Elections 2018 dans le Michigan

Dans le monde...

Re: Elections 2018 dans le Michigan

Message par com_71 » 30 Sep 2018, 04:31

Réunion de campagne du Parti de la classe ouvrière

Le Parti de la classe ouvrière a tenu une réunion de présentation des candidats le 23 septembre à Detroit. Gary Walkowicz, l’un des candidats, a présenté la réunion en parlant des réponses que la classe ouvrière apporterait à la situation désastreuse dans laquelle nous nous trouvons. Il a été suivi par huit autres candidats qui ont expliqué pourquoi la classe ouvrière avait besoin de son propre parti et pourquoi ils voulaient se présenter comme ses candidats. Mary Anne Hering a continué, rappelant à tout le monde que, tout comme en 2016, lorsque le Parti de la classe ouvrière a recueilli près d'un quart de million de voix, les résultats du parti dépendront de ce que feront les participants à cette réunion. Tout le monde a des amis, de la famille, des voisins, des collègues et toutes ces personnes connaissent des gens. C'est un réseau qui a permis au Parti de la classe ouvrière de gagner ses voix la dernière fois. Enfin, Sam Johnson a conclu la réunion, appelant tout le monde à garder les yeux rivés sur les objectifs généraux.

En 2016, le Parti de la classe ouvrière n'avait que trois candidats. En 2018, il y en a 11 - et cette augmentation a été applaudie par le public. L'un des candidats a déclaré: «Je crois que ceux qui font le travail sont capables de trouver les meilleures solutions. Les travailleurs savent comment faire les choses au mieux. Le Parti de la classe ouvrière est une cause juste valant la peine de se battre pour et d'y consacrer sa vie parce, je crois en la classe ouvrière du cœur de mon âme. » Un sentiment partagé par tous les candidats et par la plupart de ceux venus entendre les candidats. Les participants à la réunion ont déjà parlé du Parti de la classe ouvrière avec leurs amis et leurs familles. Et ils espèrent que vous les rejoindrez.

Les personnes suivantes sont candidates en 2018 :

Pour le 5ème district du Congrès - Kathy Goodwin
Pour le 9ème district du Congrès - Andrea Kirby
Pour le 12ème district du Congrès - Gary Walkowicz
Pour le 13ème district du Congrès - Sam Johnson
Pour le 14ème district du Congrès - Philip Kolody
Pour le Conseil national de l'éducation - Mary Anne Hering et Logan R. Smith
Pour le 3ème district du Sénat de l'État du Michigan - Hali McEachern
Pour le 5ème district, Michigan State Senate - Larry Betts
Pour le 18ème arrondissement, Sénat de l'Etat du Michigan - Thomas Repasky
Pour le 29ème arrondissement, Sénat du Michigan - Louis Palus


http://workingclassfight.com/blog/campa ... ass-party/
Que de méprisables eunuques ne viennent pas soutenir que l'esclavagiste qui, par la ruse et la violence, enchaîne un esclave est devant la morale l'égal de l'esclave qui, par la ruse et la violence, brise ses chaînes ! Trotsky
Avatar de l’utilisateur
com_71
 
Message(s) : 2284
Inscription : 12 Oct 2002, 00:14

Re: Elections 2018 dans le Michigan

Message par com_71 » 30 Sep 2018, 04:58

Discours de Gary Walkowicz, 23 septembre 2013

Nous voulons que notre campagne pour le Parti de la classe ouvrière soit le début de quelque chose, quelque chose de nécessaire pour la classe ouvrière.

En 2016, lorsque nous avons demandé de voter Parti de la classe ouvrière dans le Michigan, nous avons dit que les patrons avaient deux partis politiques et que la classe ouvrière avait besoin de son propre parti. Nous figurons maintenant sur les bulletins de vote et les gens du Michigan peuvent voter pour nous. Mais il ne s’agit que du début de la construction d’un parti ouvrier, car un véritable parti de la classe ouvrière sera un parti de masse dans tout le pays.

Et surtout, un véritable parti de la classe ouvrière sera un parti capable de mener des combats de la classe ouvrière. Nous savons que les élections ne changeront rien vraiment. La classe ouvrière va devoir se battre pour faire face aux problèmes auxquels nous sommes confrontés.

Et la classe ouvrière peut se battre, se battre pour que tout le monde puisse avoir un niveau de vie décent. Nous vivons à une époque où la technologie et la richesse existent pour que chacun puisse avoir une vie décente. Nous vivons à une époque où les ressources existent pour que tout le monde puisse travailler, mais travailler moins d’heures et avoir assez d’argent pour vivre confortablement.

Tout cela pourrait être possible aujourd'hui. Le problème est que presque toute la richesse et les ressources sont aujourd'hui détenues et contrôlées par quelques personnes, c'est-à-dire par la classe capitaliste. Nous savons tous et nous pouvons tous constater la disparité de richesse entre le 1% supérieur et le reste de la population. Et chaque statistique montre que cette disparité de richesse augmente.

Les riches ont tellement d'argent qu'ils ne peuvent pas en dépenser la majeure partie, alors ils l'utilisent pour spéculer sur Wall Street, les devises ou les matières premières. Les ordinateurs les plus rapides au monde sont utilisés, pas pour des besoins sociaux, mais pour manipuler des transactions boursières afin de gagner encore plus d’argent pour quelques personnes.

Les bénéfices des entreprises ont atteint un niveau record. Mais les entreprises n'utilisent pas cet argent pour investir dans la production et fabriquer des choses dont les gens ont besoin. Ils n'utilisent pas cet argent pour payer davantage leurs employés, ils les paient moins. Les chefs d'entreprise utilisent ces bénéfices pour prodiguer des salaires de plusieurs millions de dollars aux PDG et enrichissent quelques actionnaires grâce à des dividendes et à des rachats d'actions.

De nombreux milliards de dollars pourraient être mis à la disposition de la société en fonction de tous les impôts que nous payons. Pensons-y. Nous payons des impôts fédéraux, des d’État, des impôts municipaux, des taxes sur l’essence, des impôts fonciers, des taxes de vente et des taxes téléphoniques ; nous payons des péages de tous types. Il y a beaucoup d’argent de ces taxes qui pourrait être utilisé pour tous les services publics dont nous avons besoin. Et les travailleurs paient une plus grande part de leurs revenus en impôts que les riches. Mais au lieu d'obtenir les services publics que nous payons, ces services nous sont refusés. Au lieu que l'argent public soit destiné à réparer les infrastructures dont la population a besoin, les infrastructures s'effondrent. Au lieu que l’argent des impôts soit utilisé pour ce dont nous avons besoin, une grande partie de cet argent bénéficie à une petite classe de riches. Les sociétés et les banques obtiennent des aides aux entreprises sous forme de crédits d’impôt, d’allégements fiscaux, de subventions fiscales et de cadeaux fiscaux. Une grande partie de l'argent des impôts est également dépensée pour les armes et des guerres, afin de protéger les profits des grosses sociétés dans le monde entier. Et l’argent que ces sociétés génèrent en retour revient directement à la même classe riche qui possède tout.

L'argent existe dans cette société pour fournir tout ce dont la population a besoin. Mais dans ce système, toutes ces richesses sont détenues et contrôlées par quelques personnes. Et les politiciens des deux principaux partis travaillent pour défendre ce système et s'assurer que les riches s'enrichissent.

Toute la richesse de cette société est produite par le travail des travailleurs. C'est la richesse que nous avons créée. Nous méritons de l'utiliser pour ce dont nous avons besoin. Mais la classe capitaliste n'y renoncera pas volontiers. La seule façon pour la classe ouvrière de mettre la main sur cette richesse sera de combattre cette classe.

C'est à quoi la classe ouvrière est confrontée. La classe ouvrière doit discuter de ces questions. C'est pourquoi le Parti de la classe ouvrière se présente aux élections. Nous voulons utiliser les élections pour discuter de notre situation en tant que travailleurs, avec d’autres travailleurs.

Nous voulons discuter avec les travailleurs pour que nous puissions nous battre pour que tout le monde ait un emploi. La plupart des emplois perdus sont dus non pas à des accords commerciaux ou à l'externalisation vers d'autres pays, mais plutôt aux actions des patrons ici. Regardez combien de millions d'emplois ont été éliminés au fil des ans par les patrons qui ont accéléré le travail de certains travailleurs et licencié d'autres travailleurs. Remettez tous ces emplois. Ramenez des millions de personnes au travail et nous pourrions tous travailler à un rythme plus lent et humain. Regardez tous ces millions d'emplois perdus pour l'automatisation. Toute la société devrait bénéficier des nouvelles technologies, et non pas perdre son emploi. Remettre ces millions de personnes au travail permettrait à tous d'en tirer profit en travaillant moins d’heures.

Tout cela est possible. Mais il faudra un combat de la classe ouvrière. C'est ce que nous voulons discuter avec les travailleurs dans notre campagne.

Nous voulons discuter avec les travailleurs qu'il est possible pour tout le monde d'avoir un niveau de vie confortable. L'argent est là. Tout notre travail, le travail accompli par la classe ouvrière, produit cette richesse. Si les besoins des travailleurs venaient en premier, tous les travailleurs pouvaient recevoir un salaire décent, un salaire viable.

L'argent est là, pour faire en sorte que le niveau de vie des travailleurs ne soit jamais réduit par l'inflation. C'est très simple; lorsque les prix montent, notre salaire devrait augmenter automatiquement du même montant. Ce n'est pas si difficile. Les ordinateurs pourraient être utilisés pour ajuster notre salaire chaque semaine.

Tout cela est possible. Mais il faudra un combat de la classe ouvrière pour l’imposer. C'est ce que nous voulons discuter avec les travailleurs dans notre campagne.

Nous voulons discuter avec les travailleurs de la possibilité de reconstruire les infrastructures en ruine de notre société. Les routes et les ponts peuvent être réparés. Les systèmes d'eau et d'égout peuvent être reconstruits. Le réseau électrique et les réseaux de gaz peuvent être améliorés. De nouvelles écoles et hôpitaux peuvent être construits. Les bibliothèques et les centres de loisirs peuvent être rouverts. Et, en faisant ces choses, créera des millions d'emplois supplémentaires. L'argent est là. Mais la classe ouvrière devra retirer cet argent des mains des capitalistes et l'utiliser pour nos besoins.

