Bernie Sanders...

Dans le monde...

Bernie Sanders...

Message par artza » 06 Nov 2015, 20:13

Et maintenant au tour des Etats-Unis.

Bernie Sanders (73 ans) -l'âge à la mode chez les branch' pour être à nouveau père, histoire que l'oncle soit plus jeune que le neveu. Y'a un risque que le chérubin soit le fils de son 1/2 frêre et le petit-fils de son père- (plus fort que les australiens chers à l'ami Christophe ;) ).
Revenons à notre agneau à mon avis un vieux renard. Bernie le Jeremy américain.

Un hic pour les "opportunistes dogmatiques" peu nombreux mais on peut les lire ici où là Bernie appartient à un parti bourgeois alors que Jeremy :roll:
artza
 
Message(s) : 1022
Inscription : 22 Sep 2003, 08:22

Re: Corbyn et compagnie...

Message par artza » 19 Jan 2016, 08:38

A propos de Sanders on peut lire dans The Spark (trotskystes américains)

http://the-spark.net/np1002101.html
artza
 
Message(s) : 1022
Inscription : 22 Sep 2003, 08:22

Re: Corbyn et compagnie...

Message par Gaby » 20 Jan 2016, 12:07

artza a écrit :A propos de Sanders on peut lire dans The Spark (trotskystes américains)

http://the-spark.net/np1002101.html


De plus en plus de tonalités complotistes ("a cover for class war") et bien peu de nuances...
Un social-démocrate qui dénonce l'appropriation des richesses par la "classe des milliardaires", et pour seul commentaire une remarque qu'il n'est pas pour exproprier les capitalistes. C'est inutile pour le lecteur, ça ne lui apprend rien, et pire que ça, comme tout le monde a envie de comprendre quelque chose qui est semble-t-il plus compliqué, ça ne convaincra personne. Imagine-t-on Marx qui se contenterait d'analyser le 18 brumaire en notant simplement que le capitalisme n'est pas menacé...
Gaby
 
Message(s) : 401
Inscription : 27 Fév 2004, 10:53

Re: Corbyn et compagnie...

Message par com_71 » 20 Jan 2016, 13:34

Il n'est pas du tout question d'expropriation dans l'article cité.
Bon, traduction :

Éditorial:
Trump et Sanders :
Deux côtés de la même médaille capitaliste


4 janvier 2016

Tant Donald Trump et Bernie Sanders, qui sont candidats pour les nominations présidentielles des partis républicain et démocrate, prétendent être des «outsiders».

Et tous les deux mentent.

Trump est un milliardaire spéculateur immobilier. Il se vante de payer les politiciens des deux partis pour obtenir ce qu'il veut. Il se vante de ses liens sociaux et financiers avec les riches et puissants. Quel «outsider» ! Et le message fondamental de Trump n'est pas différent de ce que les politiciens des deux partis disent. Trump le dit simplement plus ouvertement dans un jeu de surenchère politique. Alors que les politiciens des deux partis tentent de diviser les travailleurs les uns contre les autres en blâmant les immigrés du chômage et les bas salaires, Trump appelle ouvertement les immigrés mexicains des "voyous" ou pire. Alors que les politiciens votent pour des mesures qui criminalisent les noirs, Trump incite ouvertement à de violentes attaques contre les personnes qui protestent contre les meurtres commis par les flics. Alors que les politiciens des deux partis soutiennent les politiques qui restreignent le droit des femmes à disposer de leur corps, Trump fait des déclarations qui sont ouvertement péjoratives et sexistes. Et tandis que démocrates et républicains soutiennent l'espionnage du gouvernement sur l'ensemble de la population, Trump appelle ouvertement à l'interdiction aux musulmans de venir dans le pays.

