firmes agro-alimentaires, gouvernement, environnem

Et lutte contre les pseudo-sciences et les obscurantismes

Message par com_71 » 24 Sep 2008, 20:59

C'est pas parce que c'est marqué que ce n'est pas illégal. Ici ou là des retenues sur salaire sont marquées sur des feuilles de paie, en toute illégalité.
La culture instituée par la noblesse a introduit dans le langage universel des barbarismes tels que tsar, pogrome, nagaïka. Octobre a internationalisé des mots comme bolchevik, soviet... Cela suffit à justifier la Révolution Prolétarienne... Trotsky
Avatar de l’utilisateur
com_71
 
Message(s) : 1828
Inscription : 12 Oct 2002, 00:14

Message par canardos » 24 Sep 2008, 21:07

faut pas confondre deux choses...la collecte pour payer une amende qui est illegale...

mais manifestement Sabs Gène fait ça depuis des années et n'a eu aucun ennuis...la repression de la bourgeoisie est feroce...

et le fait de pouvoir déduire des dons de ses impots dans une certaines limite quand l'association est agréée, ce qui est le cas...

et ça c'est légal...

donc je fais un don à sans gene, en sachant que mon don va servir à financer le paiement d'une amende mais tant que l'association reste agréée comme institution charitable, j'ai droit à ma déduction...

autant dire que si le gouvernement n'a pas réagi en 2005 ce n'est pas maintenant que Bové ET kosciuko Morizet se font la bise qu'il va réagir
canardos
 
Message(s) : 18
Inscription : 23 Déc 2005, 16:16

Message par canardos » 25 Sep 2008, 07:28

De toute manière, Zimer, il faut essayer de raisonner politiquement à propos de cette prétendue répression qui s'abattrait sur les anti-ogm...

meme si le gouvernement le voulait il ne pourrait pas envisager serieusement une répression tant que les deux tiers de la population au moins est persuadée que les ogm représentent un réel danger pour la santé et l'environnement.

Et c'est le cas actuellement apres cinq ans de matraquage unilateral par les grands médias privés et gouvernementaux (TF1, Fr2, Canal+, Arte, M6 qui ont multiplié les reportages et les documentaires alarmistes ou seuls les anti-OGM s'exprimaient et diffusaient leur hoax et contre verités sans que jamais les scientifiques aient droit à la parole.

les grands journaux bourgeois le monde, l'express ont fait la meme chose...

Borloo et Kosciuko Morizet deux ministres, ont dit tout le mal qu'ils pensaient des OGM, Sarkozy s'est engagé publiquement à interdire tout OGM en cas de doute serieux et à fait interdire pour "doute serieux" le seul OGM commercialisé sans tenir compte de l'avis contraire du conseil scientifique consulté...

Et Borloo et Sarkozy ont voulu que tout ça soit inscrit dans des accords avec les représentants des anti-OGM, les "accords de Grenelle".

Dans ces conditions toute répression serait incomprise et susciterait la réprobation de la population qui ne comprendrait pas pourquoi ce qui était blanc aujourd'hui deviendrait noir demain.

Que demain les OGM présentent un interet economique important pour la bourgeoisie française, et avant d'envisager de les imposer par la force à une opinion publique devenue hostile, le gouvernement devrait d'abord convaincre cette opinion que les anti-ogm ne sont pas des gentils écolos qui veulent proteger la nature les abeilles et les petits oiseaux et que les OGM ne sont pas dangereux pour l'environnement et la santé.

Mais cela supposerait que les grands medias changent leur fusil d'épaule et lancent d'abord une campagnee médiatique intense dans le sens inverse de celle qu'ils ont mené jusqu'à present.

On sait qu'ils sont aux ordres et qu'il savent faire, (il suffit de voir la campagne de calomnies contre Arlette et LO) mais rien ne montre qu'ils envisagent de s'engager sur cette voie au contraire...

Pour le moment le gouvernement a trop besoin des ecolos comme alibi à sa politique de taxation des travailleurs pour demander aux medias de lancer une telle campagne et pour envisager d'"Obeir au Grand Monsanto".
canardos
 
Message(s) : 18
Inscription : 23 Déc 2005, 16:16

Message par roudoudou » 05 Oct 2008, 15:48

(Canardos a écrit : Appelons un chat un chat: les verts de Bové et Cohn-Bendit ont manifestement passé un accord avec Borloo et Sarkozy et sont ses alliés sur ce dossier.

dénoncer la repression qui les frapperait actuellement en les mettant sur le meme plan que des syndicalistes ou des ouvriers en greve c'est faire bien de l'honneur à cette bande d'obscurantistes réactionnaires bien décidés à considerer eux les travailleurs comme des natis à qui il faut faire payer la crise et à aider le gouvernement à nous taxer!


