Catalogne - Référendum du 1er octobre

Dans le monde...

Re: Catalogne - Référendum du 1er octobre

Message par com_71 » 01 Nov 2017, 18:56

LO 01 11 2017 a écrit :Espagne : crise en Catalogne, quelles conséquences pour la classe ouvrière ?


Le 27 octobre a été marqué par une succession de décisions contradictoires. En quelques heures, on a vu le parlement de la Généralité déclarer l’indépendance de la Catalogne, approuvée par un vote secret. Quelques heures plus tard, Mariano Rajoy, chef du gouvernement espagnol, annonçait qu’il dissolvait la Généralité de Catalogne et qu’il prévoyait de nouvelles élections pour le 21 décembre. Nous consacrerons un prochain article aux conséquences que ces épisodes peuvent entraîner dans la situation de la Catalogne et de l’Espagne. Le texte que nous publions ici est tiré de la presse d’entreprise de Voz Obrera (UCI – Espagne), écrite et diffusée dans la foulée des événements récents.


« Le gouvernement du Parti populaire, le PP, va accentuer la répression grâce à l’article 155 et opérer un durcissement social à droite en invoquant la situation créée par la proclamation de la république Catalane. En tant que Voz Obrera, nous sommes solidaires des secteurs populaires qui luttent pour leur droit de choisir leur avenir politique et solidaires de ceux qui sont ou vont être victimes de la répression du gouvernement de Rajoy. Il faut exiger la libération immédiate des détenus quel que soit leur parti. Qu’ils soient de l’ANC, d’Omnium ou d’autres partis ou organisations.

Quelles conséquences ces événements auront-ils pour la classe ouvrière ? Avec ­Rajoy, cela fait des années que nous reculons et que nous subissons sa politique. Dans le contexte de la crise catalane, Rajoy et ses comparses de Ciudadanos et du PSOE se sont érigés en défenseurs de la légalité constitutionnelle, de la démocratie et de l’unité de l’Espagne, qui protégeraient les citoyens. Rien n’est plus faux. La Constitution est au service des banquiers et des capitalistes. Ils l’ont changée quand cela leur a été utile pour payer la dette aux banquiers. Et quand les travailleurs réagissent contre les attaques, Rajoy et les siens recourent à la répression policière et se moquent de ce que permettent ou non la Constitution et la législation.

Pour ce qui est des nationalistes catalans, ils ne nous ont et ne nous feront jamais rien gagner. Les nationalismes sont des courants politiques au service des intérêts des classes bourgeoises qui ont besoin d’un État pour conduire leurs affaires et exploiter les travailleurs. Rajoy aussi bien que Puigdemont et les nationalismes qu’ils représentent s’affrontent, mais ils s’alimentent. Ils cachent leur corruption et dévient les problèmes sociaux vers des affrontements entre les classes populaires elles-mêmes et au sein du monde du travail.

Le conflit actuel en Catalogne est dirigé par la droite catalaniste pour dévoyer vers l’objectif de l’indépendance la profonde indignation que la crise capitaliste a provoquée dans les classes populaires. Cette droite, avec Mas à sa tête, a marché la main dans la main avec Aznar et Rajoy pour attaquer les classes populaires et diminuer les budgets sociaux. Devenus ennemis aujourd’hui, ils sont parvenus à diviser le monde ouvrier et à faire s’affronter les travailleurs d’une même classe ouvrière au nom des droits de la Catalogne ou de l’Espagne.

Travailleurs en Catalogne ou dans le reste de l’Espagne, nous ne pouvons entrer dans ces parties qui se jouent entre des politiciens. Nous ne pouvons pas accepter la politique du patronat et de ces gouvernements, qu’ils soient « catalaniste » ou « espagnoliste ». Aucun des régimes au service des capitalistes ne pourra améliorer nos conditions de vie. Seule notre lutte peut le faire. Si par exemple en Catalogne, devant la fuite des entreprises, les travailleurs entraient en lutte pour prendre le contrôle des entreprises, nous serions à leurs côtés. Comme nous le serions si cela se produisait dans d’autres régions, car cela correspond aux intérêts du monde ouvrier dans l’ensemble du pays. C’est pour cela que nous levons le drapeau rouge, le drapeau des travailleurs portant leur devise : “Prolétaires de tous les pays, unissez-vous !” »
Voz OBRERA
Que de méprisables eunuques ne viennent pas soutenir que l'esclavagiste qui, par la ruse et la violence, enchaîne un esclave est devant la morale l'égal de l'esclave qui, par la ruse et la violence, brise ses chaînes ! Trotsky
Avatar de l’utilisateur
com_71
 
