Esclavage

Marxisme et mouvement ouvrier.

Esclavage

Message par com_71 » 02 Juin 2018, 12:02

Combat Ouvrier a écrit :Esclavage. Derrière les commémorations

En Martinique, comme en Guadeloupe, et dans l’hexagone, pendant chaque mois de mai une série de manifestations sont organisées pour commémorer la lutte des esclaves pour l’abolition. La tradition a été respectée cette année encore. Pourtant, pendant longtemps, le gouvernement français, les riches familles békées, des notables, ont tout fait pour occulter cette partie de l’histoire antillaise. Ces journées de commémoration ont été arrachées par la lutte des organisations communistes, nationalistes et communistes révolutionnaires comme la nôtre. Elles l’ont été par ceux-là mêmes qui hier étaient désignés comme de dangereux activistes.

Il y a de quoi écarquiller les yeux de voir aujourd’hui un préfet s’incliner devant la stèle de Delgrès au Matouba. On se demande si on ne rêve pas lorsqu’on entend les télés et radios d’État outre-mer rappeler l’histoire des « neg mawon ». Voir Bernard Hayot, descendant d’une famille d’esclavagistes, l’homme le plus riche des Caraïbes, exploiteur de milliers de travailleurs dans ses entreprises de Martinique et de Guadeloupe, participer le 23 mai dernier à la manifestation commémorative de Paris, cela est risible. Toute une série de notables antillais et hexagonaux s’est retrouvée comme lui au ministère des outremers ce jour-là.

Pour nous, révolutionnaires communistes, le sens de ces commémorations, leur symbolique, doit rappeler le combat des exploités du passé pour servir la lutte de ceux d’aujourd’hui. Pour les esclaves modernes que sont les travailleurs, la lutte des esclaves du passé est la preuve que le combat contre la domination et l’exploitation des possédants d’aujourd’hui est non seulement possible, mais qu’il triomphera.

Ce n’est pas le sens que donnent tous ces notables aux commémorations. Pour eux, il s’agit d’un passé révolu. Pour nous, c’est un passé qui rappelle l’exploitation d’aujourd’hui, même si les travailleurs d’aujourd’hui ne sont plus légalement du bétail ou du « bois d’ébène ». Et puis nous ne sommes pas du même monde. Nous ne sommes pas du monde des Hayot, et du ministère de l’outre-mer, mais de celui des travailleurs et des pauvres d’aujourd’hui. Nous ne sommes pas du côté des hypocrites qui en commémorant les dates symboles de la lutte des esclaves veulent faire oublier leur différence de classe d’aujourd’hui, leur domination sur les travailleurs d’aujourd’hui, leur mépris des pauvres.

Quant aux directions des organisations politiques et syndicales nationalistes, elles ne donnent pas non plus le même sens que nous, révolutionnaires communistes, à ces commémorations. Elles utilisent ces événements, certes pour rappeler l’histoire, ce qui est bien, mais elles tentent aussi de forger au sein de la population un sentiment national, qu’elles espèrent être dans l’avenir le levain d’une lutte pour l’autonomie, l’indépendance, la création d’un pouvoir ou d’un État guadeloupéen toutes classes confondues.

Or l’unité de classes ne signifie pas autre chose que domination de la classe la plus puissante sur celle des travailleurs et des pauvres. Les véritables descendants des esclaves du passé, socialement, ce sont les travailleurs et les Noirs pauvres d’aujourd’hui. Ce ne sont pas les médecins, les avocats et autres notables noirs et, puisqu’il faut le rappeler, encore moins les descendants des esclavagistes d’autrefois. Ce sont les esclaves modernes d’aujourd’hui, les travailleurs salariés qui devront s’émanciper eux-mêmes, forger leur propre organisation politique totalement indépendante des autres classes qui les dominent. C’est ainsi qu’ils se libèreront de leurs chaînes modernes, celles qui les obligent à travailler juste pour survivre pendant que les nouveaux maîtres comme Hayot tirent profit de leur travail pour accumuler encore de fabuleuses richesses.
Que de méprisables eunuques ne viennent pas soutenir que l'esclavagiste qui, par la ruse et la violence, enchaîne un esclave est devant la morale l'égal de l'esclave qui, par la ruse et la violence, brise ses chaînes ! Trotsky
Avatar de l’utilisateur
com_71
 
