Migrants

Dans le monde...

Re: Migrants

Message par Aumance » 28 Oct 2015, 14:33

un rassemblement le même jour, contre le racisme, à Varennes-sur-Allier , à l'appel de plusieurs organisations ( je ne vois pas LO dans la liste en fin d'article!!)

http://www.lamontagne.fr/auvergne/actua ... 41165.html
Aumance : la rivière dont la source est au pied de l'arbre
Avatar de l’utilisateur
Aumance
 
Message(s) : 29
Inscription : 28 Avr 2004, 12:32

Re: Migrants

Message par Aumance » 29 Oct 2015, 10:36

le tract en question représente , entre autres, une alerte aux viols sur les femmes et fillettes de la ville : rien que çà !!

mais il est rassurant ( hic) :oops: :o d'entendre la représentante du FN en Allier dire qu'elle n'est pas d'accord avec ce principe et rejeter la présence d'un membre dudit FN lors de la distribution sur le marché :evil:

http://france3-regions.francetvinfo.fr/ ... 39573.html
Aumance : la rivière dont la source est au pied de l'arbre
Avatar de l’utilisateur
Aumance
 
Message(s) : 29
Inscription : 28 Avr 2004, 12:32

Re: Migrants

Message par com_71 » 27 Nov 2015, 05:09

lo a écrit :Molenbeek, une commune populaire sous les projecteurs
25 Novembre 2015

Les habitants de Molenbeek ont appris dans les jours suivant les attentats de Paris qu’une partie des terroristes venaient du quartier. Un choc pour tout le monde. Depuis, leur commune est au centre de l’attention des médias venus du monde entier. Lundi 16 novembre, les 1 200 élèves de la principale école n’ont pas pu sortir durant plus de deux heures, une intervention massive de la police ayant lieu à la recherche d’un présumé terroriste dans le quartier.

On entendait des déflagrations, comme dans les zones de guerre d’où viennent certains des élèves. Les forces armées ont fait irruption dans des appartements, se sont bien entendu aussi trompées de porte, arrêtant des innocents et n’hésitant pas à braquer leurs armes sur des enfants.

Molenbeek, l’une des 19 communes bruxelloises, compte officiellement 96 000 habitants et est en deuxième place des communes les plus pauvres de Belgique. À environ 9 800 euros (chiffre très théorique de 2012), le revenu annuel moyen par habitant y est de 40 % inférieur à la moyenne nationale. Comme la commune comprend également un quartier plus aisé, le montant réel dont disposent les ménages des rues populaires est plus bas encore.

Molenbeek a toujours été une commune ouvrière et compte aujourd’hui une forte composante d’habitants d’origine étrangère, majoritairement marocaine. Le taux de chômage officiel y avoisine les 30 %, celui des jeunes de moins de 25 ans atteint officiellement 41,6 %. L’aggravation de la crise accentue encore la pauvreté et les difficultés de gestion.

Cette année, le collège communal a décidé de réduire les dépenses de 10 %, et il a augmenté les impôts immobiliers des propriétaires de 500 euros par an, touchant beaucoup des familles issues de l’immigration qui sont là depuis deux ou trois générations. Comme dans tous les quartiers populaires de la région bruxelloise, les écoles sont surchargées, souvent logées dans de vieux bâtiments mal isolés et équipés de chaudières vétustes, qui les rendent difficiles à chauffer.

Les dépenses de la commune et de la région bruxelloise se sont surtout concentrées sur la réhabilitation de l’ancienne zone industrielle, avec des lofts et des logements modernes et écologiques et des zones vertes, pour attirer un public plus aisé, pour plus de « mixité sociale ». Mais cela a contribué à la ghettoïsation de ce quartier populaire, où la place délaissée par les pouvoirs publics a progressivement été occupée par les mosquées, qui s’occupent aussi d’organiser l’entraide nécessaire. Les nouveaux habitants branchés ne mettront pas leurs enfants dans les écoles du quartier.

Le monde politique n’a fait qu’accompagner, voire encourager cette emprise de la religion. Les deux tiers des Molenbeekois ont la nationalité belge et les résidents étrangers, y compris hors Union européenne, ont le droit de vote aux élections communales. Les professionnels de la politique, comme l’ancien bourgmestre de la commune Philippe Moureaux du PS, ont fait carrière en s’appuyant sur ces voix et sur les imams, y compris les plus rétrogrades.

