entrisme

Marxisme et mouvement ouvrier.

Re: Le Komintern était fondé il y a 99 ans !

Message par Gayraud de Mazars » 03 Mars 2018, 17:26

La Section Française de l'Internationale Communiste (SFIC), était par ses principes à sa fondation un parti révolutionnaire. Depuis la SFIC devenue le PCF a beaucoup changé, mais dire que la direction aujourd'hui et encore, soutient les intérêts du capital face aux travailleurs, ce n'est qu'en partie fondé, mais on a vu aussi la politique de la "gauche plurielle", avec des ministres communistes sous Jospin, qui fut un désastre pour les salariés et le service public.

Mais il ne faut pas confondre la direction du PCF avec beaucoup de militants sincères de ce parti, dévoués aux travailleurs et à la lutte des classes, que tu peux voir dans de multiples mouvements sociaux et grèves dans le pays. Malgré son affaiblissement certain, le PCF concentre encore plusieurs milliers de militants communistes attachés au marxisme, qui ne sont pas près à renoncer, au grand rêve ouvrier.

Fraternellement,
GdM
"Un seul véritable révolutionnaire dans une usine, une mine, un syndicat, un régiment, un bateau de guerre, vaut infiniment mieux que des centaines de petits-bourgeois pseudo-révolutionnaires cuisant dans leur propre jus."
Avatar de l’utilisateur
Gayraud de Mazars
 
Message(s) : 290
Inscription : 23 Avr 2014, 12:18

Re: Le Komintern était fondé il y a 99 ans !

Message par com_71 » 03 Mars 2018, 18:14

Gayraud de Mazars a écrit :Il ne faut pas confondre la direction du PCF avec beaucoup de militants sincères de ce parti, dévoués aux travailleurs et à la lutte des classes, que tu peux voir dans de multiples mouvements sociaux et grèves dans le pays.

Naturellement, mais en même temps leur attachement à leur parti, c'est-à-dire, car c'est inséparable, à sa politique, signifie qu'ils en acceptent l'électoralisme et le gouvernementalisme et les rend bien peu susceptibles, dans la lutte de classe, de montrer un chemin d'avenir à la classe ouvrière, pour son émancipation.

Le PCF concentre encore plusieurs milliers de militants communistes attachés au marxisme, qui ne sont pas près à renoncer, au grand rêve ouvrier.

Ne pas y renoncer, pour un "organisateur de sa classe", c'est appliquer, donc selon les circonstances défendre ouvertement, le marxisme de notre époque, le trotskysme.
Que de méprisables eunuques ne viennent pas soutenir que l'esclavagiste qui, par la ruse et la violence, enchaîne un esclave est devant la morale l'égal de l'esclave qui, par la ruse et la violence, brise ses chaînes ! Trotsky
Avatar de l’utilisateur
com_71
 
Message(s) : 2250
Inscription : 12 Oct 2002, 00:14

Re: Le Komintern était fondé il y a 99 ans !

Message par Gayraud de Mazars » 03 Mars 2018, 18:41

Salut Com_71,

Je suis d'accord avec toi, mais quelques précisions s'imposent au débat...

Si le PCF était un parti révolutionnaire, ses perspectives de développement futur seraient très bonnes. D’une part, le système capitaliste imposera une dégradation constante des conditions de vie de la majorité. Les travailleurs, mais aussi les chômeurs, la majorité des jeunes et des retraités et les classes moyennes seront durement touchés par l’évolution de l’économie dans les années qui viennent. Des centaines de milliers de personnes issues de toutes ces catégories sociales seront à la recherche de solutions, surtout face la montée de la droite nationaliste et raciste. D’autre part, le Parti Socialiste, qui depuis des décennies a été le principal concurrent « de gauche » du PCF, s’est largement effondré. Le programme réformiste de La France Insoumise, si jamais Mélenchon se trouvait au pouvoir, finirait en débâcle, ouvrant de grandes possibilités pour le développement d’un mouvement révolutionnaire oppositionnel.

Cependant, le PCF n’est pas un parti révolutionnaire. Son programme réformiste reproduit toutes les caractéristiques fondamentales de celui de La France Insoumise. Dans ces conditions, il lui sera impossible de devancer La France Insoumise sur le plan électoral. Il serait parfaitement illusoire d’imaginer que les prochains congrès du parti – qui seront, comme les précédents, complètement verrouillés par la direction – déboucheront sur un changement significatif dans les orientations du parti. Il est même possible qu’ils entrainent une nouvelle baisse de ses effectifs.

