Préparation des élections dans le Maryland

Dans le monde...

Préparation des élections dans le Maryland

Message par Plestin » 13 Déc 2017, 08:45

Dans leur intervention au congrès de LO, les camarades de Spark ont annoncé leur intention de faire dans le Maryland ce qu'ils avaient précédemment fait (et réussi) dans le Michigan : réussir à faire enregistrer à l'échelle de l'Etat tout entier, un Working Class Party, qui puisse être soumis au vote des électeurs sur la base de la défense de l'idée que la classe ouvrière a besoin de son propre parti.

Dans le Michigan, état d'un peu moins de 10 millions d'habitants, un tel WCP avait recueilli plus de 50.000 signatures, soit bien plus que le nécessaire pour pouvoir se présenter, et obtenu ensuite à l'échelle de l'Etat 2,7 % des voix pour une candidate, soit 13 fois plus que le minimum nécessaire pour garder le statut de parti reconnu à l'échéance suivante.

Dans le Maryland, état plus petit (mais densément peuplé) avec 6 millions d'habitants, le minimum nécessaire est de 10.000 signatures pour pouvoir être reconnu à l'échelle de l'Etat, et ensuite il faut obtenir au moins 1 % des voix des électeurs inscrits (soit un peu plus de 37.000 voix) pour pouvoir garder ce statut la fois d'après sans avoir à refaire campagne pour les 10.000 signatures, selon le site Ballotpedia. Pour l'instant il n'existe que 4 partis ayant ce statut : les Démocrates, les Républicains, les Libertarian (libéral) et le Green Party.

https://ballotpedia.org/Ballot_access_r ... ical_party

Spark annonce qu'il va commencer à collecter les signatures dans le Maryland à partir d'avril 2018.

Le Maryland englobe notamment la ville de Baltimore, ancien port industriel majeur dont les industries métallurgiques, chimiques, textiles etc. ont beaucoup décliné, voire disparu, laissant sur le carreau un grand nombre de chômeurs, notamment dans les quartiers à population majoritairement noire (mais aussi dans certains quartiers blancs pauvres). La population noire est d'ailleurs majoritaire dans la ville-même. Ceux qui ont retrouvé du travail ont pu le faire principalement dans les services. Par exemple, le camarade David Harding que l'on avait présenté dans le 14ème district de la ville à l'occasion des élections municipales (8 %), a travaillé pendant 8 ans au complexe sidérurgique de la Bethlehem Steel à Sparrows Point, dont il ne reste qu'une immense friche aujourd'hui, avant de retrouver du travail dans les services de l'Etat du Maryland au département de la Santé. Les plus gros employeurs sont les services de l'Etat (où Spark a un bulletin d'entreprise), les hôpitaux et universités (Johns Hopkins...)

Il reste dans le Maryland un tissu d'industries à travailleurs très qualifiés, par exemple dans les biotechnologies, l'informatique, l'aéronautique ou le secteur militaire, avec comme plus gros employeur Northrop Grumman (missiles, systèmes d'information pour l'aéronautique militaire...)

Le Maryland englobe aussi toutes les banlieues Nord et Est de la ville de Washington, comme Bethesda, Hyattsville etc., avec des industries de pointe comme l'usine biotechnologique MedImmune à Gaithersburg, des services (civils et militaires), des quartiers riches et quelques quartiers pauvres... Les camarades y ont un bulletin dans une usine d'impression photographique, District Photo Plant, à Beltsville.

On trouve également un secteur plutôt rural dans la presqu'île du "DelMarVa" (partagée avec les Etats du Delaware et de la Virginie, dans l'Est du Maryland), avec pas mal d'agroalimentaire (notamment élevages de volailles et abattoirs associés), à Salisbury, Hurlock, Berlin, Princess Anne etc.

Enfin, dans le Centre et l'Ouest du Maryland, on trouve quelques petites villes plus ou moins industrielles, comme Frederick (qui a souffert de la fermeture de l'usine d'aluminium Alcoa Eastalco), Hagerstown (moteurs et transmissions de camions Volvo Trucks...) et Cumberland qui a perdu presque toutes ses industries traditionnelles dont une grande usine de pneumatiques du groupe Goodyear ; il reste une grosse papeterie à Luke, un village des environs.

Souhaitons du courage, et plein de nouveaux contacts, aux camarades qui vont sillonner cet Etat dans les mois à venir...

