Les signes de la crise qui vient

Marxisme et mouvement ouvrier.

Les signes de la crise qui vient

Message par logan » 05 Oct 2017, 15:36

Une crise sans précédent du capitalisme se prépare. Rarement une crise d'ampleur n'aura été aussi prévisible. L'ampleur de ses conséquences par contre le sont infiniment moins. Jamais l'humanité n'avait connu une telle folie spéculative, un tel endettement, une telle imbrication des économies les unes avec les autres.

Il ne s'agit pas seulement d'une crise de surproduction classique, cyclique, qui surgit tous les 7-10 ans environ, mais d'un moment où la crise cyclique attendue ouvre le gouffre d'une crise bien plus profonde, penetrant au coeur des états.

La crise financière se muera très vite en crise économique et sociale (detroussage de la "classe moyenne") et en crise de la dette des états.

En voici quelques signes en vrac :

- Les taux d'interets n'ont jamais été aussi bas dans le monde. Les banques prêtent pratiquement à taux zero en Europe et aux USA et aux Japon. Cela signifie que les cerveaux des banques centrales ne croient pas à un redémarrage de l'économie avec une inflation même modeste dans les 10 ans à venir.

- La BOJ (bank of Japan) détient 75% des ETF japonaises, la Banque centrale francaise 20% du CAC 40 : Les cours des actions son maintenus artificiellement par les banques centrales qui les rachètent ! Le marché n'existe plus, il est remplacé par le mécénat d'état !

-Depuis 20 ans : QE1 QE2 QE3 aux USA, assouplissement en Europe à raison de 80 milliards chaque mois (désormais la BCE a le droit de racheter des actions ! Le serpent se mord la queue !). Cela sans parler des méconnus POMO, un système de rachat quotidien de valeurs pourries par la même BCE.

- Les banques centrales ont désormais un bilan calamiteux, avec un protefeuille de titres pourris rachetés au plus haut à la tonne depuis des années (obligations insolvables, actions surestimées...).

- La masse monétaire américaine a été multipliée par 4 depuis 2008 !

- 70% des américains n'ont pas 1000$ sur leur compte. La classe moyenne américaine est en passe de disparaitre, elle vit à crédit !

- Les étudiants américains ont en moyenne une dette de 70 000$ avant de commencer leur vie active.

- Le taux d'emploi aux usa est au plus bas depuis la crise du petrole des années 70 : seulement 63% des actifs en age de travailler ont un travail. Soit 100 millions d'américains sans emploi. Voilà le "plein emploi" à la sauce américaine.

- L'argent et l'or, valeurs refuge, connaissent des cours en dents de scie, évoluant du simple au double depuis 2008. Signe évident de danger systémique.

- JP Morgan a constitué la plus grande réserve d'argent de l'histoire. Le géant de la finance parie sur une montée du métal précieux, donc sur une grave crise financière et économique.

- L'Allemagne a rappatrié une partie de son or des USA, la Chine achète des mines d'or à tour de bras. Les nations les plus conscientes misent sur le métal, préparant la crise qui mettra à mal les monnaies.

- Les cours de l'immobilier ont explosé partout dans les grandes villes, montrant une bulle immobilière gonflée grace aux Taux zero (credit gratuit) et à un endettement massif insoutenable. Pour en avoir discuté avec un courtier en prêt immobilier, le moment de la facture est proche.
logan
 
Message(s) : 231
Inscription : 23 Fév 2004, 13:47

Re: Les signes de la crise qui vient

Message par logan » 09 Oct 2017, 16:13

Il y a quelques années, Christine Lagarde du FMI avertissait les pays en voie de développement : au-delà de 90% de dette sur PIB, la dette est irremboursable et l'état en situation de faillite. Aujourd'hui la Dette/PIB des états développés dépasse 110% ! Plus de 90% Dans l'UE, 100% en France etc.

C'est-à-dire que d'après les critères des représentants du système, la plupart des états développés sont en faillite !

Pour rembourser leur dette, chaque pays développé devrait consacrer entre 5 et 10 fois l'intégralité des recettes fiscales annuelles ! Et cela alors que le deficit budgétaire se creuse chaque année.

