L'esclavagiste noir débouté

L'esclavagiste noir débouté

Message par com_71 » 30 Oct 2019, 22:42

LO, 30 Octobre 2019 a écrit :Guadeloupe : Une victoire contre un exploiteur

Mardi 29 octobre, la cour d’appel de Basse-Terre a rendu une décision de relaxe dans le procès en diffamation intenté à Jean-Marie Nomertin, dirigeant du syndicat CGTG et porte-parole de Combat ouvrier, par le gros planteur de banane Tino Dambas.

Ce planteur avait refusé un poste aménagé à un travailleur très malade et l’avait envoyé porter des régimes, ce qui équivalait à plusieurs tonnes par jour à bras d’homme. C’était cela ou le licenciement. Ce travailleur était mort quelques jours après. C’est parce que Jean-Marie Nomertin avait dénoncé ces faits que ce patron avait déposé plainte.

Le 1er octobre, plus d’une centaine de militants et de travailleurs étaient à l’audience et devant le tribunal pour soutenir Nomertin. Le tribunal a débouté Dambas en appel. C’est une première victoire. Mais il y en a une autre à remporter. Car le 22 novembre le même patron attaque J.-M. Nomertin en diffamation pour l’avoir traité d’esclavagiste noir, qualificatif qui est devenu son surnom dans toute la population depuis des mois.
Pierre JEAN-CHRISTOPHE
L’intérêt ne pense pas, il calcule. Les motifs sont ses chiffres. K. Marx, « Débats sur la loi relative au vol de bois » 1842.
Avatar de l’utilisateur
com_71
 
Message(s) : 2971
Inscription : 12 Oct 2002, 00:14

Re: L'esclavagiste noir débouté

Message par artza » 01 Nov 2019, 10:58

Le 22 novembre sera peut-être une autre paire de manches.

Gagner le coeur et la raison des travailleurs est une chose, les méandres argustiques de la justice bourgeoise une autre.

En passant, un visiteur occasionnel de ce forum qui ne souhaite pas y intervenir m'a fait part de sa réserve pour l'expression "esclavagiste noir" qui serait un brin confusionniste et relativiste.

Je lui ai répondu que ces camarades militent en Guadeloupe entre autres parmi les ouvriers agricoles et ne participaient pas à un colloque universitaire.
artza
 
Message(s) : 1376
Inscription : 22 Sep 2003, 08:22

Re: L'esclavagiste noir débouté

Message par com_71 » 01 Nov 2019, 11:40

Combat Ouvrier 31-10-2019 a écrit :Banane : hommage au camarade Antoine

Après une vie d’exploitation sur les plantations de banane en Guadeloupe, le camarade Jean-Claude Antoine est décédé au mois d’octobre en Haïti où il était rentré pour voir sa famille.

Cet ouvrier agricole d’origine haïtienne était en mauvaise santé depuis un accident du travail il y a plusieurs années. Comme c’est souvent le cas sur les plantations de banane, il avait été licencié après cet accident. Lorsque les patrons ne peuvent plus exploiter au maximum les travailleurs, ils les mettent dehors. Le camarade avait porté l’affaire au tribunal, avec le soutien de la CGTG Banane.

Mais les délais de procédure sont tellement longs que son décès est intervenu avant qu’il puisse obtenir gain de cause. Le camarade Antoine, malgré sa situation personnelle très difficile, participait à toutes les actions. Il tenait à être présent chaque année à la manifestation du Premier mai, la journée internationale de lutte des travailleurs. Nous nous souviendrons de son engagement dans les mobilisations et les grèves des ouvriers de la banane ainsi que de ses soutiens apportés à Combat ouvrier.

Le camarade Antoine disait « dépi sé on biten an-nou ouvryé an adan ! » (quand il s’agit de ce qui nous concerne, nous les ouvriers, je suis là). On espère que cette phrase fera écho chez les jeunes générations de travailleurs. Force et courage à sa famille et à ses proches !
Pièces jointes
Camarade Antoine.jpg
Camarade Antoine.jpg (9.97 Kio) Consulté 194 fois
L’intérêt ne pense pas, il calcule. Les motifs sont ses chiffres. K. Marx, « Débats sur la loi relative au vol de bois » 1842.
Avatar de l’utilisateur
com_71
 
Message(s) : 2971
Inscription : 12 Oct 2002, 00:14

Re: L'esclavagiste noir débouté

Message par Byrrh » 01 Nov 2019, 11:45

artza a écrit :En passant, un visiteur occasionnel de ce forum qui ne souhaite pas y intervenir m'a fait part de sa réserve pour l'expression "esclavagiste noir" qui serait un brin confusionniste et relativiste.

Je lui ai répondu que ces camarades militent en Guadeloupe entre autres parmi les ouvriers agricoles et ne participaient pas à un colloque universitaire.

Je trouve formidable qu'un communiste noir ait pu propager parmi des prolétaires noirs l'idée que ça puisse exister, un "esclavagiste noir" ou un "exploiteur noir" (même s'il est clair qu'ils ont plus souvent la peau blanche).

J'espère qu'un jour, ce genre de démonstration fera florès parmi toutes les catégories de prolétaires subissant une "oppression spécifique".
Byrrh
 
Message(s) : 488
Inscription : 10 Avr 2017, 20:35

Re: L'esclavagiste noir débouté

Message par Gayraud de Mazars » 01 Nov 2019, 15:32

Salut camarades,

Le camarade Antoine disait « dépi sé on biten an-nou ouvryé an adan ! » (quand il s’agit de ce qui nous concerne, nous les ouvriers, je suis là)...

Voilà un vrai combattant de la classe ouvrière... Le reste c'est du vent !

Merci camarade Antoine de tes luttes exemplaires...

Fraternellement,
GdM
"Un seul véritable révolutionnaire dans une usine, une mine, un syndicat, un régiment, un bateau de guerre, vaut infiniment mieux que des centaines de petits-bourgeois pseudo-révolutionnaires cuisant dans leur propre jus."
Avatar de l’utilisateur
Gayraud de Mazars
 
Message(s) : 692
Inscription : 23 Avr 2014, 12:18


Retour vers Dans le monde du travail

Qui est en ligne ?

Utilisateur(s) parcourant ce forum : Aucun utilisateur inscrit et 1 invité