Tout cela est possible. Mais il faudra un combat de la classe ouvrière, une lutte pour mettre la main sur l'argent contrôlé par la classe capitaliste aujourd'hui. C'est ce que nous voulons discuter avec les travailleurs dans notre campagne.

Au cours de notre campagne, lorsque nous discutons de ces idées avec des gens, beaucoup de gens disent - « Ça sonne bien, mais ça ne peut pas arriver. « Certaines personnes diront: « Nous aimerions pouvoir faire cela, mais cela n'arrivera pas. ”

C'est peut-être vrai aujourd'hui. Lorsque la classe ouvrière ne se bat pas et n'a pas combattu pendant plusieurs générations, alors tout semble impossible à beaucoup de gens.

Mais ce qui semble impossible aujourd'hui peut devenir très possible demain. L'histoire de la classe ouvrière le montre. Lorsque la classe ouvrière commence à se battre, le combat peut se propager très rapidement. Lorsque la classe ouvrière commence à bouger, cela peut aller très vite. Lorsque la classe ouvrière commence à utiliser son pouvoir, cela peut changer le monde.

Les choses pour lesquelles nous devons nous battre, les choses qui semblent être un "beau mirage" [une tarte dans le ciel] aujourd'hui peuvent devenir quelque chose de très réaliste pour les combats de demain.

Dans notre campagne, nous devons également dire que la classe ouvrière ne peut pas mener des luttes solides si nous sommes divisés. Nos ennemis essaient toujours de nous diviser. Ils tentent d’opposer les travailleurs blancs aux travailleurs noirs, les travailleurs nés dans le pays aux travailleurs immigrés, les hommes aux femmes. Ils essaient toujours de nous diviser et nos ennemis le font aujourd'hui, à commencer par la Maison Blanche. Et chaque entreprise, à sa manière, essaie de mettre ces idées de division à l’esprit. La classe ouvrière ne peut se laisser diviser si nous voulons utiliser notre pouvoir pour lutter pour ce dont nous avons besoin.

C'est pourquoi il est important pour nous de discuter de ces idées. Quelqu'un doit dire ces choses.

C'est pourquoi nous faisons cette campagne pour le parti de la classe ouvrière. Et c'est ce que tout le monde dans cette salle peut faire.


http://workingclassfight.com/elections/ ... 9-23-2018/
Que de méprisables eunuques ne viennent pas soutenir que l'esclavagiste qui, par la ruse et la violence, enchaîne un esclave est devant la morale l'égal de l'esclave qui, par la ruse et la violence, brise ses chaînes ! Trotsky
Avatar de l’utilisateur
com_71
 
Message(s) : 2284
Inscription : 12 Oct 2002, 00:14

Re: Elections 2018 dans le Michigan

Message par satanas 1 » 30 Sep 2018, 10:35

Il doit s'agir du 23 sept 2018...
satanas 1
 
Message(s) : 58
Inscription : 25 Oct 2013, 22:54

Re: Elections 2018 dans le Michigan

Message par Plestin » 08 Oct 2018, 04:43

.
Voici la 2ème partie de notre tour du "reste du Michigan".


D'abord, pour le côté pratique, toujours la carte :

https://www.michigan.gov/documents/cgi/ ... 1463_7.pdf

Nous verrons les secteurs de St. Joseph / Benton Harbor / South Haven sur le lac Michigan, et de Kalamazoo, l'une des principales villes de l'Ouest du Michigan. Lors de la campagne de 2016, le WCP n'a pas pu faire campagne partout dans l'Etat, mais il est quand même venu un peu jusque-là... Il en est sûrement de même en 2018.


St. Joseph / Benton Harbor / Niles / South Haven (district n° 6, comtés de Berrien et Cass et moitié Ouest du comté de Van Buren)

Cette partie du Michigan, qui est vraiment plus proche de Chicago que de Detroit, donne sur le lac Michigan et est frontalière de l'Indiana. Elle compte plusieurs villes moyennes formant de petites agglomérations : celle de Benton Harbor (9.000 habitants) et de sa ville-soeur Saint Joseph (8.300 habitants) a environ 62.000 habitants, celle de Niles (11.300 habitants), à cheval sur les comtés de Berrien et de Cass, en a environ 40.000, celle de Berrien Springs, un peu plus de 14.000 habitants, celle de Dowagiac dans le comté de Cass (5.800 habitants) également 14.000 habitants. Plus au Nord, sur la côte, dans le comté de Van Buren, South Haven (4.400 habitants) est au centre d'une agglomération de 17.000 habitants.

L'un des plus gros acteurs économiques de ce secteur est le groupe d'électroménager Whirlpool, qui possède de nombreux sites de bureaux (dont le siège social mondial) et des centres techniques (essais et développement de nouveaux produits) à Benton Harbor, St. Joseph et dans les environs, avec en tout 4.000 personnes. Whirlpool avait aussi des usines qui ont compté jusqu'à 2.400 ouvriers, mais toutes ont fermé (la dernière en 2011) et les productions ont été délocalisées (ailleurs aux Etats-Unis ou bien dans des pays à bas coût de main-d'oeuvre). Une concentation croissante d'employés, techniciens et ingénieurs d'un côté, et de moins en moins d'ouvriers de l'autre ; ce qui s'est passé chez Whirlpool a eu d'importantes répercussions locales dans les deux petites villes qui ont une population très différente : Benton Harbor "la Noire" (la ville la plus pauvre du Michigan, revenu annuel moyen 10.000 dollars, où vivent beaucoup d'anciens ouvriers licenciés par Whirlpool) et St. Joseph "la Blanche" (revenu annuel moyen 3 à 4 fois plus élevé, résidence de 3.000 cadres et techniciens de Whirlpool qui représentent à eux seuls plus du tiers de la population).

Concrètement, Whirlpool et les politiciens locaux, aux intérêts entremêlés, ont oeuvré pour que le secteur évolue en accueillant davantage de constructions de prestige. Ceci s'est fait notamment dans le cadre du Harbor Shores Project (port de plaisance - alors qu'il y en a déjà 4 - , hôtel, grand terrain de golf etc.) et à travers des projets immobiliers de Whirlpool à proximité, le "problème" de Whirlpool étant de créer un environnement plus favorable aux cadres pour les attirer alors que l'on n'est pas dans une grande ville. Ce qui signifie occuper davantage de terrain à Benton Harbor en repoussant toujours plus loin la population noire pauvre.

Ceci, s'ajoutant au racisme ambiant (particulièrement fort de la part des autorités dans le comté de Berrien) et à la corruption, a conduit à des protestations de la population noire et à l'émergence d'une organisation de défense des Noirs, le BANCO (Black Autonomy Network Community Organization = Organisation Communautaire du Réseau de l'Autonomie Noire). Fondée par le prêtre Edward Pinkney en 2003, suite à la mort d'un Noir de 28 ans poursuivi par la police de Benton Township - ce n'était pas le premier ni le dernier dans le secteur - et les "émeutes" qui ont suivi, elle a organisé des manifestations en s'inspirant du Mouvement des Droits Civiques et protesté contre le Harbor Shores Project. Le BANCO a aussi fait une tentative de développement économique en faveur des Noirs pauvres en rachetant des infrastructures pour mettre en place une usine de confection qui procurerait de l'emploi (mais elle n'a toujours pas pu démarrer).

En 2005, Edward Pinkney a entamé une procédure électorale de destitution d'un notable local, obtenu un nouveau vote, et les électeurs de Benton Harbor ont majoritairement voté pour destituer le notable ; c'est alors que les ennuis ont réellement commencé pour E. Pinkney : accusation de fraude électorale, premier jugement suspendu pour cause de désaccord du jury avec l'accusation, nouvelle nomination d'un jury entièrement blanc et première condamnation avec sursis ... Le juge qui l'a condamné était lui-même fortement impliqué avec Whirlpool dans la promotion du Harbor Shores Project et y avait des intérêts économiques personnels via l'une de ses sociétés. Quant au notable, il a été remis à son poste contre l'avis des électeurs.

Puis, en 2008, un article d'Edward Pinkney contre l'injustice, le racisme et le pouvoir exorbitant des grandes entreprises comme Whirlpool, a été considéré comme une "menace" personnelle par son juge (car contenant une citation de la Bible invitant à la repentance, sinon... ?) et donc comme une infraction au sursis. E. Pinkney a donc fait de la prison ferme, devenant ainsi un véritable prisonnier politique ; il a été remis en liberté au bout d'un an après que la Cour Suprême ait ordonné sa libération.

En 2010, la ville de Benton Harbor, en faillite, est placée sous tutelle. En 2011, un nouveau maire entre en fonction, marionnette de Whirlpool, qui donne un très large pouvoir aux gestionnaires tuteurs, qui poursuivent le Harbor Shores Project ; en 2012, les électeurs votent contre la loi étendant le rôle des tuteurs, mais elle est alors réécrite presque à l'identique.

En 2013, des habitants proposent que Whirlpool soit taxé à hauteur de 1 % sur ses revenus, mais les autorités locales lancent une grande campagne de désinformation et obtiennent un vote contre. Le BANCO lance alors une campagne de recueil de signatures pour la destitution du maire et en obtient suffisamment ; une enquête est alors confiée, à la demande du maire en question, au bureau du shérif (police du comté) pour retrouver les signataires et les intimider, qui conclut à la nullité de la campagne et au maintien du maire dans son fauteuil. En 2014, l'équivalent local du GIGN encercle la maison d'E. Pinkney, et celui-ci est inculpé de fraude électorale avec 5 chefs d'accusation, l'accusation se voyant dispensée de devoir apporter des preuves directes ou indirectes pour cause "d'évidence". Pinkney est alors condamné à une peine "de 2 ans 1/2 à 10 ans" de prison ferme et est emprisonné. Il est déplacé sans cesse de prison en prison, parfois très loin de sa famille et de ses amis (par exemple à Marquette dans la Péninsule Supérieure, à l'extrême Nord du Michigan, puis à Muskegon, puis à Jackson...), et subit de nombreuses brimades. Comme l'a expliqué sa femme, Dorothy Pinkney : "le message pour les citoyens de Benton Harbor est clair : vous n'avez aucun droit. Si vous vous battez, vous serez vous aussi enfermés dans des conditions inhumaines, vous vous verrez servir de la nourriture froide, serez mis en isolement, perdrez vos droits de visite, aurez vos communications téléphoniques bloquées, et vous vous verrez facturer 150 dollars de frais médicaux et 25 dollars de visite du médecin". E. Pinkney a commencé sa peine en 2014 et a été libéré sur parole au bout de 2 ans 1/2, en 2017. Tout au long de son combat, il a reçu le soutien du parti Vert (Green Party), dont il a d'ailleurs été un moment candidat, et des organisations d'extrême gauche.