Non Bové et Cohn-bendit appuis un discoure favorable au "patron Français", car pensé comme tu l'affirme que c'est Borloo et Sarkozy qui décide. "il ne sont eu même que des pions arrête ton délire cinq minutes"
Salut Canardos

Car qui sont les vrais décideur en France comme dans le monde??? canardos
es les politicard bourgeois ou la grande bourgeoisie international???canardos

le marché écolo est un marché qui va être porteur dans l'avenir est le grand patronat la très bien compris en France.

Jusqu'à présent quand les ouvriers font grève on les mais pas en cabane et c'est pas moi ni toi qui va s'en plaindre non!!!

a écrit :bien décidés à considerer eux les travailleurs comme des natis à qui il faut faire payer la crise et à aider le gouvernement à nous taxer!


Est c'est bien justement il faudra convaincre les travailleurs "les masse " dans sont ensemble qu'il faut faire craché le pognon aux véritable nantis. 8)

et on est bien d'accord discuté n'est pas grenouillé ok.
roudoudou
 
Message(s) : 0
Inscription : 11 Jan 2006, 14:53

Message par roudoudou » 05 Oct 2008, 16:57

a écrit :Communiqué d'Arlette Laguiller : OGM, Monsanto, Bové, où est la justice?

Quoi qu'on puisse penser des opinions de José Bové sur les OGM ou de ses méthodes pour en arrêter la culture en plein champ, sa condamnation est une injustice flagrante.

Comment peut-on donc s'opposer aux agissements des trusts chimiques, agro-alimentaires ou autres qui commercialisent sans contrôle des produits dont l'innocuité n'est pas certaine? Faut-il attendre des années que la justice s'émeuve ou que le Parlement, qui est si rapide pour obéir aux injonctions de Bruxelles lorsqu'il s'agit de s'en prendre aux services publics, se décide enfin à légiférer sur les OGM comme Bruxelles le lui demande? Les méthodes de José Bové sont sans doute le seul recours contre les actions néfastes des trusts agro-alimentaires.

En effet, parallèlement, on vient d'apprendre que le trust agro-chimique Monsanto vient d'être condamné pour sa publicité mensongère à propos de son désherbant Roundup. Il était l'objet d'une plainte depuis 2001 et il a donc fallu six ans pour que la justice intervienne. Pendant tout ce temps, à coup de dizaines de millions d'euros de publicité à la télévision ou ailleurs, ce trust a prétendu que son désherbant ne restait pas dans le sol et n'empêchait pas de ressemer là où on l'avait utilisé alors que tout cela est mensonger.

Le pire n'est pas tant la publicité mensongère pour laquelle il est condamné (à une simple amende) mais le fait qu'il ait commercialisé, depuis des années, des quantités énormes d'une produit néfaste pour l'environnement. Croyez-vous que les dirigeants du trust Monsanto iront en prison? Ceux qui le croient peuvent croire à la justice mais ceux qui, comme moi, sont convaincus du contraire, sont convaincus aussi que la justice est, non seulement, à sens unique, mais qu'elle est une injustice sociale.

Arlette Laguiller,le 8 février   2007


a écrit :agro-alimentaires ou autres qui commercialisent sans contrôle des produits dont l'innocuité n'est pas certaine?


Il n'y a pas la moindre preuve contre les ogms ok la dessus avec toi mais le reste est très bien.
Pourquoi certain iraient en cabane et pas les autres????
Et de plus même si la méthode du mensonge fait souvent parti de la panoplie des anti-ogm Monsanto la bien aussi utilisé force est de constaté.
roudoudou
 
Message(s) : 0
Inscription : 11 Jan 2006, 14:53

Message par canardos » 14 Oct 2008, 11:13

certes, mais la comparaison de l'article est un peu tirée par les cheveux.

Monsanto a été condamné non pour avoir diffusé un produit toxique, mais pour publicité mensongere, pour avoir menti en affirmant l'innocuité, la non toxicité totale de son desherbant phare, le round-up.

cela dit tous les pesticides sont toxiques à un niveau ou a un autre mais sans pesticides la production alimentaire mondiale serait réduite de 70 à 80% et des milliards d'humains mourraient de faim.

le Round up, un herbicide à large spectre associé à des plantes gm qui lui résistent est quand meme certainement un des pesticides les moins toxiques, moins toxique en tout cas que les pesticides employés pour la culture de plantes non GM qu'il a remplacé.

