Chaos de l'éducation Nationale !

Re: Chaos de l'éducation Nationale !

Message par Gayraud de Mazars » 29 Jan 2021, 06:36

Salut camarades,

Éducation : moins de discours et plus d’embauches !
Le mercredi 27 Janvier 2021, dans le journal Lutte Ouvrière n°2739
Par Aline Retesse

https://journal.lutte-ouvriere.org/2021 ... 54281.html

Image

Le 26 janvier, les syndicat FSU, CGT Éduc’action, Force ouvrière et Sud Éducation appelaient à une grève pour exiger des créations de postes et une revalorisation des salaires.

Le SNUipp, principal syndicat dans l’enseignement primaire, expliquait dans une lettre aux parents, les raisons de la grève en indiquant que « le gouvernement devrait faire le choix d’un recrutement massif de professeurs pour améliorer la qualité d’apprentissage des élèves, mais aussi pour limiter les risques sanitaires en réduisant la taille des classes ». Selon ce syndicat, un enseignant sur trois était en grève dans le premier degré. Partout en France se sont déroulées des manifestations dynamiques.

Dans les écoles maternelles et primaires, au niveau national, il faudrait en effet créer au minimum 3 200 postes pour assurer les absences non remplacées. Le gouvernement avait annoncé qu’il n’y aurait pas plus de 24 élèves dans les classes de grande section de maternelle, de cours préparatoire et de CE1. Mais les moyens alloués ne l’ont jamais permis. De plus comme cette dernière mesure, le dédoublement des classes sans les moyens qui vont avec, contribue à surcharger les classes des autres niveaux. Dans l’académie de Créteil, toujours dans le premier degré, la dotation est insuffisante pour créer des postes d’adjoints, d’enseignants spécialisés, de remplaçants. Et dans nombre de communes parents et enseignants craignent la fermeture d’une classe, et même celle de l’école. Il suffit en effet que les effectifs d’une classe soient jugés trop faibles à la rentrée pour qu’elle soit fermée.

Dans le second degré, il n’est pas davantage question d’embaucher massivement. Dans l’académie de Créteil, pour ne prendre que cet exemple, malgré une augmentation prévue du nombre d’élèves de 1,5 %, 86 postes seront supprimés. Ces postes seront remplacés par 2 502 heures supplémentaires : cela signifie moins de personnel et une charge de travail accrue !

Des dizaines de milliers de jeunes se retrouvent dans des conditions plus difficiles pour apprendre du fait des mois de confinement. Mais il manque des enseignants pour assurer les cours en petits groupes, pour remplacer le personnel malade. Il manque des infirmières, du personnel pour nettoyer les locaux le plus souvent possible, pour organiser le service à la cantine en toute sécurité du point de vue sanitaire. Il manque enfin des locaux.

Blanquer, le ministre de l’Éducation nationale, ne cesse de proclamer dans les médias que l’école est sa priorité absolue. Mais le moins qu’on puisse dire est que le budget 2021 montre tout à fait le contraire.


Fraternellement,
GdM
"Un seul véritable révolutionnaire dans une usine, une mine, un syndicat, un régiment, un bateau de guerre, vaut infiniment mieux que des centaines de petits-bourgeois pseudo-révolutionnaires cuisant dans leur propre jus."
Avatar de l’utilisateur
Gayraud de Mazars
 
Message(s) : 1384
Inscription : 23 Avr 2014, 12:18

Re: Chaos de l'éducation Nationale !

Message par Gayraud de Mazars » 29 Jan 2021, 06:52

Salut camarades,

Manifestation de l'éducation à Paris
Intervention de la camarade Nathalie Arthaud
2 minutes, Vidéo
Le mardi 26/01/2021

https://www.lutte-ouvriere.org/multimed ... 54265.html

Fraternellement,
GdM
"Un seul véritable révolutionnaire dans une usine, une mine, un syndicat, un régiment, un bateau de guerre, vaut infiniment mieux que des centaines de petits-bourgeois pseudo-révolutionnaires cuisant dans leur propre jus."
Avatar de l’utilisateur
Gayraud de Mazars
 
Message(s) : 1384
Inscription : 23 Avr 2014, 12:18

Re: Chaos de l'éducation Nationale !

