Vaccins. P. Sansonetti calme et pondéré...

Et lutte contre les pseudo-sciences et les obscurantismes

Vaccins. P. Sansonetti calme et pondéré...

Message par com_71 » 31 Jan 2017, 03:48

Si on parle de "révolution", "peuple révolutionnaire", "démocratie révolutionnaire", 9 fois sur 10 c'est mensonge ou aveuglement. La question est, Quelle classe fait la révolution ? Une révolution contre qui ? Lénine
Avatar de l’utilisateur
com_71
 
Message(s) : 1639
Inscription : 12 Oct 2002, 00:14

Re: P. Sansonetti calme et pondéré...

Message par com_71 » 15 Juil 2017, 13:40

Si on parle de "révolution", "peuple révolutionnaire", "démocratie révolutionnaire", 9 fois sur 10 c'est mensonge ou aveuglement. La question est, Quelle classe fait la révolution ? Une révolution contre qui ? Lénine
Avatar de l’utilisateur
com_71
 
Message(s) : 1639
Inscription : 12 Oct 2002, 00:14

Re: Vaccins. P. Sansonetti calme et pondéré...

Message par com_71 » 15 Juil 2017, 14:11

Reprenons la conclusion : "Lever le soupçon, c'est le seul moyen de faire accepter à des populations cibles bien définies, une liste réduite de vaccins recommandés, utiles, bien testés, gratuits, aux effets secondaires limités et socialement acceptés. Pour le bénéfice de touTEs… à l'exclusion de l'industrie pharmaceutique ! "

Elle cède hypocritement à l'ambiance "anti-vaccins".

Pourquoi n'y aurait-il pas des obligations, même si des préjugés, soupçons ou autres, subsistent ? La médecine, par exemple, n'a que faire du refus par les témoins de Jéhovah des transfusions sanguines. Et les refus de soins peuvent être condamnés.

"Des populations cibles bien définies". Pourquoi ce relativisme ? Si une protection vaccinale est décidée, la couverture doit être de 95% je crois. Point barre.

"Une liste réduite de vaccins... utiles". Et si la liste "utile" n'est pas "réduite" ?

"Effets secondaires limités et socialement acceptés". Et si les "effets secondaires limités" ne sont pas "socialement acceptés" dans toute la population (c'est comme la religiosité, ça peut durer longtemps). La société doit renoncer à l'éradication de maladies éradicables ? Etc. etc.

Bien sûr ces problèmes ne sont pas définitivement solubles dans le cadre de la société d'exploitation. Mais pourquoi ne pas le dire ?
Si on parle de "révolution", "peuple révolutionnaire", "démocratie révolutionnaire", 9 fois sur 10 c'est mensonge ou aveuglement. La question est, Quelle classe fait la révolution ? Une révolution contre qui ? Lénine
Avatar de l’utilisateur
com_71
 
Message(s) : 1639
Inscription : 12 Oct 2002, 00:14

Re: Vaccins. P. Sansonetti calme et pondéré...

Message par com_71 » 15 Juil 2017, 18:53

Une réponse là-dessus de Nathalie Arthaud pendant la dernière campagne :

VACCINATION

« Il y a toujours eu une fraction de la population pour s’élever contre la vaccination au motif qu’elle serait dangereuse ou qu’elle porterait atteinte aux libertés individuelles, ou encore qu’elle s’opposerait à dame nature voire à dieu et à la providence. Ce courant continue d’exister, alimenté par tous ceux qui font l’éloge du « naturel », en oubliant que si l’espérance de vie à la naissance a pratiquement doublé au cours du siècle dernier, c’est en grande partie grâce à la vaccination, du moins dans les pays riches, là où les populations y ont eu accès. Mais si aujourd’hui en France, la défiance envers la vaccination grandit, c’est surtout du fait d’une défiance envers l’industrie pharmaceutique.
À l’heure actuelle, seules les vaccinations contre la diphtérie, le tétanos et la poliomyélite sont obligatoires. Jusqu’en 2008, il existait un vaccin dit trivalent qui immunisait contre ces trois maladies, le DTPolio. Depuis il a été suspendu par l’Agence du médicament en raison d’une augmentation du nombre d’allergies qu’il entraînait. Les enfants sont désormais vaccinés avec des vaccins combinés : un vaccin tétravalent qui protège en plus contre la coqueluche, un pentavalent qui ajoute une protection contre des méningites et un hexavalent qui associe l’hépatite B. Depuis 2015, les deux premiers sont en rupture de stock et seul l’hexavalent est disponible… qui est aussi beaucoup plus cher. De quoi occulter la discussion sur l’utilité incontestable de la vaccination, pour la remplacer par celle sur la non moins incontestable soif de profit des laboratoires qui fabriquent les vaccins.

