Bitcoin, un article de Spark

Marxisme et mouvement ouvrier.

Bitcoin, un article de Spark

Message par com_71 » 18 Mars 2018, 16:32

La bulle du Bitcoin : Crypto-escrocs ?
5 mars 2018

Un mot "magique" a fait les gros titres ces derniers temps: "crypto-monnaie". Pourquoi magique? Parce que ces mystérieuses crypto-pièces semblent avoir une propriété que nos dollars et nos cents n'ont pas : le simple fait d'en posséder est suffisant pour générer d'énormes sommes d'argent, sans avoir à faire quoi que ce soit, sauf attendre et être patient. Du moins on nous le dit.
En fait, la valeur du «Bitcoin» a été multipliée par 15 rien qu’au cours de la dernière année. Bien sûr, comparé aux augmentations salariales annuelles des ouvriers, c'est de la «magie». Ce qui semble encore plus magique, c'est que ces pièces de monnaie cryptées ne peuvent être ni vues ni touchées, et encore moins cachées sous un matelas. Elles n'existent que sous forme électronique, stockées sur les disques durs d’ordinateurs anonymes. Et pourtant, elles peuvent être achetées et vendues - sur internet, bien sûr - pour de bons vieux dollars ou des livres ou des euros.

La "magie" du capitalisme

L'astuce consiste à acheter des Bitcoins lorsque leur prix est bas et attendre que leur prix soit suffisamment élevé, avant de les vendre. D'où viennent les dollars supplémentaires ? Comment est-il possible de devenir plus riche sans rien faire quand, pour des millions de gens, il faut une heure de travail pour gagner 8,25 $ ?
C'est là que la «magie» surgit, ou plutôt, la «magie» du capitalisme. En résumé, c'est en gros ce que font de leur vie les gros félins capitalistes : ils deviennent plus riches et plus riches, en ne faisant rien, ou, en tout cas, rien d'utile. Qu'il s'agisse de propriétaires d'entreprises, d'actionnaires ou de spéculateurs financiers, tout ce qu'ils ont à faire est d'attendre qu'ils puissent vendre ce qu'ils possèdent à un prix plus élevé que ce qu'ils l’ont payé. En un mot, c'est le marché boursier. Ils deviennent plus riches en spéculant. Mais quelle que soit la façon dont ils obtiennent leur profit, ces gros matous finissent par l'obtenir à partir de la valeur produite par le travail des travailleurs.
Le capitalisme c’est l'exploitation plus la spéculation. La "magie" des crypto-pièces n’est que cela. Les dollars utilisés pour acheter des Bitcoins proviennent de la valeur produite par la classe ouvrière - le Bitcoin n'étant qu'une forme intermédiaire que ces dollars prennent pendant un certain temps. Ce qui fait monter le prix du bitcoin, c'est qu'il y a des sommes colossales qui pourraient être investies dans la production, mais qui ne le sont pas. Les capitalistes ne manqueront jamais cette opportunité «magique» de tirer un si gros profit de leur tas d'argent inutilisé.

Irrationalité folle

Cependant, alors que le Bitcoin joue la star, ce n'est que l'un des 1432 types de crypto-monnaie. Parmi ceux-ci, 339 ne valent rien, pas même un cent. Un seul a une valeur marchande de plus de 100 milliards de dollars, le Bitcoin. En effet, pour chaque type de crypto-monnaie qui décolle, des dizaines échouent, provoquant des pertes massives. De plus, les valeurs des crypto-pièces changent beaucoup et très vite : même le Bitcoin a perdu à plusieurs reprises 20% ou plus de sa valeur en un seul jour.
Ces énormes variations sont précisément ce qui attire de riches spéculateurs, car cela signifie qu'ils peuvent réaliser des profits encore plus importants à condition qu'ils entrent et sortent au bon moment. Mais, par le fait même, plus les sommes d'argent utilisées pour acheter des Bitcoins, ou obtenues en vendant des Bitcoins, sont grandes, plus les hauts et les bas de leur valeur sont importants. Ainsi, le cercle vicieux qui nourrit la bulle spéculative continue.
Il y a eu de nombreuses bulles spéculatives dans le passé, de la spéculation sur les bulbes de tulipes hollandais au 17ème siècle à la spéculation sur les actions high-tech dans les années 1990. Et la bulle «.com» a ouvert la voie à la spéculation immobilière qui a provoqué la crise bancaire de 2007. Pourtant, tous ces engouements spéculatifs étaient au moins basés en fin de compte sur des actifs réels. Alors que cette bulle grandissante de crypto-monnaies n'est que la spéculation basée sur du vent.
Quand les spéculateurs crypto-monnaies décideront-ils enfin que leur jeu est devenu trop risqué ? Et quels dommages vont-ils causer en retirant leurs fonds ? Personne ne peut en être sûr. Mais la bulle va éclater.
En attendant, ce que cette folle manigance nous montre, encore une fois, c'est l'irrationalité folle d'un système basé sur le profit, c'est-à-dire la spéculation, un système que l'humanité ne peut tout simplement pas se permettre.
Que de méprisables eunuques ne viennent pas soutenir que l'esclavagiste qui, par la ruse et la violence, enchaîne un esclave est devant la morale l'égal de l'esclave qui, par la ruse et la violence, brise ses chaînes ! Trotsky
Avatar de l’utilisateur
com_71
 
Message(s) : 2283
Inscription : 12 Oct 2002, 00:14

Retour vers Histoire et théorie

Qui est en ligne ?

Utilisateur(s) parcourant ce forum : Aucun utilisateur inscrit et 1 invité