Message par Gayraud de Mazars » 18 Fév 2021, 09:54

Salut camarades,

Écoles : le mépris du ministère
Brève de Lutte Ouvrière, du mardi 16 février 2021

https://www.lutte-ouvriere.org/breves/e ... 54721.html

Le ministère de l'Éducation nationale a publié en fin de semaine dernière son troisième protocole sanitaire en 15 jours. Celui-ci a été allégé alors que l'épidémie progresse toujours et que le nombre de cas augmente fortement dans les établissements scolaires. Désormais, plus de fermetures de classes lorsqu'il n'y a qu'un cas de variant anglais, les enseignants et le personnel intervenant dans une classe ne sont plus considérés comme cas contacts lorsque leurs élèves ont été testés positifs, et si eux-mêmes sont positifs, la classe n'est plus automatiquement fermée.

Pour ne pas nuire à l’activité des entreprises et surtout aux profits patronaux, le ministère veut garder les écoles ouvertes, mais sans pour autant déployer des moyens supplémentaires, ouvrir de nouveaux locaux et réduire le nombre d'élèves par classe, ni embaucher du personnel… Le virus du profit a la voie libre. Merci Blanquer !


Fraternellement,
GdM
"Un seul véritable révolutionnaire dans une usine, une mine, un syndicat, un régiment, un bateau de guerre, vaut infiniment mieux que des centaines de petits-bourgeois pseudo-révolutionnaires cuisant dans leur propre jus."
Avatar de l’utilisateur
Gayraud de Mazars
 
Message(s) : 1384
Inscription : 23 Avr 2014, 12:18

Re: Chaos de l'éducation Nationale !

Message par com_71 » 18 Fév 2021, 10:42

LO a écrit :...les enseignants et le personnel intervenant dans une classe ne sont plus considérés comme cas contacts lorsque leurs élèves ont été testés positifs, et si eux-mêmes sont positifs, la classe n'est plus automatiquement fermée...


Je ne comprends pas bien. Du point de vue de l'assurance maladie les cas contact ont toujours droit à un arrêt-maladie automatique de 2 jours, à leur initiative, arrêt prolongé en cas de confirmation de la positivité par test ?
Le ministère de l'Éducation Nationale aurait invalidé cette décision du Ministère de la Santé ?
L’intérêt ne pense pas, il calcule. Les motifs sont ses chiffres. K. Marx, « Débats sur la loi relative au vol de bois » 1842.
Avatar de l’utilisateur
com_71
 
Message(s) : 4331
Inscription : 12 Oct 2002, 00:14

Re: Chaos de l'éducation Nationale !

Message par Gayraud de Mazars » 01 Mars 2021, 10:53

Salut camarades,

Enseignement : Blanquer champion de l’austérité
24 Février 2021, dans le journal de Lutte Ouvrière n°2743
Par Aline Urbain

https://journal.lutte-ouvriere.org/2021 ... 54848.html

Pour la deuxième fois consécutive, le ministre de l’Éducation nationale, Jean-Michel Blanquer, rend à Bercy 212 501 312,60 euros.

Blanquer se glorifie d’être un ministre économe. En 2018, il avait déjà rendu de l’argent et tient à le faire savoir. Pour lui, il ne faut pas un sou de plus pour l’école : c’est une manière de l’affirmer et de montrer à l’ensemble des autres ministres ce que veut dire l’austérité.

Le ministère de la Santé ne sera plus le seul à montrer l’exemple, en ne donnant pas un sou de plus à l’hôpital et même en fermant des lits. Aucune dépense supplémentaire n’a été engagée dans les écoles pour dédoubler les classes et mettre en place un protocole sanitaire. Pire, alors que la situation de l’école se dégrade partout, que les enseignants manquants ne sont pas remplacés, que l’école à distance creuse l’écart entre les milieux populaires et les milieux favorisés, il persiste et signe, et supprime par exemple 1 887 postes dans l’académie de Créteil !

200 millions d’euros, ce sont pourtant 4 200 professeurs à temps plein dans le secondaire. Ce n’est pas rien et, si cela ne suffirait pas à combler le déficit de postes sur l’ensemble du pays, cela permettrait par exemple de mettre en place un plan d’urgence en Seine-Saint-Denis, département particulièrement sinistré où les enseignants ne sont presque jamais remplacés. Mais non, en valet fidèle des plus riches, le ministre se montre le premier de sa classe !


Fraternellement,
GdM
"Un seul véritable révolutionnaire dans une usine, une mine, un syndicat, un régiment, un bateau de guerre, vaut infiniment mieux que des centaines de petits-bourgeois pseudo-révolutionnaires cuisant dans leur propre jus."
Avatar de l’utilisateur
Gayraud de Mazars
 
Message(s) : 1384
Inscription : 23 Avr 2014, 12:18

Re: Chaos de l'éducation Nationale !