Il en va de même de la discussion sur la dangerosité des adjuvants, des sels d’aluminium entrant dans la fabrication des vaccins pour augmenter la force et la durée de la réponse immunitaire. Utilisés depuis bientôt 100 ans, ces sels d’aluminium se retrouvent dans 50 % des vaccins. Des organismes officiels de santé publique affirment que cet adjuvant ne pose pas de problème de sécurité, surtout si on le met en rapport avec les avantages qu’il procure. Mais le doute s’installe quand des spécialistes mettent en cause ces sels d’aluminium dans la survenue de maladies rares et surtout parce que la confiance dans les organismes de santé a été mise à mal ces derniers temps. De l’hormone de croissance au Médiator en passant par le traitement de la grippe H1N1, ce sont les scandales sanitaires, tous engendrés par la soif de rentabilité, qui ont largement entaché la confiance dans la vaccination.
On en arrive aujourd’hui à ce que certains proposent la suppression de l’obligation de vaccination, pour la remplacer par la responsabilité et la conscience de chacun de la nécessité de se faire vacciner. Voilà qui pourrait mettre en péril les progrès apportés par la vaccination qui, par définition, ne peut être efficace que si elle est générale et collective, parce que l’immunisation envers les bactéries n’est efficace que si elle concerne l’ensemble du groupe humain. »


https://blogs.mediapart.fr/yann-kindo/b ... ro-science
Si on parle de "révolution", "peuple révolutionnaire", "démocratie révolutionnaire", 9 fois sur 10 c'est mensonge ou aveuglement. La question est, Quelle classe fait la révolution ? Une révolution contre qui ? Lénine
Avatar de l’utilisateur
com_71
 
Message(s) : 1639
Inscription : 12 Oct 2002, 00:14

Re: Vaccins. P. Sansonetti calme et pondéré...

Message par com_71 » 07 Sep 2017, 22:59

"Déconstruction" d'une intervention d'Isabelle Adjani.

http://rougeole-epidemiologie.overblog. ... alyse.html
Si on parle de "révolution", "peuple révolutionnaire", "démocratie révolutionnaire", 9 fois sur 10 c'est mensonge ou aveuglement. La question est, Quelle classe fait la révolution ? Une révolution contre qui ? Lénine
Avatar de l’utilisateur
com_71
 
Message(s) : 1639
Inscription : 12 Oct 2002, 00:14

Re: Vaccins. P. Sansonetti calme et pondéré...

Message par com_71 » 18 Sep 2017, 20:42

dans lutte de classe, sept.2017 : La vaccination, un progrès médical majeur, remis en cause au nom de la liberté de choix

https://mensuel.lutte-ouvriere.org/2017 ... 96555.html
Si on parle de "révolution", "peuple révolutionnaire", "démocratie révolutionnaire", 9 fois sur 10 c'est mensonge ou aveuglement. La question est, Quelle classe fait la révolution ? Une révolution contre qui ? Lénine
Avatar de l’utilisateur
com_71
 
Message(s) : 1639
Inscription : 12 Oct 2002, 00:14

Re: Vaccins. P. Sansonetti calme et pondéré...

Message par satanas 1 » 18 Sep 2017, 22:21

https://www.facebook.com/Biiinge/videos/1915418285351527

Le Docteur House, pédagogie simple pour la vaccination... :D
satanas 1
 
Message(s) : 49
Inscription : 25 Oct 2013, 22:54

Re: Vaccins. P. Sansonetti calme et pondéré...

Message par Byrrh » 19 Sep 2017, 05:54

com_71 a écrit :dans lutte de classe, sept.2017 : La vaccination, un progrès médical majeur, remis en cause au nom de la liberté de choix

https://mensuel.lutte-ouvriere.org/2017 ... 96555.html

Passionnant article, qui m'a appris toute une série de choses. J'ignorais l'existence ancienne, bien avant la fin du XIXème siècle, d'une sorte de proto-vaccination d'origine empirique.
Byrrh
 
Message(s) : 86
Inscription : 10 Avr 2017, 20:35


Retour vers Sciences

Qui est en ligne ?

Utilisateur(s) parcourant ce forum : Aucun utilisateur inscrit et 1 invité