sur le blog de Christophe Darmangeat

sur le blog de Christophe Darmangeat

Message par com_71 » 21 Avr 2015, 21:33

lundi 12 janvier 2015
Il n'y a pas de bonne religion

Les événements des jours passés ont suscité une immense vague d'émotion, et comme bien des gens, j'ai passé une semaine nauséeuse, plombée par l'horreur du massacre des membres de Charlie Hebdo, des policiers et des clients juifs du supermarché casher.

Mais à cette douleur s'est ajoutée, peu à peu, l’écœurement face à la vaste opération politique qui s'en est suivie. À l'occasion d'une manifestation dite d'unité nationale, l'émotion de la population a été utilisée pour serrer les rangs derrière Valls et Hollande - dont la politique intérieure et extérieure, à l'image de celle de leurs prédécesseurs, porte une lourde responsabilité dans les événements actuels. Et comme plus c'est gros, plus ça passe, la manifestation a même servi à faire la promotion démocratique de ces farouches progressistes que sont Cameron, Merkel ou Rajoy - celui-là même qui voulait supprimer le droit à l'avortement il y a peu - auxquels se sont ajoutés, entre autres et pour faire bonne mesure, des démocrates et humanistes aussi distingués que Viktor Orban, Ali Bongo, le roi de Jordanie, Avigdor Lieberman ou Naftali Benett (liste non limitative et non hiérarchisée).

Comme un écœurement en appelle d'autres, l'actualité a aussi fourni son lot d'exactions commises par des crétins « de souche » qui ont attaqué des mosquées, ou les provocations de ces gosses qui ont justifié les meurtres et perturbé les minutes de silence.

Sur tout cela, il y aurait sans doute bien des choses à dire ; mais c'est sur un point précis que j'ai eu envie de réagir sur ce blog. Je veux parler de ce refrain – plus précisément, cette antienne – répété à l'envi sur toutes les chaînes sans que personne ne semble devoir le démentir, selon lequel (en substance) : « ce n'est pas cela l'Islam », « ce n'est pas cela la religion », que « les religions sont amour et respect de l'autre » et autres fadaises de la même eau bénite.

Je ne sais pas si les rabbins, curés et imams, ou même les simples croyants qui nous ânonnent cela ont lu leurs propres textes sacrés. Ceux qui leur servent la soupe, en tout cas, ne semblent pas l'avoir fait. Parce qu'il suffit d'ouvrir n'importe lequel de ces récits mythiques qui fondent leur foi pour voir que sont divinement justifiées toutes les violences et toutes les oppressions, à commencer par l'esclavagisme et, bien sûr, celles sur les femmes.

Nul besoin, pour le savoir, d'être un théologien confirmé (je peux me targuer d'avoir passé avec succès, il y a assez longtemps de cela, tous mes examens de jeune catholique ; il est vrai que mon mérite reste relatif, le taux de réussite étant encore supérieur à celui du bac actuel). N'importe qui doué d'un peu de curiosité et d'une connexion internet peut le vérifier, ainsi que l'attestent ces quelques sites fort recommandables :

quelques extraits plaisants de violence dans la Bible (je parle naturellement d'une violence exercée par Dieu ou sous ses ordres, et donc légitimée par le texte sacré)
de nombreux extraits éloquents du Coran (le rédacteur tient à démontrer qu'il serait « pire » que les autres livres sacrés, une affirmation qui doit sans doute être mise sur le compte de sa méconnaissance de ces derniers).
un beau recensement sur les religions contre les femmes, qui procède de surcroît à une petite incursion du côté du bouddhisme, souvent présenté chez nous comme une « philosophie », une religion intello, en quelque sorte.

Je pourrais rallonger la liste avec la légitimation de l'esclavage, la répression en matière de mœurs ou, tout simplement, les absurdités biologiques et cosmologiques. L'essentiel est ailleurs : les croyants qui se réclament de lectures littérales de ces passages ne sont pas moins fondés à le faire que ceux qui font comme s'ils n'existaient pas, en se réclamant des passages, tout aussi réels, qui appellent à la paix et à l'amour du prochain. Les intégristes de tout poil sont sans doute des fous furieux, mais ils peuvent justifier leurs dingueries par les mêmes textes que les croyants plus sympathiques (ou plus inconséquents ?) considèrent eux aussi comme sacrés.

Non seulement ils ne faut pas l'oublier, mais il faut le dire et le redire, plus que jamais. Que la plupart des tenants des trois religions du Livre soient horrifiés par leurs propres intégristes comme par ceux des autres, c'est heureux. Mais ce n'est pas une raison pour taire sur quel arbre poussent les fruits qu'eux-mêmes disent pourris. La solidarité avec les gens est une chose, la solidarité avec leurs idées en est une autre (ce que curés, imams et rabbins aimeraient beaucoup faire oublier). La religion, ce n'est pas le terrorisme ? Voire. Mais dans tous les cas, c'est la démission de la raison, pente glissante s'il en est.

Les événements récents accoucheront peut-être, hélas, d'un Patriot Act à la française. Ils déboucheront aussi, peut-être, sur une multiplication des agressions contre des lieux de cultes – naturellement, un parti représentant les intérêts des exploités ne pourrait rester indifférent à de telles agressions et, s'il en avait les moyens, devrait, en plus de les dénoncer, tenter de les empêcher dans les faits. Mais la situation peut dans le même temps conduire, sous couvert de « tolérance », de « vivre ensemble » et de lutte contre des discriminations réelles ou supposées, à légitimer et à promouvoir des formes de croyances dites « modérées » perçues comme des moindres maux. Voire, dans le pire des cas, à abdiquer, toujours au nom de la lutte contre les discriminations, toute résistance devant de nouvelles revendications sexistes ou obscurantistes, pour peu qu'elles brandissent un drapeau religieux. L'enfer des athées, lui aussi, est souvent pavé de bonnes intentions.

