Algérie, le "hirak" continue

Dans le monde...

Re: Algérie : la contestation s'amplifie

Message par com_71 » 20 Juin 2019, 16:27

En 2016 la mairie d'Oran avait fait des siennes : https://www.lematindz.net/news/21765-ba ... rtyrs.html

avant d'être rappelée à l'ordre... https://www.francetvinfo.fr/monde/afriq ... 62769.html
L’intérêt ne pense pas, il calcule. Les motifs sont ses chiffres. K. Marx, « Débats sur la loi relative au vol de bois » 1842.
Avatar de l’utilisateur
com_71
 
Message(s) : 2934
Inscription : 12 Oct 2002, 00:14

Re: Algérie : la contestation s'amplifie

Message par com_71 » 20 Juin 2019, 16:31

Gaid Salah manie la démagogie autour du drapeau... https://www.elwatan.com/a-la-une/discou ... 20-06-2019
L’intérêt ne pense pas, il calcule. Les motifs sont ses chiffres. K. Marx, « Débats sur la loi relative au vol de bois » 1842.
Avatar de l’utilisateur
com_71
 
Message(s) : 2934
Inscription : 12 Oct 2002, 00:14

Re: Algérie : la contestation s'amplifie

Message par com_71 » 20 Juin 2019, 16:42

où il est question de G. Acompora, condamné à mort comme Iveton, mais "touché par la grâce" (gracié).

https://www.huffpostmaghreb.com/2017/03 ... ueillement
L’intérêt ne pense pas, il calcule. Les motifs sont ses chiffres. K. Marx, « Débats sur la loi relative au vol de bois » 1842.
Avatar de l’utilisateur
com_71
 
Message(s) : 2934
Inscription : 12 Oct 2002, 00:14

Re: Algérie : la contestation s'amplifie

Message par com_71 » 20 Juin 2019, 21:32

Grève victorieuse des travailleurs de l’Etusa
le 19 juin 2019

C’est inopinément que les travailleurs de la compagnie de transport en commun Etusa ont débrayé le lundi 10 juin. Les grévistes revendiquaient une hausse de leurs salaires.

Au niveau des stations, les bus étaient à l’arrêt. « Nous sommes en grève, a lancé un chef de poste exerçant au niveau de la station du 1er-Mai, nous ne reprendrons le travail que lorsque nos salaires seront revalorisés. »

La direction de l’Etusa a reconnu que le mouvement de protestation a été massivement suivi à travers toute la wilaya. Selon le chargé de communication de l’établissement, Hassen Abbés, le taux de suivi du débrayage est de 100%. « C’est une grève lancée d’une manière spontanée sans même avertir la tutelle, d’ailleurs nous avons été surpris », a-t-il déclaré avant de préciser que tout le réseau est paralysé. Selon lui, tous les agents d’exécution ont répondu favorablement à l’appel de grève lancée par le syndicat de l’entreprise.

« Les protestataires revendiquent une augmentation des salaires allant de 4000 à 7000 DA », a-t-il ajouté, précisant que la grève est illimitée. Selon ce qui a été affiché au niveau des unités, le syndicat a décrété une grève ouverte jusqu’à la satisfaction totale de la plateforme de revendications.

Pour les travailleurs, l’Etusa est un bastion. Les mouvements et les actions des travailleurs dans l’entreprise sont souvent annonciateurs d’autres mouvements dans d’autres entreprises et zones industriels.

En 1974, se sont les travailleurs de l’Etusa qui ont porté une première griffe « au consensus national », marque de fabrique du bonaparte Houari Boumediène. Les travailleurs l’avaient contraint à se rendre dans l’entrepôt de Bouzaréah pour négocier lui-même la reprise.

L’importance de ce mouvement n’a bien sûr pas échappé au pouvoir qui a intimé l’ordre aux responsables de l’entreprise de lâcher du lest et de négocier. Résultat : les revendications ont été satisfaites en moins de 24 heures de grève : application sans tarder de la convention collective et une augmentation salariale de près de 30%.