Ce qui est incroyable aujourd'hui, c'est la multiplicité des bulles prête à éclater :

- Bulles d'obligations : la valeur des obligations d'état (emprunts d'etat tirisés en bourse) est énorme... alors que les états sont en situation de faillite comme on vient de le voir. Une petite remontée des taux verrait immédiatement l'explosion de la charge de la dette (50Mds€/an pour la France), maintenue artificiellement basse par les taux d'emprunt proches de zero. Mais aussi la ruine des preteurs, c'est a dire des grandes institutions financières qui ont acheté ces obligations. Le moindre doute sur la solvabilité des états peut tirer les taux vers des sommets historiques, empechant les etats de se refinancer, sur le modèle de la Grece.

- Bulles d'actions. Le cours des actions est largement trop élevé. Pourquoi ? Celui-ci est artificiellement maintenu en l'air par l'injection de gaz monétaire via les banques centrales (BOJ au Japon, QE et POMO aux USA, assouplissement quantitatif pour 80Mds d'€ / mois dans l'UE). Grâce à ce tour de magie, le cours d'actions us a triplé depuis 2009 ! :ugeek:

- Bulle immobilière. Les taux zero, la politique du crédit illimité (aux usa surtout) maintiennent un prix immobilier global artificiellement élevé, dans les principaux pays du monde. En 2008 Lehman Brother a été sacrifié, pas Freddie Mac et Fanny Mae, société de financement de pret hypotécaire. A eux deux, ils détenaient plus de la moitié des crédits immobiliers américains ! Le gouvernement mericain les a donc nationalisés ! Le krach immobilier a ainsi été repoussé grace à l'état soviétique américain. Du moins c'est la vision libérale. :mrgreen:

- Bulle monétaire : La masse monétaire américaine a été multipliée par 4 ou 5 depuis 2008. En Europe la masse monétaire a largement augmenté également.

- Bulle de credit : La masse de dettes des particuliers et entreprises est insoutenable, en particulier aux USA (dette immobilière, dette pret etudiant, dette courante des particuliers possédant des cartes de crédit)
http://www.lefigaro.fr/economie/le-scan ... onomie.php
La bulle de schiste est prete a exploser : Les mega investissement dans les sociétés exploitant le petrole de schiste sont sur le point d'etre perdus car son exploitation s'avère infiniment moins rentable que prévu, surtout à 50$ le baril.

Evidemment toutes ces bulles sont liées. L'injection massive de monnaie par les banques centrales (QE, baisse des taux, facilités de pret, tout cela renforcé par le vote rituel du dépassement du plafond de la dette aux usa) a permis de sauver les meubles après la crise de 2008, mais elle a gonflé artificiellement des bulles d'actifs, notamment celles citées ci-dessus.

En développant le capital fictif par tous les moyens, le capitalisme a gagné du temps. Mais il n'a fait que repousser le problème, tout en le renforçant de manière à peine croyable.
logan
 
Message(s) : 231
Inscription : 23 Fév 2004, 13:47

Re: Les signes de la crise qui vient

Message par Plestin » 09 Oct 2017, 20:24

Aujourd'hui la Dette/PIB des états développés dépasse 110% ! Plus de 90% Dans l'UE, 100% en France etc.


Qui dit dette d'un côté dit créance d'un autre... Des noms !!!
Plestin
 
Message(s) : 374
Inscription : 28 Sep 2015, 17:10

Re: Les signes de la crise qui vient

Message par logan » 09 Oct 2017, 22:13

Les créanciers ? L'état garantit leur anonymat
Transparence quand tu nous tiens...

Mais on sait que la BCE est en bonne place via la Banque de france (10%), des assurances françaises (20% environ de la dette, notamment les assurance-vie) et divers fonds speculatifs

2/3 de la dette est détenu par des fonds étrangers aujourd'hui contre 1/3 en 1993.

L'autre souci étant que c'est un marché : les dettes changent de main au quotidien

https://www.economie.gouv.fr/facileco/c ... e-publique

https://www.lesechos.fr/14/07/2016/lese ... -dette.htm
logan
 
Message(s) : 231
Inscription : 23 Fév 2004, 13:47

Re: Les signes de la crise qui vient

Message par Plestin » 10 Oct 2017, 05:23

Salut Logan, merci de ta réponse.

Ma question était en forme de boutade, mais c'était quand même pour insister sur cet aspect des choses. Face à un discours (je ne parle pas du tien !) où l'on entend souvent que "on transmettra des dettes à nos enfants" (sous-entendu il faut se serrer la ceinture dès maintenant), il est toujours utile de rappeler que "les banquiers transmettront des créances à leurs enfants". Enfin c'est une façon de parler, bien sûr.

