Capitalisme en putréfaction et crise du chaos ?

Marxisme et mouvement ouvrier.

Re: Capitalisme en putréfaction et crise du chaos ?

Message par logan » 01 Oct 2018, 21:23

Ce que la presse appelle « croissance » est principalement celle du profit financier et du profit des entreprises les plus puissantes, qui assure la fortune de leurs propriétaires et actionnaires. Le capital financier a pris le commandement de l’économie capitaliste depuis sa phase impérialiste. Plus l’économie est financiarisée, plus la finance parasite toutes les autres formes concrètes de l’activité économique.

Que, derrière toutes les autres formes de l’activité économique, il s’agisse du même capital, et plus particulièrement du même grand capital monopolisé par la grande bourgeoisie, ne change rien au fait que toute l’économie doit payer sa prébende à la finance. Le parasitisme de la finance ronge toute l’économie capitaliste de l’intérieur.


Il y a du vrai.... et du faux

La finance n'est pas un parasitisme aujourd'hui.
Elle est le pot belge de l'économie, son produit dopant. La finance tire le capital du marasme du taux de profit médiocre dans la production.
Les états s'en rendent si bien compte qu'ils sont eux même les premiers financeurs de la spéculation : cela s'appelle les POMO, l'assouplissement quantitatif, la dette via les bons du trésor.

Ce qui est incroyable aujourd'hui c'est que les états sont devenus les sponsors de la spéculation.
Le Japon possède les 3/4 des actions figurant dans les indices boursiers japonais !
logan
 
Message(s) : 273
Inscription : 23 Fév 2004, 13:47

Re: Capitalisme en putréfaction et crise du chaos ?

Message par logan » 01 Oct 2018, 21:28

À l’échelle internationale, c’est cette situation de crise qui favorise la montée des protectionnismes, c’est-à-dire les interventions des États pour protéger leur classe capitaliste contre les concurrentes : guerres commerciales des États-Unis contre la Chine et contre l’ensemble de l’Europe, et plus discrètes entre États européens, y compris ceux de l’Union européenne (UE) ; guerres commerciales de toutes les puissances impérialistes contre des pays plus pauvres, où le mot même de guerre n’est pas des plus justes tant elle se mène à sens unique, tant les armes sont inégales.


Encore une incompréhension
Le mondialisme est inhérent au financiarisme mis en place depuis 40 ans.
Or cette période touche à sa fin. Depuis 2008 le mondialisme a révélé ses limites aux yeux des capitalistes
Le protectionnisme de Trump est le reflet dans l'économie de la fin du financiarisme.

Trump joue la carte des USA en solo, quitte à mettre le monde en danger au niveau économique.
L'affrontement économique avec la Chine est le prélude d'un affrontement militaire, inévitable dès que la crise, la vraie, aura éclaté.
logan
 
Message(s) : 273
Inscription : 23 Fév 2004, 13:47

Précédent

Retour vers Histoire et théorie

Qui est en ligne ?

Utilisateur(s) parcourant ce forum : Aucun utilisateur inscrit et 1 invité