Un PDG s'en va...

Un PDG s'en va...

Message par artza » 05 Mai 2018, 07:21

Trop sur de lui le PDG d'Air-France-KLM avait menacé les salariés de cette entreprise rien de moins que de démissionner si ces derniers refusaient d'approuver par référendum ses propositions.
Les travailleurs ont jugé qu'un PDG chasse l'autre et qu'il ne fallait pas hésiter à rabaisser le caquet de cet individu qui n'en doutons pas ne manquera pas d'aller nuire ailleurs.

Ce monsieur s'était, en compagnie de treize hauts cadres d'Air-France, octroyé en février dernier 67% de rallonge.
Sans vergogne il proposait aux travailleurs une augmentation de 7% en 4%.

Ces référendums sont des plébiscites patronaux arrachés aux travailleurs le couteau sous la gorge.

Là les salariés de toutes catégories ont renvoyés ce monsieur à ses études.
Attendons de voir quel parachute vont lui offrir ses collègues complices.

Pour les travailleurs un référendum encourageant n'est une victoire que transformé avec succès par une lutte collective.
artza
 
Message(s) : 1181
Inscription : 22 Sep 2003, 08:22

Énervement parmi le personnel d'Air France...

Message par com_71 » 08 Sep 2018, 04:29

RCI a écrit :Une cinquantaine de passagers cloués au sol par un pilote d'Air France
Le pilote du vol AF793 du lundi 3 septembre, à destination de Paris Orly, a refusé l'accès à bord à ces passagers estimant que l'avion avait pris trop de retard. Le personnel au sol de la compagnie aérienne a tenté de négocier avec le commandant de bord, sans succès.
RCI.FM | le 04/09/2018 à 06:27

Selon la compagnie Air France, "Des dysfonctionnements de tapis bagages à l’enregistrement de l’aéroport de Point à Pitre et l’engorgement des filtres de polices et de sureté ont été la cause du retard".

C’est certainement une première dans l’histoire de l'aéroport Pôle Caraïbes. Ce lundi 3 septembre 2018, un pilote de la compagnie Air France a pris la décision de décoller en refusant l’accès à bord à une cinquantaine de passagers, estimant que l’avion avait pris trop de retard. Même le personnel au sol de la compagnie aérienne n’a pas réussi à raisonner le pilote du vol AF793 à destination de Paris Orly, qui s’est en plus envolé avec les bagages des voyageurs restés à terre.

Dans un communiqué : « Air France confirme que l’équipage du vol AF793 du 3 septembre 2018 reliant Pointe-à Pitre à Paris-Orly a décidé de quitter Pointe-à-Pitre avant la fin de l’embarquement de l’ensemble des passagers pour respecter la réglementation européenne en vigueur dans le transport aérien concernant les durées d'engagement maximales du personnel navigant et éviter l’annulation du vol. Des dysfonctionnements de tapis bagages à l’enregistrement de l’aéroport de Point à Pitre et l’engorgement des filtres de polices et de sûreté ont été la cause du retard. Tout le personnel de l'escale de Pointe à Pitre s’est mobilisé et a mis tout en œuvre pour assister les familles et héberger les clients. Air France présente toute ses excuses pour le retard important que subissent les clients de ce vol. »
Que de méprisables eunuques ne viennent pas soutenir que l'esclavagiste qui, par la ruse et la violence, enchaîne un esclave est devant la morale l'égal de l'esclave qui, par la ruse et la violence, brise ses chaînes ! Trotsky
Avatar de l’utilisateur
com_71
 
Message(s) : 2284
Inscription : 12 Oct 2002, 00:14


Retour vers Dans le monde du travail

Qui est en ligne ?

Utilisateur(s) parcourant ce forum : Aucun utilisateur inscrit et 1 invité

cron