Message(s) : 2373
Inscription : 12 Oct 2002, 00:14

Re: Esclavage

Message par Plestin » 03 Juin 2018, 20:44

J'ai trouvé cette série d'ARTE passionnante et très instructive sur l'histoire de l'esclavage, 4 épisodes d'un peu moins d'une heure chacun, avec des documents historiques, des scènes reconstituées, des images d'aujourd'hui, des interventions d'historiens africains, américains et européens... Une série qui insiste sur les fondamentaux économiques à l'origine de l'esclavage, et sur la persistance des rapports de domination après l'abolition.

Episode 1 : l'esclavage depuis la chute de Rome, principalement dans le monde arabe, le rôle de Bagdad, du Caire, de Tombouctou...

https://www.youtube.com/watch?v=UuWk5lpjGuw

Episode 2 : la traite portugaise, le rôle de Sao Tomé, l'invention de la plantation de canne à sucre, l'extension du modèle au Brésil, l'importance passée de la population noire à Lisbonne...

https://www.youtube.com/watch?v=80RQfzrbvZ8

Episode 3 : la ruée des autres puissances européennes, l'apothéose de la plantation sucrière, le rôle des banques et assurances (Lloyd's...) dans le financement des expéditions du "commerce triangulaire"... avec certains exemples en Guadeloupe. Les révoltes en Jamaïque, en Afrique de l'Ouest... Le Code Noir de Louis XIV...

https://www.youtube.com/watch?v=qqWlQjIA7M8

Episode 4 : la révolte à Saint-Domingue, la montée des abolitionnismes pour des raisons plus économiques que philanthropiques, l'interdiction de la traite par la Grande-Bretagne et sa poursuite en toute illégalité, le rôle de Zanzibar, la fin de l'esclavage aux Etats-Unis remplacée par d'autres rapports de domination, la colonisation comme suite logique de l'esclavage avec le travail forcé des populations...

https://www.youtube.com/watch?v=pqYD2OurI54
Plestin
 
Message(s) : 635
Inscription : 28 Sep 2015, 17:10

Re: Esclavage

Message par Zelda_Zbak » 04 Juin 2018, 07:28

Merki Plestin ! Vais voir tout ça ! :)
Avatar de l’utilisateur
Zelda_Zbak
 
Message(s) : 532
Inscription : 05 Fév 2015, 11:53

Re: Esclavage

Message par Sinoue » 20 Sep 2018, 15:46

Byrrh, que penses-tu du dernier article dans "lutte de classe" à propos de Aimé Césaire?
Sinoue
 
Message(s) : 58
Inscription : 25 Déc 2008, 13:10

Re: Esclavage

Message par com_71 » 20 Sep 2018, 16:37

Sinoue a écrit :Byrrh, que penses-tu... ?

Bon, Byrrh est questionné. Mais qu'en pense le questionneur ?
Que de méprisables eunuques ne viennent pas soutenir que l'esclavagiste qui, par la ruse et la violence, enchaîne un esclave est devant la morale l'égal de l'esclave qui, par la ruse et la violence, brise ses chaînes ! Trotsky
Avatar de l’utilisateur
com_71
 
Message(s) : 2373
Inscription : 12 Oct 2002, 00:14

Re: Esclavage

Message par com_71 » 24 Sep 2018, 01:12

Sur, finalement, le même sujet, et faisant tous les deux référence à Césaire, un article sur Fanon :
viewtopic.php?f=11&t=30211&p=311824&hilit=fanon#p311824

et un autre sur Glissant :
viewtopic.php?f=4&t=29519&p=304272&hilit=fanon#p304272
Que de méprisables eunuques ne viennent pas soutenir que l'esclavagiste qui, par la ruse et la violence, enchaîne un esclave est devant la morale l'égal de l'esclave qui, par la ruse et la violence, brise ses chaînes ! Trotsky
Avatar de l’utilisateur
com_71
 
Message(s) : 2373
Inscription : 12 Oct 2002, 00:14


Retour vers Histoire et théorie

Qui est en ligne ?

Utilisateur(s) parcourant ce forum : Aucun utilisateur inscrit et 1 invité

cron