Oran, juillet 1962

Marxisme et mouvement ouvrier.

Oran, juillet 1962

Message par com_71 » 11 Août 2018, 02:20

En "surfant" un peu après avoir vu le film d'A. Arcady Ce que le jour doit à la nuit (d'après un roman de Yasmina Khadra), je suis tombé sur ces deux pages de Messaoud Benyoucef :
http://braniya.blogspot.com/2013/04/let ... ut-62.html
https://braniya.blogspot.com/search?q=o ... illet+1962
Ces témoignages méritent d'être lus.
Que de méprisables eunuques ne viennent pas soutenir que l'esclavagiste qui, par la ruse et la violence, enchaîne un esclave est devant la morale l'égal de l'esclave qui, par la ruse et la violence, brise ses chaînes ! Trotsky
Avatar de l’utilisateur
com_71
 
Message(s) : 2284
Inscription : 12 Oct 2002, 00:14

Re: Oran, juillet 1962

Message par yannalan » 11 Août 2018, 11:27

Trés intéressant.
Les gens en France ont bien du mal à imaginer ce que peut être une période de transition entre deux pouvoirs, comme l'Algérie de mars 62 à environ septembre 62. Perso, j'habitais à l’époque à Djelfa, au sud d'Alger où je terminais l'école primaire.On faisait presque plus attention aux grenades et au plasticages, dus le plus souvent aux rivalités FLN/MNA assez vives dans le coin et un peu aussi à l'OAS dont tout le monde connaissait les leaders, amis qui manquait de base, la ville étant peu peuplée d'"européens"...Il y a eu quelques mois de bordel total avant une "remise en ordre" plutôt brutale. Ça fait penser à la Libération en France dans certains coins.
yannalan
 
Message(s) : 81
Inscription : 15 Déc 2005, 17:37

Re: Oran, juillet 1962

Message par com_71 » 11 Août 2018, 16:01

Un autre film antidote au nationalisme - El Gusto - :

https://www.zone-stream.net/film/Docume ... gusto.html
Que de méprisables eunuques ne viennent pas soutenir que l'esclavagiste qui, par la ruse et la violence, enchaîne un esclave est devant la morale l'égal de l'esclave qui, par la ruse et la violence, brise ses chaînes ! Trotsky
Avatar de l’utilisateur
com_71
 
Message(s) : 2284
Inscription : 12 Oct 2002, 00:14

Re: Oran, juillet 1962

Message par yannalan » 11 Août 2018, 17:39

Le petit texte le dit bien "arabes ou juifs". Pour la musique, oui, il y avait des contacts, ça dépendait des villes et de la "francisation' des algériens juifs. La guerre a séparé, la plupart des juifs algériens n'ont pas suivi la révolte, sauf exceptions notables, comme les "européens' d'ailleurs. Ton premier texte parle d'un village de colonisation où les contacts existaient, mais une bonne partie des algériens vivait en-dehors de ces zones, ne connaissant comme européens que les agents des impôts et les gendarmes.
yannalan
 
Message(s) : 81
Inscription : 15 Déc 2005, 17:37

Re: Oran, juillet 1962

Message par artza » 13 Août 2018, 09:34

J'écris dans ce décor tragique où les acteurs ont perdu leur chemin, leur sommeil et leur rang. Dans ce théâtre vide où les usurpateurs annonent de grands mots pour les seuls ignorants

C'est hors sujet (encore que...) en exergue d'un lien ci-dessus envoyé par Com.

C'est de l'Aragon, "le patriote professionnel", "le poète sans honneur".
Cynisme, culot et lucidité.
artza
 
Message(s) : 1181
Inscription : 22 Sep 2003, 08:22


Retour vers Histoire et théorie

Qui est en ligne ?

Utilisateur(s) parcourant ce forum : Aucun utilisateur inscrit et 1 invité

cron