Après, ça ne change rien effectivement au risque financier catastrophique qui nous pend au nez...
Plestin
 
Message(s) : 374
Inscription : 28 Sep 2015, 17:10

Re: Les signes de la crise qui vient

Message par logan » 12 Oct 2017, 18:26

Le bilan des actifs des principales banques centrales :

Image

Traduction : La croissance aujourd'hui ne tient que par l'endettement massif des banques centrales, rachetant actions et obligations à tour de bras.

Le marché n'existe plus. Des libéraux comme Charles Gave ou Bruno Bertez le déplorent même !
logan
 
Message(s) : 231
Inscription : 23 Fév 2004, 13:47

Re: Les signes de la crise qui vient

Message par Plestin » 12 Oct 2017, 18:30

C'est impressionnant ce schéma, si on prend comme point de référence le moment de la crise de 2008-2009 où on constate là un "sursaut" du fait de l'intervention des banques centrales !
Plestin
 
Message(s) : 374
Inscription : 28 Sep 2015, 17:10

Re: Les signes de la crise qui vient

Message par logan » 14 Oct 2017, 13:51

Plestin a écrit :C'est impressionnant ce schéma, si on prend comme point de référence le moment de la crise de 2008-2009 où on constate là un "sursaut" du fait de l'intervention des banques centrales !


Oui le deversement de flots monétaires des banques centrales est la seule raison pour laquelle le systeme ne s'est pas écroulé depuis 2007.

La classe dirigeante oligarchique organise le transfert des dettes du capital privé vers le public (l'état).
Elle l'organise
- financièrement (prise de profit envendant des actifs pourris au plus haut à l'état)
- politiquement (QE...)
- et juridiquement (lois votées recemment pour limiter le retrait d'argent liquide et pour reporter la responsabilité d'une faillite bancaire de la banque sur les épargnants)
logan
 
Message(s) : 231
Inscription : 23 Fév 2004, 13:47

Re: Les signes de la crise qui vient

Message par logan » 14 Oct 2017, 13:55

Un article qui parle clairement de la situation de pre-crise que nous vivons. Au programme : eclatement des bulles, crise boursière donc crise bancaire, crise economique et sociale sans précédent, un saut dans l'inconnu.

Bruno Bertez est l'ancien redacteur en chef de la Tribune. C'est un libéral très à droite mais fin connaisseur de l'économie et de la finance.

https://brunobertez.com/2017/10/13/les- ... ur-vatout/
Ces politiques ont mis les taux d’intérêt à zéro et inondé le monde de liquidités en quête de spéculation. Elles ont gonflé une myriade de bulles sur tout et partout. Tout est en bulle. Le coût des politiques monétaires ne se manifeste que lorsque l’on tente de les stopper. C’est comme la drogue, c’est agréable mais le sevrage est un supplice.

En effet si vous retirez des liquidités et que vous montez le taux, tous les actifs, tous les marchés qui ont été inflatés commencent à souffrir, l’air chaud des liquidités s’échappe de la bulle et le risque qu’elle éclate purement et simplement devient terrible. Cela a failli arriver en 2015 à cause de la Chine et du pétrole . Les marchés sont surévalués de 150% sur les bases historiques. On vaut 2,5 fois ce que l’on devrait valoir! Le risque de chute en cas de retour aux normes est de 50 à 60%.

Les banques, qui ont à leur actif des titres surévalués deviendraient à nouveau mécaniquement, mathématiquement insolvables. Les calculs ont été fait, ils sont imparables.
Il faut à tout prix éviter que le public comprenne ce qui est en train de se passer. [...]La réalité que l’on veut vous cacher c’est que l’on joue avec le feu: c’est l’Aventure.
logan
 
Message(s) : 231
Inscription : 23 Fév 2004, 13:47

Re: Les signes de la crise qui vient

Message par logan » 14 Oct 2017, 21:16

Un article très interessant de Robin Goodfellow, groupe "post-bordiguiste" si l'on peut dire :mrgreen:

Le groupe a publié un bouquin sur les crises aux usa depuis 1929.
Il tente de déterminer la date de la prochaine crise en analysant le rapport entre intérêt et profit (i/p)

https://www.robingoodfellow.info/pagesf ... vision.htm
logan
 
Message(s) : 231
Inscription : 23 Fév 2004, 13:47

Suivant

Retour vers Histoire et théorie

Qui est en ligne ?

Utilisateur(s) parcourant ce forum : Aucun utilisateur inscrit et 1 invité

cron