Bernie Sanders n'est pas non plus un «outsider». Sanders peut bien s'appeler lui-même «socialiste» et de dénoncer le fossé croissant entre les riches et les autres. Mais il est en candidat aux primaires du Parti démocrate, le parti des riches et les banques, de la classe capitaliste. Tout au long de sa carrière politique, Sanders a voté avec la direction du Parti démocrate, 98% des fois, toujours fidèle. Sanders a soutenu les mesures qui augmentent la criminalisation des noirs. Il a voté pour le plan de sauvetage du gouvernement des banques et autres sociétés. Il a voté pour la guerre américaine en Afghanistan et pour les budgets qui ont payé pour tous les autres guerres. Il a appuyé la déclaration unanime du Sénat de soutien à l'attaque d'Israël sur les Palestiniens de Gaza en 2014. Sanders soutient systématiquement les politiques des riches et des puissants contre les travailleurs et les opprimés.

Ces deux candidats sont un danger et un piège pour la classe ouvrière. Trump renforce les préjugés violemment anti-immigrants et d'autres idées réactionnaires qui circulent dans certaines parties de la classe ouvrière. Il rend acceptable de dire ces choses ouvertement - et donc d'agir en fonction d'elles, comme des milices tentent de faire le long de la frontière avec le Mexique. Le sexisme ouvert de Trump rend la violence quotidienne contre les femmes à la maison et au travail plus acceptable.

Quant à Sanders, il joue le rôle que d'autres politiciens démocrates posant comme outsiders ont joué avant lui, surtout Jesse Jackson. C'est-à-dire que Sanders est utilisé pour détourner les travailleurs qui sont en colère, pour mobiliser les jeunes qui veulent être actifs, pour les ramener vers le soutien du Parti démocrate, lorsque la longue campagne des primaires sera terminée. Sanders a déjà dit qu'il soutiendra le candidat nommé par le parti - comme il l'a fait depuis des années.

Alors, à la prochaine élection, les travailleurs ont aucune raison de regarder vers les démocrates ou les républicains, peu importe qui se présente comme candidat. Les deux partis ont présenté des candidats qui prétendent que ce qui est bon pour la classe capitaliste est bon pour tout le monde.

Mais, en fait, c'est juste une couverture pour la guerre de classe que la classe capitaliste mène contre la population travailleuse pour poursuivre son propre enrichissement.

Les travailleurs ont besoin de politiques qui se placent du côté des travailleurs, qui opposent les réponses et solutions des travailleurs à celles des capitalistes. Et ces réponses ne doivent pas être que celles de la classe ouvrière, mais aussi celles de sections plus larges de la population qui sont sous attaque aujourd'hui.

Pour les travailleurs, se faire happer par la recherche de quoi que soit à soutenir dans l'un des deux partis, démocrate ou républicain, c'est un piège. Qui nous éloigne de la lutte et du travail nécessaire pour construire un parti de la classe ouvrière. Seul un parti de la classe ouvrière peut valablement mettre en avant les solutions et réponses ouvrières aux problèmes énormes auxquels est confrontée toute la population travailleuse.
Que de méprisables eunuques ne viennent pas soutenir que l'esclavagiste qui, par la ruse et la violence, enchaîne un esclave est devant la morale l'égal de l'esclave qui, par la ruse et la violence, brise ses chaînes ! Trotsky
Avatar de l’utilisateur
com_71
 
Message(s) : 1880
Inscription : 12 Oct 2002, 00:14

Re: Corbyn et compagnie...

Message par Gaby » 20 Jan 2016, 17:59

En France, on dit que la sécurité sociale est un acquis à défendre. Aux Etats-Unis, quand Sanders en fait son cheval de bataille, on dit que c'est un aménagement indifférent du capitalisme. La vie y est bien plus difficile pour les travailleurs, mais des militants font dans la surenchère maximaliste des revendications.

Mettre sur un même plan un démagogue fortuné et un social-démocrate qui dénonce Wall Street et propose la sécurité sociale, parce qu'en dernière instance, certes, les deux ne menacent pas le capitalisme (que je comprends comme la propriété des capitalistes, bien sûr que l'article parle de cela), c'est au mieux prendre les travailleurs pour des idiots qui ne comprendraient pas que participer aux élections, ce n'est pas se débarrasser du patronat. Si c'est la seule chose qu'il y a à dire, alors il vaut mieux se taire.

