étude falsifiée sur la nocivité des portables

Et lutte contre les pseudo-sciences et les obscurantismes

une étude falsifiée sur la nocivité des portables

Message par canardos » 04 Juin 2008, 17:30

voila la traduction d'un article de Der Spiegel:

a écrit :

DER SPIEGEL :
http://www. spiegel. de/spiegel/0, 1518, 555365, 00. html
Manfred Dworschak

Deux études remarquables sur les dangers des rayonnements des portables
sont manifestement l'oeuvre d'un faussaire- que savaient les professeurs
dirigeants ?


C'était l'un des résultats qui faisait le plus peur sur les dangers du
téléphone cellulaire. Les rayonnements des portables, casseraient,
soit-disant, les brins d'ADN du patrimoine génétique des cellules.
Conséquence possible : le cancer.

Un groupe de chercheurs de l'université de médecine de Vienne avait
annoncé une effrayante nouvelle. Ecrivait-on en 2005. Les adversaires
de la téléphonie mobile se réjouissaient de ces nouvelles armes.
Vivement encouragés, ils exigeaient que les valeurs limites soit
fortement abaissées.
Il s'avère ouvertement maintenant que tout est très probablement un
mensonge. Une technicienne de laboratoire a simplement inventé toute une
série de données.

Pire encore : cette femme a manifestement continué pendant des années à
truquer les données- jusqu'à ce qu'une commission d'enquête de
l'université de Vienne la prenne en flagrant délit. "Madame K. a
immédiatement avoué" dit Wolfgang Schütz, le recteur de l'université de
médecine. "Nous avons mis fin à son contrat de travail"

Elisabeth K. avait déjà été un moment soupçonnée - Y compris pour une
récente étude sur laquelle elle avait travaillé, et qui avait donné des
résultats étranges. Au mois d'avril, Schutz a donc observé secrètement
les employés pendant deux semaines.

Résultat : Elisabeth K. a manifestement fabriqué les données, dit
Schutz. Il s'est agi pour lui de la production de résultats préconçus.
Pendant le déroulement des expériences, la technicienne de laboratoire
était tout à fait indifférente: "elle n'a pas du tout regardé dans le
microscope", raconte le recteur visiblement perplexe.

Immédiatement après cet aveu, les deux études examinées sont devenues
pratiquement sans valeur; l'université a exigé qu'elles soient retirées.
Avec les plus anciennes de 2005, il s'agissait des ondes de
radiotéléphonie mobile, telles qu'elles sont utilisées dans le réseau
GSM habituel. Les dommages au patrimoine génétique qui avaient alors été
remarqués par l'équipe de recherche de Vienne, se présentaient, sur des
cellules isolées dans une boite de Petri - toutefois avec une charge
loin au-dessous des valeurs limites.

La deuxième étude, apparue ce printemps, est arrivée cette fois-ci à un
résultat semblable, avec les ondes radio des réseaux UMTS modernes.

Que les téléphones portables "causent des ruptures de brin" dans le
patrimoine génétique, est devenu le cheval de bataille des adversaires
de la radiotéléphonie mobile. Déjà, le projet de recherche de l'UE
"REFLEX " souvent cité avait annoncé un résultat semblable en 2003. Son
coordinateur, le professeur munichois Franz Adlkofer, était également
associé aux études douteuses de Vienne.

Adlkofer jette un regard rétrospectif sur une illustre carrière : Il
était actif pendant presque deux décennies comme scientifique dirigeant
un lobby de l'industrie de la cigarette. Avec les différentes études de
portable, sa conversion réussissait à faire de lui un héros du peuple,
tout au moins parmi les adversaires de la téléphonie mobile.

Maintenant, Adlkofer apparaît abattu. Il est amer. Pour l'étude de 2008,
s'il n'est pas arrivé à établir la justesse des choses, dit-il "On nous
a mené en bateau. Je suis horrifié. ".

Son coauteur, le viennois Hugo Rüdiger, autrefois au service de la
médecine du travail, voit cela autrement. Rüdiger a été mis à la
retraite, entre temps, mais ne veut pas toujours s'écarter des travaux.