Article paru dans Minbar El Oummel (N°22), une publication du Comité d’organisation des socialistes internationalistes (COSI).


https://www.dzvid.com/2019/06/19/greve- ... de-letusa/
L’intérêt ne pense pas, il calcule. Les motifs sont ses chiffres. K. Marx, « Débats sur la loi relative au vol de bois » 1842.
Avatar de l’utilisateur
com_71
 
Message(s) : 2934
Inscription : 12 Oct 2002, 00:14

Re: Algérie : la contestation s'amplifie

Message par artza » 21 Juin 2019, 10:24

http://forumdesdemocrates.over-blog.com/article-deces-de-georges-acompora-99217590.html


Je ne connaissais pas Georges Acompora. On en apprend tous les jours, à tous les âges ;)
artza
 
Message(s) : 1364
Inscription : 22 Sep 2003, 08:22

Re: Algérie : la contestation s'amplifie

Message par com_71 » 21 Juin 2019, 11:44

Une "marche citoyenne" se prépare à Paris
https://www.facebook.com/propositions.c ... 011937216/
L’intérêt ne pense pas, il calcule. Les motifs sont ses chiffres. K. Marx, « Débats sur la loi relative au vol de bois » 1842.
Avatar de l’utilisateur
com_71
 
Message(s) : 2934
Inscription : 12 Oct 2002, 00:14

Re: Algérie : la contestation s'amplifie

Message par com_71 » 25 Juin 2019, 12:36

Nouvelle sortie sur terrain pour Gaid Salah
Le général Ahmed Gaid Salah effectuera, les 26 et 27 juin, une visite à l’Académie militaire de Cherchell, annonce ce mardi un communiqué du ministère de la Défense nationale.

« Durant le premier jour, le Général de Corps d’Armée tiendra une réunion d’orientation avec les cadres et les élèves officiers de l’Académie, pour présider, le jour suivant, la cérémonie de sortie des promotions de ce prestigieux établissement de formation », précise le communiqué.


https://www.tsa-algerie.com/nouvelle-so ... aid-salah/

Sur le terrain... d'une Académie militaire. Il y accédera en hélicoptère ?
L’intérêt ne pense pas, il calcule. Les motifs sont ses chiffres. K. Marx, « Débats sur la loi relative au vol de bois » 1842.
Avatar de l’utilisateur
com_71
 
Message(s) : 2934
Inscription : 12 Oct 2002, 00:14

Re: Algérie : la contestation s'amplifie

Message par com_71 » 25 Juin 2019, 18:11

Un point de vue (je ne sais rien de l'auteur) :
Fixons des objectifs à nos vendredis !

Publié le 22 juin 2019 Par Mourad Fenzi

Comment est-ce possible qu’en ce vendredi de la défiance, où le peuple a pu et su donner une leçon d’unité et de sagesse aux fauteurs de fitna (discorde) et à leur tête Gaïd Salah, rebaptisé « Naima Salhi », les travailleurs (euses), les retraités (ées), les chômeurs ont enregistré une défaite ?

C’est vrai qu’on devait faire face à un « vendredi 13 », maudit par les propos irresponsables de Gaid Le Sissi, c’est vrai qu’on devait surmonter ce piègeposé cyniquement par le commandement militaire, c’est vrai que l’affront fait à notre conscience politique exigeait une réponse à la mesure des défis de l’heure !

Il n’en demeure pas moins que nous avons enregistré une défaite politique sur le terrain des luttes sociales et syndicales dont le prix sera chèrement payé si le mouvement populaire en cours ne prend pas la juste mesure des enjeux historiques de son combat.

Perdre la bataille de la réappropriation de l’Ugta, en laissant Sid-houm Saïd tenir paisiblement le congrès de la bureaucratie syndicale le vendredi, où le peuple défie héroïquement Gaid Salah, est très significatif des limites de notre mouvement populaire.