Que l'on pense qu'il faille s'abstenir lors des primaires démocrates est une chose, mais il y a mieux à dire que "Mélenchon ou Le Pen, même combat".
Gaby
 
Message(s) : 401
Inscription : 27 Fév 2004, 10:53

Re: Corbyn et compagnie...

Message par com_71 » 20 Jan 2016, 18:22

Gaby a écrit :Que l'on pense qu'il faille s'abstenir lors des primaires démocrates est une chose, mais il y a mieux à dire que "Mélenchon ou Le Pen, même combat".


Qui a dit ça ?
L'axe, pourtant explicite, de cet édito, n'a pas été compris. C'est : "Parti républicain et parti démocrate sont tous deux des partis des riches, les travailleurs mécontents ne doivent pas se laisser rabattre vers eux. Il faut construire le parti de la classe ouvrière !"
Que de méprisables eunuques ne viennent pas soutenir que l'esclavagiste qui, par la ruse et la violence, enchaîne un esclave est devant la morale l'égal de l'esclave qui, par la ruse et la violence, brise ses chaînes ! Trotsky
Avatar de l’utilisateur
com_71
 
Message(s) : 1880
Inscription : 12 Oct 2002, 00:14

Re: Bernie Sanders...

Message par Gaby » 20 Jan 2016, 18:56

Ce n'est pas ça le titre de l'article, com_71.

Aussi, "construire le parti ouvrier", ça ne se fera pas en recrutant sur la base d'une analyse qui équivaut Trump et Sanders...
Gaby
 
Message(s) : 401
Inscription : 27 Fév 2004, 10:53

Re: Bernie Sanders...

Message par com_71 » 20 Jan 2016, 19:54

Gaby a écrit :ça ne se fera pas en recrutant sur la base d'une analyse qui équivaut Trump et Sanders...


Ce n'est pas le cas. Au contraire, les postures différentes de ces deux candidats roulant pour gagner l'aval de deux machines électorales distinctes sont bien explicitées :
Ces deux candidats sont un danger et un piège pour la classe ouvrière. Trump renforce les préjugés violemment anti-immigrants et d'autres idées réactionnaires qui circulent dans certaines parties de la classe ouvrière. Il rend acceptable de dire ces choses ouvertement - et donc d'agir en fonction d'elles, comme des milices tentent de faire le long de la frontière avec le Mexique. Le sexisme ouvert de Trump rend la violence quotidienne contre les femmes à la maison et au travail plus acceptable.

Quant à Sanders, il joue le rôle que d'autres politiciens démocrates posant comme outsiders ont joué avant lui, surtout Jesse Jackson. C'est-à-dire que Sanders est utilisé pour détourner les travailleurs qui sont en colère, pour mobiliser les jeunes qui veulent être actifs, pour les ramener vers le soutien du Parti démocrate, lorsque la longue campagne des primaires sera terminée. Sanders a déjà dit qu'il soutiendra le candidat nommé par le parti - comme il l'a fait depuis des années.
Que de méprisables eunuques ne viennent pas soutenir que l'esclavagiste qui, par la ruse et la violence, enchaîne un esclave est devant la morale l'égal de l'esclave qui, par la ruse et la violence, brise ses chaînes ! Trotsky
Avatar de l’utilisateur
com_71
 
Message(s) : 1880
Inscription : 12 Oct 2002, 00:14

Re: Bernie Sanders...

Message par Romance1984 » 21 Jan 2016, 04:32

ce n'est pas se débarrasser du patronat.
สล็อตออนไลน์
Romance1984
 
Message(s) : 3
Inscription : 27 Juil 2015, 10:04

Re: Bernie Sanders...

Message par Gaby » 22 Jan 2016, 18:12

Et faire campagne sur l'échelle mobile des salaires, ça ne l'est pas non plus.
Gaby
 
Message(s) : 401
Inscription : 27 Fév 2004, 10:53

Suivant

Retour vers Actualités internationales

Qui est en ligne ?

Utilisateur(s) parcourant ce forum : Aucun utilisateur inscrit et 1 invité

cron