édito de Spark : des guerres "made in USA"

Dans le monde...

édito de Spark : des guerres "made in USA"

Message par com_71 » 21 Juil 2014, 05:30

the Spark, 21 juillet 2014 a écrit :Des guerres "made in USA"

L'invasion israélienne de la bande de Gaza et l'attentat contre un avion de la compagnie aérienne malaisienne à l'est de l'Ukraine le même jour mettent en évidence l'arc de guerre qui s'étend sur des milliers de kilomètres de la mer Méditerranée à travers le Moyen-Orient vers l'Asie centrale. Ces guerres sont pas seulement l'occupation par Israël de la bande de Gaza et la guerre civile ukrainienne. Il y a aussi des guerres en Syrie, en Irak, au Pakistan et en Afghanistan, ainsi que celles dans toute l'Afrique.

Inutile de dire que les représentants du gouvernement des États-Unis condamnent toutes ces guerres. Derrière Obama et Biden sur le bas, ils jouent tous benoîtement aux soi-disant «artisans de la paix».

Artisans de la paix ?

Non, ce sont des fauteurs de guerre ! Le gouvernement américain a acheté et payé les bombes, roquettes et obus que l'armée israélienne utilise contre les Palestiniens dans la bande de Gaza.

Dirigeants et commentateurs américains ont versé des larmes de crocodile pour les 300 personnes tuées du jet de Malaysia Airlines. Tout ce qu'ils veulent, c'est «la paix», disent-ils, alors ils ont roulé bien fort du tambour pour la guerre. Obama et les médias US accusent les forces pro-russes d'avoir abattu l'avion. Ils affirment que la guerre en Ukraine est "made in Russia". Mais quel que soit le rôle que Poutine a joué, la super-puissance américaine a alimenté cette guerre. Pour les États-Unis, l'Ukraine n'est qu'un pion à utiliser contre son grand rival, la Russie.

Les guerres en Afghanistan et en Irak ont été provoquées directement par les invasions et occupations américaines. Ces guerres s'étendent au Pakistan et à la Syrie. Les troupes américaines, les forces spéciales, les agents de la CIA et des mercenaires sont encore dans tous ces pays. Drones américains, chasseurs et bombardiers continuent à tuer et à détruire.

Toutes ces guerres sont "made in USA". Le gouvernement et les militaires américains sont les plus grands marchands d'armes. Les armées et la police des dictateurs en charge de l'Irak, de l'Afghanistan et du Pakistan sont également «made ​​in USA». Leurs tortionnaires ont été formés par les forces spéciales américaines et par la CIA. Et la plupart des fondamentalistes et fanatiques religieux qui exécutent sauvagement dans ces pays sont soutenus soit par les États-Unis, soit par les plus proches alliés des États-Unis dans la région, à commencer par l'Arabie saoudite et la Turquie. Rappelez-vous, ce sont les services de renseignement des États-Unis qui à l'origine avaient recrutés et armés Oussama ben Laden et al-Qaïda.

Les habitants de ces pays paient un prix incroyable pour les guerres de l'impérialisme. Deux millions de personnes à Gaza sont piégés sur une minuscule bande de terre, alors que l'armée israélienne leur tire dessus et fait tomber des pluies de bombes et d'obus sur leurs têtes. Les habitants de l'Irak et de l'Afghanistan, que l'armée américaine a soi-disant libérés, ont compté des millions de victimes parmi eux. Des millions d'autres ont été contraints de fuir en tant que réfugiés. Leurs pays, les infrastructures vitales ont été détruites. Des décennies de travail acharné ont été réduites en décombres fumants et en cendres. Ils ont appelé ça "Choc et Effroi". Les fanatiques religieux ou l'extrême droite et les milices fascistes font la loi, les femmes sont poussées dans un esclavage abject.

Tout cela pour la super-puissance américaine puisse s'imposer, et les grandes sociétés pétrolières US, les banques, les entreprises militaires, de construction et les sociétés d'ingénierie puissent assurer leur emprise sur ce que les travailleurs produisent, enrichissant la classe capitaliste.