Pour les données les plus anciennes, Adlkofer ne voit aucun motif de
douter du résultat. Néanmoins, l'étude de 2005 doit maintenant être
refaite"- et ce, en dehors de Vienne, c'est clair".

La faute, proteste le chercheur Rutiger, est seulement celle de son
assistante, la technicienne de laboratoire. Elle accomplissait les
expériences décisives, mais beaucoup de données viennent de facon
pertinentes de lui. Mais pour quelles raisons a t'elle pu tricher ?
Adlkofer : "c'était probablement psychopathologique " En allemand : Sie
hatte einen Knall, Elle avait un éclat.

Une question subsiste toutefois : Comment pouvait-elle en tant que
simple aide auxiliaire technique, berner les grands professeurs avec des
données si grossièrement falsifiées ?

"Cela me place devant une grande énigme", dit Alessandro Lerchl,
professeur de biologie à l'université Jacobs de Brême" Un scientifique
expérimenté devrait voir immédiatement ce qui est douteux"

Lerchl fut celui qui dévoila le pot aux roses. Il avait remarqué que les
données observées se ressemblaient beaucoup trop les unes aux autres.
"C'est une erreur fréquente, quand les gens falsifient les résultats",
dit Lerchl. Donc il recalculait. Et trouvait qu'il était impossible
statistiquement et logiquement que ces données viennent des véritables
expériences "

Le biologiste étudie lui-même depuis des années les conséquences
possibles de la radiotéléphonie mobile sur l'organisme. Les études de
Vienne étaient pour lui déjà suspectes depuis longtemps. "Il n'y a
simplement pas de mécanismes d'effet concevable qui peuvent expliquer
des dégats sur le patrimoine génétique avec des ondes de si faible
énergie", dit-il.

C'est sur l'insistance de Lerchl que l'université de Vienne s'est
activée. Maintenant on attend encore la clarification du rôle peu
glorieux des professeurs Adlkofer et Rüdiger. "Nous examinerons
prochainement cela , dit Wolfgang Schütz.

La dimension humaine de tels drames n'est pas étrangère au recteur :
"C'est tout à fait typique des délits pénaux de fraude scientifique",
dit Schütz. Il n'est pas rare que se cache derrière, une jeune
collaboratrice qui veut plaire à son chef .




perso, je trouve que la collaboratrice mise en cause joue un peu le role de chevre emissaire pour dédouaner les deux professeurs de tout soupçon de fraude.

je trouve que le recteur Schütz est particulierment odieux et sexiste à cet egard

a écrit :"C'est tout à fait typique des délits pénaux de fraude scientifique",
dit Schütz. Il n'est pas rare que se cache derrière, une jeune
collaboratrice qui veut plaire à son chef .


assez infect....la collaboratrice sera surement licenciée si ce 'est deja fait et les deux professeurs seront blanchis avec un petit blame pour leur legereté.
canardos
 
Message(s) : 18
Inscription : 23 Déc 2005, 16:16

Message par Crockette » 05 Juin 2008, 10:11

je prendrai le temps de lire le lien de TXI,


1 les études que j'ai transmises sur la FALO n'était pas bidons, elles ont été menées par des scientifiques et pas par une espèce de secte altermondialiste...ou autre adeptes d'un retour au moyen age....

2 en terme de conclusion ces études ne débouchent sur rien d'affirmatif à 100% du genre : "on va tous attraper le cancer"; ce sont des mesures de précaution qui sont souhaitées comme le fait de ne pas dormir avec son portable allumé à moins d'un mètre de la tete...ou de communiquer avec des oreillettes... etc, etc.
combien d efois je me suis pris la tet avec TXI, pour lui dire un argument du genre : "ça coute quoi de ne pas mettre des antennes relais de portable près des écoles ?? ou de ne pas mettre de phénoxyéthanol ds les produits de soin pour bébé ?"
le princpe de précaution TXI est contre...et c'est vraiment dommage, car je reconnais au moins sa rigueur en terme de raisonnements, de démarches scientifiques.

