Accident mortel à Millas en 2017

Accident mortel à Millas en 2017

Message par com_71 » 18 Mai 2019, 10:12

Accident de Millas: la conductrice du car n'a probablement pas perçu que le passage à niveau se fermait, selon le BEA
AFP
17 mai 2019

Le "scénario le plus probable" de l'accident mortel de Millas (Pyrénées-Orientales) fin 2017 est que la conductrice du car n'a pas perçu que le passage à niveau, situé juste après un carrefour, se fermait, selon le Bureau d'enquêtes sur les accidents de transport terrestre (BEA-TT).

La violente collision entre un autocar de ramassage scolaire et un TER au passage à niveau de Millas avait fait 6 morts et 18 blessés graves --des adolescents-- le 14 décembre 2017.

Pour le BEA-TT, il n'y a pas eu de dysfonctionnement des équipements ferroviaires: le passage à niveau, sur la route départementale 612, a fonctionné correctement.

"La cause directe de cet accident est le non-arrêt de l'autocar au passage à niveau malgré les feux rouges clignotants et la barrière qui l'imposaient", écrit le Bureau, dans un rapport de 100 pages rendu public vendredi.

"Le scénario le plus probable de cet accident est la non-perception par la conductrice de l'état fermé du passage à niveau malgré la signalisation en place", a-t-il ajouté.

La conductrice de l'autocar, qui tournait à gauche juste avant d'arriver au passage à niveau, a pu ne pas bien voir les feux rouges car elle était absorbée par la man?uvre dans le virage, tandis que "la demi-barrière du passage à niveau se trouvait ainsi dans l'angle mort" et "n'était donc pas visible", selon le BEA-TT.

Le BEA avance "plusieurs facteurs", en particulier "la visibilité réduite de la signalisation lumineuse de position", et en particulier celle du feu rouge clignotant de droite, et "l'arrêt des sonneries du passage à niveau au moment où les demi-barrières étaient abaissées".
L’intérêt ne pense pas, il calcule. Les motifs sont ses chiffres. K. Marx, « Débats sur la loi relative au vol de bois » 1842.
Avatar de l’utilisateur
com_71
 
Message(s) : 2765
Inscription : 12 Oct 2002, 00:14

Re: Accident mortel à Millas en 2017

Message par com_71 » 19 Mai 2019, 00:09

Le Point a écrit : ...un « plan de sécurisation national » lancé en 1997 prévoyait la suppression de 437 passages à niveau « préoccupants ». Au total, 282 ont été supprimés depuis et il en reste 155 à traiter. Mais ces franchissements jugés les plus dangereux n'ont concerné que 11 % des accidents ces trois dernières années, relève la députée. « Cela veut bien dire qu'on ne peut limiter l'attention des pouvoirs publics à ces seuls passages à niveau », souligne l'élue. La France en compte 15 405 en tout, selon son rapport.


https://www.lepoint.fr/politique/passag ... 372_20.php

transport et distribution a écrit :Les travaux de suppression coûtent entre 5 et 7M€, et sont financés à 50% par SNCF Réseau et l’Etat, avec la participation complémentaire des collectivités territoriales. En 2015, 8 passages à niveau ont été supprimés, puis 4 en 2016, avec des délais d’étude et de réalisation de 5 ans environ, à partir de l’accord de toutes les parties impliquées. En tout, cela représente une charge de 60M€ par an pour les collectivités.


http://transport.sia-partners.com/20180 ... ges-niveau
L’intérêt ne pense pas, il calcule. Les motifs sont ses chiffres. K. Marx, « Débats sur la loi relative au vol de bois » 1842.
Avatar de l’utilisateur
com_71
 
Message(s) : 2765
Inscription : 12 Oct 2002, 00:14


Retour vers Dans le monde du travail

Qui est en ligne ?

Utilisateur(s) parcourant ce forum : Aucun utilisateur inscrit et 1 invité