Les nazis et le patronat allemand

Marxisme et mouvement ouvrier.

Message par Dolmancé » 02 Avr 2004, 17:55

a écrit :pourquoi le fascisme a été mis en place par la Bourgeoisie (les
Krupp, Thiessen and co). Là ils se contentent de nous faire croire que tout
simplement ces bourgeois étaient de méchants antisémites nationalistes.


Histoire de corriger tes connaissances...

Hitler prend le pouvoir sans l'argent du patronat

a écrit :Les années 1970-80 ont vu apparaître, sous l'impulsion d'un historien
américain, Henry Ashby Turner, des aperçus novateurs. On s'est rendu compte
que la manne patronale arrosait bien moins le parti nazi que la plupart de
ses concurrents, et que les rares capitalistes favorables à Hitler avant la
prise du pouvoir étaient, à l'exception de Kirdorf et de Thyssen, d'une
envergure relativement faible.

Mais ce travail de sape, tout salubre qu'il soit, laisse entière une double
question. Si ce n'est pas un pont d'or qui amène Hitler au pouvoir, par
quels chemins y arrive-t-il ? Si les grands patrons ne coopèrent pas à ce
processus criminogène par de généreuses donations, faut-il néanmoins les
considérer, eux et leurs richesses, comme un élément neutre [1] ?

Considérons à titre d'exemple les versements aux partis politiques, exprimés
en Reichsmarks, de la firme chimique IG Farben pour les dernières années de
la République de Weimar, en moyenne annuelle :

parti populiste : 200 000 ; organisations proches : 200 000. parti démocrate
: 30 000 ; organisations proches : 30 000. Centre (catholique) : 50 000 ;
organisations proches : 70 000. campagne de Hindenburg : 1 million.

On voit que les subsides de cette firme très puissante qui, puisqu'elle
produit bien des substances utiles aux fabrications de guerre, pourrait
avoir intérêt à une politique militariste, échappent aux nazis et vont de
préférence au parti populiste, alors plutôt tourné vers la résolution
pacifique des conflits (son membre le plus célèbre était Gustav Stresemann).


Bien plus, à quelques mois de l'arrivée des nazis au pouvoir, IG Farben
jette d'un coup dans la balance une somme proche du double de son budget
politique annuel pour soutenir Hindenburg, l'adversaire de Hitler à la
présidentielle. Le trust chimique commence certes à subventionner le parti
nazi dans la deuxième moitié de 1932. Mais les autres ne sont pas dépouillés
pour autant. Sans doute s'agit-il plus d'une assurance tous risques, après
que les voix du parti eurent dépassé le tiers de l'électorat dans les
scrutins d'avril et de juillet, que d'une prise de position en sa faveur.

Le parti nazi (NSDAP) semble avoir tiré le plus clair de ses ressources de
la masse de ses adhérents et de ses sympathisants [2]. S'il n'y avait guère
de grands patrons parmi eux, il y en avait beaucoup de petits et de moyens,
surtout à partir de la crise de 1929, qui frappait durement et sans recours
cette catégorie alors que, pour éviter qu'il y ait d'un coup de nombreux
chômeurs de plus, l'Etat renflouait quelques grands groupes au bord de la
faillite. De même, les succès bien connus de Hitler dans les milieux ruraux
étaient assez lucratifs.

En l'absence d'archives sur les finances du parti, on a pu reconstituer
certains comptes à partir de sources policières. Ainsi, les données abondent
sur la situation en Rhénanie-Palatinat, grâce à un agent infiltré, pour les
années 1930-1932 (jusqu'en juin). Elles ont été étudiées par le chercheur
allemand Horst Mazerath, assisté de l'incontournable Turner. Ils établissent
que l'autofinancement apportait au NSDAP autant d'argent, sinon plus, qu'au
parti socialiste SPD, pourtant plus riche d'adhérents et de traditions
militantes.


http://www.delpla.org/article.php3?id_article=58

Sinon j'ai mis le texte de tout à l'heure pour qu'on arrête de nous bassiner avec les méchants nazis et les gentils communistes... Dans les deux cas y a eu des massacres par des gars qui pensaient faire le bien...

Quand les hongrois se sont aperçu en 1919 que leur pays s'effondrait (avec des incompétents à la tête du pays comme un directeur du Trésor qui ne savait même pas comment endosser un chèque était ce étonnant ?), ils n'ont pas voulu croire qu'appliquer strictement le petit Lénine illustré ça marchait pas alors ils ont vu des traitres partout et ils ont fusillé en pensant sincérement faire le bien... De même que les milices de jeunes qui se faisaient appeler les "fils de Lénine" qui s'introduisaient dans les quartiers riches pour tabasser tous le monde pensaient sincérement comme les chemises brunes oeuvrer pour une juste cause...

