Tchétchénie : rafles d'homosexuels "qui n'existent pas"

Dans le monde...

Tchétchénie : rafles d'homosexuels "qui n'existent pas"

Message par Byrrh » 11 Avr 2017, 21:18

Ramzan Kadyrov, homme lige de Poutine dans une république "autonome" de Tchétchénie remoralisée à grands coups de Coran après avoir été labourée par les bombes russes, se veut plus royaliste que le roi du Kremlin. Alors que ce dernier se borne à assimiler les homosexuels (en novlangue officielle, ceux dont l'orientation sexuelle est "non traditionnelle") à des pédophiles, à faire matraquer les tentatives de manifestations contre l'homophobie et à demander à ses flics de faire preuve de mansuétude vis-à-vis des agissements des groupes fascistes, Kadyrov réussit quelque chose de bien plus original : faire disparaître des gens qui n'existent pas.

Car en effet, d'après son porte-parole, "s'il y avait de telles personnes en Tchétchénie, les forces de l’ordre n’auraient aucun problème avec elles puisque leurs proches les auraient déjà envoyées dans des endroits d'où personne ne revient".

Bien que n'existant pas, donc, des dizaines d'hommes homosexuels ont pourtant été raflés, avec une rapidité rendue possible par les nouveaux réseaux de communication, faciles à espionner. Là où ils se trouvent en ce moment, ils devraient être prochainement rejoints par certaines de leurs connaissances, puisqu'il y a des questions auxquelles on ne peut se soustraire, surtout si le courant passe bien (la fameuse dynamo du général Bigeard connaît une gloire planétaire).

Par ailleurs, certains d'entre n'existeraient réellement plus à cette heure.

http://fr.euronews.com/2017/04/11/tchet ... gbt-russie
Byrrh
 
Message(s) : 167
Inscription : 10 Avr 2017, 20:35

Re: Tchétchénie : rafles d'homosexuels "qui n'existent pas"

Message par com_71 » 15 Avr 2017, 20:48

Les barbares au pouvoir
Brève LO
15/04/2017

Un journal Russe a fait connaitre la brutalité avec laquelle les autorités Tchétchènes se comportent vis-à-vis des homosexuels. Une centaine d’entre ont été arrêtés par le régime et littéralement torturés. Le pouvoir Tchétchène s’appuie des préjugés crasseux et sur une coutume tout aussi arriérée, celle du « crime d’honneur ».

Mais ce pouvoir peut compter sur la passivité complice du pouvoir Russe qui coiffe les autorités Tchétchènes. Car le Kremlin, à l’annonce de cette information, s’est contenté de conseiller aux victimes de porter plainte auprès des autorités… c’est à dire de leurs bourreaux.
Que de méprisables eunuques ne viennent pas soutenir que l'esclavagiste qui, par la ruse et la violence, enchaîne un esclave est devant la morale l'égal de l'esclave qui, par la ruse et la violence, brise ses chaînes ! Trotsky
Avatar de l’utilisateur
com_71
 
Message(s) : 1878
Inscription : 12 Oct 2002, 00:14

Re: Tchétchénie : rafles d'homosexuels "qui n'existent pas"

Message par Byrrh » 27 Avr 2017, 08:52

Dans Lutte ouvrière n°2543 du 26 avril 2017 :

Tchétchénie : le pouvoir fait la chasse aux homosexuels

Un des rares journaux russes non inféodés au Kremlin, Novaïa Gazeta, vient de lever le voile sur la campagne de terreur lancée contre les homosexuels par les autorités de Grozny, capitale de la Tchétchénie, qui fait partie de la Fédération de Russie. En deux mois, les sbires du régime ont raflé des centaines d’entre eux, les ont internés dans des prisons secrètes et centres de torture ; au moins trois d’entre eux auraient ainsi déjà été tués.