Message(s) : 1880
Inscription : 12 Oct 2002, 00:14

Re: Catalogne - Référendum du 1er octobre

Message par bradley » 02 Nov 2017, 09:21

"Travailleurs en Catalogne ou dans le reste de l’Espagne, nous ne pouvons entrer dans ces parties qui se jouent entre des politiciens"
"Entre politiciens"!! avec une grève générale massive, des manifestations de 800000 puis 500000 ( ça en fait des politiciens!!), 90% de oui au référendum du 1er octobre alors que la police post-franquiste détruisait les urnes et dispersait par la force tous ceux qui voulaient voter, la création de centaines de comités de défense d'une république catalane indépendante.......!

"Nous ne pouvons pas accepter la politique du patronat et de ces gouvernements, qu’ils soient « catalaniste » ou « espagnoliste" ».
Le combat du peuple catalan pour une république indépendante est donc subordonné à la fin préalable de l'exploitation nous disent certains qui se réclament par ailleurs de Trotsky.

Voilà justement ce que dit Trotsky sur le droit à la séparation, qu'en pensent les amis de LO ? Sont-ils amis des travailleurs de Catalogne qui luttent pour l'indépendance de leur pays ? Doivent-ils donc attendre qu'un parti bolchevique leur ouvre la voie ?
Trotsky écrivait ainsi à Andreu Nin, en 1931 : « Le mot d’ordre du droit des nationalités à disposer d’elles-mêmes est devenu en Espagne d’une importance exceptionnelle. Ce mot d’ordre est du domaine de la pensée démocratique. Il ne s’agit pas, pour nous,d’engager les Catalans et les Basques à se séparer d’Espagne, mais notre devoir est de militer pour que le droit à la séparation leur soit reconnu s’ils désirent en faire usage ». Et Trotsky ajoutait : « Comment savoir s’ils ont ce désir ? C’est très simple, il faut organiser un plébiscite des provinces intéressées sur la base du suffrage universel égalitaire, direct et secret, il n’y a pas d’autre procédé ». N’est-ce pas exactement cela qui s’est passé le 1er octobre ? Oui, c’est ce qui s’est passé, et cela s’est passé parce que les masses l’ont imposé !
bradley
 
Message(s) : 176
Inscription : 08 Juil 2017, 08:07

Re: Catalogne - Référendum du 1er octobre

Message par Plestin » 02 Nov 2017, 09:27

Bradley, aurais-tu loupé ça ?

Voz Obrera a écrit :

En tant que Voz Obrera, nous sommes solidaires des secteurs populaires qui luttent pour leur droit de choisir leur avenir politique et solidaires de ceux qui sont ou vont être victimes de la répression du gouvernement de Rajoy.
Plestin
 
Message(s) : 401
Inscription : 28 Sep 2015, 17:10

Re: Catalogne - Référendum du 1er octobre

Message par bradley » 02 Nov 2017, 10:17

"choisir leur avenir politique"...c'est à dire une république catalane indépendante ? Il faut être précis...Quant à la solidarité contre la répression, c'est bien le minimum!
bradley
 
Message(s) : 176
Inscription : 08 Juil 2017, 08:07

Re: Catalogne - Référendum du 1er octobre

Message par Plestin » 02 Nov 2017, 10:38

Leur droit de choisir leur avenir politique, par exemple leur droit d'organiser si ça leur chante une élection sur un sujet comme celui de l'indépendance, quelle que soit leur intention de vote. Et de choisir l'indépendance, ou pas.
Plestin
 