Comme les écoles publiques ont l’obligation de dispenser des cours de religion, chrétienne, juive ou musulmane, elles contribuent à enfermer les jeunes dans leur prétendue « différence culturelle ». Les écoles de Molenbeek sont bien avancées dans leur évolution vers des écoles ghettos à la réputation difficile, où il n’y plus aucun enfant « blanc » et où le nombre d’enseignants « blancs », déjà très réduit, diminue également d’année en année.

La société capitaliste n’a pas grand-chose à offrir aux jeunes de Molenbeek, si ce n’est la religion et la répression. Ils subissent des contrôles policiers quasi quotidiennement. Soulaymane, un adolescent de 15 ans, est mort dans une station de métro en 2014. Au retour de l’école, il a été retenu par la police du métro, a tenté de s’échapper et est tombé devant le train qui arrivait. Le 5 novembre dernier, sa famille a appris la décision de non-lieu du tribunal. Alors qu’il y a des caméras partout dans la station, les quelques minutes d’enregistrement correspondant au déroulement du drame et au comportement de la police manquent, à cause d’un « problème technique ».

Le monde politique y va de ses propositions pour déradicaliser Molenbeek, ce « nid de terroristes », ce « djihadistan » que le journaliste Éric Zemmour conseille même à la France de bombarder au lieu de Rakka. Le ministre de l’Intérieur belge, Jan Jambon, du parti nationaliste flamand N-VA qui participe pour la première fois au gouvernement fédéral, a annoncé dès samedi 14 décembre qu’il allait « nettoyer Molenbeek ». Quelques semaines avant, son collègue de parti, le secrétaire d’État à l’Asile et l’Immigration Theo Francken, avait proposé que chaque réfugié porte un badge autour du cou.

Les habitants de Molenbeek sont sous le choc. Ils subissent en premier le poids des idées réactionnaires des intégristes et la loi des petits malfrats que ces terroristes ont été, avant de se trouver une cause qui leur permet de justifier leur envie de tout faire péter. Les gesticulations martiales du gouvernement, qui a annoncé un budget de 400 millions d’euros supplémentaires pour la police et l’armée, sont dirigées aussi en premier lieu contre eux. Tout jeune issu de Molenbeek est désormais suspect.

Il n’y a pas d’autre issue pour la jeunesse populaire que la révolte, mais avec l’objectif de changer cette société.

Correspondant LO
Si on parle de "révolution", "peuple révolutionnaire", "démocratie révolutionnaire", 9 fois sur 10 c'est mensonge ou aveuglement. La question est, Quelle classe fait la révolution ? Une révolution contre qui ? Lénine
Avatar de l’utilisateur
com_71
 
Message(s) : 1591
Inscription : 12 Oct 2002, 00:14

Re: Migrants

Message par satanas » 27 Nov 2015, 14:40

http://www.lemonde.fr/idees/article/2015/11/23/molenbeek-saint-jean-n-est-pas-un-ghetto_4815791_3232.html

Un article où il y a pas mal de choses intéressantes sur la situation des habitants de Molenbeek.
satanas
 
Message(s) : 61
Inscription : 04 Juil 2004, 20:37

Re: Migrants

Message par Zelda_Zbak » 16 Avr 2016, 12:12

Ouf, tout est réglé pour les migrants :
Le pape en visite à Lesbos a décidé d'en ramener 3 tirés au sort dans son avion.
:roll:
Avatar de l’utilisateur
Zelda_Zbak
 
Message(s) : 250
Inscription : 05 Fév 2015, 11:53

Re: Migrants

Message par com_71 » 22 Oct 2016, 18:45

afp 22 octobre 2016 a écrit :Migrants: la situation très tendue au large de la Libye
Plus de 8.000 migrants secourus depuis dimanche au large de la Libye, encore des morts samedi: le tableau est sombre et l'attaque vendredi d'un canot par des hommes à bord d'un bateau des gardes-côtes libyens accentue les doutes sur la stratégie européenne visant à s'appuyer sur eux.

Dans la journée de samedi, plus d'un millier de migrants ont été secourus lors d'opérations souvent difficiles, selon un bilan provisoire des gardes-côtes italiens.