Allez, je vais réviser ma théologie avec Les écritures de Cavanna, une version de la Bible à mourir... de rire.

http://cdarmangeat.blogspot.com/2015/01 ... igion.html
Si on parle de "révolution", "peuple révolutionnaire", "démocratie révolutionnaire", 9 fois sur 10 c'est mensonge ou aveuglement. La question est, Quelle classe fait la révolution ? Une révolution contre qui ? Lénine
Avatar de l’utilisateur
com_71
 
Message(s) : 1645
Inscription : 12 Oct 2002, 00:14

Re: sur le blog de Christophe Darmangeat

Message par Gaby » 23 Avr 2015, 18:46

Il y en a de moins mauvaises.

Les croyants peuvent participer, sur la base de leur foi, à des mouvements progressistes. Pour ne parler que de ce que je connais, aux Etats-Unis, le mouvement ouvrier et le mouvement antiraciste ne sont pas nés d'un courant athée.

Il y a tout un monde entre les croisades et Dorothy Day, catholique, militante ouvrière passée par toutes les familles de la gauche, pacifiste...
Gaby
 
Message(s) : 351
Inscription : 27 Fév 2004, 10:53

Re: sur le blog de Christophe Darmangeat

Message par spartacre » 23 Avr 2015, 20:51

...par ailleurs , je ne confond pas le mouvement ouvrier avec un certain paternalisme : le mouvement ouvrier , c'est l 'affirmation de son autonomie , de son indépendance ..,
...Gapone , la CFTC , c 'est aussi le "mouvement ouvrier" .?.

.Eh.bien , non...

. l évolution c 'est d'aller vers l 'athéisme l 'expérience des prêtres ouvriers est là pour le confirmer ..puisqu'un bon nombre d 'entre eux qui se heurtèrent à la hiérarchie jetèrent leur froc aux orties

En passant; la "main tendue aux catholiques " de Thorez avant guerre voilà un compromis que je n 'admet pas . c 'est un renoncement aux principes ,de l 'opportunisme et une concession aux courants réactionnaires ; dit comme ça en tout cas , puisqu'on s 'adresse aux catholiques en général , dont pas mal de petits bourgeois,et pas aux travailleurs en particulier , dont c'est vrai , un certain nombre se positionnent comme "chrétiens" et qu 'il ne s'agit pas de rejeter d 'une manière sectaire ...
même chose avec les travailleurs immigrés , avec lesquels on est amené à lutter et à qui on ne demande pas en préalable de renoncer à leurs croyance ...

La preuve du pudding étant qu 'on le mange , bon nombre de ces derniers d 'ailleurs ,perçoivent vite la contradiction au travers de la lutte, , entre leurs croyances et leur combat...ça vaut mieux qu 'un "prêche" athéiste....
spartacre
 
Message(s) : 82
Inscription : 02 Nov 2013, 12:04

Re: sur le blog de Christophe Darmangeat

Message par artza » 24 Avr 2015, 07:11

Cette fameuse "main tendue" aux catholiques par Maurice Thorez c'est toute une histoire celle de la longue marche du PC pour devenir un parti acceptable pour la bourgeoisie, compatible avec le capitalisme et l'impérialisme (défense des colonies) etc...

Cette phrase fut prononcée dans un discours électoral du fameux front populaire de 1936;
Un discours où il était question de "notre beau pays pillé par les 200 familles", des fascistes "qui divisent les français" (sic).
Dans la même période Jacques Duclos fit un discours où il exaltait Jeanne d'Arc "fille du peuple", le drapeau tricolore et la bataille de Valmy!
Quelques années plus tard le même PC parlait de main tendue aux Croix-de-feu et de "front des français" il fallait élargir le front populaire...

Dans tout ça il ne s'agissait pas d'unir la classe ouvrière par-delà ses divisions religieuses pour ses objectifs tout au contraire.
Le même Thorez devait le montrer moins de trois mois plus tard avec son fameux "il faut savoir arrêter une grève" et quelle grève!

Pour les fameux prêtres ouvriers j'ignorent si ce furent de bons croyants mais sur le terrain ce fut aussi de sacrés ;) de staliniens.
artza
 
Message(s) : 939
Inscription : 22 Sep 2003, 08:22

Re: sur le blog de Christophe Darmangeat

Message par com_71 » 24 Avr 2015, 15:22

Gaby a écrit :
Les croyants peuvent participer, sur la base de leur foi, à des mouvements progressistes.


Ne faudrait-il pas plutôt dire : "malgré leur foi" ?

aux Etats-Unis, le mouvement ouvrier et le mouvement antiraciste ne sont pas nés d'un courant athée


A la naissance, il n'y a qu'un nourrisson bien incapable... ;)
En grandissant, l'un et l'autre ont connu de nombreux participants nullement engagés sur une base religieuse.

Et n'oublions que la réaction américaine (KKK, pro-life, etc...) ne s'est jamais dégagé de ses origines chrétiennes.
Si on parle de "révolution", "peuple révolutionnaire", "démocratie révolutionnaire", 9 fois sur 10 c'est mensonge ou aveuglement. La question est, Quelle classe fait la révolution ? Une révolution contre qui ? Lénine
Avatar de l’utilisateur
com_71
 
Message(s) : 1645
Inscription : 12 Oct 2002, 00:14


Retour vers Presse et communiqués

Qui est en ligne ?

Utilisateur(s) parcourant ce forum : Aucun utilisateur inscrit et 1 invité