Personne n'a jamais d'ailleurs proposé d'interdire le Round-Up. Or l'article affirme

a écrit :Le pire n'est pas tant la publicité mensongère pour laquelle il est condamné (à une simple amende) mais le fait qu'il ait commercialisé, depuis des années, des quantités énormes d'une produit néfaste pour l'environnement. Croyez-vous que les dirigeants du trust Monsanto iront en prison?


en toute logique, cela veut dire que cet article reproche à Monsanto d'avoir commercialisé un produit toxique et que cette commercialisation devrait etre interrompue.

alons nous suivre les propositions imbeciles des tenants de l'agriculture bio qui proposent de nourrir le monde avec l'agriculture bio en supprimant tous les pesticides au risque d'une famine généralisée?

ou defendons nous un principe de précaution à deux vitesses, en etant pour la seule interdiction des pesticides associés à des plantes GM et pas des autres, meme si ils sont plus toxiques, façon détournée finalement de se raliier au combat contre les ogm et les biotechnologies? Un combat réactionnaire dans tous les sens du terme!
canardos
 
Message(s) : 18
Inscription : 23 Déc 2005, 16:16

Message par com_71 » 14 Oct 2008, 18:02

(canardos @ mardi 14 octobre 2008 à 12:13 a écrit : Personne n'a jamais d'ailleurs proposé d'interdire le Round-Up.

Ah bon, pourquoi alors sa molécule active est-elle interdite au Danemark depuis 2003 ?

(canardos a écrit :cela dit tous les pesticides sont toxiques à un niveau ou à un autre mais sans pesticides la production alimentaire mondiale serait réduite de 70 à 80% et des milliards d'humains mourraient de faim.


Je croyais que l'alternative vraiment cruciale concernant la faim dans le monde était accepter le capitalisme ou lutter pour le détruire.

(canardos a écrit :défendons-nous un principe de précaution à deux vitesses ?


C'est comme le pacifisme, (Il faut distinguer entre le pacifisme des exploités, expression d'une saine méfiance envers la bourgeoisie ; et le pacifisme bourgeois, tendant à désarmer les masses. Lénine et Trotsky ont fait la distinction.) si dans les couches populaires on se méfie des capitalistes, si on considère que leur soif de profit peut les amener à empoisonner des dizaines de milliers d'hommes, on exprime une saine méfiance, à laquelle un parti révolutionnaire aurait à donner une expression positive, en matière de programme, de revendications, de mobilisations possibles.

Ceci dit , on peut discuter des courants plus ou moins réactionnaires qu'il convient de ne pas renforcer, mais ne faire que cela, ce ne serait pas agir en révolutionnaires.
La culture instituée par la noblesse a introduit dans le langage universel des barbarismes tels que tsar, pogrome, nagaïka. Octobre a internationalisé des mots comme bolchevik, soviet... Cela suffit à justifier la Révolution Prolétarienne... Trotsky
Avatar de l’utilisateur
com_71
 
Message(s) : 1828
Inscription : 12 Oct 2002, 00:14

Message par canardos » 14 Oct 2008, 18:53

brievement, com_71

d'abord personne ne conteste que le Round-Up, ou plus exactement son principe actif le glysophate, presente une certaine toxicité. Le Danemark l'a interdit effectivement mais non à cause de cette toxicité mais à cause de la persistance du glysophate dans les nappes phréatique. Mais tous les autres pays l'autorisent.

la question est de savoir si il est plus ou moins toxique que les autres pesticides et si on peut se passer totalement de pesticides.

sur le premier point je répondrais qu'il est plutot moins toxique que la majorité des autres pesticides avec peu d'impact sur l'environnement comme l'ont montré les etudes de la royal society en 2003. Mais tu sais tres bien que la fixation sur la toxicité du Round-Up vient uniquement du fait qu'il est maintenant associé comme traitement herbicide à des plantes GM.

sur le deuxieme point je repondrai malheureusement que non, on ne peut pas se passer actuellement de pesticides que ce soient des herbicides, des fongicides ou des insecticides. Sans cela 70% à 80% des récoltes seraient detruites. On peut mieux les utiliser pour diminuer leur usage mais c'est tout!

et laisse moi te dire que balancer
a écrit :Je croyais que l'alternative vraiment cruciale concernant la faim dans le monde était accepter le capitalisme ou lutter pour le détruire.
c'est quand meme incantatoire dans le cas de figure evoqué.

