Espagne : Elections législatives en Espagne (26/06/2016)

Dans le monde...

Espagne : Elections législatives en Espagne (26/06/2016)

Message par Gayraud de Mazars » 26 Juin 2016, 12:31

Salut camarades,

Des millions d'espagnols sont appelés aux urnes aujourd'hui, alors que les projections électorales mettent Unidos-Podemos en deuxième position (25%) derrière le PP conservateur et devant le PSOE, beaucoup d'illusions circulent sur Podemos et l'alliance avec IU... A croire que cela changera la donne... J'ai bien peur que si Podemos gagne cela se déroulera comme en Grèce avec Syriza... Ou que l'Espagne soit encore ingouvernable car faute de majorité.

Le programme de Unidos-Podemos, c'est tout sauf révolutionnaire...

Comme le précisait la conclusion du Cercle Léon Trotsky sur Syriza et Podemos...

"Mais toute l’histoire du mouvement ouvrier montre aussi que, dans les périodes où la classe ouvrière se mobilise pour engager sa guerre contre la bourgeoisie, elle a besoin de pouvoir déjouer les pièges politiques qui lui sont tendus par tous les Syriza et les Podemos, par tous ces mouvements qui veulent modérer sa lutte et la désamorcer.

Pour parvenir à surmonter ces obstacles politiques, la classe ouvrière aura besoin d’un parti révolutionnaire, regroupant les plus conscients de ses militants, un parti qui soit capable d’exprimer ses intérêts à chaque étape de ses combats, qui soit capable d’opposer à la politique des représentants de la bourgeoisie celle des travailleurs, afin que les travailleurs puissent comparer, comprendre où ils en sont, se fixer les objectifs adaptés et arriver à la conscience qu’ils peuvent et doivent prendre le pouvoir.

La conclusion à tirer, pour tous ceux qui veulent changer cette société, c’est qu’il est urgent d’œuvrer à construire un parti communiste révolutionnaire regroupant des militants fondant leur confiance exclusivement sur l’idée que l’émancipation des travailleurs sera l’œuvre des travailleurs eux-mêmes et que le programme communiste révolutionnaire constitue la seule alternative à ce système capitaliste en crise qui pourrit sur pied."


Comme petit-fils de communistes espagnols, je reste favorable à :

Image

Fraternellement,
GdM
"Un seul véritable révolutionnaire dans une usine, une mine, un syndicat, un régiment, un bateau de guerre, vaut infiniment mieux que des centaines de petits-bourgeois pseudo-révolutionnaires cuisant dans leur propre jus."
Avatar de l’utilisateur
Gayraud de Mazars
 
Message(s) : 162
Inscription : 23 Avr 2014, 12:18

Re: Espagne : Elections législatives en Espagne (26/06/2016)

Message par com_71 » 26 Juin 2016, 13:31

Le socialisme inscrit sur un drapeau national qui a conduit la classe ouvrière espagnole à la catastrophe.

Peut mieux faire, camarade ! :)
Si on parle de "révolution", "peuple révolutionnaire", "démocratie révolutionnaire", 9 fois sur 10 c'est mensonge ou aveuglement. La question est, Quelle classe fait la révolution ? Une révolution contre qui ? Lénine
Avatar de l’utilisateur
com_71
 
Message(s) : 1575
Inscription : 12 Oct 2002, 00:14

Re: Espagne : Elections législatives en Espagne (26/06/2016)

Message par Gayraud de Mazars » 26 Juin 2016, 13:39

Salut com_71,

Tu as sans doute raison pour le désastre de la classe ouvrière en Espagne. C'est aussi mon histoire. Mais mes grands parents étaient au PCE, c'était aussi leur emblème, mais ils n'ont jamais compris la trahison de leur parti pendant la Guerre Civile. Alors c'est vrai, je n'ai repris que le drapeau de la République Espagnole, peut être par simple sentimentalisme, j'aurai du prendre un simple drapeau rouge...

Je reste devant la TV espagnole ce soir, je mettrai les résultats sur le forum, avis aux commentaires...

Fraternellement,
GdM
"Un seul véritable révolutionnaire dans une usine, une mine, un syndicat, un régiment, un bateau de guerre, vaut infiniment mieux que des centaines de petits-bourgeois pseudo-révolutionnaires cuisant dans leur propre jus."
Avatar de l’utilisateur
Gayraud de Mazars
 
Message(s) : 162
Inscription : 23 Avr 2014, 12:18

Re: Espagne : Elections législatives en Espagne (26/06/2016)

Message par Gayraud de Mazars » 27 Juin 2016, 09:05

Salut camarades,

Certains pourraient être déçus par ces résultats en Espagne, mais les faits sont têtus, le PP est en tête et renforce son score et ses résultats, avec 137 sièges, le PSOE est en deuxième position et résiste bien malgré les pronostiques, avec 85 sièges, quant à Unidos-Podemos il ne fait pas de percée restant à 71 députés...