Message par Gayraud de Mazars » 19 Mars 2021, 06:52

Salut camarades,

Faire payer les personnels de l'Education Nationale pour les tests salivaires, fallait oser...

Tests salivaires… et payants pour le personnel !
Brève de Lutte Ouvrière, le 18 mars 2021

https://www.lutte-ouvriere.org/breves/t ... 55844.html

Pour lutter contre l’épidémie, le gouvernement a annoncé la généralisation dans les écoles de tests salivaires gratuits pour les enfants… mais le personnel de l’établissement devra, lui, s'acquitter d’un euro par test, correspondant au reste à charge appliqué par l'Assurance maladie.

Le gouvernement, qui n’est pas à une improvisation près, semble découvrir le problème. Il faut dire que, pour Macron et ses ministres, la logique du « quoi qu’il en coûte » est réservée aux entreprises !


Fraternellement,
GdM
"Un seul véritable révolutionnaire dans une usine, une mine, un syndicat, un régiment, un bateau de guerre, vaut infiniment mieux que des centaines de petits-bourgeois pseudo-révolutionnaires cuisant dans leur propre jus."
Avatar de l’utilisateur
Gayraud de Mazars
 
Message(s) : 1384
Inscription : 23 Avr 2014, 12:18

Re: Chaos de l'éducation Nationale !

Message par Gayraud de Mazars » 24 Mars 2021, 12:15

Salut camarades,

Écoles : cantines en sursis
Le 17 mars 2021, dans le journal Lutte Ouvrière n°2746
Par Lucien Détroit

https://journal.lutte-ouvriere.org/2021 ... 55773.html

« On peut imaginer de fermer les cantines » : c’est ce qu’a déclaré le 14 mars Jean-Michel Blanquer, le ministre de l’Éducation nationale, incapable d’endiguer la vague de contaminations qui touche actuellement les établissements scolaires.

En effet le 12 mars son ministère recensait 833 classes fermées en France pour raison épidémique, soit presque le double de la semaine précédente. Et pourtant les critères menant aux fermetures de classes ont été assouplis au fil des multiples révisions du protocole sanitaire.

On se rappelle qu’en mars 2020, lors de la fermeture générale des établissements scolaires, le gouvernement avait laissé les élèves, leurs familles et les enseignants se débrouiller par eux-mêmes pour organiser les études à distance. Sur le fond, rien n’a changé en un an. L’incurie du gouvernement est simplement encore plus évidente.

Il est par exemple plus facile pour Blanquer de se vanter de mettre en place les tests salivaires, indiqués pour de très jeunes enfants, que de les mettre en pratique efficacement. Ainsi, alors que les cas positifs se multiplient dans une école maternelle du 20e arrondissement de Paris, les parents inquiets viennent d’apprendre qu’il faudra attendre au moins quinze jours pour que leurs enfants soient testés.

Discourir sur les risques induits par les repas pris à la cantine ne peut pas cacher que, dans les écoles, le personnel manque pour enseigner en petits groupes ou pour nettoyer et désinfecter quotidiennement.

Le ministre est obligé de reconnaître que les cantines sont, « pour beaucoup d’enfants, le seul moyen de faire un repas équilibré dans la journée ». Mais les choix du gouvernement de financer le système scolaire a minima, même lors d’une épidémie pendant laquelle le patronat ne veut pas se passer des parents comme main-d’œuvre, lui font envisager de priver les enfants de milieu populaire d’une alimentation équilibrée. Et ce alors que deux collégiens et lycéens sur trois mangent chaque midi à la cantine. Sans parler du casse-tête pour les parents, qui ne peuvent pas laisser leurs enfants le ventre vide à midi.

Affirmant que l’école « c’est l’institution la plus précieuse au cœur de la société », Blanquer explique qu’« on ne peut la fermer que lorsque l’on a tout essayé ». Mais le gouvernement ne veut surtout pas essayer de prendre sur les profits capitalistes pour donner aux écoles les moyens d’assurer l’accueil des enfants et l’enseignement dans des conditions de sécurité sanitaire.


Fraternellement,
GdM
"Un seul véritable révolutionnaire dans une usine, une mine, un syndicat, un régiment, un bateau de guerre, vaut infiniment mieux que des centaines de petits-bourgeois pseudo-révolutionnaires cuisant dans leur propre jus."
Avatar de l’utilisateur
Gayraud de Mazars
 
Message(s) : 1384
Inscription : 23 Avr 2014, 12:18

Re: Chaos de l'éducation Nationale !