En mai 2018, la Cour Suprême de l'Etat du Michigan a cassé le jugement qui l'avait condamné, ainsi que les 5 chefs d'accusation. Quant au Harbor Shores Project, il a été mis en oeuvre, et la tutelle de la ville a pris fin en 2014.

Revenons à Whirlpool. La dernière unité de production a fermé en 2011, licenciant 216 personnes, au moment même où la ville était en difficulté financière. En 2012, Whirlpool a ouvert le luxueux Riverview Campus, qui regroupe les équipes commerciales, les finances et la direction logistique ; il a bénéficié pour cela d'abattements fiscaux pendant 12 ans, soit un cadeau de 3,8 millions de dollars malgré les difficultés de la ville ; pour se faire mousser, le groupe a redonné 3,8 millions à la ville pour... ses services de sécurité, et le tuteur s'est empressé de les orienter... vers le fonds de pension payant les retraites des policiers de Benton Harbor ! Le Riverview Campus ne paye toujours pas d'impôts à la ville jusqu'en 2024. Il y a eu d'autres constructions et rénovations de centres techniques, dont un dédié à la réfrigération en 2016 (au détriment d'emplois dans l'Indiana), mais aussi, cet été 2018, la fermeture d'un centre technique plus ancien à Benton Harbor remarquablement proche des Harbor Shores et dont les terrains pourront sûrement servir à quelque chose...


Ici, une campagne de protestation pour la libération d'Edward Pinkney et le boycott de Whirlpool :

https://www.google.com/search?q=Edward+ ... zhxiofEMeM:

Ici, le terrain de golf du Harbor Shores Project à Benton Harbor (district n° 6, comté de Berrien) :

https://www.google.com/maps/place/Harbo ... 86.4605673

Ici, le Riverview Campus de Whirlpool à Benton Harbor :

https://www.google.com/maps/@42.1131365 ... 312!8i6656

Ici, vue aérienne du Riverview Campus de Whirlpool et, plus en haut à droite, des terrains en cours de travaux du projet Harbor Shores (il y a déjà un hôtel et une marina) :

https://www.google.com/maps/place/Whirl ... 86.4683712

Ici, deux centres de R&D de Whirlpool, le Edgewater Tech Center (à gauche) et le St.Joe Tech Center (à droite) à Saint Joseph (district n° 6, comté de Berrien) :

https://www.google.com/maps/@42.1174431 ... 312!8i6656

Ici, le siège mondial du groupe Whirlpool à Hagar Township au Nord de Benton Harbor (district n° 6, comté de Berrien) :

https://www.google.com/maps/@42.151055, ... 312!8i6656


La région compte bien d'autres activités économiques que celles liées à Whirlpool.

Le secteur de l'énergie s'appuie sur la présence de deux centrales nucléaires situées sur la côte du lac Michigan : la première, à Lake Township au Sud de St. Joseph, appelée le Cook Nuclear plant, dépend de la société Indiana Michigan Power et emploie 1.200 personnes ; la seconde, située plus au Nord, à Covert Township dans le comté de Van Buren, dépend de la société Entergy Nuclear Palisades LLC et emploie 600 personnes ; c'est l'une des plus anciennes centrales américaines et sa fermeture a été annoncée pour 2018, un désastre économique pour la région (c'est le principal employeur autour de la ville de South Haven), mais aussi un certain soulagement pour les habitants confrontés aux incidents techniques à répétition par manque d'investissements... Cette fermeture va affecter des emplois de cadres, techniciens et ouvriers, jusqu'à Saint-Joseph au Sud et Holland (un secteur hors de notre zone) au Nord.

Ici, la centrale nucléaire Cook Nuclear Plant au bord du lac Michigan, à Lake Township (district n° 6, comté de Berrien) :

https://www.google.com/maps/place/D.C.+ ... 86.5651296

Ici, la centrale nucléaire Palisades Power Plant, en cours de fermeture, au bord du lac Michigan, à Covert Township (district n° 6, comté de Van Buren) :

https://www.google.com/maps/place/Palis ... 86.3145161


La métallurgie (hors Whirlpool) reste importante, mais elle a dans l'ensemble beaucoup décliné et licencié, concourant largement à la misère locale. Il y a eu d'importants licenciements chez l'équipementier automobile Bosch par exemple, dont l'usine de systèmes de freinage à St. Joseph ne compte plus que 280 personnes, contre 1.100 en 2004. La petite ville de Buchanan, près de Niles, a été dévastée par la disparition dans les années 1980 du constructeur de chariots élévateurs, chariots à fourches et autres engins de manutention Clark Equipment qui a employé jusqu'à 3.500 personnes dans les années 1960. A Berrien Springs, l'usine de pièces en alliages moulés Premier Tool & Die Cast a été liquidée en 2016, supprimant 245 emplois. South Haven avait déjà subi la disparition, en 2009, du sous-traitant automobile Noble Industries et de 279 emplois directs (400 avec les indirects), etc.

Il subsiste malgré tout de nombreux sous-traitants automobiles tels que : Modineer Company à Niles (455 personnes sur 3 sites), Chassix à Benton Harbor et Stevensville (totalisant 432 personnes), JVIS à Benton Harbor (220 personnes), AACOA (aluminium extrudé) à Niles (220 personnes), Lane Automotive à Watervliet (200 personnes) etc. Le fabricant de pièces extrudées en aluminium pour les caravanes Post Extrusion à Cassopolis a développé ses activités et emploie environ 165 personnes. La sous-traitance déborde de la seule métallurgie, avec la plasturgie, le caoutchouc, ou encore le fabricant de vitrages spéciaux automobiles Pilkington à Niles (245 personnes).

Hors automobile, il reste aussi le fabricant d'instrumentation scientifique Leco Corporation (appareils de spectrométrie, de chromatographie...) à St. Joseph (650 personnes), et le fabricant de pompes à vide et équipements pneumatiques Gast Manufacturing à Benton Harbor (320 personnes). Le fabricant de très grandes pièces métalliques K&M Machine-Fabricating à Cassopolis, fournisseur de Caterpillar, de fabricants d'éoliennes ou d'équipements pétroliers et bien d'autres encore, s'est développé et emploie au moins 245 personnes.

Parmi les autres industries, on trouve l'imprimerie Walsworth à St. Joseph (215 personnes), et plusieurs industries en lien avec le bois : la scierie North American Forest Products à Edwardsburg (214 personnes), la fabrique de meubles et panneaux agglomérés Dorel / Ameriwood à Dowagiac (dont les effectifs varient entre 45 et plus de 200 personnes suivant la conjoncture économique du moment, et qui touche des aides à chaque fois qu'elle "recrée de l'emploi") etc. La chimie est peu représentée dans ce secteur (hormis la plasturgie), mais compte tout de même l'usine de chimie fine Albemarle (130 personnes) à South Haven, l'une des principales usines de cette petite ville, qui fait des principes actifs pour la pharmacie.

Ici, à droite ce qu'il reste de l'usine Bosch (en partie rasée) et à gauche l'imprimerie Walsworth, à St. Joseph (district n° 6, comté de Berrien) :

https://www.google.com/maps/place/walsw ... 86.5082859

Ici, l'un des 3 sites de la Modineer Company à Niles (district n° 6, comté de Berrien) :

https://www.google.com/maps/search/Modi ... a=!3m1!1e3

Ici, le principal site du fabricant d'instrumentation scientifique LECO Corporation à Saint Joseph :

https://www.google.com/maps/@42.0801107 ... 312!8i6656

Ici, l'usine de pompes Gast Manufacturing à Benton Harbor :

https://www.google.com/maps/@42.0752002 ... 312!8i6656

Ici, l'usine de vitrages pour l'automobile Pilkington à Niles :

https://www.google.com/maps/place/Pilki ... 86.3011313

Ici, la scierie North American Forest Products à Edwardsburg, Ontwa Township (district n° 6, comté de Cass) :

https://www.google.com/maps/place/North ... 86.0935438

Ici, l'usine de meubles Ameriwood (groupe Dorel) à Dowagiac (district n° 6, comté de Cass) :

https://www.google.com/maps/place/Ameri ... 86.1063859

Ici, l'usine chimique Albemarle à South Haven (district n° 6, comté de Van Buren) :

https://www.google.com/maps/place/South ... 86.2736407


Les plus gros employeurs des services sont situés dans le comté de Berrien, avec le réseau d'hôpitaux et centres médicaux Lakeland Regional Health System (3.800 personnes sur plusieurs sites dans le comté, dont le Lakeland Medical Center de St. Joseph Township), et la Andrews University (2.100 personnes) à Berrien Springs, rattachée à l'église adventiste du septième jour ! Dans l'ouest du comté de Van Buren, le réseau d'écoles publiques de South Haven (445 personnes) est le plus gros employeur de la ville et le deuxième des environs après la centrale nucléaire en cours de fermeture.


Ici, le Lakeland Medical Center à St. Joseph Township (district n° 6, comté de Berrien) :

https://www.google.com/maps/place/Lakel ... 86.4783353

Ici, l'université adventiste Andrews à Berrien Springs, Oronoko Township (district n° 6, comté de Berrien) :

https://www.google.com/maps/place/Andre ... 86.3594661


Dans ce secteur du Sud-Ouest Michigan, on retrouve une tribu indienne dénommée Pokagon Band of Potawatomi, du même groupe linguistique (Potawatomi) que celle que nous avions déjà vue près de Battle Creek ; elle aussi, vit des rentes de l'économie du jeu, avec trois casinos dénommés Four Winds Casino (casino des quatre vents), implantés à New Buffalo Township (comté de Berrien), Hartford (comté de Van Buren) et Dowagiac (comté de Cass) ; le plus important étant de loin celui de New Buffalo Township, qui emploie 1.800 personnes.