Et puis franchement, entendre que le stalinisme n'a rien à voir avec le communisme c'est aussi incongru qu'entendre un chrétien m'expliquer que la religion catholique n'a rien à voir avec l'Inquisition...

Sinon plutot que d'inventer des théories fumeuses sur la politique contemporaine, belu devrait plutot aller nettoyer la bouche des élus de son parti, il ont encore du cirage plein la langue après leur passage aux sièges locaux du ps pour les régionales...
Dolmancé
 
Message(s) : 0
Inscription : 06 Oct 2003, 12:23

Message par com_71 » 02 Avr 2004, 20:37

(Dolmancé @ vendredi 2 avril 2004 à 18:55 a écrit : Hitler prend le pouvoir sans l'argent du patronat
Même le texte cité n'affirme pas ça.

Si il est certain que le patronat n'a pas vu sans des sentiments mitigés le pouvoir tomber aux mains d'une bande de fous il est tout aussi certain que ses aigreurs d'estomac se sont vite calmées.

Surtout que les organisations ouvrières étaient attaquées de front, pas la bourgeoisie.
L’intérêt ne pense pas, il calcule. Les motifs sont ses chiffres. K. Marx, « Débats sur la loi relative au vol de bois » 1842.
Avatar de l’utilisateur
com_71
 
Message(s) : 4149
Inscription : 12 Oct 2002, 00:14

Message par Dolmancé » 02 Avr 2004, 22:49

a écrit :Hindenbourg, la créature d'IG Farben si l'on comprend bien.


C'est que t'as pas compris. Tu peux aussi lire le lien que j'ai filé en entier, tu découvriras plein de trucs...


a écrit :Surtout que les organisations ouvrières étaient attaquées de front, pas la bourgeoisie.


Parce que tu crois que tout les juifs étaient des prolos ?

Sinon dans la vraie vie j'ai déjà autant fréquenté des militants d'extreme droite que des militants d'extreme gauche (par pure curiosité intellectuelle) et je ne déteste pas des idées, parce que je ne vois pas comment on peut "détester" une idée... Je veux bien qu'on puisse détester des gens qui appliquent une idée, mais l'idée en tant que telle ça me parait absurde de porter un jugement dessus...

Sinon sur le pourquoi je suis sur ce forum, j'imagine que ça doit être la curiosité, par exemple ça me permet d'évaluer des trucs comme la théorie de la soumission librement consentie dans le cas de l'activité militante que je peux rattacher au paragraphe "le danger du gauchisme" du manifeste d'unabomber et plein d'autre choses du même genre... C'est une sorte d'expérience sociale en fait...
Dolmancé
 
Message(s) : 0
Inscription : 06 Oct 2003, 12:23

Message par logan » 02 Avr 2004, 22:58

a écrit :Histoire de corriger tes connaissances...

Hitler prend le pouvoir sans l'argent du patronat


:blink: :blink: :blink: :blink: :blink:

Dolmancé c'est toi qui doit impérativement recentrer tes connaissances. :headonwall:

Le fait que la grande bourgeoisie allemande ait financé Hitler est reconnu par des centaines d'historiens dont William Shirer, ian Kershaw, Dreyfus, Charles Bloch, Claude David etc etc etc...
Le passage que tu cites indique seulement que la bourgeoisie allemande arrosait tout ce qu'elle pouvait, préférant un Von Papen à la barbarie affichée d'un Hitler.

Nier ce fait c'est de l'ignorance (ce que j'espère pour toi) ou du révisionnisme pur et simple.

Mais Hitler n'est effectivement pas le dirigeant idéal pour les grands industriels allemands. Hitler a ramé pour récupérer des financements à la fin des années 20 parce que d'une part une partie de son organisation (les SA) avait des discours aux relents socialistes et d'autre part qu'il était porteur d'une idéologie délirante.

