, dans le Sud, a été placée en quarantaine. Ses 300 000 habitants sont soumis à un confinement strict.

Par Le Parisien avec AFP
Le 5 juillet 2020 à 14h58

Le Maroc annonce ce dimanche 698 nouveaux cas de contamination au Covid-19. Il s'agit du bilan quotidien le plus élevé dans le pays depuis début mars.

Ces derniers cas portent le bilan total à 14 132 officiellement recensés depuis l'annonce du premier au Maroc début mars. 234 personnes sont décédées et 9 410 ont guéri, selon le ministère de la Santé dont les données sont reprises par l'université Johns Hopkins, qui centralise le nombre de cas et de décès dans le monde et qui fait référence en la matière.

La plupart sont dus à l'apparition d'un foyer de contamination dans une usine de conserve de poissons à Safi (sud du pays), une ville portuaire à vocation industrielle. Dans la nuit de samedi à dimanche, la ville a été placée en quarantaine et ses 300 000 habitants soumis à un confinement total, ont annoncé ce dimanche les autorités locales.

Etats d'urgence, port du masque et frontières fermées

La chaîne marocaine 2M explique que les autorités y jugent la situation « très grave ». Entrées et sorties de la ville sont fermées. Les commerces doivent fermer à 18 heures, les cafés et les restaurants à 20 heures. Les plages, elles, sont complètement inaccessibles.

Le royaume de 35 millions d'habitants a accéléré son déconfinement le 25 juin avec la réouverture des cafés, restaurants, hôtels et salles de sport ainsi que la reprise du tourisme intérieur et des déplacements interurbains. Les mesures de restriction, en vigueur depuis la mi-mars pour lutter contre la pandémie de nouveau coronavirus, ont déjà été assouplies en deux étapes.

L'état d'urgence sanitaire a été prolongé jusqu'au 10 juillet, le port du masque reste obligatoire et les frontières toujours fermées « jusqu'à nouvel ordre ». Une demi-douzaine de villes restent soumises à des restrictions en raison de l'apparition de foyers épidémiologiques « en milieu professionnel », notamment dans des exploitations de fraises dans l'ouest du pays.



https://fr.le360.ma/economie/covid-19-v ... -de-218026

Covid-19. Voici l’entreprise qui a fait exploser le nombre de contaminations dans la province de Laâyoune
Par Wadie El Mouden le 26/06/2020 à 16h54

On en sait plus sur le premier foyer industriel de contamination enregistré dans les provinces du Sud, repéré dans une conserverie de poissons au cœur de la zone industrielle El Marsa, à une vingtaine de kilomètres de Laâyoune.

Le premier foyer de contamination à l’échelle des provinces du Sud a été déclenché, vendredi 19 juin, suite à la découverte d’un premier cas positif à l’intérieur d’une conserverie de poisson, du nom de Damsa, appartenant au groupe Copelit, fondé et présidé par l’homme d’affaires istiqlalien Hassan Sentissi El Idrissi. Ce dernier est également président de la Fédération nationale des industries de transformation et de valorisation des produits de la pêche (FENIP), de l’Association marocaine des exportateurs (ASMEX) et du conseil d’administration de la société éditrice de L’Opinion, le quotidien du parti de l’Istiqlal.

Spécialisé dans la transformation des produits de la pêche, le groupe Copelit contrôle plusieurs filiales basées essentiellement à Laâyoune et à Dakhla, toutes destinées à l’export. «Depuis la récupération du Sahara, nous sommes le premier groupe investisseur et le plus grand employeur dans toute la région, avec plus de 5.000 emplois directs et indirects», souligne Hassan Sentissi El Idrissi, joint par téléphone.

Le respect de la distanciation physique a contraint la conserverie DAMSA à réduire le nombre d’employés, passant de 1.000 à 600, répartis en deux équipes. Il y a une semaine, suite à l’apparition du premier cas positif chez une femme, l’équipe du shift est restée confinée à l’intérieur de l’usine pendant deux jours. Entre-temps, des tests ont été effectués sur 300 salariés, dont 57% étaient positifs, soit 172 cas confirmés à ce jour, apprend-on du management de la conserverie.

Actuellement, les 300 membres de cette équipe sont mis à l’isolement dans deux hôtels à Foum El Oued, placés sous contrôle sanitaire. Les frais de séjour sont pris en charge par les autorités locales (pour ce qui concerne les patients) et par l’employeur Damsa (s’agissant des cas négatifs qui attendent les résultats d’un deuxième test).

«Port obligatoire du masque, gel hydroalcoolique, contrôles de température, etc. Nous appliquons à la lettre les mesures préventives, comme en attestent les missions de contrôle opérées par les autorités sanitaires depuis environ deux mois. Nous regrettons profondément les cas qui ont été enregistrés dans notre unité», déplore Sentissi, en rappelant que les autres usines de la zone El Marsa n’ont pas été épargnées non plus par les contaminations dont il ignore encore l’origine précise.

Pendant ce temps, les autorités de la cité d’El Marsa sont à pied d’œuvre pour contenir l’épidémie et éviter la propagation du virus. Les entrées et sorties dans la zone industrielle sont désormais interdites, le temps d’achever une campagne de dépistage lancée auprès de l’ensemble des unités installées dans cette localité. La conserverie Damsa, elle, est fermée jusqu’à nouvel ordre, suite à une décision du wali de la région de Laâyoune-Sakia El Hamra.

Par Wadie El Mouden
Plestin
 
Message(s) : 1680
Inscription : 28 Sep 2015, 17:10

Précédent

Retour vers Actualités internationales

Qui est en ligne ?

Utilisateur(s) parcourant ce forum : Aucun utilisateur inscrit et 2 invité(s)

cron