Le gouvernement de cette tribu est basé à Dowagiac, où se trouvent notamment le siège de la justice, de la police et de la commission des jeux (avec une sorte de délégation de pouvoir des autorités américaines, et des lois propres intégrant des offenses particulières et les sanctions correspondantes, qui s'ajoutent aux lois en vigueur dans l'Etat du Michigan) ; avec 2.000 personnes, ce gouvernement tribal est de loin le premier employeur du comté de Cass, devant l'université "Southwestern Michigan College", 267 personnes, et le Borgess Lee General Hospital, 260 personnes, tous deux à Dowagiac.


Ici, les infrastructures du gouvernement tribal de la Pokagon Band of Potawatomi, à Dowagiac (district n° 6, comté de Cass) :

https://www.google.com/maps/place/Pokag ... d-86.19563

Ici enfin, le Four Winds Casino (détenu par la même tribu indienne) à New Buffalo Township (district n° 6, comté de Berrien) :

https://www.google.com/maps/place/Four+ ... -86.708993


Kalamazoo (district n° 6, comté de Kalamazoo, partie Sud-Est du comté d'Allegan et partie Est du comté de Van Buren).

Kalamazoo est une ville de 76.000 habitants, située un peu plus à l'Ouest que Battle Creek ; son aire urbaine compte 188.000 habitants.

Les principales communes de notre secteur sont, outre Kalamazoo : Portage (49.000 habitants), Kalamazoo Township (21.900 habitants), Oshtemo Township (21.700 habitants), Comstock Township (14.900 habitants) etc., dans le comté de Kalamazoo ; Otsego / Plainwell (19.300 habitants avec les environs) et Allegan (9.400 habitants avec Allegan Township) dans le comté d'Allegan ; et Paw Paw (10.400 habitants avec Paw Paw Township) dans le comté de Van Buren.

Kalamazoo a souffert de la fermeture en 1999 d'une usine General Motors qui employait près de 4.000 personnes à Comstock Township, et de cinq grandes papeteries dans les années 1980, 1990 et 2000 qui totalisaient 1.500 emplois.

Aujourd'hui, l'activité industrielle prédominante est celle des industries de santé (pharmacie, vétérinaire, matériel médical). L'agglomération a pourtant aussi subi la disparition de 4.000 emplois en 2003 et 2007 dans la pharmacie, chez Pfizer, qui a liquidé sa Recherche & Développement, mais Pfizer reste encore un gros employeur (2.200 personnes) avec essentiellement des activités de production. 1.000 emplois sont aussi sortis du groupe lorsque Pfizer s'est séparé de sa filiale vétérinaire, qui s'appelle Zoetis, et ces 1.000 emplois sont toujours là eux aussi ; il reste donc 3.200 personnes de l'ancien périmètre Pfizer.

Le campus industriel de Pfizer, en banlieue Sud à Portage, provient de l'héritage historique d'une société américaine née sur place, Upjohn.

Il comprend une grande usine chimique qui synthétise de nombreux principes actifs pour la pharmacie ; c'est l'un des rares producteurs mondiaux totalement intégrés dans la chaîne des corticostéroïdes (molécules anti-inflammatoires apparentées à la cortisone). L'usine fait aussi des substances antibiotiques, anticancéreuses etc.

Il comprend aussi une grande usine pharmaceutique qui produit des médicaments sous formes stériles injectables. Sur cette dernière, Pfizer vient d'annoncer 465 millions de dollars (402 millions d'euros) d'investissement pour la construction d'une nouvelle unité d'injectables de 40.000 m². Les travaux commenceraient début 2019 pour une mise en service en 2024, avec la promesse de 450 nouveaux emplois. Selon Pfizer, cela rentre dans un plan global d'investissement "annoncé en janvier, qui prévoit d'investir environ 5 milliards de dollars dans des projets basés aux Etats-Unis suite à l'adoption du Tax Cuts and Jobs Act. Au cours des six prochaines années, nous nous attendons à investir 1,1 milliard de dollars dans le comté de Kalamazoo, s'ajoutant à la somme de 1 milliard de dollars qui a été investie sur le site pendant la dernière décennie". Des arguments qui peuvent jouer en faveur de Trump chez certains travailleurs qui tomberaient dans le panneau...

Pour commencer, le fonds stratégique de l'Etat du Michigan apporte 11,5 millions de dollars à Pfizer, tandis que le site bénéficiera d'un abattement fiscal de 50 % pendant 15 ans jusqu'en 2033 par les collectivités locales, ce qui représente 32,1 millions de dollars supplémentaires ; comme si Pfizer en avait besoin, lui qui a réalisé 52,5 milliards de dollars de ventes et 21,3 milliards de dollars de bénéfice net rien que pour 2017 (un taux de rentabilité monstrueux, plus de 40 % !) et qui est, suivant les années, n° 1, 2 ou 3 mondial de la pharmacie ! Lui qui est à l'origine de l'acquisition la plus chère de l'histoire de la pharmacie : 110 milliards de dollars en 2001 pour le rachat de Warner-Lambert ; à l'époque, cela représentait l'équivalent du Téléthon tous les ans depuis Charlemagne... (Cela ne l'a pas empêché de "remettre le couvert" en achetant dès 2003 le groupe Pharmacia - qui avait déjà acquis Upjohn et a donc apporté l'usine de Portage - pour 60 milliards de dollars, puis en 2009 le groupe Wyeth pour 68 milliards de dollars).

Zoetis, l'ancien pôle vétérinaire de Pfizer, devenu indépendant, emploie de son côté 1.000 personnes réparties entre ses deux usines de Kalamazoo et Portage (environ 300 personnes), son centre de recherche mondial de Kalamazoo (le plus gros site) et sa ferme expérimentale de Richland Township. Lui aussi a annoncé en 2017 des investissements qui ont bénéficié de subventions et d'avantages fiscaux, contre la promesse de 60 nouveaux emplois dans les usines...


Ici, le campus industriel Pfizer à Portage (district n° 6, comté de Kalamazoo) ; au centre et à droite, l'usine chimique, à gauche, l'usine pharmaceutique :

https://www.google.com/maps/place/Pfize ... 85.5561375

Ici, le centre de recherche de Zoetis (industrie vétérinaire) à Kalamazoo (district n° 6, comté de Kalamazoo), communiquant directement par passerelle avec l'école de médecine de l'Université du Michigan de l'Ouest (la Western Michigan University) :

https://www.google.com/maps/place/Zoeti ... 85.5785091


Il existe une autre grosse société pharmaceutique très différente, située à Allegan : la Perrigo Company, qui y possède de nombreux bâtiments. C'est le champion américain de la production et de la distribution de médicaments sans ordonnance, surtout pour les grandes surfaces. Perrigo le fait parfois sous ses propres marques mais, le plus souvent, sous des noms de marques de distributeurs (MDD). Cette activité a pris beaucoup d'importance, et les effectifs ont grossi au fil du temps pour atteindre 3.500 personnes à Allegan.

Ici, la Perrigo Company, à Allegan (district n° 6, comté d'Allegan) :

https://www.google.com/maps/place/Perri ... -85.837198


Un 4ème gros employeur du secteur médical est la Stryker Corporation (instrumentation chirurgicale, orthopédie, matériel et mobilier médical) qui a son siège mondial à Portage près de l'aéroport de Kalamazoo, un centre de services partagés, une usine Stryker Instruments, une usine Stryker Medical, et un site Stryker Craniomaxillofacial, soit près de 2.000 personnes au total. Des extensions annoncées sur les sites "Instruments" et "Medical" s'accompagnent de la promesse de 365 emplois supplémentaires d'ici 2025 (on a le temps de voir), et surtout, de nombreuses aides et des exemptions fiscales pouvant durer jusque 14 ans.

Enfin, dans le village de Mattawan à l'Ouest de Kalamazoo, il existe un grand centre de recherche du groupe Charles River (ex-MPI) qui réalise notamment des études de toxicologie pour le compte des industries médicales, et possède de grandes animaleries ; plus de 1.500 personnes y travaillent.

Il y a encore d'autres employeurs du secteur médical et scientifique, comme Thermo-Fisher Scientific (équipements scientifiques) et divers sous-traitants, à Kalamazoo et dans les environs.

Ici, le site Stryker Instruments à Portage (district n° 6, comté de Kalamazoo) :

https://www.google.com/maps/place/Stryk ... 85.5387096

Ici, les Charles River Laboratories à Mattawan, Antwerp Township (district n° 6, comté de Van Buren) :

https://www.google.com/maps/place/Charl ... 85.7837985


La métallurgie, la construction mécanique, et en particulier la sous-traitance aéronautique et automobile, sont bien présentes à Kalamazoo. Kaiser Aluminum a une usine de barres et tiges d'alliages d'aluminium de 150 personnes à Kalamazoo, petite mais qui joue un rôle important dans l'alimentation des fabricants de pièces pour l'aéronautique, la défense et d'autres industries. Parker Hannifin a une usine de systèmes hydrauliques pour l'aéronautique à Kalamazoo, deux usines de systèmes pneumatiques à Richland Township et Otsego, et une usine de raccords en laiton à Otsego, le tout employant autour de 1.200 personnes. Flowserve a une usine de joints métalliques de plus de 400 personnes à Kalamazoo. Eaton a basé à Galesburg (entre Kalamazoo et Battle Creek) le siège de sa division d'équipements automobiles, comprenant une unité de design et de production, le tout avec 700 personnes. Benteler Industries a aussi une usine de pièces de châssis de 260 personnes à Galesburg. La sous-traitance automobile concerne également la plasturgie, avec Summit Polymers, fabricant d'équipements intérieurs (consoles, appliques...) qui emploie environ 800 personnes réparties entre son centre technique à Portage et ses deux usines à Portage et Vicksburg (Brady Township).