En 2018 il est aussi prévu de présenter, pour la première fois, un camarade dans une élection à Los Angeles (Californie), avec le programme du WCP mais sans étiquette car pour faire reconnaître le WCP il faudrait... 700.000 signatures ! Et, bien sûr, le WCP aura à nouveau des candidats dans le Michigan, peut-être davantage que la dernière fois.
Plestin
 
Message(s) : 531
Inscription : 28 Sep 2015, 17:10

Re: Préparation des élections dans le Maryland

Message par pietro2 » 14 Déc 2017, 18:06

super regonflant cette perspective de développement du WCP.
pietro2
 
Message(s) : 2
Inscription : 14 Déc 2017, 18:01

Re: Préparation des élections dans le Maryland

Message par com_71 » 14 Déc 2017, 18:16

Les mini-succès électoraux sont quand même à relativiser, pour des révolutionnaires.
Que de méprisables eunuques ne viennent pas soutenir que l'esclavagiste qui, par la ruse et la violence, enchaîne un esclave est devant la morale l'égal de l'esclave qui, par la ruse et la violence, brise ses chaînes ! Trotsky
Avatar de l’utilisateur
com_71
 
Message(s) : 2125
Inscription : 12 Oct 2002, 00:14

Re: Préparation des élections dans le Maryland

Message par Plestin » 15 Déc 2017, 13:31

Oui, les succès électoraux ça va, ça vient, et d'ailleurs les camarades de Spark font l'analyse que dans le contexte actuel, la situation leur sera moins favorable sur ce plan (avec le "tout sauf Trump" qui risque de pousser bien des travailleurs à voter à nouveau pour les Démocrates). De plus, dans le Maryland, la règle électorale nécessitant d'obtenir 1 % des inscrits en nombre de voix, pour pouvoir se dispenser d'une nouvelle campagne de 10.000 signatures la fois d'après, semble plus restrictive que celle du Michigan. Il faudra peut-être rechercher 10.000 signatures à chaque élection...

Quant aux 8 % du camarade la dernière fois dans un secteur de Baltimore, cela correspondait à une configuration particulière où il était le seul adversaire d'une candidate Démocrate enracinée dans le coin depuis très longtemps et qui semble elle-même appréciée au-delà des vicissitudes de son parti.

Le plus intéressant n'est pas le score électoral, mais le fait pour une toute petite organisation de s'ouvrir de nouvelles possibilités de contacts à l'occasion d'une campagne systématique pour trouver les 10.000 signatures, dans un Etat où les nombreuses fermetures d'usines (ayant conduit à des arrêts de bulletins d'entreprise au fil du temps : General Electric, Bethlehem Steel, Londontown, Solo Cup...) rendent plus difficiles les possibilités de s'adresser aux travailleurs... dont un grand nombre sont devenus des chômeurs. Et bien sûr, la campagne en elle-même, pour défendre l'idée que les travailleurs ont besoin de leur propre parti, a son intérêt.

Et puis, ça donne une portée plus large, à l'échelle d'un Etat entier, à une poignée de camarades qui militent dans une ville. Même s'ils ne parvenaient pas à trouver les 10.000 signatures, l'opération aurait eu le mérite d'être tentée.

Enfin, ça montre que des possibilités existent, que des organisations bien plus grosses n'utilisent pas, ou n'ont pas les moyens militants pour cela, non à cause de leurs effectifs, mais de leur motivation. Parce que franchement, Spark, c'est loin d'être la plus grosse organisation américaine d'extrême-gauche... Dans l'un de leurs textes publics Spark ou le WCP (je ne sais plus) expliquait que la campagne faite dans le Michigan avait nécessité la participation active d'environ 70 personnes du Michigan ou d'autres Etats... Et le Michigan, c'est leur "fief" !
Plestin
 
Message(s) : 531
Inscription : 28 Sep 2015, 17:10

Re: Préparation des élections dans le Maryland

Message par Plestin » 17 Déc 2017, 10:17

Dans la presqu'île du "DelMarVa" :

Salisbury abrite le siège social, deux usines et un vaste site d'entreposage de grains du groupe Perdue, qui possède des usines dans bien d'autres Etats et dont la description ci-dessous (article sur Wikipédia version française) évoquera certainement quelques souvenirs récents à certains :

Perdue est une entreprise agroalimentaire basée aux États-Unis. Elle est présente notamment dans la production et la transformation de viande, notamment de volaille.

L'entreprise est critiquée par l'ONG britannique Oxfam pour les conditions de travail qu'elle impose à ses ouvriers. Afin de gagner en productivité, beaucoup sont privés du droit d'aller aux toilettes. En conséquence, certains sont contraints de porter des couches-culottes pour travailler dans leurs entreprises et « réduisent leurs prises de liquides et fluides à des niveaux dangereux ». Pour l'ONG, il s'agit d'une dégradation de la condition humaine pour des salariés qui déjà « gagnent de faibles salaires et souffrent de taux élevés de blessures et maladies »1.


La version de Wikipédia en anglais n'évoque pas cela, mais insiste par contre sur les aspects "maltraitance animale" et "pollution de l'eau"...
Plestin
 
Message(s) : 531
Inscription : 28 Sep 2015, 17:10


Retour vers Actualités internationales

Qui est en ligne ?

Utilisateur(s) parcourant ce forum : Aucun utilisateur inscrit et 1 invité