La Jeunesse ouvrière chrétienne

Marxisme et mouvement ouvrier.

La Jeunesse ouvrière chrétienne

Message par artza » 01 Jan 2018, 09:33

artza
 
Message(s) : 1162
Inscription : 22 Sep 2003, 08:22

Re: La Jeunesse ouvrière chrétienne

Message par artza » 01 Jan 2018, 09:48

A oui, j'oubliais à propos de la JOC un bon roman jociste de Maxence Van Der Meersch, "Pêcheurs d'homme" (1940).

Du même auteur "Quand les sirènes se taisent" (1933) un roman anti-grève. A l'époque PC et CGTU ne faisaient pas dans la dentelle. Une toute petite excuse pour l'auteur.

"Invasion 14", très intéressant sur la dure vie des populations du Nord-Pas-de-Calais subissant l'occupation de l'armée allemande pendant la 1ère guerre mondiale.

"Masque de chair" (1958) un roman sur l'homosexualité que je n'ai pas lu.
artza
 
Message(s) : 1162
Inscription : 22 Sep 2003, 08:22

Re: La Jeunesse ouvrière chrétienne

Message par yannalan » 04 Jan 2018, 15:09

"Masque de chair", je l'ai lu, je l'ai trouvé très malsain. "la maison sur la dune" est intéressante, par contre. Ca se passe à la frontière du côté de Dunkerque, autour de la contrebande
yannalan
 
Message(s) : 74
Inscription : 15 Déc 2005, 17:37

Re: La Jeunesse ouvrière chrétienne

Message par Byrrh » 04 Jan 2018, 18:55

yannalan a écrit :"Masque de chair", je l'ai lu, je l'ai trouvé très malsain.

La 4ème de couverture :
Voici sans doute le sujet le plus audacieux qu'ait affronté Van der Meersch avec toute la générosité d'un talent qui le portait vers les grandes causes à défendre.

C'est la confession d'un homme, Emmanuel Ghelens. Né au sein d'une riche famille flamande, mal aimé de ses parents, trop sensible, il se replie tout jeune sur lui-même. Mais, bientôt, il découvre quel enfer il porte en lui. Son âme est la proie d'une lutte déchirante. Les êtres qu'il est prêt à aimer de toute son âme, ceux-là mêmes se détournent de lui avec horreur. Emmanuel soulève devant nous le masque qu'il porte d'ordinaire, et sur son visage nous voyons les stigmates de l'amour qui n'ose pas dire son nom. Emmanuel a lutté pourtant, il a fui la tentation, il a subi un examen médical. Il pense même à se marier. Mais toujours son vice l'entraîne. Et cette longue plainte pathétique se terminera par le recours à la Puissance Suprême, à vrai dire toujours présente dans ces pages, à Dieu qui comprend et pardonne toutes les fautes, sauf le mal entièrement volontaire du pécheur.

Tel est ce livre terrible et vrai. Si Van der Meersch laisse au vice son nom, il engage pourtant les malheureux qui en sont la proie à ne pas désespérer. D'où leur viendra l'espoir ? Du Christ, qui par ses mérites, a payé pour toutes nos misères et infamies. En ce sens, Masque de Chair est conforme à l'esprit évangélique.

Audacieux, mais sans complaisance, ce livre est un roman poignant. Par-delà la tombe, Van der Meersch fidèle à la mission qu'il s'était assignée met également en garde les jeunes gens, et leurs parents aussi, contre une des lèpres morales de notre époque.

Espérons que la lecture de cette catéchistique homophobe n'est plus conseillée à la JOC.
Byrrh
 
Message(s) : 258
Inscription : 10 Avr 2017, 20:35

Re: La Jeunesse ouvrière chrétienne

Message par Gayraud de Mazars » 05 Jan 2018, 11:34

Salut camarades,

Mon grand père Roger Baysse à Carmaux, où il était mineur de fond "carbonier", avant d'entrer au PCF pendant la guerre, dans les années 30, était membre de la Jeunesse Ouvrière et Chrétienne (JOC). Il devait participer au Rassemblement Mondial de la JOC en septembre 1939 à Rome, annulé pour cause de conflit mondial qui commençait...

Image

Fraternellement,
GdM
"Un seul véritable révolutionnaire dans une usine, une mine, un syndicat, un régiment, un bateau de guerre, vaut infiniment mieux que des centaines de petits-bourgeois pseudo-révolutionnaires cuisant dans leur propre jus."
Avatar de l’utilisateur
Gayraud de Mazars
 
Message(s) : 284
Inscription : 23 Avr 2014, 12:18


Retour vers Histoire et théorie

Qui est en ligne ?

Utilisateur(s) parcourant ce forum : Aucun utilisateur inscrit et 2 invité(s)

cron