Ici, l'usine Parker Hannifin - Hydraulic Systems division, à Kalamazoo :

https://www.google.com/maps/place/Parke ... -85.552305

Ici, l'équipementier automobile Eaton Corporation à Galesburg (district n° 6, comté de Kalamazoo) :

https://www.google.com/maps/place/Eaton ... d-85.37282

Ici, l'usine de joints métalliques Flowserve à Kalamazoo :

https://www.google.com/maps/place/Flows ... 85.5567872


La région de Kalamazoo a une tradition agricole ancienne de culture du céleri sur les terrains humides environnant la ville, et depuis les années 1960, sous l'impulsion de producteurs néerlandais, cette tradition a été réutilisée et transformée en vue de produire une multitude de plantes maraîchères ou horticoles : d'immenses serres et pépinières ont poussé... comme des champignons, et s'étendent désormais autour de Kalamazoo, surtout à l'Est et au Nord ; elles fournissent principalement des légumes, des arbres fruitiers, des fleurs et des plantes ornementales. Que ce soit sous serre ou à l'extérieur, la région produit quantité de fruits (pommes, raisins, cerises, prunes, pêches, fraises, framboises, myrtilles...) et de légumes (céleri, carottes, asperges, pommes de terre...)

L'agroalimentaire est donc, sans surprise, dominé par l'industrie de la transformation des fruits et légumes et des boissons. Les travailleurs du secteur sont répartis dans de petites ou moyennes entités, mais finalement nombreux, sans compter les cultivateurs dont l'activité en dépend. L'usine Coca-Cola Refreshments à Paw Paw (environ 400 personnes), le plus gros site, produit les jus de fruits Minute Maid (notamment les jus de pomme). La Honee Bear Canning, l'un des principaux employeurs de Lawton (55 salariés permanents mais beaucoup de saisonniers), fait des jus et conserves de fruits, des produits dérivés de fruits, d'asperges et de pommes de terre ; elle impose ses prix bas aux producteurs locaux d'asperges et menace régulièrement de se fournir ailleurs. La coopérative Knouse Foods à Paw Paw (110 personnes) produit du jus de pomme et des sauces à la pomme. A Lawton, le producteur de jus de fruits et de concentrés Welch Foods (raisins surtout) a déjà réduit son effectif en 2011, passant de 234 à 90 personnes, suite à un transfert d'activité en Pennsylvanie (où il n'a pas embauché pour autant). Une autre usine Coca-Cola, l'usine Coca-Cola Bottling (102 personnes) située à Kalamazoo, qui embouteille le Coca-Cola, vient juste d'annoncer sa prochaine fermeture. Le transporteur et stockeur Ralph Moyle à Paw Paw (130 personnes) a parmi ses principaux clients Knouse Foods, Welch Foods et Coca-Cola.

La région de Kalamazoo est aussi réputée pour ses mini-brasseries (Arcadia Brewing, Paw Paw Brewery...), dont la plus importante est Bell's Brewery qui a un site historique à Kalamazoo et un autre plus récent à Comstock Township, avec autour de 200 personnes suite à une période d'expansion rapide. Paw Paw abrite la plus vieille cave à vins du Michigan, la St. Julian Winery (60 personnes, qui produisent du vin, mais aussi du cidre et toutes sortes d'alcools jusqu'à la vodka, et même de la bière en sous-traitance pour les brasseries). Toutes ces usines génèrent bien d'autres emplois chez les distributeurs comme Imperial Beverage (350 personnes sur 4 sites dans le Michigan, dont le principal est à Kalamazoo).

L'industrie de la viande est représentée par une grande boucherie industrielle avec abattoir intégré, la JBS Beef, à Gunplain Township près de Plainwell (près de 1.200 personnes) : détenue par un groupe brésilien, elle a bénéficié d'une extension suite à la récupération de la production d'une autre usine dans le Wisconsin.


Ici, de nombreuses et vastes serres ("greenhouses") à Comstock Township (district n° 6, comté de Kalamazoo) :

https://www.google.com/maps/place/Elzin ... 85.5288694

Ici, la "mini-brasserie" Bell's Brewery, à Comstock Township (district n° 6, comté de Kalamazoo) :

https://www.google.com/maps/place/Bell' ... d-85.45385

Ici, l'usine Coca-Cola Refreshments qui fait les jus de fruits Minute Maid, à Paw Paw (district n° 6, comté de Van Buren) :

https://www.google.com/maps/place/Coca- ... 85.9207528

Ici, la boucherie industrielle JBS Beef plant à Gunplain Township (district n°6, comté d'Allegan) :

https://www.google.com/maps/place/JBS+B ... 85.6481064


Parmi les autres industries, le secteur du carton est bien représenté. L'usine Graphic Packaging de Kalamazoo fabrique du carton recyclé et des emballages (boîtes, principalement pour l'agroalimentaire), avec 600 personnes ; elle s'est développée après avoir récupéré des productions et des machines d'autres usines dans l'Ohio et l'Indiana, et bénéficié de subventions et exonérations, évidemment... La société Arvco Container toujours à Kalamazoo s'est, elle, spécialisée sur les emballages en carton ondulé (boîtes à pizza...)

De nombreuses et grandes papeteries ont disparu, dont celle d'Allied Paper qui faisait des papiers autocopiants sans carbone, fermée dès 1988 et qui a laissé une pollution durable aux PCB se relarguant dans les eaux du Portage Creek et de la Kalamazoo River ; les lois sur les faillites lui ont permis de s'affranchir largement de la prise en charge de la dépollution. On trouve encore quelques papeteries dans la région, par exemple celle d'Otsego Paper qui fait des papiers peints, dans la petite ville d'Otsego (100 personnes, ouverte en 2008 dans les locaux de l'ancienne papeterie Menasha Paper fermée en 2005). Une autre papeterie située dans la même ville, Rock-Tenn, reprise en 2006 par une société véreuse, Cogswell, a fermé ses portes en 2011 et ses installations ont été saisies, après que la compagnie propriétaire ait omis de payer ses impôts ; le patron a par ailleurs été condamné à 1 an de prison ferme pour avoir exposé les riverains et les travailleurs du secteur à une pollution de l'air à l'amiante. Le plasturgiste Fabri-Kal, spécialiste du thermoformage d'emballages alimentaires (gobelets, barquettes...), emploie 210 personnes à Kalamazoo sur son usine installée dans l'ancienne papeterie Mead, sans compter quelques dizaines d'autres dans son siège social.


Ici, la cartonnerie et fabrique d'emballages Graphic Packaging à Kalamazoo :

https://www.google.com/maps/place/Graph ... 85.5769908

Ici, la fabrique de papiers peints Otsego Paper à Otsego (district n°6, comté d'Allegan) :

https://www.google.com/maps/place/Otseg ... 85.6952512


Enfin, comme partout, les hôpitaux, écoles et autres services sont de gros employeurs dans la région. On y trouve notamment deux gros centres hospitaliers, le Bronson Methodist Hospital Center à Kalamazoo (3.000 personnes) et le Borgess Medical Center à Kalamazoo Township (2.400 personnes), et d'autres plus petits comme le Bronson LakeView Hospital à Paw Paw (600 personnes). L'Université du Michigan de l'Ouest (Western Michigan University) emploie 2.900 personnes, les écoles publiques de Kalamazoo 2.300 personnes et celles de Portage 1.100 personnes, le Community College de Kalamazoo 1.100 personnes également.

Le centre ville de Kalamazoo a commencé à évoluer sur le mode des grandes villes américaines, avec quelques grands immeubles, mais le phénomène reste limité en dehors de quelques banques (PNC, Fifth Third - qui occupe le seul gratte-ciel, celui de l'ex-American National Bank - et Comerica Bank) et d'un hôtel de luxe remarquable, le Radisson Plaza Hotel ; celui-ci est le plus gros site de la société hôtelière Greenleaf Hospitality, qui emploie 1.000 personnes dans le Michigan et a son siège social au centre de Kalamazoo.

En pleine campagne, la grande compagnie de téléphonie mobile Target détient une vaste base de distribution pour ses produits près de Galesburg.


Ici, deux vues partielles du Bronson Methodist Hospital Center à Kalamazoo :

https://www.google.com/maps/search/Bron ... a=!3m1!1e3

https://www.google.com/maps/search/Bron ... a=!3m1!1e3

Ici, le Borgess Medical Center à Kalamazoo Township (district n°6, comté de Kalamazoo) :

https://www.google.com/maps/place/Borge ... 85.5607577

Ici, le principal campus de la Western Michigan University à Kalamazoo :

https://www.google.com/maps/place/Weste ... 85.6102507

Ici, le Radisson Plaza Hotel (et son parking à gauche), dans le centre de Kalamazoo :

https://www.google.com/maps/place/Radis ... 85.5838552

Ici, la tour dite "American National Bank" occupée par la Fifth Third Bank (symbole : 5/3), seul petit gratte-ciel du centre de Kalamazoo :

https://www.google.com/maps/place/Kalam ... 85.5872286

Ici, l'immense centre de distribution de la compagnie de téléphonie mobile Target, à Galesburg (district n°6, comté de Kalamazoo) :

https://www.google.com/maps/place/Targe ... 85.3811382
Plestin
 
Message(s) : 592
Inscription : 28 Sep 2015, 17:10

Re: Elections 2018 dans le Michigan

Message par Plestin » 14 Oct 2018, 09:32

Voici la 3ème partie de notre tour du "reste du Michigan".

Toujours la même carte bien pratique :

https://www.michigan.gov/documents/cgi/ ... 1463_7.pdf

Nous verrons d'abord la capitale du Michigan, dénommée Lansing, située à cheval sur les districts n°4, n°7 et n°8, ainsi que ses environs. Ensuite, la ville de Midland et deux cantons du district n° 4 qui sont proches du tout premier district que nous avions regardé, le n°5 (Flint-Saginaw-Bay City). Ces deux derniers secteurs sont très liés, et seule l'absurdité d'un découpage électoral les a séparés.