Message par Gayraud de Mazars » 25 Mars 2021, 16:05

Salut camarades,

Éducation : progression du virus et dégradation de l’école
Le mercredi 24 mars 2021, dans le journal Lutte Ouvrière n° 2747
Par Aline Retesse

https://journal.lutte-ouvriere.org/2021 ... 56141.html

Image

S’appuyant sur les résultats des tests salivaires organisés dernièrement dans certaines écoles, le ministre de l’Éducation nationale, Jean-Michel Blanquer, s’est félicité d’un taux de contamination en moyenne d’environ 0,5 %.


Un journaliste lui ayant fait remarquer que cela équivaut à 500 élèves [contaminés] pour 100 000, soit un taux supérieur au taux d’incidence national, Blanquer a avancé deux jours plus tard un autre pourcentage, 0,35 %, pour conclure : « Dans la population scolaire, il y a un peu moins de contaminations qu’en population générale. »

Il voudrait ainsi masquer l’absence totale de mesures destinées à permettre aux jeunes de continuer à apprendre dans de bonnes conditions. Depuis un an, il n’y a eu aucune embauche massive d’enseignants, de personnels de nettoyage, de surveillants, aucun recrutement exceptionnel d’étudiants ou de contractuels pour aider les élèves les plus en difficulté. Il n’y a pas eu de construction en urgence de préfabriqués, ni de mesures pour occuper les bibliothèques ou salles de réunion, de musée, aujourd’hui inutilisées, pour accueillir ces jeunes en petits groupes.

Pour l’année prochaine, non seulement il n’y aura pas d’embauche massive, mais dans de nombreux endroits il y aura moins d’heures d’enseignement dans le secondaire et des fermetures de classes en maternelle et primaire. Une situation contre laquelle beaucoup réagissent. À partir du 22 mars, surveillants et conseillers principaux d’éducation sont appelés à se mobiliser pour obtenir des créations de postes. Le principal syndicat de l’éducation, le SNES, appelle à la grève le 8 avril prochain tous ceux qui accompagnent les élèves en situation de handicap (AESH). Le gouvernement maintient en effet dans la précarité ces 110 000 AESH, qui jouent pourtant un rôle essentiel. Dans de nombreuses régions, parents et enseignants se mettent en grève, occupent les écoles, manifestent contre la baisse de moyens.

À la rentrée scolaire prochaine, la situation risque d’être beaucoup plus difficile encore, puisque des millions de jeunes scolarisés auront vécu une année et demie dans des conditions d’enseignement chaotiques. Toutes celles et tous ceux qui n’acceptent pas cette dégradation de l’école ont mille fois raison de réagir.


Fraternellement,
GdM
"Un seul véritable révolutionnaire dans une usine, une mine, un syndicat, un régiment, un bateau de guerre, vaut infiniment mieux que des centaines de petits-bourgeois pseudo-révolutionnaires cuisant dans leur propre jus."
Avatar de l’utilisateur
Gayraud de Mazars
 
Message(s) : 1384
Inscription : 23 Avr 2014, 12:18

Re: Chaos de l'éducation Nationale !

Message par Gayraud de Mazars » 29 Mars 2021, 18:39

Salut camarades,

Ubu à l'école
Brève de Lutte Ouvrière
Le lundi 29 mars 2021

https://www.lutte-ouvriere.org/breves/u ... 56351.html

Image

Vendredi 26 mars, face à la hausse galopante du nombre de cas de Covid dans les écoles aussi bien parmi les élèves que parmi les enseignants, Blanquer a annoncé... qu’il ne changeait rien : ni les effectifs au collège qui restent complets, ni le fonctionnement des cantines, qui restent ouvertes. La vaccination des profs ne commencerait que fin avril. Seule mesure nouvelle dans les départements confinés : au lieu d'attendre trois cas positifs pour fermer une classe, un seul suffira.

Sauf que, comme dans un contrat d'assurance, il y a une clause en petit. Dans le week-end, enseignants, élèves et familles ont appris que cela ne vaut que pour les cas déclarés positifs à partir du samedi 27 mars au matin. Ceux décelés positifs avant cela doivent être beaucoup moins contagieux !

Si le ministre voulait définitivement prouver qu’il se moque du monde, il ne s'y prendrait pas autrement.


Fraternellement,
GdM
"Un seul véritable révolutionnaire dans une usine, une mine, un syndicat, un régiment, un bateau de guerre, vaut infiniment mieux que des centaines de petits-bourgeois pseudo-révolutionnaires cuisant dans leur propre jus."
Avatar de l’utilisateur
Gayraud de Mazars
 
Message(s) : 1384
Inscription : 23 Avr 2014, 12:18

Re: Chaos de l'éducation Nationale !