Le moins que l'on puisse dire malgré la victoire de la droite (PP) c'est que l'Espagne n'est pas encore gouvernable à moins d'accords d'appareils dans l'arrière cuisine électorale après scrutin...

Fraternellement,
GdM
"Un seul véritable révolutionnaire dans une usine, une mine, un syndicat, un régiment, un bateau de guerre, vaut infiniment mieux que des centaines de petits-bourgeois pseudo-révolutionnaires cuisant dans leur propre jus."
Avatar de l’utilisateur
Gayraud de Mazars
 
Message(s) : 162
Inscription : 23 Avr 2014, 12:18

Re: Espagne : Elections législatives en Espagne (26/06/2016)

Message par Gayraud de Mazars » 29 Juin 2016, 16:00

Salut camarades,

Victoire de la droite espagnole
Brève, 28/06/2016

https://www.lutte-ouvriere.org/breves/v ... 69008.html

Dimanche 26 juin se sont tenues les élections législatives en Espagne. C’étaient la seconde fois que les Espagnols votaient pour réélire leurs députés, après l’échec de formation du gouvernement. Le Parti Populaire, de droite, est arrivé en tête, d’une courte tête, devant le Parti Socialiste. Podemos, quant à lui, n’arrive qu’en 3ème position, à la grande déception de son dirigeant, Pablo Iglesias. Il faut dire que celui-ci était apparu avide de négocier avec tout le monde pour accéder en bonne place à la mangeoire, comme tout bon politicien bourgeois qui se respecte.

Une chose est sûre, les travailleurs espagnols ne tireront rien de bon de ces nouvelles élections. Aucun parti, que ce soit le PP ou le PSOE, corrompus jusqu’à la moelle, ni Podemos, qui se verrait bien calife à la place du calife, ne représentait les intérêts de la population laborieuse. Elle ne pourra compter que sur ses propres luttes.


Voilà qui est clair ! Ceux qui devaient avoir des espoirs sur Unidos-Podemos, ce ticket électoral, doivent être déçus, mais aucunes illusions ne devaient être portées par les travailleurs sur le phénomène de Podemos et son alliance avec les communistes espagnols, qui pour nombres, étaient d'ailleurs retifs, à cette alliance et aux compromis de classes... Quant à Mélenchon qui accuse le PCE d'être responsable de l'échec de Podemos, c'est burlesque !

Fraternellement,
GdM
"Un seul véritable révolutionnaire dans une usine, une mine, un syndicat, un régiment, un bateau de guerre, vaut infiniment mieux que des centaines de petits-bourgeois pseudo-révolutionnaires cuisant dans leur propre jus."
Avatar de l’utilisateur
Gayraud de Mazars
 
Message(s) : 162
Inscription : 23 Avr 2014, 12:18

Re: Espagne : Elections législatives en Espagne (26/06/2016)

Message par com_71 » 30 Juin 2016, 03:34

Gayraud de Mazars a écrit :Quant à Mélenchon qui accuse le PCE d'être responsable de l'échec de Podemos, c'est burlesque !


On ne peut malheureusement pas tout voir et tout lire... peux-tu éclairer ma lanterne sur ce point ?
Si on parle de "révolution", "peuple révolutionnaire", "démocratie révolutionnaire", 9 fois sur 10 c'est mensonge ou aveuglement. La question est, Quelle classe fait la révolution ? Une révolution contre qui ? Lénine
Avatar de l’utilisateur
com_71
 
Message(s) : 1575
Inscription : 12 Oct 2002, 00:14

Re: Espagne : Elections législatives en Espagne (26/06/2016)

Message par Gayraud de Mazars » 30 Juin 2016, 09:15

Salut Com_71,

Tu trouveras dans cet article de Jean Luc Mélenchon sur son Blog...

Du Brexit et de Madrid, perplexe mais motivé
mardi 28 juin 2016

http://melenchon.fr/2016/06/28/du-brexi ... is-motive/

"Je parle davantage ici des élections en Espagne. Le score de Podemos était très attendu. Ce n’est pas que nous ayons des modèles, ni rien de ce qui excite les commentaires habituels où se mélangent si souvent l’ignorance des situations réelles et l’arrogance intellectuelle qui vont si souvent ensemble dans les commentaires des professeurs « je l’avais bien dit ». Car tout le monde le sait : au total, rien n’est transposable de ce que l’on observe ailleurs que chez soi. Mais comprendre, c’est déjà apprendre. Apprendre, c’est accumuler l’expérience qui alimente l’imagination et affine les décisions.