Lansing et environs (district n° 7, comté d'Eaton ; district n° 8, comté d'Ingham ; district n° 4, comtés de Clinton et Shiawassee)


Lansing (117.000 habitants) est à la fois la capitale de l'Etat du Michigan, la 5ème commune du Michigan par l'importance (après Detroit, Grand Rapids et deux banlieues de Detroit), et la principale commune d'une aire urbaine de 313.000 habitants environ. La ville de Lansing est elle-même à cheval sur trois comtés, principalement celui d'Ingham (district n° 8), ensuite celui d'Eaton (district n° 7) et un petit morceau sur celui de Clinton (district n° 4). Les autres communes importantes de notre secteur sont East Lansing (49.000 habitants, à cheval sur Ingham et Clinton), Meridian Township (43.000 habitants, Ingham), Delta Township (33.000 habitants, Eaton), Delhi Township (27.000 habitants, Ingham), et DeWitt Township (15.100 habitants, Clinton).

Lansing est la seule capitale d'Etat aux Etats-Unis, qui ne soit pas en même temps un siège de comté. De fait, deux petites villes qui font partie de l'aire urbaine quoiqu'un peu éloignées, abritent le siège de leur comté respectif : Charlotte (9.100 habitants) pour le comté d'Eaton, et Mason (8.400 habitants) pour celui d'Ingham). Le comté de Clinton a, lui, son siège à St. Johns, autre petite ville (7.900 habitants) au coeur d'une petite agglomération de 10.800 habitants.

Il y a encore d'autres petites agglomérations dans le secteur, dont la principale est celle d'Owosso (14.700 habitants dans la ville) qui a environ 27.000 habitants et qui englobe Corunna (3.400 habitants), siège du canton de Shiawassee. Owosso est située entre Lansing et Flint.

Lansing est à la fois une ville dont l'économie est dominée par les très nombreux et importants services - administrations, écoles et universités, hôpitaux, banques, grande distribution etc. - et un centre industriel surtout orienté vers l'automobile, historiquement important pour le groupe General Motors. Les autres industries sont moins nombreuses et plutôt petites, à quelques exceptions près.

Statut de capitale oblige, le plus gros employeur de Lansing est l'Etat du Michigan, avec plus de 14.000 personnes réparties entre de très nombreux bâtiments, dont le Capitole qui n'est pas le plus gros mais est le plus symbolique.

Ici, le capitole, siège de l'Etat du Michigan, à Lansing (district n° 8, canton d'Ingham) :

https://www.google.com/maps/@42.7335598 ... 312!8i6656

Ici, une vue englobant plusieurs immeubles des services de l'Etat ; le capitole se trouve à une extrémité de l'allée rouge centrale :

https://www.google.com/maps/place/Michi ... 84.5553919

Ici, la Boji Tower (tour Boji, du nom de son actuel propriétaire irakien), fondée par le constructeur automobile Olds (un ancêtre de GM), puis occupée par des banques, et aujourd'hui surtout par des services de l'Etat et par la salle du Sénat du Michigan :

https://www.google.com/maps/place/Boji+ ... 84.5529719


Le deuxième très gros employeur de Lansing relève lui aussi de l'Etat, il s'agit de l'Université d'Etat du Michigan (Michigan State University). Elle s'étend sur un campus immense (principalement à East Lansing) et emploie plus de 11.000 personnes.

Ici, une toute petite partie du campus de la Michigan State University à East Lansing (district n° 8, comté d'Ingham) :

https://www.google.com/maps/place/Michi ... 84.4973623

Ici, une autre partie, celle dédiée à la biologie végétale et la botanique, avec ses serres :

https://www.google.com/maps/place/Michi ... 84.4973623

Ici, les départements de Chimie, Physique et Biomédical :

https://www.google.com/maps/place/Michi ... 84.4973623

Les principaux autres services d'éducation du secteur sont le Lansing Community College (3.180 personnes) et le Lansing School District (3.000 personnes dont 2.100 dans le comté d'Ingham).

La santé est, comme dans les autres villes, un très gros employeur. Le plus gros centre est le Sparrow Hospital (7.000 personnes), devant le réseau McLaren Health (3.000 personnes dont 2.500 dans le McLaren Greater Lansing Medical Center), et le service de santé Community Health Department (1.400 personnes sur 3 sites).

Ici, le Sparrow Hospital à Lansing (district n° 8, comté d'Ingham) :

https://www.google.com/maps/place/Sparr ... 84.5349616

Ici, le McLaren Greater Lansing Hospital (du réseau McLaren Health) à Lansing Township (district n° 8, comté d'Ingham) :

https://www.google.com/maps/place/McLar ... 84.5552177

Les autres services importants sont notamment :

- Les compagnies d'assurance (Lansing est un grand centre abritant de nombreux sièges sociaux d'assureurs) : Auto Owners Insurance (3.700 personnes dont le plus gros à Delta Township dans le comté d'Eaton), Jackson National Life Insurance (1.300 personnes surtout à Lansing Township), Delta Dental Insurance (800 personnes à Okemos, Meridian Township), Accident Fund Insurance Company (675 personnes, filiale de la Blue Cross - Blue Shield qui occupe l'ancienne centrale électrique Ottawa Street Power station en centre ville de Lansing, et a construit des bureaux à proximité)...

- Les banques : notamment la PNC Bank (500 personnes).

- Les municipalités : la mairie de Lansing (2.000 personnes), la mairie d'East Lansing (548 personnes) etc.

- Les services postaux de l'U.S. Postal Service (750 personnes, principalement sur une plate-forme de distribution).

- La compagnie de transports Dean Transportation (800 personnes), à l'origine transporteur d'écoliers handicapés souffrant de la polio, devenue un gros transporteur scolaire, ayant forcé au tribunal l'administration publique à adopter certaines normes en matière de transport des handicapés, et assurant les transports urbains de Lansing en opérant et mettant 76 autobus à disposition de l'autorité de transport publique (Capital Area Transport Authority, qui emploie, elle, 300 personnes).

- Le commerce avec notamment les magasins Meijer (2.000 personnes réparties entre plusieurs magasins) et leur très grande plate-forme de distribution (1.500 personnes), Walmart (280 personnes) et sa filiale Sam's Club (380 personnes), le magasin Kroger (300 personnes à Lansing Township)... L'un des magasins Sam's Club situé au Sud de Lansing a déjà fermé début 2018, supprimant 172 emplois. Il y a aussi le modèle commercial intégré de Quality Dairy (730 personnes), basé sur un réseau de 30 crémeries de proximité toutes dans la région de Lansing, possédant en centre ville de Lansing sa propre laiterie, sa propre boulangerie industrielle, son propre atelier d'emballage de sandwichs, et sa propre unité de plasturgie fabriquant les contenants !

Ici, deux sites de la compagnie d'assurance automobile Auto Owners Insurance à Delta Township (district n° 7, comté d'Eaton) :

https://www.google.com/maps/place/Auto- ... 84.6384575

https://www.google.com/maps/@42.6975099 ... 312!8i6656

Ici, le campus de la compagnie d'assurance Jackson National Life à Lansing Township (district n° 8, comté d'Ingham) :

https://www.google.com/maps/place/Jacks ... 84.4378589

Ici, les assurances dentaires Delta Dental Insurance à Okemos, Meridian Township (district n° 8, comté d'Ingham) :

https://www.google.com/maps/place/Delta ... -84.429928

Ici, la compagnie Accident Fund Insurance Co. of America, qui a récupéré le bâtiment d'une ancienne centrale électrique, à Lansing :

https://www.google.com/maps/place/Accid ... -84.549981

Ici, la PNC Bank, à Lansing :

https://www.google.com/maps/@42.7341572 ... 312!8i6656

Ici, la mairie de Lansing (Lansing City Hall) :

https://www.google.com/maps/@42.733714, ... 312!8i6656

Ici, la plate-forme de distribution de l'U.S. Postal Service (la poste américaine) à Lansing Township :

https://www.google.com/maps/place/Unite ... 84.5003521

Ici, le transporteur privé Dean Transportation et ses autobus jaunes ou blanc et jaunes à Lansing Township :

https://www.google.com/maps/place/Dean+ ... -84.524801

Ici, côte à côte, deux hypermarchés Sam's Club et Walmart (du même groupe Walmart), à Lansing Township :

https://www.google.com/maps/place/Sam's ... 84.5196683

Ici, l'immense centre de distribution des magasins Meijer, à Delta Township (district n° 7, comté d'Eaton) :

https://www.google.com/maps/place/Meije ... 84.6333081

Ici, la laiterie de Quality Dairy à Lansing, qui alimente le réseau de magasins de cette chaîne de crèmeries :

https://www.google.com/maps/@42.7177709 ... 312!8i6656

Ici, un petit magasin de proximité Quality Dairy :

https://www.google.com/maps/@42.7049302 ... 312!8i6656


Lansing possède des usines de production d'énergie (vapeur, électricité) qui répondent aux besoins urbains et industriels. Elles relèvent du Bureau de l'Eau et de la Lumière (Board of Water and Light, plus de 700 personnes), ainsi que de la municipalité qui exploite la vieille centrale électrique Otto C. Eckert qui jouxte un site historique de General Motors. Quant à la compagnie d'électricité Consumers Energy, elle emploie 500 personnes à Lansing Township.

Ici, le siège et l'usine de cogénération (vapeur / électricité) du Board of Water and Light, à Lansing :

https://www.google.com/maps/@42.7195289 ... 312!8i6656

Ici, la centrale électrique municipale Otto C. Eckert Municipal Power plant, à Lansing :

https://www.google.com/maps/@42.7173269 ... 312!8i6656


L'industrie est très largement dominée par l'automobile. Lansing est l'un des berceaux historiques du groupe General Motors, notamment son ancienne marque Oldsmobile disparue (remplacée par Cadillac et Chevrolet). La ville a subi de nombreuses suppressions d'emplois et des démolitions d'usines, parallèlement à des reconstructions (subventionnées) de sites plus modernes, et au total l'effectif de GM est passé de 15.000 personnes dans les années 1980, à 11.000 en 1998 (avant les démolitions / reconstructions), puis à 5.800 en 2016 et environ 4.700 personnes en 2018. Aujourd'hui, le groupe GM possède deux "tandems" d'usines (site de montage + site de carrosserie / emboutissage) : le GM Grand River Assembly plant & Stamping plant (1.800 personnes), démarré en 2001 sur le site Oldsmobile près du centre ville (lui-même fermé en 2005), et le GM Lansing Delta Township Assembly plant & Lansing Regional Stamping plant (2.600 personnes), dont les deux unités ont été construites en 2006 et 2004 respectivement. Il y a des sites plus petits, notamment deux centres de distribution. Mais il reste aussi plusieurs friches, notamment l'ensemble regroupant les anciennes usines 2 et 3 situées à Lansing Township et l'usine 6 adjacente située à Lansing.

