Un peu pour les spécialistes du décret Crémieux (1870)...

Marxisme et mouvement ouvrier.

Un peu pour les spécialistes du décret Crémieux (1870)...

Message par com_71 » 06 Jan 2018, 03:19

cette étude sur les violences antisémites à Constantine en 1934 :

https://www.cairn.info/revue-vingtieme- ... 3.htm#no50

on peut regretter que cette étude occulte complètement l'attitude des communistes algériens, dont elle se contente de mentionner l'existence.

je signale l'étude plus générale, passionnante, de Benjamin Stora, Les trois exils, Juifs d'Algérie, Paris, Stock, 2006
Que de méprisables eunuques ne viennent pas soutenir que l'esclavagiste qui, par la ruse et la violence, enchaîne un esclave est devant la morale l'égal de l'esclave qui, par la ruse et la violence, brise ses chaînes ! Trotsky
Avatar de l’utilisateur
com_71
 
Message(s) : 2253
Inscription : 12 Oct 2002, 00:14

Re: Un peu pour les spécialistes du décret Crémieux (1870)..

Message par artza » 07 Jan 2018, 13:07

Sur le PC algérien et ces événements on en trouve un peu plus dans les souvenirs de William Sportisse. "Le camp des oliviers"-Parcours d'un communiste algérien- (Presses universitaires de Rennes) Ce sont des entretiens, des réponses à des questions.

Le frère de William, Lucien militant du PCA a marqué son désaccord avec André Ferrat à l'époque responsable de la commission coloniale du PCF, pour qui "(le) caractère révolutionnaire paysan anti-impérialiste et un certain sens de classe apparaissent nettement en dépit des aspects de fanatisme anti-juif dus à la nature même de la provocation impérialiste" (Les cahiers du bolchévisme d'août 1934).

Le PC renonce à proposer Lucien Sportisse comme orateur au meeting de l'Etoile nord-africaine (Messali) à Paris par crainte que son origine juive constantinoise provoque des incidents.
3500 maghrébins participèrent à ce meeting. Le communiqué publié ensuite dénonce "une provocation impérialiste" et affirme "approuver entièrement la fière attitude de nos coreligionnaires qui ont relevé le défi et répondu à la profanation de la Mosquée...à l'insulte des fidèles et de notre vénéré prophète".
Un comité en faveur des musulmans algériens victimes de la répression à Constantine accuse "les juifs orgueilleux de leurs droits civiques frauduleusement acquis...l'insatiable cupidité des financiers juifs, leur arrogance de parvenus, leur incomparable et antique talent à nous détrousser et à nous ruiner...la presse profondément enjuivée."

En Palestine, dans les mêmes années le PC palestinien et l'Inter. communiste (stalinienne) analysèrent les émeutes anti-juives comme l'expression d'un mouvement anti-impérialiste.
Trotsky était bien plus prudent là-dessus.
artza
 
Message(s) : 1177
Inscription : 22 Sep 2003, 08:22

Re: Un peu pour les spécialistes du décret Crémieux (1870)..

Message par Patrocle » 07 Jan 2018, 17:37

que cherches tu à démontrer exactement ? Qu'il y a eu des violences anti sémites en Algérie ? Qui en porte la responsabilité ?
Patrocle
 
Message(s) : 148
Inscription : 28 Fév 2017, 13:57

Re: Un peu pour les spécialistes du décret Crémieux (1870)..

Message par artza » 07 Jan 2018, 18:25

Qu'il y a eu des violences antisémites en Algérie c'est connu.

La responsabilité de la puissance coloniale est évidente. Opposer les communautés c'est le BA-BA.

Le décret Crémieux quelles que soient les intentions de philanthropes n'était pas qu'un cadeau sans arrière pensée.

Quelle fut l'attitude du PC algérien et du PCF?
W. Sportisse que je cite était un jeune garçon à l'époque. Son frère était militant du PCA.
artza
 
Message(s) : 1177
Inscription : 22 Sep 2003, 08:22

Re: Un peu pour les spécialistes du décret Crémieux (1870)..

Message par yannalan » 08 Jan 2018, 12:24

Avant 14, il y eu des députés élus en Algérie sur un programme explicitement antisémite, comme Max Régis. Le décret Crémieux a été un vrai poison dans les relations entre algériens musulmans et juifs.
yannalan
 
Message(s) : 80
Inscription : 15 Déc 2005, 17:37

Re: Un peu pour les spécialistes du décret Crémieux (1870)..

Message par artza » 12 Jan 2018, 11:06

Et au final décret Crémieux en Algérie ou pas, ailleurs sous domination française (Tunisie, Maroc), anglaise (Egypte) tous les juifs ont du partir.
Pour les mêmes raisons, les mêmes effets des mêmes causes.
Dans toutes ces histoires la classe ouvrière et tous les exploités compris comme force sociale indépendante sont complètement absents.
artza
 
Message(s) : 1177
Inscription : 22 Sep 2003, 08:22

Re: Un peu pour les spécialistes du décret Crémieux (1870)..

Message par yannalan » 12 Jan 2018, 12:38

ils sont partis après la création de l'état sioniste, les problèmes causés par cette création, et ceux causés par la colonisation qui s'est servie de la communauté juive à maintes reprises. En Algérie, la grosse majorité a pris le parti des pieds-noirs, à part quelques membres du PCA, dont certains ont été tués au combat comme Pierre Ghenassia.
yannalan
 
Message(s) : 80
Inscription : 15 Déc 2005, 17:37

Re: Un peu pour les spécialistes du décret Crémieux (1870)..

Message par artza » 14 Jan 2018, 07:14

A propos de Pierre Ghenassia

http://www.trajectoires-dissidentes.com/2016/02/22/alger-1947-2-pierre-ghenassia-dit-el-hadj-1939-1957/

Après kl'indépendance une rue de Ténés sa ville natale lui fut dédiée.
Depuis cette rue a été rebaptisé Al Qods (Jérusalem) no comment.
artza
 
Message(s) : 1177
Inscription : 22 Sep 2003, 08:22

Re: Un peu pour les spécialistes du décret Crémieux (1870)..

Message par yannalan » 14 Jan 2018, 11:42

Oui, en effet, c'était la municipalité FIS de l'époque. Ca n'a pas été rétabli encore.
yannalan
 
Message(s) : 80
Inscription : 15 Déc 2005, 17:37


Retour vers Histoire et théorie

Qui est en ligne ?

Utilisateur(s) parcourant ce forum : Aucun utilisateur inscrit et 1 invité