Quelques liens

Message par louis panier » 11 Oct 2006, 08:50

Un lien de ressources libres d'accès -essentiellement audiovisuelles mais pas uniquement- sur le mouvement social :
http://eric.freidhe.over-blog.com

Des choses tres interessantes et variées.

Il évoque même un Cercle Léon Trotsky ici : http://eric.freidhe.over-blog.com/article-4122255.html
louis panier
 
Message(s) : 0
Inscription : 26 Jan 2004, 22:08

Message par pelon » 26 Mars 2009, 00:02

a écrit :
Continental-Clairoix (Oise) Les actionnaires doivent payer !
Jeudi 19 mars, plus de 1 000 travailleurs de Continental, accompagnés de leur famille, partaient en cortège de l'usine de pneumatiques située à Clairoix, dont le patron a décidé la fermeture pour mars 2010, pour rejoindre la manifestation à Compiègne. Après avoir récupéré des travailleurs devant plusieurs usines, Aventis, Allard et Colgate, ils sont arrivés au rendez-vous de départ de la manifestation sous les applaudissements des manifestants qui les attendaient.

La banderole « Continental en lutte » a conduit une manifestation de 15 000 personnes, ce qui ne s'était jamais vu dans cette ville qui compte 45 000 habitants. L'ambiance était à la colère contre le plan de fermeture de Continental, car tout le monde a un proche qui travaille dans ce qui est la plus grosse usine de la région, une usine qui appartient à un groupe dont les bénéfices se sont élevés à plus de 680 millions en 2008.

Dès le mercredi 11 mars, jour où la direction a annoncé la fermeture de l'usine, laissant 1 120 personnes sur le carreau, auxquelles il faut ajouter au moins deux mille autres salariés travaillant dans des entreprises sous-traitantes, les travailleurs ont montré qu'ils n'étaient pas prêts à se laisser faire. Ils sont déterminés à obtenir des garanties : zéro licenciement, maintien des salaires au moins jusqu'en 2012, des compensations financières à la hauteur du préjudice. Et le « préjudice » est grand car les travailleurs savent qu'ils ne retrouveront pas de travail dans la région.

Le succès de la journée du 19 mars a encore renforcé les travailleurs. L'objectif ensuite était de se rendre en nombre à l'Elysée pour être reçus par Sarkozy qui n'a cessé de se vanter de faire respecter ses engagements à Continental. Les travailleurs ne comptent pas se laisser bercer pas des mots, ils veulent des actes. Des délégations de travailleurs d'Automotiv (Toulouse) de Continental (Rambouillet) de Renault, de PSA, et d'autres entreprises étaient présentes tandis qu'une délégation de travailleurs de Continental était reçue par le conseiller de Sarkozy, Raymond Soubie.

Les assemblées générales se sont succédé tous les jours, regroupant entre 250 et 300 personnes. Lundi 23 mars a eu lieu la reprise, la direction ayant cédé le paiement des journées de mobilisation jusqu'à ce jour. Mais cela n'a pas été du tout la reprise de la fabrication de pneus. Certes les ouvriers ont endossé leur tenue de travail, mais bien peu de pneus sont sortis de l'usine, le lundi, comme le mardi. Mardi 24 mars au matin, la direction ayant tenté de menacer de ne pas payer le temps passé en assemblées générales, toute l'équipe s'est regroupée pour lui « expliquer » qu'il n'en était pas question. Et la direction a dû reculer. Juste après cette « mise au point », au changement d'équipe, 500 travailleurs se sont regroupés pour assister une nouvelle fois à une assemblée générale et préparer la journée du lendemain.

Le 25 mars, c'est un millier de travailleurs, pratiquement la totalité de l'entreprise, qui se sont déplacés à Paris, jusqu'aux abords de l'Elysée pour exiger de l'État qu'il intervienne afin d'obliger Continental à payer ce qu'il doit ; à commencer par le maintien des salaires jusqu'en 2012, puisque le patron prétendait que le passage aux 40 heures devait permettre à l'usine de tourner au moins jusqu'en 2012.

