Page 2 sur 2

Re: spartacist, été 2017

Message Publié : 11 Jan 2018, 11:50
par yannalan
Le plus pénible avec eux, c'était dans les réunions ouvertes. Tu te fais chier à faire venir des camarades du boulot, du syndicat, des voisins, le débat est intéressant et il y a un gars qui demande la parole et part pour une demi-heure sur les turpitudes du SU. Tu essaies de passer à autre chose, mais il a un comparse qui repart comme en 14. Réunion foutue...

Re: spartacist, été 2017

Message Publié : 11 Jan 2018, 16:43
par com_71
Arrêtez le massacre... ! J'en ai connu un militant que j'ai côtoyé au travail, dans le même service et dans la même section syndicale, il a toujours été correct.
D'autre part certains n'oublient pas qu'ils ont dans l'immédiat après 68, commencé un article (critique certes) par : "Lo, the french bolsheviks...".
En 2002 j'ai surpris un regard vraiment admiratif - c'était rare à l'époque - d'une militante américaine "expat", qui observait les discussions aux abords du cortège du 1er mai, de militants LO en butte à la véhémence de la gauche "chiraquienne".

Et, je le répète, "sur le fond [leur attitude] est malheureusement largement partagé dans les organisations d'extrême-gauche".

Re: spartacist, été 2017

Message Publié : 11 Jan 2018, 18:06
par yannalan
Oui, au boulot, il y en avait un, ça allait. Très discret. On l'aurait pas vu vendre à la sortie d'un meeting, on aurait jamais su... Pour les réunions que je décris plus haut, c'est du vécu...

Re: spartacist, été 2017

Message Publié : 11 Jan 2018, 21:05
par Duffy
Pour les historiens...

"To the Brink and Back: French Revolution", Spartacist No. 12, September-October 1968 :
http://www.bolshevik.org/history/Other/ ... 0Back.html
Voix Ouvrière

The Voix Ouvrière comrades are the only organization claiming to be Trotskyist which has carried out a working-class line. Initially, their cadres were concentrated in the factories to the extent that they lacked an adequate base within student and petty-bourgeois arenas. They were, however, able to establish permanent liaison committees with the Pabloite organizations, enabling them to coordinate their intervention with the radical students of the JCR. Such increase in contact between these organizations may in the future allow the V.O. comrades to aid Pabloite youth in breaking away from the revisionism in their movement and orienting decisively toward a revolutionary proletarian perspective.

However, the axis upon which the V.O.-Pabloite unity of action is based is a false one. The joint statement called upon "all organizations claiming to be Trotskyist to join in this move." The V.O. comrades feel the recent events constitute "the French 1905." Let us remember that the sequel to the 1905 Russian Revolution was a unification of the Bolsheviks and Mensheviks! It took Lenin several years to break this over-fraternal unity. What has been pointed up in France by the latest CP-CGT betrayal is not the need for a "Trotskyist regroupment" but the need for a new revolutionary party based on the vindicated Bolshevik program, uniting all those, even from such tendencies as the Maoists and syndicalists, who stand in favor of workers’ committees of power. We hope that V.O., the French Bolsheviks, have not been disoriented as were the Russians in 1905.


Un texte interne, de la majorité de la SL :
http://www.regroupment.org/main/page_ellensturner.html

Une brochure (au titre bien étrange) de 1975, de la SL, qui revient notamment sur la conférence de Londres en 1966, les liens avec VO, puis la scission...
https://www.marxists.org/history/etol/d ... lforth.pdf (p. 95 et suivantes)

Re: spartacist, été 2017

Message Publié : 11 Jan 2018, 21:56
par com_71
Une brochure (au titre bien étrange) de 1975, de la SL, qui revient notamment sur la conférence de Londres en 1966, les liens avec VO, puis la scission...


Plus exactement, concernant Londres 1966 et Spartacist, elle [la brochure] reproduit les "contributions" de l'époque de Tim Wohlforth, allié de la SLL anglaise (Healy) à l'époque. Il devait rejoindre le SU (Mandel) plus tard, avant de cracher d'une manière ordurière sur le trotskysme en général.

La "scission" ? A ma connaissance les camarades de Spark ne se disent pas issus "d'une scission de la Spartacist League". Cf. leur "founding statement", plus de cinq ans après la conférence de 1966 : https://the-spark.net/founding.html

Re: spartacist, été 2017

Message Publié : 11 Jan 2018, 22:29
par Duffy
Le terme "scission" n'est peut-être pas adapté, mais, et je me trompe peut-être/certainement, j'avais compris qu'un petit groupe était alors sorti de la SL... ce qui ne veut pas dire que ce petit groupe soit immédiatement Spark.

Re: spartacist, été 2017

Message Publié : 12 Jan 2018, 14:54
par com_71
Un témoignage sur, entre autres, cette période :
http://www.lesbonscaracteres.com/livre/ ... atlantique

Re: spartacist, été 2017

Message Publié : 12 Jan 2018, 18:02
par Plestin
Dans le livre, la camarade explique son court passage par le courant spartaciste au moment du détachement de ce courant du SWP (ce qui n'est pas repris dans le résumé)... Elle a été envoyée par le groupe de Robertson (qui portait déjà le nom de "Spartacist") à la conférence de Londres de 1966 qui a été organisée par la SLL britannique avec l'OCI française et c'est là qu'elle a rencontré Voix Ouvrière... Les spartacists se sont fait exclure manu militari et VO a quitté la conférence. Ensuite, elle a gardé des relations avec les camarades, a même participé à un échange de militants en venant en France déjà à l'époque où elle a été encore plus convaincue de la nécessité de faire un travail dans les entreprises en direction de tous les travailleurs, puis a été convoquée par son organisation aux Etats-Unis et c'est là qu'elle s'est de plus en plus positionnée en opposition avec la ligne des spartacists pour ensuite participer à la création d'un petit groupe qui a pris le nom de Spark...

Re: spartacist, été 2017

Message Publié : 13 Jan 2018, 14:43
par com_71
Plestin a écrit :Les spartacists se sont fait exclure manu militari
disons... très sèchement ; mais je ne pense pas que des violences à proprement parler aient été rapportées.