La bourgeoisie allemande en fait son principal dirigeant une fois épuisées toutes les cartes pour mater les mouvements ouvriers.
Hitler, comme Mussolini, a fait ses preuves dans le combat de rues avec des bandes armées contre les piquets de greves et les organisations ouvrières.
C'est grace à cette qualité que, dans le cas extreme de l'allemagne ruinée des années 30, de grands industriels décident de le soutenir (suite aux succès dans les elections en 1930.)
Financent le Parti nazi : des assurances (Allianz, la plus grosse d'allemagne!), des banques (Von Schroeder, Deutsche bank , deutsche kredit, commerz und privat bank), des industriels de la sidérurgie, chimie (Farben), caoutchouc (Wolf) etc...
Selon l'historien Shirer il s'agit de plusieurs dizaines de millions de marks!!:-(

Le meilleur exemple c'est Krupp qui hésite énormément à financer Hitler avant son accès au pouvoir, il dit à Hindenburg que "c'est une folie" de nommer Hitler chancelier.
Puis une fois Hitler au pouvoir, une fois que celui ci aura interdit toute organisation ouvrière et même toute liberté de réunion quelle qu'elle soit, il devient un "supernazi", s'accomodant parfaitement de ce Hitler qui finalement remet l'industrie en route.

Et le texte que tu cites est particulièrement gerbant car il cherche avant tout à voiler les faits que je viens de citer, il cherche à dédouaner les grandes entreprises allemandes de leur responsabilité.
La preuve : l'article dit "Hitler a été financé par les entreprise mais moins que les autres" et toi tu comprends "Hitler n'a pas été financé du tout"!!

Hitler n'est pas la bourgeoisie faite politique, il est le dernier recours de la bourgeoisie en temps de crise profonde.

a écrit :Sinon dans la vraie vie j'ai déjà autant fréquenté des militants d'extreme droite que des militants d'extreme gauche (par pure curiosité intellectuelle) et je ne déteste pas des idées, parce que je ne vois pas comment on peut "détester" une idée...

:headonwall: :headonwall: :headonwall:
Mais jusqu'ou ira -t-il dans le débile???
logan
 
Message(s) : 409
Inscription : 23 Fév 2004, 13:47

Message par Dolmancé » 02 Avr 2004, 23:35

a écrit :Le fait que la grande bourgeoisie allemande ait financé Hitler est reconnu par des centaines d'historiens dont William Shirer, ian Kershaw, Dreyfus, Charles Bloch, Claude David etc etc etc...
Le passage que tu cites indique seulement que la bourgeoisie allemande arrosait tout ce qu'elle pouvait, préférant un Von Papen à la barbarie affichée d'un Hitler.


Hitler prend le pouvoir sans l'argent du patronat c'était juste le titre de l'article...

Il n'empèche que c'est plutot vrai lire HITLER JANVIER 33 de Henry-Ashby Turner, les caisses du parti nazi était vide quand Hitler a réussi à devenir chancelier...
Dolmancé
 
Message(s) : 0
Inscription : 06 Oct 2003, 12:23

Message par logan » 04 Avr 2004, 10:30

Dolmancé dans sa grande betise dit :
a écrit :les homosexuels, les prètres, les témoins de Jéovah et de préciser que ce sont les handicappés mentaux qui ont subi les premiers la solution finale.

:blink:

a écrit :En février 1933 le Reichstag est incendié (c’est un militant communiste qui sera accusé, à tort), Hitler en profite pour suspendre les libertés fondamentales, pour dissoudre le Parti communiste et les syndicats (mai 1933). Dès 1933 les premiers camps de concentration font leur apparition : Dachau, Buchenwald ; en avril de la même année la Gestapo est mise en place.

(source : Atrium)

a écrit :À partir d’une date difficile à préciser (1941 ou 1942), les hitlériens décidèrent d’apporter une « solution définitive » au problème juif. Cette solution n’était autre que l’extermination totale des juifs dans les régions de l’Europe occupée par les nazis[...]
Les grandes lignes de ce plan furent arrêtées au cours d’une conférence qui se tint le 20 janvier 1942 à Wannsee, près de Berlin, sous la présidence de Reinhard Heydrich, adjoint de Himmler. Le procès-verbal précise : « La solution finale [Endlösung] du problème juif en Europe sera appliquée à 11 millions de personnes environ.  »

(source : encyclopedia Universalis)

Un trait chez toi qui me répugne dolmancé, c'est que lorsqu'on les faits prouvent que tu as tort tu ne le reconnais jamais.
logan
 
Message(s) : 409
Inscription : 23 Fév 2004, 13:47

Message par Cyrano » 04 Avr 2004, 19:49

Moi même, écrivant:
Et toi, avec une moux dédaigneuse...

avec une moue dédaigneuse... (excuses!)
Cyrano
 
Message(s) : 613
Inscription : 03 Fév 2004, 17:26

Suivant

Retour vers Histoire et théorie

Qui est en ligne ?

Utilisateur(s) parcourant ce forum : Aucun utilisateur inscrit et 6 invité(s)