Professionnels des ongles exposés aux substances chimiques

Professionnels des ongles exposés aux substances chimiques

Message par Plestin » 27 Nov 2017, 19:13

Dans ChimiePharma Hebdo du 24 novembre 2017 :

Les professionnels des ongles exposés à de nombreuses substances chimiques
Le 24 novembre 2017 par L.H.
* Mots clés : sécurité sanitaire, Réglementation

Saisie par l'Agence nationale de sécurité du médicament (ANSM) pour évaluer les risques liés à l'exposition des professionnels aux produits utilisés pour le soin et la décoration de l'ongle, l'Agence nationale de sécurité sanitaire de l'alimentation, de l'environnement et du travail (Anses) a publié les résultats de son expertise, jeudi 23 novembre. Elle rappelle tout d'abord que les professionnels exposés sont les prothésistes et les esthéticiennes, une population majoritairement féminine dont l'âge est principalement compris entre 18 et 35 ans. L'Anses a identifié environ 700 substances présentes dans les atmosphères de travail de ces personnes, ainsi que dans la composition des produits utilisés. Soixante de ces substances ont été jugées très préoccupantes, car elles appartiennent à la classe de danger la plus élevée, à savoir « classification cancérogène, mutagène et toxique pour la reproduction (CMR), sensibilisant et/ou inscrite dans une liste de perturbateurs endocriniens potentiels ». En particulier, les produits de façonnage de l'ongle artificiel (gel, résine) contiennent des monomères (méth)acryliques qui sont sensibilisants et irritants, voire neurotoxiques. Mis en cause dans les dermatites d'allergie de contact recensées chez ces professionnels, ils peuvent aussi être responsables de certains problèmes respiratoires, comme l'asthme. L'Anses déclare également avoir mesuré de fortes concentrations en composés organiques volatils (COV) totaux et en toluène, par rapport à celles des logements et de l'air extérieur. L'Agence recommande donc aux metteurs sur le marché de produits cosmétiques destinés aux activités de soin et de décoration de l'ongle de développer des produits pouvant remplacer différents agents chimiques dangereux, en particulier les monomères (méth)acryliques polymérisables, le toluène, l'acétaldéhyde...

Dans le cas où la substitution de l'agent dangereux ne pourrait être possible techniquement, elle recommande de développer des produits et des techniques avec lesquels le professionnel n'entrerait pas en contact.
Plestin
 
Message(s) : 559
Inscription : 28 Sep 2015, 17:10

Retour vers Dans le monde du travail

Qui est en ligne ?

Utilisateur(s) parcourant ce forum : Aucun utilisateur inscrit et 1 invité

cron