Une transformation radicale de sa politique ne pourrait résulter que de la pression de circonstances extérieures et de l’action de celles-ci sur sa base militante. En tout état de cause, cette transformation implique la remise en cause du pouvoir et des intérêts matériels de la direction actuelle. En conséquence, elle ne pourra s’accomplir qu’au prix d’intenses luttes internes, sur une période plus ou moins longue.

Les premières indications d’une différenciation et d’une rupture possible entre deux ailes du PCF sont déjà présentes. Jusqu’à maintenant, la viabilité politique et organisationnelle du PCF reposait sur deux piliers. D’une part, elle reposait sur l’implication des militants dans les luttes sur le terrain, souvent en rapport avec la CGT. D’autre part, elle reposait sur des accords électoraux avec le Parti Socialiste pour se procurer les moyens financiers et institutionnels nécessaires à l’entretien de l’appareil du PCF. Tant que ces deux piliers pouvaient coexister, la direction trouvait les moyens de garder la contestation interne dans certaines limites et préserver ainsi sa propre position.

Mais ceci ne sera plus aussi facile désormais. Bien des « partenaires municipaux » socialistes sont passés directement chez Macron. La dislocation du Parti Socialiste et l’effondrement de sa base électorale diminuent considérablement l’intérêt des anciens accords électoraux avec lui et les rendent beaucoup plus difficiles à justifier auprès de la base. La politique d’austérité au niveau nationale impose une politique d’austérité municipale, et là où la bureaucratie tentera de poursuivre la collusion avec le Parti Socialiste, le « grand écart » entre la politique municipale et l’opposition syndicale deviendra impossible à tenir. Il va falloir choisir son camp.

Une tendance révolutionnaire qui prend sa mission au sérieux doit donc s’efforcer d’assimiler les enseignements les plus importants de l’expérience historique de la lutte des classes, afin de pouvoir importer cette expérience dans les combats de son époque, et contribuer ainsi à l’émergence d’une direction révolutionnaire qui, le moment venu, puisse infliger une défaite décisive aux capitalistes et ouvrir la voie à la réorganisation socialiste de la société.

Fraternellement,
GdM
"Un seul véritable révolutionnaire dans une usine, une mine, un syndicat, un régiment, un bateau de guerre, vaut infiniment mieux que des centaines de petits-bourgeois pseudo-révolutionnaires cuisant dans leur propre jus."
Avatar de l’utilisateur
Gayraud de Mazars
 
Message(s) : 290
Inscription : 23 Avr 2014, 12:18

Re: Le Komintern était fondé il y a 99 ans !

Message par com_71 » 03 Mars 2018, 20:09

Gayraud de Mazars a écrit :Une tendance révolutionnaire qui prend sa mission au sérieux doit donc s’efforcer d’assimiler les enseignements les plus importants de l’expérience historique de la lutte des classes, afin de pouvoir importer cette expérience dans les combats de son époque, et contribuer ainsi à l’émergence d’une direction révolutionnaire qui, le moment venu, puisse infliger une défaite décisive aux capitalistes et ouvrir la voie à la réorganisation socialiste de la société.


C'est un peu "littéraire" mais bon... Reste à savoir si le PCF peut être un lieu des "combats de notre époque".
Que de méprisables eunuques ne viennent pas soutenir que l'esclavagiste qui, par la ruse et la violence, enchaîne un esclave est devant la morale l'égal de l'esclave qui, par la ruse et la violence, brise ses chaînes ! Trotsky
Avatar de l’utilisateur
com_71
 
Message(s) : 2250
Inscription : 12 Oct 2002, 00:14

Re: Le Komintern était fondé il y a 99 ans !

Message par Ottokar » 04 Mars 2018, 17:59

D'habitude je participe peu à ce genre de débats mais là, je pense que chacune de tes phrases est fausse
Si le PCF était un parti révolutionnaire, ses perspectives de développement futur seraient très bonnes. D’une part, le système capitaliste imposera une dégradation constante des conditions de vie de la majorité. Les travailleurs, mais aussi les chômeurs, la majorité des jeunes et des retraités et les classes moyennes seront durement touchés par l’évolution de l’économie dans les années qui viennent. Des centaines de milliers de personnes issues de toutes ces catégories sociales seront à la recherche de solutions, surtout face la montée de la droite nationaliste et raciste. D’autre part, le Parti Socialiste, qui depuis des décennies a été le principal concurrent « de gauche » du PCF, s’est largement effondré. Le programme réformiste de La France Insoumise, si jamais Mélenchon se trouvait au pouvoir, finirait en débâcle, ouvrant de grandes possibilités pour le développement d’un mouvement révolutionnaire oppositionnel.

