USA. Chômage, prison et assassinat par les flics

USA. Chômage, prison et assassinat par les flics

Message par com_71 » 06 Août 2015, 08:12

http://the-spark.net/np992801.html
Désolé, c'est une traduc automatique.
Les stats sont impressionnantes.

The Spark a écrit :Chômage, prison et assassinat par les flics

3 août 2015

Le 29 Juillet, un bâton à Cincinnati a été inculpé dans l'assassiner de Samuel Earl DuBose dix jours. À peine trois mois avant, six policiers ont été inculpés à Baltimore dans le assassiner de Freddie Gray.

Les flics dans ces deux villes ne faisaient que: ce que des milliers de flics l'avaient déjà fait, tuant un jeune homme noir. Ces deux cas mais, ils ont été inculpés, et presque immédiatement. Et qui était pratiquement inconnu.

Combien de personnes sont tuées chaque année par les flics? Quatre cents? Six cents? Un millier? Personne ne sait, car aux États-Unis, ce pays qui compte tout, il n'y a pas de décompte officiel de ce genre de assassiner, assassiner par bâton - pas de place qui cadre centralisée tous les homicides commis par les flics de civils, rien qui nécessite les services de police locaux à garder leur propre compteur.

A peine un bâton meurtre est toujours chargée. Grâce à des articles de journaux ou des dossiers de la cour, la Legal Defense Fund noir identifié au moins 2.000 personnes ont été tuées par les flics dans les dernières années. Parmi ces 2000 cas, moins de 30 flics ont jamais été inculpés pour autre chose que des accusations mineures rien. Seulement deux d'entre eux ont été reconnus coupables. De ces deux, un seul servi tout moment en prison.

Si il n'a pas été pour les jeunes de Baltimore qui sont sortis dans les rues, dans la nuit de l'enterrement de Freddie Gray, il ne serait même pas pu être une autre statistique, seul un autre jeune homme noir tué. C'est ce qui est arrivé dans les rues de Baltimore, et avant que Ferguson, Missouri, a mis sur les pouvoirs de préavis: les gens auront la justice.

Bien sûr, les jeunes hommes noirs ne sont pas les seuls tués - vieux hommes noirs sont également tués, comme le sont les femmes noires. Blancs sont Somalie, sont donc Hispaniques. À quelques exceptions près, toutes les personnes tuées sont pauvres. Ceci est hors de toute proportion avec leur nombre, les personnes tuées sont jeunes, noir et masculin.
Assassiner: le résultat de politiques délibérées

Sans aucun doute, une Importante Ces meurtres est la raison pour laquelle le racisme pur et simple qui existe dans de nombreux services de police et le racisme profond de nombreux flics. Mais voilà que la plus petite partie du problème. Ces meurtres sont les conséquences des politiques conscientes d'être effectuées dans les plus hauts niveaux de gouvernement, fédéral et de l'Etat, pour les 40 dernières années, les politiques visant à confiner une grande partie de la population pauvre ouvrière.

L'ensemble de la classe ouvrière, vivre à travers cette période d'une crise après l'autre, a souffert de taux de chômage élevés. Mais, comme cela a toujours été le cas, le pire de ce que le chômage reposait sur la population noire - surtout après les grandes entreprises à fermer leurs et des installations dans les grandes villes et les villes, la production de transport dans les petites villes et les zones rurales où peu de gens noirs vivaient . Le nombre de chômeurs a augmenté rapidement noire - alors même que les Obama Barack, les nombreux autres hommes politiques noirs, et la couche de bien-mis noir petits bourgeois et petits bourgeois ont trouvé à placer dans la société capitaliste américain.

L'État américain a répondu à l'armée croissante des chômeurs en les jetant en prison - sous le prétexte d'une guerre contre la drogue.
Le régime pénitentiaire Maison-

Avec seulement quatre pour cent de la population mondiale, les Etats-Unis ont vingt-quatre pour cent des prisonniers du monde entier. Et puis il y a tous les autres - ne sont plus en prison, mais l'ont été. Certes, il ya beaucoup de millions de pauvres Blancs et les Hispaniques parmi ce nombre. Mais hors de toute proportion, définit la prison dans la vie de la population noire. Un tiers de tous les hommes noirs vont passer du temps en prison - et dans certaines grandes villes, la proportion est impensable pire. À Chicago, la maison d'Obama et parmi les plus raciste de grandes villes des États-Unis, plus de 55% des hommes adultes noirs sont soit en prison, l'ont été ou le seront.

La très grande majorité d'entre eux est allé en prison la première fois pour une infraction liée aux drogues mineur, même la simple possession de marijuana. Peu importe ce qu'ils étaient quand ils sont allés dans une de ces enfers, ils ne sont pas la même chose quand ils sortent. Un assez grand nombre tourner vers la criminalité pour survivre. Ils ne pouvaient pas obtenir un emploi avant. Encore moins, ils peuvent obtenir un quand ils sortent avec une fiche de prison. Comment peuvent-ils survivre?

En effet, une grande partie de la population noire a été criminalisée comme le résultat de politiques délibérées étant effectuée dans chaque administration, pour revenir à Richard Nixon, tout le chemin jusqu'à Barack Obama. Certains des pires changements juridiques ont été mis en œuvre par l'administration démocrate de Bill Clinton.

Les flics traitent tous les jeunes hommes noirs dans les quartiers pauvres comme des criminels. Jour après jour, ils les arrêtent, rechercher eux, tout ce qu'ils trouvent l'utilisation - ou de la plante - pour les arrêter. Et si quelqu'un résiste, ils peuvent tirer sur eux. Les flics pourraient être marquées par le racisme, mais ils sont tout simplement la mise en œuvre des politiques prévues d'en haut.

Beaucoup de ceux qui ont été tués étaient armés. Mais il devrait être clair. Un grand nombre de ces jeunes hommes dans la rue sont difficiles. Ils doivent être de survivre.

Beaucoup de ces jeunes sont des combattants, mais qui se battent-ils aujourd'hui? Chaque autre. Et peut-être que je suis travailleurs qui vivent près d'eux. Eux-mêmes, ils se battent contre eux et contre la classe.

Mais quand il ya un combat, quand la classe ouvrière commence à se déplacer, Thes les jeunes doivent être portées dans cette lutte, il fait partie. Ils savent comment se battre. La classe ouvrière - tout d'abord, les travailleurs noirs, mais les travailleurs noirs, bruns et blancs - peut donner à tous ces jeunes hommes durs peine de lutter pour quelque chose, peu importe ce que leur couleur est.

Ils pourraient lutter contre la classe capitaliste qui met chacun de nous, chaque partie de la classe ouvrière, dans une sorte de prison aujourd'hui.
Si on parle de "révolution", "peuple révolutionnaire", "démocratie révolutionnaire", 9 fois sur 10 c'est mensonge ou aveuglement. La question est, Quelle classe fait la révolution ? Une révolution contre qui ? Lénine
Avatar de l’utilisateur
com_71
 
Message(s) : 1645
Inscription : 12 Oct 2002, 00:14

Retour vers Presse et communiqués

Qui est en ligne ?

Utilisateur(s) parcourant ce forum : Aucun utilisateur inscrit et 1 invité