Le président local, Kadyrov, un chef de bande indépendantiste rallié au Kremlin, règne par la terreur. Après la seconde guerre de Tchétchénie, que Poutine avait déclenchée en 2000 pour asseoir son pouvoir, il a donné carte blanche à Kadyrov pour tenir sa république. Mission accomplie : grâce à ses bandes armées, le tyran a éliminé tous ceux qui le contestaient et fait vivre la population dans une peur permanente.

Autre pilier de son régime : le retour en force de l’islam et de pratiques d’un autre âge, impulsé avec l’aval de Moscou. Kadyrov a rétabli la charia et impose aux femmes une oppression légalisée : code vestimentaire obligatoire, mariages forcés, polygamie, meurtres impunis car prétendus crimes d’honneur, en cas de relations hors mariage…

C’est encore dans le sang qu’a été lavé « l’honneur » du clan de certains homosexuels : leurs bourreaux ont « respecté la tradition » en les livrant à leur famille pour qu’elles les mettent à mort.

À Grozny, le porte-parole de Kadyrov a d’abord parlé à propos de ces faits de calomnies, puis a affirmé qu’ils ne pouvaient avoir eu lieu car « il n’y a pas d’homosexuels en Tchétchénie » et enfin que, si cela était, « ils méritaient d’être tués ».

Le dictateur tchétchène n’a pas à craindre que les autorités fédérales lui cherchent noise. En effet Moscou se borne à conseiller à ses victimes de porter plainte. Auprès de leurs bourreaux ? Ou auprès de la justice russe, qui laisse Kadyrov faire la loi de façon expéditive ?

En Russie, pareille barbarie n’a pas place, officiellement. Mais le régime russe cherche aussi à imposer une morale rétrograde. Il multiplie les entraves au droit à l’avortement, il laisse sans broncher des responsables de l’Église orthodoxe prôner un code vestimentaire pour les femmes et laisser entendre que le retour des mutilations sexuelles féminines pourrait préserver leur vertu. Il y a peu, Poutine a fait voter une loi qui dépénalise les violences domestiques, dont meurent chaque année des milliers de femmes. Et en 2012, il a pénalisé la « propagande à l’encontre de mineurs concernant les relations sexuelles non traditionnelles », entendez l’homosexualité, et depuis il mène régulièrement campagne sur ce thème à l’école et dans les médias.

Entre les crimes de Kadyrov et la politique rétrograde de son protecteur Poutine, on mesure la régression qui s’abat sur la population de la Russie, un siècle après que la révolution d’Octobre 1917 avait, pour la première fois dans un pays moderne, à vaste échelle et de façon durable, aboli la pénalisation de l’homosexualité et donné aux femmes des droits sans précédent.

Pierre LAFFITTE

http://journal.lutte-ouvriere.org/2017/ ... 89604.html
Byrrh
 
Message(s) : 167
Inscription : 10 Avr 2017, 20:35

Re: Tchétchénie : rafles d'homosexuels "qui n'existent pas"

Message par Byrrh » 07 Mai 2017, 09:20

Le pouvoir tchétchène implique la population dans sa barbarie : dans plusieurs médias, j'ai pu lire qu'un homme, à la sortie du camp où il était interné, a été remis à sa famille, qui l'a exécuté dans un bois voisin et inhumé sur place. On relate aussi que parmi les prisonniers libérés, un jeune de 17 ans a été jeté du 7ème étage d'un immeuble par son oncle.

Quelle horreur. Et là, je viens de tomber sur une photo des lycéennes nigérianes libérées des geôles de Boko Haram, après plusieurs années de sévices. Et sur un article qui rappelle qu'en 2016, plus de 5000 migrants sont morts noyés en voulant traverser la Méditerranée, et 1000 autres depuis janvier.

L'humanité paie très cher la défaite de la révolution et du mouvement ouvrier au XXème siècle.
Byrrh
 
Message(s) : 167
Inscription : 10 Avr 2017, 20:35


Retour vers Actualités internationales

Qui est en ligne ?

Utilisateur(s) parcourant ce forum : Aucun utilisateur inscrit et 1 invité