Nombre de travailleurs savent ce que valent les promesses des uns et des autres. Ils savent qu'ils ne peuvent compter que sur leur nombre et leur détermination pour obtenir de quoi assurer leur avenir, c'est-à-dire de quoi ne pas pointer à l'ANPE. Si les patrons ferment une usine, qu'ils paient les salaires en prenant sur les profits des actionnaires. Comme le disait un travailleur : « Nous ne sommes pas gourmands, nous laissons aux actionnaires la moitié de leurs bénéfices, l'autre c'est pour garantir nos salaires. »

Correspondant LO

http://www.lutte-ouvriere-journal.org/inde...&num=2121&id=23
pelon
 
Message(s) : 32
Inscription : 30 Août 2002, 10:35

Message par Sterd » 26 Mars 2009, 07:39

C'est pas un lien ça

pelon= :smoke: + :155: +user posted image ?
Sterd
 
Message(s) : 0
Inscription : 27 Nov 2005, 20:51

Message par ianovka » 26 Mars 2009, 08:05

Pourtant il y a bien un lien dans le message de Pelon.

Avatar de l’utilisateur
ianovka
 
Message(s) : 55
Inscription : 30 Août 2002, 11:30

Message par eric17 » 20 Jan 2012, 02:09

Parti communiste international(Bordiga)
www.pcint.org

Adresse papier:
Programme,BP 57 428
69347 LYON Cedex 07
eric17
 
Message(s) : 0
Inscription : 14 Nov 2011, 01:40

Message par com_71 » 20 Jan 2012, 05:40

(le Prolétaire sept. 2011 a écrit :De même que ce n’est pas par hasard si nous avons été exclu des Fêtes de Lutte Ouvrière précisément parce que nous y exposions «Auschwitz ou le grand Alibi» (ce dont l’article «oublie» d’informer ses lecteurs): il était utile et nécessaire pour L.O. de ne pas risquer de se retrouver associée, de quelque façon que ce soit, à nos positions sur cette question brûlante.


"Le Prolétaire" pris en flagrant délit de mensonge...
La culture instituée par la noblesse a introduit dans le langage universel des barbarismes tels que tsar, pogrome, nagaïka. Octobre a internationalisé des mots comme bolchevik, soviet... Cela suffit à justifier la Révolution Prolétarienne... Trotsky
Avatar de l’utilisateur
com_71
 
Message(s) : 1828
Inscription : 12 Oct 2002, 00:14

Message par eric17 » 22 Jan 2012, 02:26

8) Quote si tu crois connaitre la théorie Bordiguiste au travers le reflet de cette brochure c'est que tu ne connait rien à nos textes,c'est vrai qu'à LO,vous ne supportez pas grand chose,vû ce que vous avez fait aux membres de la fraction "l'étincelle" et tu oublies les massacres durant la guerre civile espagnole à l'encontre des combattants républicains et anarchistes :lenine:
eric17
 
Message(s) : 0
Inscription : 14 Nov 2011, 01:40

Message par com_71 » 22 Jan 2012, 06:24

Que faire ?
Par où commencer ?
:prosterne: :prosterne:
La culture instituée par la noblesse a introduit dans le langage universel des barbarismes tels que tsar, pogrome, nagaïka. Octobre a internationalisé des mots comme bolchevik, soviet... Cela suffit à justifier la Révolution Prolétarienne... Trotsky
Avatar de l’utilisateur
com_71
 
Message(s) : 1828
Inscription : 12 Oct 2002, 00:14

Message par artza » 22 Jan 2012, 07:37

(com_71 @ dimanche 22 janvier 2012 à 06:24 a écrit :Que faire ?
Par où commencer ?
;)

J'apprends par Eric que les "bordiguistes" qu'ils fréquentent défendent le droit de tendance et de fraction sans limite et sans restriction...à LO, à moins qu'il ne s'agisse d'une capitulation devant le "principe démocratique". :rofl:
artza
 
Message(s) : 998
Inscription : 22 Sep 2003, 08:22

PrécédentSuivant

Retour vers Dans le monde du travail

Qui est en ligne ?

Utilisateur(s) parcourant ce forum : Aucun utilisateur inscrit et 2 invité(s)