3 en aucune manière j'ai dit sur ce site que les ondes de portable cassaient les brins d'ADN....

j'aimerais bien que SHADOKO se colle à ce sujet, car il en connait un rayon :dry:
Crockette
 

Message par canardos » 05 Juin 2008, 10:27

crockette, donne moi la reference précise de tes etudes, l'organisme qui les a faites, les noms des scientifiques, les journaux où elles ont été publiées, la méthodologie utilisée.

et j'essayerai de verifier si c'est du lard ou du cochon.

n'oublie pas que ce qui fait le caractere scientifique d'une etude, c'est la description methodologie employée et la possiblité pour d'autres equipes de reproduire l'experience afin de voir si cela donne les memes resultats. C'est d'ailleurs parce qu'on n'arrivait pas à reproduire les résultats de l'équipe viennoise qu'on s'est rendu compte que cette etude était falsifiée.

m'est avis que tu va avoir du mal à trouver quelque chose de serieux...

mais bon, j'attend!
canardos
 
Message(s) : 18
Inscription : 23 Déc 2005, 16:16

Message par Crockette » 05 Juin 2008, 20:46

oui ok TXI mais le probleme aujourd"hui c'est que les deux seuls labos qui organisent des études en france sur les ondes de portables sont ds des universités.. qui recoivent des fonds indirectement de grosses compagnies de portables.

mais ça veut pas dire que les études sont truquées je suis d'accord.


sinon canardos : l'étude de scientifiques à clermont ferrand + une étude israelienne (pas de détails dessus)

sinon javais les commentaires d'un representant de l'association "robin des toits", mais TXI m'a déjà remballé la dessus... :dry:

pourle site d eTXi, je voulais dire que c'ets regulier cela : les labos qui modifient leurs résultats pour créer la sensation et la publicité, et et.. pour attirer des fonds !

le schercheurs sont aussi touchés par la précarité, le liberalisme n' epargne personne.
Crockette
 

Message par canardos » 06 Juin 2008, 07:51

l'etude des scientifiques à clermond ferrand, c'est un peu vague comme reference.

moi je connais pas, donne au moins les noms des auteurs et l'année de publication.

quand à ton affirmation
a écrit :le probleme aujourd"hui c'est que les deux seuls labos qui organisent des études en france sur les ondes de portables sont ds des universités.. qui recoivent des fonds indirectement de grosses compagnies de portables.


peux tu préciser le nom des labos et les preuves de tes affirmations...sinon on est dans le phénomene de la rumeur et on voit actuellement tous les scientifiques qui travaillent sur les ogm se faire salir avec ce genre de calomnies.

mais meme admettons qu'un labo universitaire se fasse financer une etude par une boite de telephone dans le cadre d'une convention publique et transparente. Crois tu que pour autant il falsifierait automatiquement les resultats, sachant que les universitaires ont quand meme en majorité une ethique et des principes qu'il suffirait que l'experience soit reprise par une autre équipe pour que la fraude apparaisse.

dois je te rappeler d'ailleurs que la seule étude universitaire dont la falsification a été démontrée est une etude qui faisait apparaitre faussement les dangers des telephones portables....regarde en début du fil...

ces accusations systematiques commencent à ressembler à une nieme variante de la théorie du complot!
canardos
 
Message(s) : 18
Inscription : 23 Déc 2005, 16:16

Message par jeug » 06 Juin 2008, 08:15

(canardos @ vendredi 6 juin 2008 à 08:51 a écrit :mais meme admettons qu'un labo universitaire se fasse financer une etude par une boite de telephone dans le cadre d'une convention publique et transparente. Crois tu que pour autant il falsifierait automatiquement les resultats, sachant que les universitaires ont quand meme en majorité une ethique et des principes qu'il suffirait que l'experience soit reprise  par une autre équipe pour que la fraude apparaisse.

Je suppose que l'absence de "?" à la fin de la question signifie que tu n'attends pas de réponse. ;)
D'abord, "automatiquement", non.
Mais "peut-être", oui.
Ensuite, cette démonstration contient tellement de restrictions, que si en théorie, sans les restrictions, on ne peut qu'être d'accord avec toi, du coup, dit comme tu le dis, ça fait un peu idéaliste d'énoncer ça comme une vérité absolue.
Car il suffit qu'une des conditions ne soit pas respectée pour qu'il y ait fraude.
a écrit :ces accusations systematiques commencent à ressembler à une nieme variante de la théorie du complot!