Entre 2016 et aujourd'hui, GM a continué de réduire les effectifs tout en se vantant de créer de l'emploi : 500 suppressions d'emplois à Grand River Assembly en janvier 2017 pour cause de mévente des modèles fabriqués, puis des investissements sans réembauches censés "préserver" l'emploi ; et 1.100 suppressions d'emplois à Delta Township Assembly en mars 2017 pour cause de transfert d'un modèle dans le Tennessee, non compensées par 500 créations de postes en 2018 en lien avec l'arrivée d'un nouveau modèle. Il y a donc eu 1.100 emplois supprimés en deux ans à Lansing.

Un sous-traitant, Lear Corporation, fabricant de sièges automobiles pour GM, employait 550 personnes au moment de la récession de 2008-2009 sur son usine située dans la petite ville de Mason, mais celle-ci a fermé en 2014. Inversement, le groupe canadien Magna International et sa filiale Norplas ont ouvert en 2014 une usine d'équipements en plastique, Magna DexSys, à Delta Township ; elle emploie 340 personnes et prévoit d'atteindre les 500 personnes ; elle fournit les deux usines de montage de GM à Lansing.

L'automobile compte bien d'autres sites. Dans la petite ville de Charlotte, un autre constructeur s'est installé : Spartan Motors (730 personnes). Démarré en 2011, il fabrique des camions en sous-traitance pour le constructeur japonais Isuzu, et en juin 2017 il a ouvert une nouvelle unité de production dédiée à un modèle d'Isuzu, qui devrait ajouter 100 emplois supplémentaires. A St. Johns, un équipementier automobile allemand (récemment racheté par un autre, Behr), Mahle Engine Components, possède une usine de composants moteurs (segments de pistons) de 365 personnes. A Owosso et Corunna, Newcor MTG - qui vient d'être racheté par la compagnie espagnole CIE Automotive - possède deux usines employant entre 300 et 400 personnes, et 100 embauches sont annoncées. A Watertown Township, Challenge Manufacturing a créé un site (fortement subventionné) qui atteint 400 personnes, pour fournir des pièces à General Motors. Faurecia, Adient / Bridgewater, Ventra / Flex-N-Gate, Gestamp et encore quelques autres équipementiers ont une usine près de Lansing.

A Eaton Rapids, l'usine Meridian Magnesium Products (400 personnes), contrôlée par le groupe chinois Wanfeng depuis 2013, fabrique des lingots d'alliages de magnésium utilisés dans divers composants automobiles (et dont les constructeurs américains Ford et GM sont très friands). Elle est familière des accidents qui blessent ou brûlent des travailleurs et des infractions aux règles de sécurité. En mai 2018, une explosion et un incendie (feu de magnésium) ont détruit une partie de l'usine, fait deux blessés et mis tout le personnel au chômage ; avec le flux tendu et la politique du zéro stock, la production d'un modèle Ford (F-150) s'en est trouvée presque immédiatement bloquée, et des solutions ont rapidement été mises en place sous la houlette de Ford pour faire redémarrer la fabrication de magnésium dans un hangar provisoire...

Enfin, on trouve à Lansing un fabricant d'équipements mécaniques et de véhicules militaires, Demmer Corporation, dont les effectifs gonflent et dégonflent au gré des commandes de la Défense américaine : 300 emplois en 2006, 1.500 emplois en 2008, 700 emplois en 2012, 310 emplois en 2017... En 2017, l'usine de Lansing Nord (160 personnes) est rachetée par l'un de ses clients, LOC Performance Products, qui annonce l'embauche de 100 personnes, puis rapidement de 700 autres du fait de l'obtention d'un méga-contrat pour la Défense, ce qui porterait l'effectif à 960... Il reste un dernier site encore Demmer, de 150 personnes, qui travaille pour d'autres marchés que la Défense.


Ici, le complexe General Motors de Lansing Delta Township, à Lansing Township (district n° 8, comté d'Ingham) :

https://www.google.com/maps/place/GM+La ... 84.6788835

Ici, deux vues du complexe General Motors de Grand River, au centre de Lansing :

https://www.google.com/maps/@42.7243236 ... 312!8i6656

https://www.google.com/maps/place/Gener ... 84.5563326

Ici, les friches des usines GM n°2 et n°3 à Lansing Township et, à droite de la voie ferrée, de l'usine GM n°6 à Lansing :

https://www.google.com/maps/place/Lansi ... 84.5283267

Ici, l'ancienne usine Lear Corporation, fermée en 2014, à Mason (district n° 8, comté d'Ingham) :

https://www.google.com/maps/place/Lear+ ... d-84.45124

Ici, la nouvelle usine Magna DexSys, ouverte en 2014, à Delta Township (district n° 7, comté d'Eaton) :

https://www.google.com/maps/place/DexSy ... 84.6299306

Ici, les usines Spartan Motors à Charlotte (district n° 7, comté d'Eaton) :

https://www.google.com/maps/place/Spart ... 84.8493821

Ici, l'usine Mahle Engine Components à St. Johns (district n° 4, comté de Clinton) :

https://www.google.com/maps/place/MAHLE ... 84.5710839

Ici, l'usine Newcor MTG (Machine Tool & Gear) à Owosso (district n° 4, comté de Shiawassee) :

https://www.google.com/maps/place/Machi ... 84.1950352

Ici, l'usine Meridian Magnesium Products à Eaton Rapids (district n° 7, comté d'Eaton) :

https://www.google.com/maps/place/Merid ... 84.6509355

Ici, un reportage sur l'explosion de Meridian Magnesium Products à Eaton Rapids (les images sont parlantes, notamment celles des travailleurs désemparés qui ont dû évacuer) :

https://www.youtube.com/watch?v=RTOSwQTvnUM

Ici, l'usine LOC Performance Products (ex-Demmer Corporation) de Lansing Nord, fournisseur de la Défense, à Lansing :

https://www.google.com/maps/place/Loc+P ... -84.544583


Dans l'industrie aéronautique, le motoriste d'avions Pratt & Whitney possède à Lansing un site qui produit des nacelles et d'autres composants, dont l'effectif est rapidement passé, ces dernières années, de 200 personnes à plus de 700 personnes et qui continue de se développer, avec la création fin 2017 d'un atelier de lames de turboréacteurs.

Ici, les usines Pratt & Whitney à Lansing Township :

https://www.google.com/maps/search/Prat ... a=!3m1!1e3


Parmi les autres industries de la région, l'une des plus importantes est la Dart Container Corporation (sur plusieurs sites, principalement à Mason) qui produit des contenants alimentaires en plastique et mousse plastique (gobelets, barquettes, emballages divers, couverts...) ; les effectifs ont augmenté à Mason, passant en quelques années de 1.500 à plus de 2.000 personnes, et un centre technologique a été ouvert en 2017. Il y a aussi une importante imprimerie et fabrique d'objets en lien avec l'horticulture (étiquettes, emballages, cartes etc.), dénommée John Henry, du groupe Multi Packaging Solutions (600 personnes). On trouve aussi des usines de matériel médical dont Tecomet / Symmetry Medical à Lansing Township qui passe actuellement de 400 à 560 personnes, et bien d'autres encore.

Ici, les sites de la Dart Container Corporation à Mason (district n° 8, comté d'Ingham) :

https://www.google.com/maps/place/Dart+ ... 84.4708595

Ici, l'usine Multi Packaging Solutions à Watertown Township (district n° 4, comté de Clinton) :

https://www.google.com/maps/place/Multi ... 84.6397393


La région de Lansing abrite une entreprise particulière en ce sens qu'elle exploite des travailleurs handicapés : Peckham, Inc. (plus de 2.500 personnes). C'est pourtant sur le papier une entreprise à but non lucratif ("non-profit"). Elle réalise des travaux industriels (couture, confection...), de manutention-stockage, divers services de toutes sortes etc. et exploite même une ferme. Mais il suffit de voir son pedigree et les objectifs qu'elle affiche pour être édifiés sur sa nature : "Le client avant tout", "Nous sommes un fournisseur de rang 1 de l'automobile depuis 20 ans", répondre à vos "objectifs de réduction des coûts", et l'entreprise "applique les principes et techniques du Lean manufacturing". Le lean manufacturing, "production maigre", est une méthode qui permet de faire plus avec moins et conduit à supprimer tout ce qui est jugé superflu pour la production, même lorsque cela est très utile au confort du travailleur ; il conduit à enchaîner davantage le travailleur à sa machine sous prétexte d'efficacité et peut ainsi conduire à une vraie dégradation des conditions de travail. Peckham a plusieurs sites autour de Lansing.

Ici, un site de Peckham, Inc., exploiteur de travailleurs handicapés, à Lansing Township :

https://www.google.com/maps/place/Peckh ... -84.568296


Midland et environs de Flint-Saginaw hors du 5ème district (district n° 4, cantons de Midland et Saginaw) :

La principale ville de ce secteur est Midland (42.000 habitants) que, habituellement, l'on considère comme faisant partie du même ensemble urbain que les villes de Saginaw et Bay City : on les surnomme les "Tri-Cities". Mais le découpage électoral a placé Midland dans le 4ème district. Midland est le siège du comté de Midland, qui ne compte aucune autre entité urbaine de plus de 5.000 habitants. Quant au comté de Saginaw, la partie la plus peuplée (dont la ville de Saginaw) se trouve dans le 5ème district ; le 4ème comprend une petite ville, Frankenmuth (5.100 habitants), alias "Little Bavaria", qui doit son nom à la région allemande de Franconie (Bavière) d'où provenaient ses premiers habitants ; et quelques banlieues de Saginaw, dont la plus importante est Thomas Township (12.000 habitants).