Les personnes qui travaillent aux États-Unis ont également payé un prix élevé pour ces guerres et aventures militaires, par des vies, des organes et des esprits détruits, ainsi que par de grandes coups de sabre dans les dépenses sociales, l'éducation et la santé. Et le gouvernement américain utilise ces guerres comme une excuse pour militariser la société américaine, avec une police plus lourdement armée police, plus d'espionnage sur la population, etc. Les guerres sont comme un poison qui s'infiltre dans la société tout entière.

Afin d'accroître la domination de sa propre classe capitaliste, le gouvernement des États-Unis, c'est-à-dire le pays le plus riche et le plus puissant du monde, et les gouvernements des autres pays riches, transforment de plus en plus de surfaces du monde en zones de guerre, engloutissant toujours plus d'êtres humains dans des conditions vraiment barbares. Le seul moyen de sortir de cette catastrophe est que la classe ouvrière mette fin à l'emprise mortelle des capitalistes sur la société.
Que de méprisables eunuques ne viennent pas soutenir que l'esclavagiste qui, par la ruse et la violence, enchaîne un esclave est devant la morale l'égal de l'esclave qui, par la ruse et la violence, brise ses chaînes ! Trotsky
Avatar de l’utilisateur
com_71
 
Message(s) : 2217
Inscription : 12 Oct 2002, 00:14

Re: édito de Spark : des guerres "made in USA"

Message par Doctor No » 21 Juil 2014, 07:14

Un langage qu'on aimerait trouver par ces latitudes, question dénonciation.
Mais la conclusion est un modèle, un copié-collé même, une marque enregistrée, toujours la même, toujours aussi abstraite, toujours aussi démobilisatrice. Elle tombe complètement sous les foudres acides de l'article que je viens de publier en "Théorie"; celui de Trotski sur les énonciations des vérités générales.

N'importe quel article peut finir avec une phrase comme celle qui est écrite à la fin.

Une incantation, un appel ...à attendre, la négation même d'une politique.

En fait, "le seul moyen de commencer à sortir de cette catastrophe" est d'organiser tous ce qui peuvent être organisés contre la politique de l'impérialisme US, classe ouvrière comprise mais pas exclusivement. Mais l'organiser dans ce but, concrètement, effectivement, politiquement et autres, après, si affinités.

C'est tout le sens de la proposition d'un Front uni anti impérialiste; d'un comité de soutient à la lutte des peuples d'Ukraine de l'est et de la Palestine par exemple.

Tout autre proposition ( car l'énonciation des "vérités" qui peuvent être dites "le long des siècles et au delà" ne sert strictement à rien) n'est que pure métaphysique idéaliste, (gauchiste en essence et par-là social démocrate en pratique, de soutient inconsciente de la politique impérialiste)

Si tout la politique prolétaire est faire des constats corrects (même si limités) et finir par des phrases abstraites "applicables" (à futur en plus...!!) par tous temps, lieux et occasions....on n'est pas sorti de l'auberge. Ainsi les trotskystes auront devant eux encore 70 années des bons et loyaux "analyses" qui auront le même effets que ceux déjà faits.

Non, le truc est maintenant, que est-ce que l'on fait maintenant avec ce que notre investigation nous proportionne, nous éclaire.

Renvoyer tout aux Calendes grecques est bon seulement pour que la classe ouvrière envoie les fauteurs de telles conclusions...a buena parte , comme disent les hispaniques.
Doctor No
 
Message(s) : 467
Inscription : 24 Mai 2011, 14:40

Re: édito de Spark : des guerres "made in USA"

Message par com_71 » 21 Juil 2014, 13:21

Avec l'âge, on acquiert un certain droit à l'impatience.
Encore faut-il ne pas abuser de ce droit, bien souvent cache-sexe de l'opportunisme.
Que de méprisables eunuques ne viennent pas soutenir que l'esclavagiste qui, par la ruse et la violence, enchaîne un esclave est devant la morale l'égal de l'esclave qui, par la ruse et la violence, brise ses chaînes ! Trotsky
Avatar de l’utilisateur
com_71
 
Message(s) : 2217
Inscription : 12 Oct 2002, 00:14

édito de Spark : ce que la classe ouvrière veut

Message par com_71 » 08 Sep 2014, 16:29

Editorial :
Pour voter pour ce que la classe ouvrière veut


Fête du Travail 2014 - Une fois de plus, c'est une année électorale. Et encore une fois, les responsables des syndicats se précipitent pour engranger les votes des travailleurs sur les démocrates.