Message par Gayraud de Mazars » 01 Avr 2021, 11:52

Salut camarades,

Voilà c'est fait, les écoles, les collèges et lycées vont fermer la semaine prochaine... Tous les départements seront confinés ! Faut dire que la pandémie de Covid 19 fait des ravages devant l'incurie gouvernementale... "Les faits sont têtus !" dirait Lénine...

Pandémie : Macron s’autofélicite
Brève de Lutte Ouvrière
01/04/2021

https://www.lutte-ouvriere.org/breves/p ... 56567.html

Éducation : face à l’épidémie et aux économies
Le mercredi 31 mars 2021, dans le journal Lutte Ouvrière n° 2748
Par Joséphine Sina

https://journal.lutte-ouvriere.org/2021 ... 56499.html

Vendredi 26 mars, Jean-Michel Blanquer, ministre de l’Éducation nationale, a annoncé que, dans les 19 départements confinés, une classe sera fermée dès qu’un cas de Covid sera détecté, au lieu de trois auparavant.

Il n’a rien dit concernant les établissements scolaires situés dans les autres départements, rien concernant les cantines désignées comme le lieu de contamination principal, rien sur les tests. Et surtout il n’a rien annoncé comme moyens supplémentaires en enseignants et personnels nécessaires pour tout faire fonctionner.

Avec l’emballement de l’épidémie, le nombre d’enseignants absents a fortement augmenté et leur remplacement est devenu impossible, faute de recrutement. Le problème du personnel non remplacé dans les établissements scolaires n’est pas nouveau. Mais, avec l’épidémie, le système scolaire craque et est dans l’incapacité de fonctionner dans bien des endroits. Dans de nombreux départements, comme le Val-de-Marne par exemple, il n’y a plus un seul remplaçant disponible. Dans les écoles, les élèves sans professeur sont répartis dans les autres classes ou restent chez eux, lorsque les parents peuvent les garder. Dans une école du Perreux-sur-Marne, les élèves se sont retrouvés à 57 dans la même classe. Un comble, vu la situation sanitaire !

Blanquer n’a cessé de marteler que les écoles ne doivent fermer qu’en « dernier recours », cherchant ainsi à entretenir l’image d’un gouvernement pour lequel l’éducation constituerait une priorité. Mais depuis le début de l’épidémie, il y a un an, aucun moyen supplémentaire n’a été consacré à l’école. Le ministre s’était engagé à recruter 6 000 professeurs contractuels dans le premier degré et 8 000 assistants d’éducation dans le second degré entre novembre 2020 et février 2021. Et finalement seuls 2 200 contractuels dans le premier degré et 2 700 dans le second ont été appelés.

Maintenir les écoles ouvertes ne répond, pour le gouvernement, qu’à une priorité : éviter aux parents d’avoir à s’arrêter de travailler pour garder leurs enfants, et permettre ainsi aux entreprises de continuer à fonctionner. Mais ni le problème des parents ni celui des conditions dans lesquelles les élèves sont accueillis dans les établissements n’est sa préoccupation.


Lycée Delacroix – Drancy : de l’inquiétude à la colère
31 mars 2021, dans le journal Lutte Ouvrière n° 2748

Dans la semaine du 15 mars, les cas de Covid ont brutalement augmenté en quelques jours au lycée Delacroix de Drancy, en Seine-Saint-Denis...

https://journal.lutte-ouvriere.org/2021 ... 56498.html

Lycée Doisneau – Corbeil-Essonnes : non à la baisse des moyens !
31 mars 2021, dans le journal Lutte Ouvrière n° 2748

Comme dans de nombreux autres établissements, une nouvelle baisse des moyens en heures d’enseignement est prévue pour la rentrée de septembre 2021 au lycée Doisneau de Corbeil-Essonnes...

https://journal.lutte-ouvriere.org/2021 ... 56497.html

Fraternellement,
GdM
"Un seul véritable révolutionnaire dans une usine, une mine, un syndicat, un régiment, un bateau de guerre, vaut infiniment mieux que des centaines de petits-bourgeois pseudo-révolutionnaires cuisant dans leur propre jus."
Avatar de l’utilisateur
Gayraud de Mazars
 
Message(s) : 1384
Inscription : 23 Avr 2014, 12:18

PrécédentSuivant

Retour vers Dans le monde du travail

Qui est en ligne ?

Utilisateur(s) parcourant ce forum : conformistepote et 1 invité