spartacist, été 2017

spartacist, été 2017

Message par com_71 » 06 Jan 2018, 14:09

http://www.icl-fi.org/francais/spf/43/intro.html
http://www.icl-fi.org/francais/spf/43/hydre.html

Ainsi, d'après la nouvelle direction de l'ICL, leur organisation était pratiquement depuis l'origine contrôlée par une "hydre-chauvine", plus précisément anglo-chauvine impériale...

La courbe de la voie est très serrée, l'ICL a-t-elle déjà déraillé, ou bien progresse-t-elle à très faible vitesse, pour éviter la catastrophe... ?
Que de méprisables eunuques ne viennent pas soutenir que l'esclavagiste qui, par la ruse et la violence, enchaîne un esclave est devant la morale l'égal de l'esclave qui, par la ruse et la violence, brise ses chaînes ! Trotsky
Avatar de l’utilisateur
com_71
 
Message(s) : 2092
Inscription : 12 Oct 2002, 00:14

Re: spartacist, été 2017

Message par Kéox2 » 06 Jan 2018, 14:22

Effectivement c'est du lourd... :mrgreen:
Kéox2
 
Message(s) : 50
Inscription : 03 Fév 2015, 12:09

Re: spartacist, été 2017

Message par Gayraud de Mazars » 06 Jan 2018, 17:44

Salut camarades,

Pour moi le fonctionnement des spartacists a toujours été une énigme !

Je n'ai jamais compris leur ressentiment contre Lutte Ouvrière ou jadis la LCR quand j'y étais... J'ai quelques fois acheté le Bolchévik journal de la LTF, c'était d'un sectarisme ardu et démoralisant...

Fraternellement,
GdM
"Un seul véritable révolutionnaire dans une usine, une mine, un syndicat, un régiment, un bateau de guerre, vaut infiniment mieux que des centaines de petits-bourgeois pseudo-révolutionnaires cuisant dans leur propre jus."
Avatar de l’utilisateur
Gayraud de Mazars
 
Message(s) : 248
Inscription : 23 Avr 2014, 12:18

Re: spartacist, été 2017

Message par Plestin » 06 Jan 2018, 18:11

Cela fait encore une scission de plus dans une organisation se réclamant du trotskysme... même si on peut se poser des questions sur les motivations réelles des uns et des autres, le motif de la scission, c'est la question nationale dans tous les pays où existent des peuples minoritaires.

Selon les critères de cette nouvelle direction s'opposant à la mainmise des anglophones (!) et qui semble entraîner une bonne partie des (minuscules) sections spartacistes en dehors des Etats-Unis, toute position allant à l'encontre des courants indépendantistes / nationalistes relève forcément d'une attitude chauvine-impérialiste !

Leurs positions restent floues, soutenant toutes sortes d'indépendances depuis le Québec, la Catalogne (espagnole et française), le Pays basque (espagnol et français), la Corse, l'Ecosse, les minorités nationales de Grèce (!), la Guadeloupe, mais reprochant à leur ancienne direction d'être pour l'indépendance de Porto Rico sans demander l'avis des Portoricains... :shock:

Le pompon :

Nous appelons à l’éclatement de la Belgique et au droit à l’autodétermination des Flamands et des Wallons. La minorité germanophone devrait aussi pouvoir décider de son propre sort.


Et aussi : pour le droit des chypriotes grecs à se rattacher ou pas à la Grèce, et le droit des chypriotes turcs à se rattacher ou pas à la Turquie. :roll:

C'est certes très possible que l'ancienne direction américaine ait eu une attitude condescendante vis-à-vis de certaines sections nationales (Mexique, Canada) comme cela lui est reproché, mais sur la plupart des points soulevés, on ne voit pas en quoi la nouvelle direction aurait une position politique meilleure... bien au contraire !