Pourquoi ? Certainement pas parce que les démocrates ont défendu les intérêts des petites gens. Même le pire bureaucrate syndical est forcé de l'admettre. Mais, nous disent-ils, les républicains sont pires.

C'est comme dire que c'est pire de mourir d'une crise cardiaque que d'un AVC. Eh bien, peut-être, mais il ne vous sentez pas très différent une fois que vous êtes dans le cercueil.

Les Républicains pires que les Démocrates ?

Ce qui est vraiment pire, c'est que pendant de nombreuses décennies, la classe ouvrière n'a pas eu son propre parti, aucun des candidats ne représente vraiment les intérêts de la classe ouvrière, ne parle qu'au nom des travailleurs.

Cette année, cependant, il y a une campagne inhabituelle dans le Michigan. Cinq candidats, reliés entre eux par un programme commun, proclament que "les travailleurs ne doivent pas payer le coût de la crise des patrons." Ils disent qu'il y a assez de trésors accumulés dans les caves de la classe capitaliste pour éliminer tout le chômage, il suffirait d'augmenter le niveau de vie de tout le monde dans cette société à un niveau décent, qu'il y a assez pour sauver les écoles publiques et pour fournir des services publics adéquats à chaque quartier.

Et ils n'ont pas tort. Parce que pendant des décennies, la classe capitaliste a amassé tellement d'argent volé sur le travail des personnes qui travaillent, que tous ces besoins, et bien d'autres, pourraient être satisfaits depuis des années.

Ces cinq candidats, qui se présentent "pour une lutte de la classe ouvrière sur la base d'une politique de la classe ouvrière," sont Sam Johnson, pour le 13e district du Congrès du Michigan; Gary Walkowicz, pour le district 12; Mary Anne Hering et Kenneth Jannot, Jr, pour l'exécutif de la Commission scolaire de Dearborn, responsable du Community College Henry Ford ; et David Roehrig, dans le 2e district, pour le Conseil exécutif du Collège communautaire du comté de Wayne.

Ils disent clairement ce que la plupart des gens savent : «Notre situation ne sera pas modifiée par un vote - il faudra une lutte pour que la situation arrête de s'aggraver." Et ils ajoutent : «Peut-être qu'il n'y a pas de combat aujourd'hui. Mais cette classe capitaliste avide nous pousse vers un combat. Et un vote pour les candidats qui défendent un programme de la classe ouvrière peut préparer la lutte. C'est le seul vote utile ".

Les représentants syndicaux nous ont longtemps dit que voter pour quelqu'un d'autre qu'un démocrate ou républicain c'est jeter notre vote à la poubelle. Et certains travailleurs en sont venus à croire ce mensonge.

En fait, de voter soit pour des démocrates soit pour des républicains c'est voter pour des partis qui ont déjà prouvé qu'ils sont du côté de la classe capitaliste contre la classe ouvrière. C'est vraiment jeter votre vote !

Pour citer ces cinq candidats : "La classe ouvrière a besoin de commencer à parler elle-même, en mettant en avant ses propres exigences."

Ou, pour reprendre les mots de Eugene V. Debs, l'un des véritables dirigeants de la classe ouvrière américaine, "Je préfère voter pour ce que je veux et ne pas l'obtenir, que de voter pour ce que je ne veux pas et l'obtenir. "

Cette année, dans certaines parties du Michigan, il est possible de voter pour ce que vous voulez.

Au moins dans ces quartiers, les gens qui travaillent ont la possibilité de voter utile, une possibilité qui leur permet d'exprimer leur colère, et d'exiger que la richesse de cette société soit utilisée à protéger la vie de la population.


http://www.workingclassfight.com/splash/
Que de méprisables eunuques ne viennent pas soutenir que l'esclavagiste qui, par la ruse et la violence, enchaîne un esclave est devant la morale l'égal de l'esclave qui, par la ruse et la violence, brise ses chaînes ! Trotsky
Avatar de l’utilisateur
com_71
 
Message(s) : 2217
Inscription : 12 Oct 2002, 00:14


Retour vers Actualités internationales

Qui est en ligne ?

Utilisateur(s) parcourant ce forum : Aucun utilisateur inscrit et 1 invité