Je dirai, certes, ce que j’ai vu et entendu à Madrid. Mais je ne crois pas que ce soit utile d’en déduire déjà trop de choses car tout cela est beaucoup trop frais pour être encore bien digéré. Je vais devoir encore beaucoup écouter et lire. Du moins suis-je débarrassé des parallèles à propos de l’alliance avec le Parti communiste qui semble avoir coûté si cher à Podemos. En France, Le PCF a choisi à une écrasante majorité de tourner le dos à ma candidature et de me combattre de pied ferme. Dont acte.
"

Fraternellement,
GdM
"Un seul véritable révolutionnaire dans une usine, une mine, un syndicat, un régiment, un bateau de guerre, vaut infiniment mieux que des centaines de petits-bourgeois pseudo-révolutionnaires cuisant dans leur propre jus."
Avatar de l’utilisateur
Gayraud de Mazars
 
Message(s) : 162
Inscription : 23 Avr 2014, 12:18

Re: Espagne : Elections législatives en Espagne (26/06/2016)

Message par artza » 30 Juin 2016, 10:04

L'Anticap. du 30 juin titre: "Le premier contretemps de Podemos" et commente après le sous-titre: "Et maintenant?"

Sans une plus grande mobilisation populaire, les avancées électorales sont éphémères. Il n'y a pas de progression linéaire, les rapports de forces entre les classes nous obligent à opérer en zigzags. Le discours de Podemos visant à récupérer à des fins de transformation politique (et sociale) des termes comme "Patrie" ou à se revendiquer de la social-démocratie n'ont pas fonctionné. ... Les projets d'un nouveau pays ne se concrétisent ni ne disparaissent au gré des difficultés. ... Alberto Garzon (CE-IU) et Pablo Iglesias ... ont devant eux une responsabilité énorme: réussir à réaliser un nouveau "Vista Alegre" (le congrès de fondation de Podemos), mais cette fois celui d'une nouvelle formation unitaire qui regarde vers l'avenir.
artza
 
Message(s) : 899
Inscription : 22 Sep 2003, 08:22

Re: Espagne : Elections législatives en Espagne (26/06/2016)

Message par com_71 » 30 Juin 2016, 14:01

L'Anticap. a écrit : Alberto Garzon (CE-IU) et Pablo Iglesias ... ont devant eux une responsabilité énorme: réussir à réaliser un nouveau "Vista Alegre" (le congrès de fondation de Podemos), mais cette fois celui d'une nouvelle formation unitaire qui regarde vers l'avenir.


Cette manie de donner des conseils à n'importe qui, et de ne pas s'adresser à la classe ouvrière...

LO a écrit :Espagne : après les élections
29 Juin 2016

Dimanche 26 juin, l’Espagne a connu de nouvelles élections générales, six mois après celles de décembre. Six mois de tractations et de discussions entre les partis qui se partagent les sièges n’avaient pas conduit à la constitution d’un nouveau gouvernement.

Le Parti populaire (PP) de droite, toujours conduit par Mariano Rajoy, au pouvoir depuis 2011, est arrivé en tête et a regagné des voix, passant de 7,2 millions (28,7 %) à 7,9 millions (33 %). Il améliore légèrement son score par rapport au vote de décembre, qui avait été particulièrement catastrophique. Mais, avec 137 sièges, il est loin de la majorité de 176 sièges.

Les voix que le PP récupère viennent sans doute en partie des pertes de voix de Cuidadanos (Citoyens) de centre-droit qui avait fait son apparition en décembre et qui perd 400 000 voix.

Podemos et Izquierda Unida (IU), regroupement qui comprend le Parti communiste, avaient fait alliance sous le nom de Unidos-Podemos. Leur objectif de passer devant le Parti socialiste (PSOE) a échoué.

Le total des voix rassemblées par Podemos et IU baisse fortement, puisque les deux cumulaient près de six millions de voix et n’en obtiennent que cinq millions.

Quant au PSOE, il stagne à 5,4 millions de voix mais obtient toutefois plus de députés que Unidos-Podemos, avec 85 députés.

Voici ce qu’écrivaient nos camarades de Voz Obrera dans l’éditorial des bulletins d’entreprise diffusés au lendemain des élections :

« Au contraire de ce que beaucoup pensent, l’électorat ne s’est pas droitisé. Il n’a simplement pas vu de solutions réelles aux problèmes du chômage, de la précarité, des inégalités... La démobilisation sociale et ouvrière, provoquée aussi par les illusions électoralistes de changement à travers les institutions, permet à la droite de respirer et lui maintient la possibilité de gouverner, mais dans l’instabilité.