Il est urgent que les militants politiques, soucieux de donner à la révolte en cours des perspectives concrètes permettant de dépasser cette situation de « ni guerre ni paix », s’impliquent sérieusement dans l’organisation du mouvement, en commençant par associer à nos vendredis de la dignité des objectifs « modestes » !

La réappropriation de l’Ugta, tout comme la libération des détenus politiques, la constitution de comités de quartier, de village, d’entreprise, de femmes… sont des objectifs certes « modestes », au regard du cap « yatnahaw gaâ » [Qu’ils dégagent tous] fixé par le mouvement populaire, mais d’une importance stratégique pour l’issue de la Révolution !


https://www.dzvid.com/2019/06/22/fixons ... vendredis/
L’intérêt ne pense pas, il calcule. Les motifs sont ses chiffres. K. Marx, « Débats sur la loi relative au vol de bois » 1842.
Avatar de l’utilisateur
com_71
 
Message(s) : 2934
Inscription : 12 Oct 2002, 00:14

Re: Algérie : la contestation s'amplifie

Message par com_71 » 26 Juin 2019, 08:15

https://www.letemps-dz.com/plus-de-60-p ... emocrates/

Le temps 26 06 2019 a écrit :Plus de 60 partis, syndicats, organisations et personnalités en conclave aujourd’hui au siège du RCD.. L’offensive des démocrates

L’objectif de cette rencontre est d’élaborer une solution politique ambitieuse, raisonnable et réalisable, loin des règlements de compte et des calculs étroits.

La première rencontre de concertation et de dialogue du camp des démocrates se tiendra aujourd’hui, au siège national du Rassemblement pour la culture et la démocratie (RCD), à Alger. «Inédit, ce conclave va regrouper un peu plus d’une soixantaine de participants», selon une source proche du groupe de travail chargé des préparatifs. L’ensemble des initiateurs, à savoir les sept partis FFS, RCD, PT, DMS, PST, PLD et UCP seront au rendez-vous, tout comme la Ligue algérienne pour la défense des droits de l’homme (LADDH). Objectif : élaborer une solution politique ambitieuse, raisonnable et réalisable, loin des règlements de compte et des calculs étroits. C’est-à-dire une feuille de route de sortie de crise qui «mettra au régime dictatorial», comme ils l’avaient indiqué dans leur appel aux forces de l’alternative démocratique et contribuera à «changer radicalement le système en vue de propulser le pays d’un ordre constitutionnel obsolète vers un ordre démocratique».
Le choix de tenir la rencontre au siège du RCD a été décidé hier, à l’issue de la réunion du groupe de travail chargé de l’organisation. L’administration n’a jusqu’à la fin de la journée d’hier pas répondu à la demande déposée pour obtenir la salle du Centre touristique Azur Plage. «Faute de ne pas avoir obtenu l’autorisation des services de la wilaya d’Alger pour la tenue de la rencontre de concertation et de dialogue initiée par les signataires de l’appel aux forces de l’alternative démocratique et prévue initialement au centre touristique Azur Plage, cette dernière se tiendra demain 26 juin 2019 au siège du RCD situé au 40, rue Mohamed Chabane, El Biar à partir de 9h30», pouvait-on lire dans un communiqué laconique des signataires. Joint hier par nos soins, un des chefs des partis concernés, s’exprimant sous l’anonymat, n’a pas voulu spéculer ni incriminer l’administration. «Nous avons déposé notre demande dimanche matin 23 juin, et l’administration a 72 heures pour nous donner suite. Ce qui fait que nous n’aurons la réponse que demain (Aujourd’hui, Ndlr). Mais, vous comprenez que nous ne voulons pas prendre le risque d’être surpris par un refus le jour J. Raison pour laquelle nous avons opté pour le siège du RCD qui dispose d’une grande salle pouvant contenir le nombre des participants», a expliqué notre source.