Dans une société socialiste, tant qu'on n'aura pas trouvé un moyen de se passer de pesticides on optera pour le moindre mal afin de nourrir l'humanité car l'application du principe de précaution absolu provoquerait une famine epouvantable.

Donc j'en reviens à l'article...foutre les dirigeants de Monsanto en prison, pour moi pas de probleme, mais pour de bonne raisons, parce qu'ils ont menti et parce que ce sont des exploiteurs.

Mais tel que l'article est rédigé ils devraient aller en tole pour avoir vendu des pesticides toxiques, alors que nous ne pouvons pas en conscience affirmer qu'en cas de revolution socialiste nous ne continurions pas à nous en servir.
canardos
 
Message(s) : 18
Inscription : 23 Déc 2005, 16:16

Message par com_71 » 14 Oct 2008, 19:19

(canardos @ mardi 14 octobre 2008 à 19:53 a écrit : d'abord personne ne conteste que le Round-Up, ou plus exactement son principe actif le glysophate, presente une certaine toxicité. Le Danemark l'a interdit effectivement mais non à cause de cette toxicité mais à cause de la persistance du glysophate dans les nappes phréatique.

Sophisme. Il est évident que "la persistance du glysophate dans les nappes phréatiques" ne lui est reproché qu'en fonction de sa toxicité.

Plus généralement, n'importe quel agriculteur, même de droite et croyant dur comme fer dans l'avenir du système, dit des choses du genre : "Ils nous ont fait manipuler des produits de merde pendant des dizaines d'années, il est temps que ça change." "La plus forte incidence de certaines maladies cancéreuses dans nos professions, ce n'est pas un hasard"... Et il faudait que les révolutionnaires exonèrent les trusts de la chimie agro-alimentaires de leur responsabiltés... :nono: :nono:
La culture instituée par la noblesse a introduit dans le langage universel des barbarismes tels que tsar, pogrome, nagaïka. Octobre a internationalisé des mots comme bolchevik, soviet... Cela suffit à justifier la Révolution Prolétarienne... Trotsky
Avatar de l’utilisateur
com_71
 
Message(s) : 1828
Inscription : 12 Oct 2002, 00:14

Message par canardos » 14 Oct 2008, 19:48

tu as raison, Com_71, si le glysophate ne présentait aucune toxicité, sa persistance dans les nappes phréatiques ne poserait pas de problèmes. Mais simplement ce que je voulais dire c'est qu'on a pas constaté directement au Danemark d'effet sanitaires liés au glysophate.

Cela dit tu sais qu'au Danemark comme en France des qu'il s'agit d'OGM ou de produits associés aux OGM, les scientifiques n'ont plus droit à la parole et la toxicité s'apprécie politiquement en tenant compte surtout de l'importance des Verts et des anti-ogm tres puissants au Danemark.

d'une façon générale sans exonérer les firmes capitalistes et les états qui autorisent leurs produits de leurs responsabilité, il faut pour chaque produit, voir si on peut s'en passer et quelles conséquences cela aurait.

tu cites les trusts pharmaceutiques. Il faut certes ne le faire aucune confiance sur leurs affirmations et leurs contrôles. Il faut certes interdire les médicaments trop dangereux et toxiques mais tous les médicaments sont dangereux et toxiques avec des effets secondaires sinon il n'auraient aucune efficacité, et il faut donc faire un bilan avantage inconvénient à chaque fois qu'on envisage d'interdire un médicament quitte si celui-ci est irremplaçable et présente trop d'avantages pour y renoncer à imposer des bonnes pratiques pour limiter au maximum son usage.

Dans le cas de l'interdiction des pesticides, un tel remède serait pire que le mal puisqu'il conduirait à l'effondrement de la production alimentaire mondiale.

et dans le cas de l'interdiction du seul Round-Up il faut s'interroger sur la toxicité des herbicides qui le remplaceraient.

Si effectivement le Round-Up s'avérait à la fois toxique et remplaçable par des produits moins toxiques il faudrait clairement demander son interdiction.

Mais, la, ce n'était pas le cas. nous ne sommes pas devant le scandale de l'amiante ou du sang contaminé. Nous avons simplement la preuve avec la condamnation de Monsanto qu'il ne faut pas croire les firmes capitalistes sur parole quand elles affirment que leurs produits ne sont pas toxiques et qu'il faut multiplier les controles préalables publics avant l'autorisation d'un produit.
canardos
 
Message(s) : 18
Inscription : 23 Déc 2005, 16:16

PrécédentSuivant

Retour vers Sciences

Qui est en ligne ?

Utilisateur(s) parcourant ce forum : Aucun utilisateur inscrit et 1 invité