Bref, une scission qui apparaît - une de plus - comme suiviste vis-à-vis de tous les mouvements nationalistes, et qui traite de chauvins et de pro-impérialistes ceux qui s'y refusent...
Plestin
 
Message(s) : 515
Inscription : 28 Sep 2015, 17:10

Re: spartacist, été 2017

Message par com_71 » 06 Jan 2018, 20:29

Plestin a écrit :...Bref, une scission qui apparaît - une de plus...


Il semble ne pas être question - pour l'instant ? - de scission, mais d'une nouvelle "orientation" de direction :

Introduction au document de conférence
Des mois d’intense lutte interne contre un pervertissement de longue date du léninisme... ont culminé dans le document principal, les motions adoptées, les discussions et la nouvelle direction élue à la Conférence...
La lutte a commencé lorsqu’un collectif de cadres québécois, que nous avions recrutés à la suite des grèves étudiantes massives de 2012 au Québec, a réagi... Dès le début, les camarades québécois ont été rejoints pour mener la bataille contre l’anglo-chauvinisme par la dirigeante du Secrétariat international (SI), la camarade Coelho, ainsi que par le dirigeant fondateur de notre tendance internationale, Jim Robertson... Une différentiation politique s’est opérée parmi les cadres anglophones historiques de la LCI : entre d’une part ceux qui s’accrochaient au vieux programme sur la question nationale et au vieux mode de fonctionnement du parti, et d’autre part les camarades qui ont lutté pour une fusion authentique, longuement retardée, avec les camarades québécois...
Au cours de la lutte interne, des cadres historiques anglophones se sont opposés à la fusion avec les camarades québécois. Plusieurs d’entre eux avaient d’ailleurs été parmi les architectes de notre ligne antiléniniste. Personne ne voulait défendre ouvertement l’anglo-chauvinisme. L’opposition a plutôt pris la forme d’une guérilla contre les camarades dirigeant cette bataille, alors même que ces derniers cherchaient patiemment à gagner ces cadres. Bien que le document de conférence ait été approuvé à l’unanimité, une opposition d’arrière-garde s’est poursuivie tout au long de la Conférence et après...
Le temps dira si ces cadres sont dévoués en pratique à cette fusion. Nous ne négligeons pas leurs contributions, souvent par des luttes acharnées, pour construire notre internationale tout au long de leur vie. Cette couche de militants continue d’être représentée au sein de notre Comité exécutif international (CEI), bien que sans vote délibératif...


Mais on peut penser que le ton de cette introduction n'est pas très fraternel... ;)
Que de méprisables eunuques ne viennent pas soutenir que l'esclavagiste qui, par la ruse et la violence, enchaîne un esclave est devant la morale l'égal de l'esclave qui, par la ruse et la violence, brise ses chaînes ! Trotsky
Avatar de l’utilisateur
com_71
 
Message(s) : 2092
Inscription : 12 Oct 2002, 00:14

Re: spartacist, été 2017

Message par Byrrh » 06 Jan 2018, 23:05

Le ton fait penser à un parti maoïste pro-albanais. Mais je me coucherai moins bête ce soir, en connaissant désormais l'existence de "l'anglo-chauvinisme".
Byrrh
 
Message(s) : 217
Inscription : 10 Avr 2017, 20:35

Re: spartacist, été 2017

Message par pouchtaxi » 07 Jan 2018, 14:44

La conférence tance vertement sa section française (LTF) ,qui, je cite :

 loin de se faire le champion des minorités nationales en France,


n'a sans doute pas été suffisamment vigilante face au franco-chauvinisme de moyenne puissance.




Par ailleurs on lit dans "La bataille contre l'hydre chauvine" qu'il faudrait s'atteler  à comprendre :

le lien entre l’autodétermination des nations opprimées par l’impérialisme et la défense concrète de leur souveraineté nationale.



Révolutionnaires trotskystes, tenez-vous le pour dit, la juste ligne est de coller, en feignant le contraire, aux bourgeoisies nationalistes et de brandir des noms de nationalités sans aucune précision quant au contenu de classe effectif.