Ce secteur compte quelques services importants, notamment le centre hospitalier MidMichigan Health à Midland, qui dépend de l'Université du Michigan et emploie plus de 2.000 personnes.

Ici, le MidMichigan Medical Center à Midland (district n° 4, comté de Midland) :

https://www.google.com/maps/place/Hospi ... 84.2608259


Mais le gros employeur de la région, qui est à l'origine de la croissance de la ville de Midland (ancienne ville de trappeurs), est le trust chimique Dow Chemical né en 1897. Il a conduit à faire émerger d'immenses usines chimiques, et aussi sa propre banque, qui existe toujours (elle est devenue indépendante) : la Chemical Bank & Trust Co. Dow a récemment fusionné avec l'autre géant DuPont, puis l'ensemble s'est engagé dans un redécoupage de ses activités. Toujours est-il que cet ensemble emploie 5.000 personnes à Midland (en comptant la société Dow Corning, spécialisée dans les silicones), tandis que la Chemical Bank y emploie près de 600 personnes. Dow a même bénéficié récemment de la construction d'une centrale nucléaire par une compagnie d'électricité, pour fournir ses besoins (et ceux des environs) !

Ici, des vues du complexe chimique Dow à Midland (district n° 4, comté de Midland) :

https://www.google.com/maps/place/The+D ... 84.2186224

https://www.google.com/maps/@43.5955246 ... a=!3m1!1e3

https://www.google.com/maps/place/The+D ... 84.2186224

Ici, des bureaux de la Chemical Bank à Midland :

https://www.google.com/maps/@43.611616, ... 312!8i6656


Il nous faut aussi citer Hemlock, un village situé à l'Ouest de Saginaw et inclus dans Richland Township. Près de ce village, on trouve un complexe industriel de silicones polycristallins, dont les utilisations vont de la chimie à l'électronique, au solaire et au médical. Il relève des sociétés Hemlock Semiconductor (partenariat entre Dow Corning et le Japonais ShinEtsu) et Dow Corning Medical, et emploie au total 1.000 personnes.

Ici, le complexe Hemlock Semiconductor / Dow Corning Medical à Hemlock, Richland Township (district n° 4, comté de Saginaw) :

https://www.google.com/maps/place/Hemlo ... 84.2305398
Plestin
 
Message(s) : 592
Inscription : 28 Sep 2015, 17:10

Re: Elections 2018 dans le Michigan

Message par com_71 » 18 Oct 2018, 04:32

Discours de Sam Johnson du 23 septembre 2018

Voici le discours de clôture de la réunion du 23 septembre 2018 du Parti de la classe ouvrière «Rencontrez les candidats». Il est paru pour la première fois sur le site Web workingclassfight.com.

Comment allez-vous tous ? Je suis un retraité de Chrysler, j'ai quelques choses à dire sur la raison pour laquelle je me présente pour le Parti de la classe ouvrière. D'autres personnes ont déjà dit l'essentiel de ce que j'avais à dire, mais j'ai encore quelques mots à dire.

À l'heure actuelle, nous devrons avoir une "grande vision" de la manière dont nous pouvons résoudre les problèmes que nous avons rencontrés. Nous devons expliquer cela aux familles qui nous entourent, aux amis qui nous entourent, et leur demander de le transmettre à la famille et aux autres, et les aider à le faire. Cela nous mènera plus loin.

Si vous obtenez une "grande vision", vous commencez à comprendre tous les problèmes auxquels nous sommes confrontés aujourd'hui, vous savez d'où ils viennent, qui les cause. Vous savez contre qui vous battre.

Lorsque les travailleurs ont commencé à se battre pour construire les syndicats, ils ont repoussé les patrons. Ils avaient un leadership combattant à ce moment-là, mais pour le moment, vous n'en avez plus.

Je me battais contre la direction du syndicat dans les années 1970, car les syndicats régressaient à l'époque. Ils acceptaient ce que les entreprises voulaient. J'ai vu cela dans les années 1970, c'est à ce moment-là que j'ai atteint la "grande vision".

J'ai pu, à un petit niveau, aller à l'encontre des divisions créées par les patrons parmi les travailleurs. Dans l'ancienne usine Chrysler Dodge Main à Hamtramck, nous avons pu réunir des personnes dans l'usine, différents groupes, noirs et blancs, arabes, yougoslaves, polonais - tous ces différents groupes de travailleurs se sont regroupés. Ce n'était pas arrivé avant. L'entreprise et le syndicat ont été surpris. "Qu'est-ce que c'est ?" Nous nous sommes levés et nous nous sommes battus. C'est pourquoi j'ai déjà une idée de ce que cela signifie, de ce que vous pouvez faire.

Les gens disent qu'il n'y a rien que nous puissions faire ? Je suis allé là-bas, juste avec ces personnes - nous l'avons fait, nous les avons sauvegardées. Nous nous sommes levés et avons combattu ensemble. Nous avons changé les choses.

C'est ce que nous devons comprendre. Une fois que vous aurez une "grande vision", vous pourrez parler aux gens de votre entourage de ce que nous pouvons faire. Et arrêtez d’attendre les politiciens pour tout arranger. Ils ne vont pas tout arranger. Il va falloir que nous nous en occupions. Et nous avons le pouvoir de le faire quand nous nous réunissons. Notre pouvoir fait marcher actuellement tout le pays. Mais notre pouvoir en ce moment le fait marcher pour que les 1%, les capitalistes, aient ce qu’ILS veulent. Nous le faisons marcher que pour ce dont ILS ont besoin.

Nous le gérons pour ce dont ils ont besoin, mais c'est nous qui avons des problèmes avec leur politique - nous devons mettre un terme à cela. (Applaudissements)

Il n'y a rien que nous puissions faire ? Si nous pouvons faire en sorte que tout dans le pays fonctionne pour eux et les protège, mais ne pouvons pas avoir quelque chose de mieux pour nos vies ? Quelque chose ne va pas avec ça. Si nous rassemblons nos forces, nous pouvons faire en sorte que tout le pays fonctionne pour nos besoins. (Applaudissements) Nous avons les forces pour le faire.

Nous avons la force de nous protéger. Les forces qui les protègent sont les États, les travailleurs enrôlés dans les forces armées de la Garde nationale et de la police - tout cela pour les protéger, les 1%. Si nous pouvons fournir à ces 1% ce qu’ils veulent, nous pouvons nous fournir à nous-mêmes ce dont nous avons besoin. Nous pouvons leur reprendre tout ce qu'ils nous ont pris. Nous pouvons avoir toutes les choses dont le manque nous inquiète maintenant et dont nous avons besoin, nous pouvons avoir tout cela. Et nous avons aussi les forces nécessaires pour protéger les luttes que nous avons à mener pour l'obtenir.

Mais nous devons comprendre que nous devons nous battre pour ce dont nous avons besoin. C'est ce que la plupart des gens doivent découvrir.

Moi-même, j'ai été un combattant toute ma vie, depuis que je grandissais. Enfant, je me battais.

J'ai beaucoup appris de ma mère - ma mère, parce qu'elle était une combattante du Sud, en Alabama. J'ai beaucoup appris d'elle. Mais la plupart des gens peuvent devenir des combattants quand ils sont engagés dans les luttes.

Lorsque vous lisez un peu d'histoire, vous voyez comment la classe ouvrière s'est développée, comment les travailleurs ont agi. Ils étaient des combattants. Ils ont fait beaucoup de chemin il y a une centaine d'années. S'ils l'ont fait, à l'époque, quel est le problème pour nous, maintenant ? Nous devons reprendre ces idées et les utiliser aujourd'hui.

Les problèmes ont empiré. Dans les années 1960 et 1970, les gens se sont battus et nous avons changé les choses en mieux. Mais les problèmes sont pires aujourd'hui. Quand les gens ont cessé de se battre, nous avons beaucoup perdu. Comme des emplois. Aujourd'hui, ces grandes entreprises paient les travailleurs à moitié, moins de la moitié. Le coût de la vie monte en flèche, tout coûte plus cher. Cela n’a aucun sens. Ils vont bientôt payer aux gens la moitié de ce qu’ils payaient auparavant. Les gens ont trois générations de retard. Moitié ? Moins de la moitié ? Cela n'a aucun sens.

Je vais vous dire une chose, vous devez tous avoir une "grande vision" et en avant. (Applaudissements)

Si nous avons un problème, alors quand nous nous réunirons, c'est eux qui auront un problème. Parlez d'un Parti de la classe ouvrière maintenant. Plus nous serons nombreux, plus notre message sera entendu. Que les gens ne votent pas démocrate, ne votent pas républicain, qu'ils votent pour le Parti de la classe ouvrière - les 1% sauront qu’ils ont un problème. Je le sais depuis les années 60. ILS n'ont pas oublié les années 60. Mais beaucoup d’entre vous ne savent pas ce que nous pouvons faire.

La plupart des personnes âgées qui ont vécu ça vont bientôt disparaître. Si vous tous arrivez à la "grande vision", vous donnerez un signal clair. C'est ce qui va se passer.


("Big picture" ou "bigger picture", "grande vision" ou "perspective d'ensemble", tout cela pour qui a lu le livre de Sam "A fighter all my life", désigne clairement la perspective socialiste.)
Que de méprisables eunuques ne viennent pas soutenir que l'esclavagiste qui, par la ruse et la violence, enchaîne un esclave est devant la morale l'égal de l'esclave qui, par la ruse et la violence, brise ses chaînes ! Trotsky
Avatar de l’utilisateur
com_71
 
Message(s) : 2284
Inscription : 12 Oct 2002, 00:14

Re: Elections 2018 dans le Michigan

Message par Olac2013 » 18 Oct 2018, 15:29

Une photo pour mettre des visages sur les camarades qui se présentent à ces élections :
Dpyi9ImWsAA_Go_.jpg
Dpyi9ImWsAA_Go_.jpg (307.41 Kio) Consulté 83 fois
Olac2013
 
Message(s) : 52
Inscription : 25 Oct 2013, 08:23

Précédent

Retour vers Actualités internationales

Qui est en ligne ?

Utilisateur(s) parcourant ce forum : Aucun utilisateur inscrit et 1 invité

cron