Le jeu malsain de l’administration !
Pourtant, il y a lieu de se demander si ce retard n’est pas bien étudié par l’administration ? Pour cause, elle pouvait bien donner une suite lundi ou mardi. Les partisans du régime, eux, n’ont aucun problème à organiser leurs rencontres. L’on a vu comment l’UGTA, syndicat du système, a tenu son congrès au Club des pins. Le RND, quant à lui, vient d’annoncer la tenue de son Conseil national le 06 juillet au Centre international des conférences (CIC), sans aucun problème. Pourquoi, lorsqu’il s’agit de l’opposition, l’administration traîne-t-elle autant ? En effet, ça ne peut être qu’un jeu malsain qui cache mal une volonté de sabotage de l’action politique.
Les mêmes pratiques du régime sont encore là et le changement est toujours au stade de la revendication populaire. Quant au pouvoir, lui, il n’a – semble-t-il – aucune volonté de tourner la page. S’agissant enfin, de la participation, l’on apprend que beaucoup d’acteurs politiques seront présents, à commencer par une délégation du Collectif des dynamiques de la société civile, outres les responsables des syndicats autonomes de la CSA et d’autres organisations. Des figures connues de la scène nationale à l’image de la figure de proue du mouvement berbère Djamel Zenati, du grand moudjahid Lakhdar Bouregaa, ou encore de spécialistes comme le sociologue, Nacer Djabi, et l’expert en questions sociales, Noureddine Bouderba, ont aussi donné leur accord pour accompagner cette dynamique du camp démocrate en Algérie.

Aïssa Moussi


Fallait-il vraiment placer ce post sous le titre "contestation" ?
Remarquons que cette initiative, annoncée au moins depuis le 18 juin, n'a suscité aucun commentaire sur les sites relayant volontiers en France les initiatives du PT ou du PST (NPA ou POI par ex.)
L’intérêt ne pense pas, il calcule. Les motifs sont ses chiffres. K. Marx, « Débats sur la loi relative au vol de bois » 1842.
Avatar de l’utilisateur
com_71
 
Message(s) : 2934
Inscription : 12 Oct 2002, 00:14

Re: Algérie : la contestation s'amplifie

Message par com_71 » 27 Juin 2019, 00:17

https://www.tsa-algerie.com/document-le ... -integral/
Le dernier discours de Gaid Salah : texte intégral
26 Juin 2019

En visite à Cherchell, le général Ahmed Gaid Salah a prononcé, ce mercredi 26 juin, un discours dans lequel il a évoqué la situation politique dans le pays. Ci-après le contenu diffusé par le MDN :

« Le dévouement de l’Armée Nationale Populaire envers l’Algérie n’a d’égal que son dévouement envers son peuple. C’est à partir de ce dévouement que notre Armée tend une main solidaire. C’est de tout ce dévouement envers la patrie et le peuple que l’Armée Nationale Populaire continue d’accompagner le peuple, avec tout ce que cet accompagnement porte comme signification d’honnêteté envers soi et d’engagement au serment, que le Commandement de l’Armée Nationale Populaire ne nourrit aucune ambition, et je le répète encore, nous n’avons aucune ambition, mais notre objectif est de servir notre pays et accompagner en toute sincérité ce noble peuple authentique afin d’amener notre pays à dépasser sa crise et atteindre les seuils de la légitimité constitutionnelle pour pouvoir ensuite démarrer sur une base solide et une logique correcte et judicieuse pour remettre les choses en ordre et hisser l’Algérie au rang qui lui sied parmi les nations.

Aussi, nous attendons de notre peuple à travers tous le pays, voire à travers chaque parcelle de la terre bénie d’Algérie, qu’il voit chaque étape que nous franchissons, chaque voie que nous empruntons, chaque parole que nous prononçons, chaque direction vers laquelle nous nous dirigeons et chaque démarche que nous adoptons. Nous, au sein de l’Armée Nationale Populaire, attendons de notre peuple une compréhension qui s’élève à la hauteur du degré de confiance qui relie le peuple à son armée. Celui qui considère l’authentique Algérie, pour laquelle se sont sacrifiés en martyr des millions de Chouhada [martyrs], comme sa principale destination, rencontrera sans nul doute en cette voie judicieuse la grande majorité du peuple algérien authentique.