Message(s) : 401
Inscription : 28 Sep 2015, 17:10

Re: Catalogne - Référendum du 1er octobre

Message par bradley » 02 Nov 2017, 11:30

En l'occurrence le vote massif pour une république indépendante le premier octobre, référendum à 90% malgré la répression massive, référendum bien sûr non reconnu par la monarchie franquiste et ses complices.
bradley
 
Message(s) : 176
Inscription : 08 Juil 2017, 08:07

Re: Catalogne - Référendum du 1er octobre

Message par com_71 » 04 Nov 2017, 13:01

Puigdemont, réfugié encombrant à Bruxelles
Brève LO 02/11/2017

Convoqué devant la justice de l'État espagnol, pour «rébellion et sédition», après sa déclaration d'indépendance de la Catalogne, Carles Puigdemont entend rester en Belgique pour échapper à la prison. Son « patriotisme » a, semble-t-il, des limites rapidement atteintes.

Les politiciens à Barcelone ou à Madrid, qui ont délibérément déclenché une crise politique ou qui l'ont exacerbée en recourant à la brutalité policière trouveront le moyen de ne pas en subir les conséquences. Mais les travailleurs, tant en Catalogne qu'en Espagne, ne pourront pas y échapper. S'ils s'alignent derrière Rajoy ou derrière Puigdemont, tous deux bourgeois de droite, ils subiront une politique anti-ouvrière renforcée.
Que de méprisables eunuques ne viennent pas soutenir que l'esclavagiste qui, par la ruse et la violence, enchaîne un esclave est devant la morale l'égal de l'esclave qui, par la ruse et la violence, brise ses chaînes ! Trotsky
Avatar de l’utilisateur
com_71
 
Message(s) : 1880
Inscription : 12 Oct 2002, 00:14

Re: Catalogne - Référendum du 1er octobre

Message par bradley » 04 Nov 2017, 16:03

Deux bourgeois de gauche valent-ils mieux ?
Trotsky défendait le droit inconditionnel à la séparation, à l'indépendance, des différents peuples composant l'Espagne (sans pour autant combattre pour), quelle que soit alors la nature de leur direction politique, avait-il tort ? Fallait-il (ou faut-il !) attendre une direction bolchevique ? Un bon conseil, relire Lénine et Trotsky en ce centième anniversaire de la Révolution d'Octobre, révolution commencée en février 17 sous une direction bourgeoise et petite-bourgeoise, sur des mots d'ordre "démocratiques bourgeois" (le pain, la paix, la terre). "Révolution en permanence" de Marx, "Révolution permanente" de Trotsky.
bradley
 
Message(s) : 176
Inscription : 08 Juil 2017, 08:07

Re: Catalogne - Référendum du 1er octobre

Message par com_71 » 04 Nov 2017, 19:27

bradley a écrit :Trotsky défendait le droit inconditionnel à la séparation, à l'indépendance, des différents peuples composant l'Espagne (sans pour autant combattre pour), quelle que soit alors la nature de leur direction politique


- droit inconditionnel
- séparation, à l'indépendance
- quelle que soit alors la nature de leur direction politique

Tout ça attribué à Trotsky ? Trois affirmations douteuses. Et de toutes façons, nouvelle période, nouvelle situation, égale nécessité de s'y confronter.
Que de méprisables eunuques ne viennent pas soutenir que l'esclavagiste qui, par la ruse et la violence, enchaîne un esclave est devant la morale l'égal de l'esclave qui, par la ruse et la violence, brise ses chaînes ! Trotsky
Avatar de l’utilisateur
com_71
 
Message(s) : 1880
Inscription : 12 Oct 2002, 00:14

Re: Catalogne - Référendum du 1er octobre

Message par bradley » 05 Nov 2017, 09:35

Modération : exact copié-collé d'un post précédemment soumis par Bradley.
Continuer à "boucler" provoquerait la fermeture du sujet.
bradley
 
Message(s) : 176
Inscription : 08 Juil 2017, 08:07

PrécédentSuivant

Retour vers Actualités internationales

Qui est en ligne ?

Utilisateur(s) parcourant ce forum : gipsy et 1 invité

cron