A banir du débat, sinon on s'interdit précisément le débat.
Et puis, ressembler ça veut dire quoi ? C'est personnel. C'est en fonction de ton expérience. Ca ressemble pour toi, pas forcément pour les autres.
Bref, que ça "ressemble" n'est pas un critère pour juger un argument.
En plus, ça sous-entend que consciemment ou inconsciemment le contradicteur est sous l'emprise d'une idéologie indigne. C'est, au mieux, méprisant.
Pas d'accord avec cette attitude.
jeug
 
Message(s) : 32
Inscription : 18 Jan 2007, 16:13

Message par canardos » 06 Juin 2008, 08:31

désolé jeug, mais a l'heure actuelle, systematiquement le courant decroissant onteste l'honneteté des scientifiques en raisons de leurs liens supposés avec les groupes capitalistes...

enfin ils les contestent quand les travaux ne vont pas dans leur sens.

ils n'apportent jamais aucune preuve, y compris sur le supposé financement, ils se contentent d'insinuer, c'est la rumeur...

cela revient à dire qu'automatiquement ces scientifiques la sont suspects et leurs travaux doivent etre rejetés.

tu reponds qu'ils le sont peut-etre...ce n'est pas exclu.....mais il sagit d'études publiées, vérifiables tant que la falsification n'a pas été prouvée en refaisant les experience....evoquer cette possibilité c'est effectivement relayer une rumeur et salir les auteurs sans preuve...

ce genre de débat est a proscrire, car c'est un faux debat, une machine à lancer des calmonies et c'est justement devenu actuellement une méthode systematique du courant decroissant.

regarde la polémique odieuse contre l'AFIS ou on les sommait de démontrer qu'ils n'avaient pas d'interet commun avec Monsanto, san apporter la moindre preuve.

y repondre, se justifier pour des scientifiques universitaires comme Kuntz ou Houdebine cela aurait été entrer dans le jeu de la rumeur, se mettre en position d'accusé.

si on pense qu'un universitaire a falsifié ses resultats pour plaire à un finaceur privé ou à l'Etat, il faut le prouver ou se taire!
canardos
 
Message(s) : 18
Inscription : 23 Déc 2005, 16:16

Message par canardos » 06 Juin 2008, 08:47

un dernier point jeug.

tu dis

a écrit :


a écrit : (canardos)ces accusations systematiques commencent à ressembler à une nieme variante de la théorie du complot!



A banir du débât, sinon on s'interdit précisément le débât.
Et puis, ressembler ça veut dire quoi ? C'est personnel. C'est en fonction de ton expérience. Ca ressemble pour toi, pas forcément pour les autres.
Bref, que ça "ressemble" n'est pas un critère pour juger un argument.
En plus, ça sous-entend que consciemment ou inconsciemment le contradicteur est sous l'emprise d'une idéologie indigne. C'est, au mieux, méprisant.
Pas d'accord avec cette attitude.


non effectivement ça ne ressemble pas à la theorie du complot...c'est la theorie du complot dans toute sa splendeur!

si on ne trouve rien c'est qu'on nous cache tout.

si les resultats ne font pas apparaitre de danger, c'est que les scientifiques sont vendus et que l'Etat Monsanto ou Alcatel fait taire les chercheurs courageux. les vrais resultats on nous les cache (voir segolene royal qui parle des travaux tenus secrets sur les degats causés par les ogm sur les foetus). et si on n'est pas capable de prouver que les scientifiques sont vendus, c'est à eux de demontrer le contraire ....

effectivement le contradicteur qui sort ce genre d'arguments est sous l'emprise d'une ideologie indigne et sans le mepriser il faut mepriser ces attaques il faut refuser de débattre sur ces bases en lui expliquant pourquoi un tel débat serait faussé.

canardos
 
Message(s) : 18
Inscription : 23 Déc 2005, 16:16

Suivant

Retour vers Sciences

Qui est en ligne ?

Utilisateur(s) parcourant ce forum : Aucun utilisateur inscrit et 1 invité