Il est certain aussi, que celui qui suit cette noble voie nationale, rencontrera une multitude d’embûches que sèmeront ceux qui ne connaissent pas le chemin de la sincérité et qui ne savent agir et se comporter avec dévouement et loyauté ; ceux-là mêmes qui voient en chaque action sérieuse et dévouée envers la patrie une atteinte à leurs intérêts et aux intérêts de leurs maîtres, oui leurs maîtres. Désormais, nous pouvons distinguer le fil blanc du fil noir; les intentions se manifestent et les orientations se précisent. Il ne restera que le meilleur ; et le meilleur est celui qui fait preuve de bonne foi envers Allah, la patrie et le peuple. Au sein de l’Armée Nationale Populaire, nous nous considérons de la trempe de cette catégorie dévouée et bienfaisante, voire constructive, comme un arbre aux fruits abondants, les ennemis lui jettent des pierres et il déverse ses fruits sur sa patrie et son peuple »

« Les campagnes abjectes et récurrentes, que ne cesse de subir le Commandement de l’Armée Nationale Populaire, après chaque pas sincère et étudié qu’il fait en toute conscience et perspicacité, ne sont que des campagnes stériles sans aucun résultat, car leurs objectifs sont désormais dévoilés et leurs intentions démasquées. Le peuple algérien a découvert leurs objectifs pernicieux et leurs moyens perfides pour les étouffer dans l’œuf. Cependant, ces porte-voix qui se sont érigés en tuteurs sur le peuple et ont cru qu’ils pouvaient investir en la crise que traverse l’Algérie et en tirer profit, voire s’enrichir de leur effort traitre, ont oublié ou font semblant d’oublier que l’Algérie possède des potentiels humains sains d’esprits et rationnels, nationalistes de par l’analyse des évènements et l’examen de leur faits, que représentent le peuple aux côtés de son Armée Nationale Populaire. Ces potentiels, seuls, sauront déterminer la direction que prendra l’Algérie et forger son orientation nationale authentique, loin de toute forme de trahison et de tout manquement envers le legs des Chouhada. L’Algérie a besoin, aujourd’hui, de choisir son cap novembriste droit et de nous débarrasser pour toujours du joug de la dépendance sous toutes ses formes, car pour construire l’Algérie de demain, il nous faudra compter sur Allah en premier lieu, ensuite sur les efforts de ses fils dévoués. En effet, aujourd’hui il n’y a pas de place pour les mercenaires, les traitres, les imposteurs et les malhonnêtes. Il n’y a plus d’opacité aujourd’hui dans l’horizon de l’Algérie, ni aucun effort ne s’élèvera au-dessus des efforts nationalistes dévoués.

Un de ces efforts nationalistes dévoués apparait aujourd’hui, à travers le souci de l’Armée Nationale Populaire, et je le redis encore une fois, d’accompagner le secteur de la justice, de l’assister afin de recouvrer sa réputation à la lumière des lois en vigueur et de lui assurer toutes les formes de sécurisation et de sérénité, ce qui lui a permis de devenir libre de toutes contraintes et loin de toute pression ou diktat, afin de pouvoir exercer ses missions, appliquer la loi et rendre des jugements en toute équité et sans aucune discrimination.

Une justice libre et intègre est la façade d’un État de droit que veut tout Algérien fidèle à sa patrie, une justice qui agit sans aucun excès idéologique ni calculs politiciens, où tous les citoyens sont traités sur le même pied d’égalité et où la loi est au-dessus de tous sans exception. C’est là l’unique manière, non seulement pour restaurer la crédibilité de la justice, mais aussi pour faire respecter les lois par tous ».

