Sanofi Sisteron mensonges anti-CGT de la direction

Sanofi Sisteron mensonges anti-CGT de la direction

Message par Plestin » 05 Avr 2018, 06:24

Dans La Provence du 4 avril 2018 :

Sisteron : la direction de Sanofi impute à une action syndicale la perte d'un produit phare

Par M.L.

La direction de l'usine Sanofi de Sisteron reproche aux syndicats le vote d'une motion saisissant l'inspection du travail qui, selon elle, stoppe le développement sur le site d'un nouveau produit nécessitant l'embauche d'intérimaires.

La CGT dénonce des déclarations mensongères et une entrave à la défense des salariés : "Sanofi ne donne plus de l'activité aux sites de productions en fonction des besoins et possibilité de production, mais en fonction de l'activité syndicale, un véritable scandale !" Le syndicat attend des négociations avec la direction avant de saisir l'inspection du travail.



Voici comment Sanofi se faisait mousser il y a seulement 15 jours dans la presse locale si complaisante (France 3 Info)

Provence-Alpes-Côte d'Azur Alpes de Haute-Provence

A Sisteron, Sanofi devrait créer 30 nouveaux emplois

Sanofi s’engage dans le lancement d’une nouvelle molécule susceptible de traiter les diabètes de types 1 et 2. Des agrandissements du site sont prévus et trente embauches envisagées.

Par Eliane Tourtet Publié le 13/03/2018 à 15:46 Mis à jour le 13/03/2018 à 16:49

La sotagliflozine, tel est le nom de cette nouvelle molécule utilisée pour le traitement du diabète. Des tests ont déjà été réalisés. La demande d’autorisation de mise sur le marché a été déposée et devrait aboutir d’ici un an. Une année donc pour organiser la production de ce nouveau médicament.

40 millions d’euros et 30 emplois

30 millions d’euros ont été investis en 2017 et déjà 23 personnes de plus embauchées. L’aménagement de nouveaux ateliers de fabrication coûtera 10 millions supplémentaires en 2018. Pour assurer la production de cette molécule, 30 nouveaux emplois seront nécessaires.

Le site de Sisteron a 100 ans

Actuellement, cette usine produit un médicament traitant les crises cardiaques. De moins en moins utilisé, Sanofi cherchait à produire un autre médicament. L’autorisation de mise sur le marché de cette nouvelle molécule conforterait l’usine Sanofi de Sisteron. L’emploi aussi.



Alors, que se passe-t-il ?

- Le Comité d'établissement de Sisteron a voté une motion pour saisir la DIRECCTE "suite au constat de faits susceptibles de caractériser un recours abusif aux contrats CDD, intérimaires, voire aux contrats de prestations de services".

- La direction de Sanofi Chimie a adressé une lettre à l'ensemble des salariés de Sisteron en annonçant le gel des investissements liés au projet LP (un stade intermédiaire dans la synthèse d'un nouveau principe actif antidiabétique). Dans cette lettre, le directeur du site se dit "dépité et en colère", et accuse la CGT d'avoir "orchestré la saisine " juste à la veille du recrutement de "personnes supplémentaires en contrats temporaires pour la réalisation du projet", ce qui enverrait un "signal nuisible" et contribuerait à "à nouveau dégrader l'image" de l'entreprise, à rompre "la confiance avec les décideurs" ce qui remettrait en cause l'obtention de 10 millions d'euros d'investissement. "Nous allons donc stopper le projet LP dont la réalisation nécessitait d'augmenter le nombre de contrats temporaires. Au final, nous ne pourrons pas bénéficier de ses améliorations. Il nous reste maintenant à piloter correctement le projet sotagliflozine, amputé de sa partie amont".

- Face à ce bluff visant à faire porter le chapeau au syndicat pour l'abandon d'un investissement (on a déjà vu ça ailleurs, c'est arrivé par exemple chez Arkema à Pierre-Bénite dans le Rhône avec un effet dévastateur pour la CGT dans les élections qui ont suivi), la CGT dénonce avec raison "une véritable entrave à la défense des salariés" et explique que "Sanofi met en place un véritable plan d'action afin de neutraliser toutes tentatives d'opposition à la politique sociale et économique du groupe."

- Il s'agit bel et bien de bluff, car en réalité, il se trouve que la direction a récemment stoppé la fabrication d'un intermédiaire de l'amiodarone (un cardiovasculaire) pour le remplacer par des achats en Chine, mais le producteur chinois confronté à des problèmes environnementaux se voit contraint par les autorités de fermer son usine ; pour éviter une interruption de la production du cardiovasculaire, Sanofi est obligé de reprendre provisoirement et "en catastrophe" la fabrication de ce produit à Sisteron, et pour cela, il a besoin de l'atelier qui était prévu pour fabriquer le LP... Cela n'a donc rien à voir avec la CGT si l'investissement est abandonné (ou suspendu).
Plestin
 
Message(s) : 635
Inscription : 28 Sep 2015, 17:10

Retour vers Dans le monde du travail

Qui est en ligne ?

Utilisateur(s) parcourant ce forum : Aucun utilisateur inscrit et 1 invité