La perte de plus d’un million de votes d’Unidos-Podemos est le résultat le plus significatif des élections. Le PSOE, bien qu’il résiste, perd plus de cent mille votes. En Andalousie, il perd la majorité et le PP l’emporte. L’abstention a été significative : plus de 10,8 millions de votants sur les 35 millions d’inscrits soit sont restés à la maison, soit ont voté blanc ou nul. Un million et demi de plus qu’aux élections du 20 décembre !

La droite de Rajoy recueille le vote de la peur et concentre derrière elle une part du vote qui s’était porté en décembre sur Ciudadanos.

Les illusions cultivées par la gauche, dans la propagande et les enquêtes, se sont révélées être des tromperies. Tout n’est pas télévision, presse et réseaux. Ce qu’ont montré ces élections, c’est le ras-le-bol et une certaine désillusion vis-à-vis des politiciens, de leurs manœuvres, pactes et stratégies. La dérive de Pablo Iglesias, le dirigeant de Podemos, et de son parti vers la droite, tentant de gagner l’électorat socialiste, a obtenu tout le contraire. La perte d’un million de voix montre que l’opportunisme, le réformisme électoraliste, faisant croire que dans le cadre des institutions on peut changer réellement les choses, a provoqué à la fois la démobilisation sociale et la désaffection de milliers de votants.

Le vrai changement, le changement social ne peut pas venir des institutions d’État, qui ne sont qu’un mécanisme pour maintenir les affaires et le pouvoir des grandes entreprises et de la grande bourgeoisie. Le changement viendra de la lutte de la classe ouvrière ou il ne viendra pas.
»
Voz OBRERA
Si on parle de "révolution", "peuple révolutionnaire", "démocratie révolutionnaire", 9 fois sur 10 c'est mensonge ou aveuglement. La question est, Quelle classe fait la révolution ? Une révolution contre qui ? Lénine
Avatar de l’utilisateur
com_71
 
Message(s) : 1575
Inscription : 12 Oct 2002, 00:14

Re: Espagne : Elections législatives en Espagne (26/06/2016)

Message par com_71 » 30 Juin 2016, 16:01

Par ailleurs j'ai pu lire ça :
Communiqué du Parti de Gauche a écrit :"Le PP sort vainqueur des élections espagnoles. Il a manifestement récupéré un grand nombre de ses électeurs partis en décembre derniers vers Ciudadanos. Cette première place était annonce par les instituts de sondage. Ce qui ne l’était pas c’est que le PSOE parvienne à sauver sa 2ème place devant Unidos Podemos dans un contexte marqué par la montée de l’abstention, la paralysie des institutions espagnoles et, dans la dernière ligne droite, le Brexit. C’est une déception pour tous ceux qui entendent construire le plus vite possible une alternative face aux PS européens acquis au libéralisme et cogérant avec la droite et l’extrême-droite la pérennité d’un système économique et politique à bout de souffle..

En rester sur ce constat serait cependant se tromper de perspective historique. Le plus important est en effet la confirmation de la fin du bipartisme. En trois ans, le mouvement dirigé par Pablo Iglesias a changé la donne. Pour la seconde fois Podemos, allié à Izquierda Unida, dans UnidoPodemos dépasse les 20 %. Il talonne le PSOE, auteur du plus mauvais résultat de son histoire. Il conserve le même nombre de député-e-s.

L’une des raisons principales de l’ascension de Unidos Podemos est la création d’un mouvement au service de la rupture avec le système. Ce résultat démontre donc la nécessité de recomposer en profondeur notre espace politique pour s’imposer. C’est justement ce que nous voulons impulser en France en articulant la campagne présidentielle de Jean-Luc Mélenchon avec l’émergence de la France Insoumise.

Le PG souhaite poursuivre la réflexion avec nos camarades d’Unidos Podemos sur les enseignements à tirer de ce scrutin. Il proposera, dans ce cadre, un débat sur la situation espagnole lors de son Remue Méninge du dernier week-end d’août. Ce sera également riche d’intérêt pour la situation en France. Car c’est maintenant à Jean-Luc Mélenchon et à la campagne France Insoumise qu’il revient de concrétiser en premier l’espoir de bousculer la domination des partis du système en 2017".
Si on parle de "révolution", "peuple révolutionnaire", "démocratie révolutionnaire", 9 fois sur 10 c'est mensonge ou aveuglement. La question est, Quelle classe fait la révolution ? Une révolution contre qui ? Lénine
Avatar de l’utilisateur
com_71
 
Message(s) : 1575
Inscription : 12 Oct 2002, 00:14


Retour vers Actualités internationales

Qui est en ligne ?

Utilisateur(s) parcourant ce forum : Aucun utilisateur inscrit et 1 invité

cron