« Il y a lieu d’indiquer, dans ce sillage, d’apprécier l’action de ceux qui agissent bien, j’ai estimé opportun en cette occasion d’exprimer les marques de remerciement et de gratitude au journaliste Karim Boussalem, exerçant au niveau de l’Etablissement Public de la Télévision, présentateur de l’émission «Fi Dairati adhaou’e» et qui a animé le samedi 22 juin 2019, une émission spéciale intitulée « l’Armée Nationale Populaire : disponibilité, réussite et distinction », ainsi que tous ceux qui l’ont accompagné pour enrichir le débat précieux durant cette émission : les professeurs universitaires Mohamed Taibi, Abdelkrim Ben Aarab, Slimane Aaradj, et l’officier supérieur à la retraite Mokhtar Saïd Mediouni. J’ai suivi cette émission et tant d’autres avec grand intérêt, et j’ai décelé l’importance de ces émissions et de ces tables rondes et espaces de dialogues et discussions objectifs, sereins et convaincants, animés par des élites ayant une orientation nationale vertueuse, imprégnées d’un esprit patriotique sincère et mues de paroles pures touchant les cœurs et les esprits. C’est grâce à de telles personnes que la Révolution de Libération Nationale a triomphé hier et grâce à elles que notre pays dépassera cette crise. Ceux-là mêmes qui, par leurs analyses et leurs opinions objectives, ont été le miroir qui reflète réellement tous les efforts de développement au sein de l’Armée Nationale Populaire et ces espoirs prometteurs qui l’anime afin de promouvoir les capacités opérationnelles et de combat de nos Forces Armées afin de garantir une sécurisation parfaite et totale de l’Algérie et assurer sa stabilité. Toutes ces personnes et tant d’autres parmi les fidèles et jaloux pour leur patrie, et Dieu sait qu’ils sont nombreux, méritent aujourd’hui toute la reconnaissance et le respect de notre part. Qu’Allah les rétribue pour leur Armée et leur Patrie.

Que tout le monde sache que l’Armée Nationale Populaire restera vigilante, et même extrêmement vigilante. Elle ne déviera jamais de sa ligne de conduite nationaliste, et ne s’écartera pas de ses missions constitutionnelles nationales que requiert la situation actuelle du pays, jusqu’à l’élection du Président de la République, dans les délais constitutionnels, loin de toutes formes de transition. L’Algérie est en sécurité. Elle est stable et unie terre et peuple, exigeant de ses fidèles fils, et ils forment la majorité écrasante de notre peuple authentique, de transcender toutes les circonstances. Nous sommes, au sein de l’Armée Nationale Populaire, animés d’une détermination à même de surmonter toutes les difficultés, je dis bien toutes les difficultés, car aucune difficulté, aucune entrave ni aucun obstacle ne peut se dresser face à la concrétisation de l’intérêt suprême de la Patrie. Telle est l’évidence même pour tous ceux qui se sentent concernés par la question, qu’il leur appartient de bien assimiler et bien percevoir ses objectifs proches et lointains. L’Algérie restera, avec l’aide d’Allah et Sa force, jusqu’au jour du jugement dernier, préservée et sauvegardée, la tête haute comme l’ont toujours voulue nos Chouhada. Et quand je dis Chouhada je parle de tous les Moudjahidines qui ont été la force de la Glorieuse Révolution de Libération, qui ont tous voulu tomber en martyr pour Allah et la Patrie, dont certains ont été gratifiés par Allah et récompensés par le martyr et d’autres ont été gratifiés en compagnie de leur peuple de la victoire et du triomphe, puisque l’Algérie est terre de combat et des chouhada ».
L’intérêt ne pense pas, il calcule. Les motifs sont ses chiffres. K. Marx, « Débats sur la loi relative au vol de bois » 1842.
Avatar de l’utilisateur
com_71
 
Message(s) : 2934
Inscription : 12 Oct 2002, 00:14

PrécédentSuivant

Retour vers Actualités internationales

Qui est en ligne ?

Utilisateur(s) parcourant ce forum : Aucun utilisateur inscrit et 1 invité