" Les travailleurs... seront durement touchés par l’évolution de l’économie... seront à la recherche de solutions". Les chercheront-ils de notre côté ? Si les seules solutions visibles pour eux sont des impasses, ils peuvent les chercher ailleurs, à l''extrême-droite peut-être.
"le Parti Socialiste, principal concurrent du PCF, s’est largement effondré"... et le PC lui, il s'est renforcé peut-être ?
"Le programme réformiste de La France Insoumise, si jamais Mélenchon se trouvait au pouvoir, finirait en débâcle, ouvrant de grandes possibilités pour le développement d’un mouvement révolutionnaire oppositionnel". Ce n'est pas ce qu'on voit en Grèce...
Mais voir encore des possibilités dans le PC, c'est cela le pire à mon avis.
Ottokar
 
Message(s) : 201
Inscription : 16 Jan 2005, 10:03

Re: Le Komintern était fondé il y a 99 ans !

Message par Plestin » 05 Mars 2018, 07:08

Si l'on se retrouve un jour dans une situation révolutionnaire, les travailleurs se tourneront en priorité vers ceux qu'ils auront sous la main et qui leur proposeront une politique. Si ça se produisait aujourd'hui, ce serait sans doute principalement LFI, le PCF, voire les résidus du PS ou d'autres démagogues, et aussi le FN. Aussi un peu LO et d'autres groupes d'extrême gauche, dans quelques endroits, mais il est très possible que cela ne fasse pas le poids. Parce que, bien que LO soit l'organisation trotskyste la plus largement présente dans le pays, il y a encore un nombre incommensurable de villes et d'entreprises où nous ne sommes pas présents, et là où nous sommes, encore faut-il y être suffisamment costauds et nombreux.

Conclusion, il faut continuer à s'implanter partout où on le peut...

Quant aux militants qui se revendiquent du trotskysme en militant à l'intérieur du PCF, comme le camarade GdM, je ne crois pas qu'ils soient en meilleure position que LO, bien au contraire. Si encore le PCF était plein de militants comme ça un peu partout... (mais il ne se laisserait certainement pas faire). Mais bon, on sait bien que ce n'est pas le cas : les trotskystes entristes au PCF, combien de divisions ? Dans combien de villes ? (Ce n'est pas un reproche, mais un constat)
Plestin
 
Message(s) : 587
Inscription : 28 Sep 2015, 17:10

Re: Le Komintern était fondé il y a 99 ans !

Message par Gayraud de Mazars » 05 Mars 2018, 16:50

Salut Plestin,

Certes à La Riposte nous ne sommes pas si nombreux comme marxistes - révolutionnaires à mener la lutte, nous restons une petite organisation, c'est pas un secret d'Etat, des militants communistes aguerris très actifs aussi à la CGT, un peu partout en France, avec des points forts, Paris, le Gard, Dijon, la Dordogne, l'Eure et loir, la Normandie, la Bretagne... Il faut voir que nos idées marxistes - révolutionnaires vont bien au delà en terme d'audience, que nos propres rangs dans le PCF... Notre page facebook à plus de 1800 abonnés par exemple...

Lors du dernier congrès du PCF, notre texte alternatif soutenu [signataires] par plus de 300 militants [c'est la règle statutaire pour présenter un texte alternatif au PCF] à jour de cotisation du PCF, sur 50 départements, avait obtenu 5,75% dans le Parti et plus de 1 500 voix... Avec son maximum dans la fédération PCF, des Deux Sèvres 40% et celle de Côte d'Or avec plus de 22%...

Après, on peut nous dire vous êtes insignifiant pour peser sur l'avenir du PCF, on verra bien au Congrès extraordinaire de 2018 où nous proposerons encore un texte alternatif à la base commune de la direction du PCF...

Fraternellement,
GdM
"Un seul véritable révolutionnaire dans une usine, une mine, un syndicat, un régiment, un bateau de guerre, vaut infiniment mieux que des centaines de petits-bourgeois pseudo-révolutionnaires cuisant dans leur propre jus."
Avatar de l’utilisateur
Gayraud de Mazars
 
Message(s) : 290
Inscription : 23 Avr 2014, 12:18

Re: Le Komintern était fondé il y a 99 ans !