Si la LTF survit au règlement de compte on va s'amuser au prochain CLT.
pouchtaxi
 
Message(s) : 59
Inscription : 08 Mai 2006, 18:19

Re: spartacist, été 2017

Message par Plestin » 08 Jan 2018, 09:27

Le camarade Bradley a écrit :

Mauvais argument....Lénine et Trotsky défendaient le droit des peuples à l'autodétermination et à la souveraineté nationale (l'indépendance), indépendamment justement du contenu de classe et de l'existence ou non d'un parti de type bolchevique, ce qui ne signifie pas qu'ils combattaient pour un tel droit mais qu'ils le soutenaient inconditionnellement ( cf le POID et la république catalane indépendante).


En l'occurrence, le POID et quelques autres ont combattu pour un tel droit à la "république catalane indépendante" et ne modulent en rien leur position alors même qu'une majorité d'électeurs de Catalogne (52,4 %) a rejeté l'indépendance... (seul le jeu politicien des attributions de sièges a donné une courte majorité d'élus aux partis indépendantistes par sur-représentation des campagnes, alors qu'ils ont obtenu 47,6 % des voix). Sur la profonde division à l'intérieur de la Catalogne en général et de la classe ouvrière de Catalogne en particulier, LO a vu bien plus clair que certains... Visiblement, les sentiments d'une grande partie de la population, d'autres organisations s'en tapent, ne voyant que les indépendantistes. Bref, ces organisations militent pour que la prochaine fois les indépendantistes fassent 70 %. Elles pourront alors plus facilement convoquer Lénine et Trotsky sur le "droit des peuples à disposer d'eux-mêmes", ayant fait le travail des nationalistes et obtenu enfin (avec l'aide d'une nouvelle petite crise économique) une majorité en faveur de l'indépendance qui prouvera que c'est ce que la population voulait depuis le début. :mrgreen:

Concernant le courant spartaciste, ce qu'ils disent désormais sur la Catalogne côté espagnol ressemble beaucoup à ce que peut dire le POID, mais ils condamneraient le POID comme franco-chauvin concernant la Catalogne côté français... Comme ils condamneraient LO d'être franco-chauvin, voire un suppôt de la LTF, et hispano-chauvin par la même occasion...

Le camarade GdM a écrit :

Pour moi le fonctionnement des spartacists a toujours été une énigme !

Je n'ai jamais compris leur ressentiment contre Lutte Ouvrière ou jadis la LCR quand j'y étais... J'ai quelques fois acheté le Bolchévik journal de la LTF, c'était d'un sectarisme ardu et démoralisant...


Certes ! Mais leur mode de recrutement - en tout cas pour la LTF - était essentiellement basé sur le "débauchage" de militants des autres organisations trotskystes... il leur était donc absolument indispensable de transformer les moindres divergences politiques en preuves évidentes de la nature réformiste ou social-chauvine, ou que sais-je, des autres organisations comme LO et la LCR. Chacun son tour : aujourd'hui, ce sont eux qui se font dénoncer par leur propre courant international comme menant une politique franco-chauvine...

Mais il ne faut pas oublier que lorsque le courant spartaciste s'est détaché du SWP américain, c'était sur des positions politiques a priori plus justes. Sauf que la réalité du terrain s'est avérée toute autre, du fait de la composition sociale petite-bourgeoise de cette organisation. C'est d'ailleurs pourquoi nos futurs camarades de Spark s'en sont détachés : à l'époque l'une des principales divergences était le fait de militer en s'adressant réellement à la classe ouvrière, et avec le temps cela a donné deux organisations très différentes, la Spartacist League (SL) ayant son centre de gravité dans les universités comme beaucoup d'autres groupes... Aujourd'hui, il est symptomatique que leurs "cadres" au Canada, qui ont cristallisé la polémique traversant le courant spartaciste, soient uniquement issus des récents mouvements étudiants.