Avant l'aube, au moins une dizaine de personnes, dont quatre enfants, ont disparu quand de nombreux migrants sont tombés d'un canot en partie immergé. Des corps ont été retrouvés sans vie ainsi que d'autres sur plusieurs autres canots. Au total, neuf morts ont été récupérés, les causes possibles de ces décès pouvant être multiples: noyade, asphyxie, brûlures, hypothermie, déshydratation, épuisement...

L'équipage du Siem Pilot, un navire norvégien patrouillant dans la zone pour l'agence européenne Frontex, a ainsi passé la nuit à récupérer près d'un millier de migrants pour la plupart épuisés et très nerveux, qui avaient été recueillis vendredi par un pétrolier.

Puis il a dû mettre en sûreté sur ce même pétrolier, parfois dans des conditions dramatiques, des centaines d'autres migrants apparus samedi matin dans la zone à bord de nouvelles embarcations de fortune.

"Je n'ai jamais vu une opération de secours comme celle-là !", a raconté le commandant de police Pal Erik Teigen, chargé de l'opération à bord du Siem Pilot, à une équipe de l'AFP embarquée sur le bateau.

Après une période de mer agitée, la météo est restée calme toute la semaine, favorisant ces départs qui promettent un mois d'octobre record avec près de 20.000 personnes secourues. Le total des arrivées en Italie devrait ainsi avoisiner les 150.000 ce week-end, ce qui reste dans la lignée des deux dernières années.

Mais la situation est d'autant plus difficile à tenir pour l'Italie que désormais, la fermeture de facto des frontières bloque la majeure partie de ces migrants sur son territoire.

Réunis vendredi à Rome, les ministres de l'Intérieur européens du "G6" ont estimé que le rapatriement des clandestins ou déboutés du droit d'asile constituait "un élément fondamental" de la politique européenne en matière de flux migratoires.

- Tortures en Libye -

La lutte contre les passeurs en Libye constitue un autre axe, mais l'opération navale Sophia lancée à cet effet au printemps 2015 n'ayant pas eu jusqu'à présent de résultats probants, l'UE prévoit désormais de former et équiper des gardes-côtes libyens pour soutenir cet effort.

Le début de cette formation est prévu fin octobre, le temps de contrôler que les quelque 80 candidats soient loyaux au gouvernement d'union et ne soient pas mêlés à des affaires de corruption.

"En Libye, il est très difficile de savoir qui fait quoi", a commenté vendredi Ruben Neugebauer, porte-parole de l'ONG allemande Sea-Watch. "On ne sait jamais dans quelles mains le matériel se trouvera".

Dans la nuit de jeudi à vendredi, des secouristes de Sea-Watch qui distribuaient des gilets de sauvetage aux quelque 150 passagers d'un canot pneumatique, ont vu intervenir des hommes à bord d'un bateau des gardes-côtes libyens.

Frappant les migrants à coups de bâtons, ces hommes ont cherché à prendre le moteur du canot. Mais ils ont provoqué un mouvement de panique et la plupart des migrants sont tombés à l'eau. Seuls 120 ont pu être secourus.

Et les ONG engagées dans les opérations de secours rappellent que bloquer les migrants en Libye les expose à des sévices et des tortures dont les médecins à bord constatent chaque jour les traces.

"En Libye, j'ai été détenu pendant trois mois", a raconté samedi matin un Guinéen de 33 ans à des volontaires qui l'ont secouru sur l'Aquarius, affrété par SOS Méditerranée et MSF.

"Nous n'avions que deux douches et deux toilettes pour 500 personnes, et très peu de place pour dormir. A manger, nous avions un genre de pâtes une fois par jour, et pour boire, de l'eau salée".

A côté de lui, un Ivoirien de 30 ans s'inquiétait pour l'un de ses amis, détenu longtemps comme lui et dont la famille n'a pas envoyé l'argent nécessaire. "Il n'a pas pu monter sur le bateau, il était trop faible".
Si on parle de "révolution", "peuple révolutionnaire", "démocratie révolutionnaire", 9 fois sur 10 c'est mensonge ou aveuglement. La question est, Quelle classe fait la révolution ? Une révolution contre qui ? Lénine
Avatar de l’utilisateur
com_71
 
Message(s) : 1591
Inscription : 12 Oct 2002, 00:14

Précédent

Retour vers Actualités internationales

Qui est en ligne ?

Utilisateur(s) parcourant ce forum : Aucun utilisateur inscrit et 1 invité