Message par artza » 06 Mars 2018, 09:11

Ah le Komintern, un puriste francophone lui préférera "la Comintern"!
Les efforts tardifs et isolés de Broué n'ont pas réussi à imposer cette habitude.

Reste le Komintern !

L'Internationale communiste aurait-elle vu le jour sans la victoire d'Octobre et la volonté (scissionniste) de Lénine?

Le paradoxe 4-5 ans après sa proclamation l'IC (Zinoviev puis Boukharine...Staline) mis en oeuvre la politique menchevique (Allemagne, Chine..Espagne) que Lénine combattit et contre laquelle il fonda cette 3ième inter.
Les défaites ne se firent pas attendre.

Sans le dévouement , le courage, l'abnégation d'ouvriers révolutionnaires l'IC n'aurait pu exister.
Trrotsky n'aurait pu mener son combat qui fut d'abord un combat pour sauver l'IC (organisation, direction et programme) de la faillite.

S'exprimer voire agir pour, dans ou au travers du PCF aujourd'hui et pour quel but? C'est une autre question.
artza
 
Message(s) : 1175
Inscription : 22 Sep 2003, 08:22

Re: Le Komintern était fondé il y a 99 ans !

Message par Ottokar » 06 Mars 2018, 11:28

Pour aller dans le même sens du rappel historique, à l'époque, les partis qui se formèrent ne vinrent pas d'un travail de l'intérieur des partis réformistes (social démocrate) mais de la démonstration (de la victoire) d'un parti, le parti bolchevik qui, bien que formé à l'intérieur de cette internationale, a appelé à rejoindre son courant en sortant de ces vieux partis. Mais il n'a vaincu qu'en étant "scissionniste" comme dit Artza, en existant indépendamment des réformistes en Russie.
En Allemagne, en Italie, en France, partout, les partis communistes (révolutionnaires à l'époque) se formèrent à cet appel, par amalgame de nouvelles générations militantes (révolutionnaires) et de scission des militants formés dans un autre cadre.
Si demain un tel schéma se reproduisait (et c'est l'espoir de LO), cela viendra de la victoire des idées révolutionnaires par la pratique d'abord, sur le terrain, par le fait pour un parti révolutionnaire d'avoir conduit des luttes importantes qui attireront la fois des jeunes générations (comme on en a vu en 68) et des militants de ces vieux partis réformistes.
Le PC est réformiste, nationaliste, depuis plus de 50 ans... un parti révolutionnaire se construira et attirera les éléments ouvriers sincères de ce parti, s'ils ne sont pas trop déformés par leurs années de pratiques électoralistes et réformistes, mais à la condition d'exister (et de gagner) de l'extérieur.
Faire croire qu'on peut "redresser" le PC est une illusion depuis... bien plus de 50 ans ! Encore davantage aujourd'hui que le PC n'emploie même plus les mots de nos théories révolutionnaires (lutte de classe, socialisme, communisme) et n'aspire plus qu'à gérer les miettes qu'on veut bien lui laisser (mairies, régions, ministères ou sous-ministères).
Ottokar
 
Message(s) : 201
Inscription : 16 Jan 2005, 10:03

Re: Le Komintern était fondé il y a 99 ans !

Message par Byrrh » 06 Mars 2018, 15:11

Ottokar a écrit :Faire croire qu'on peut "redresser" le PC est une illusion depuis... bien plus de 50 ans !

Si les dirigeants du courant La Riposte y croient eux-mêmes, ce qui n'est pas certain. Chercher à "redresser" un appareil aussi dégénéré, un parti qui est d'ailleurs de moins en moins ouvrier (de plus en plus petit-bourgeois), cela relèverait en effet d'un sacré anachronisme, cela équivaudrait à vouloir réaliser, dans un contexte historique totalement différent, ce qu'il aurait fallu pouvoir faire il y a 90 ans.

Le but de leur démarche peut être aussi bien de gagner à leur organisation - aux idées trotskystes - quelques dizaines de militants qu'ils seront parvenus à détacher du PCF. Si c'est le cas, ce n'est pas une démarche si critiquable... à condition qu'ils ne restent pas des décennies dans ce parti.
Byrrh
 
Message(s) : 261
Inscription : 10 Avr 2017, 20:35

Suivant

Retour vers Histoire et théorie

Qui est en ligne ?

Utilisateur(s) parcourant ce forum : conformistepote et 3 invité(s)