Pourtant, on ne peut pas rayer d'un trait toute une organisation trotskyste comme ça. Le plus haut fait d'armes de la SL a été un appel à la population noire à manifester à Washington en novembre 1982 contre une parade du Ku Klux Klan, appel qui a reçu un écho dépassant largement les forces de la SL (qui s'est ensuite vantée d'avoir "stoppé le Ku Klux Klan") ; de nombreuses églises de Washington et de Virginie, des associations et environ 70 leaders syndicaux se sont greffés sur cet appel.

https://www.marxists.org/history/etol/n ... 983-01.pdf

Un Ku Klux Klan qui n'a pas pu manifester ce jour-là, mais qui est loin d'avoir été stoppé pour autant. L'opération a d'ailleurs été rééditée à New York en 1999. Ces manifs anti-Ku Klux Klan ont drainé plusieurs milliers de personnes (5.000 à Washington, 9.000 à 10.000 à New York, si ces chiffres ne sont pas gonflés). La SL s'en est beaucoup vantée, et a fait beaucoup de bluff sur son influence réelle, mais on ne va pas lui reprocher d'avoir organisé cela. Il n'empêche qu'aujourd'hui, l'extrême droite américaine a davantage le vent en poupe, car il y a des explications sociales et économiques à cela.

Le gros des troupes du courant spartaciste se situe aux Etats-Unis, et il est tout à fait possible qu'il y ait là-bas parmi eux encore des militants de valeur, bien loin de l'image caricaturale donnée par la LTF. Ailleurs, ce ne sont que des organisations minuscules et totalement coupées de la classe ouvrière, pour ce qu'on peut en savoir.
Plestin
 
Message(s) : 515
Inscription : 28 Sep 2015, 17:10

Re: spartacist, été 2017

Message par com_71 » 09 Jan 2018, 16:23

Gayraud de Mazars a écrit :Pour moi le fonctionnement des spartacists a toujours été une énigme !

Je n'ai jamais compris leur ressentiment contre Lutte Ouvrière ou jadis la LCR quand j'y étais... J'ai quelques fois acheté le Bolchévik journal de la LTF, c'était d'un sectarisme ardu et démoralisant...


Dans la forme il y a certes des spécificités, mais sur le fond c'est malheureusement largement partagé dans les organisations d'extrême-gauche, qui poussent là jusqu'à l'absurde leur manque de préoccupation de s'adresser à la classe ouvrière elle-même.

Il y a eu la SLL anglaise et ses calomnies, le groupe Lambert en France qui inventait que les candidatures LO et LCR en 1973 étaient propulsées par la bourgeoisie et les staliniens, telle organisation anglaise (ancêtre de workers liberty) qui écrivait qu'il fallait cracher à la figure (cité de mémoire) des organisations proches..., etc. Une liste exhaustive en épargnerait bien peu.
Que de méprisables eunuques ne viennent pas soutenir que l'esclavagiste qui, par la ruse et la violence, enchaîne un esclave est devant la morale l'égal de l'esclave qui, par la ruse et la violence, brise ses chaînes ! Trotsky
Avatar de l’utilisateur
com_71
 
Message(s) : 2092
Inscription : 12 Oct 2002, 00:14

Re: spartacist, été 2017

Message par Plestin » 10 Jan 2018, 19:23

Je me souviens d'une petite expérience à la sortie d'un CLT à Paris il y a très longtemps... J'avais été abordé par une militante qui n'était pas de la LTF, mais de leur section allemande qui s'appelait alors la TLD. Elle m'a rapidement proposé un RDV dans un café pour discuter, et j'y suis allé, non pas parce que c'était la LTF, mais parce que ça pouvait être intéressant d'échanger avec quelqu'un qui militait en Allemagne (elle était de Francfort je crois). Arrivé au café, elle n'était pas seule, mais avec deux gars de la LTF qui ont parlé tout le temps, vrai réquisitoire contre LO, et pas moyen d'en placer une ! J'ai dû mettre fin à l'expérience... Ouf !
Plestin
 
Message(s) : 515
Inscription : 28 Sep 2015, 17:10

Suivant

Retour vers Presse et communiqués

Qui est en ligne ?

Utilisateur(s) parcourant ce forum : Aucun utilisateur inscrit et 1 invité