nathalie au soleil

Réunions publiques, fêtes et autre...

Message par com_71 » 22 Jan 2013, 04:05

Que de méprisables eunuques ne viennent pas soutenir que l'esclavagiste qui, par la ruse et la violence, enchaîne un esclave est devant la morale l'égal de l'esclave qui, par la ruse et la violence, brise ses chaînes ! Trotsky
Avatar de l’utilisateur
com_71
 
Message(s) : 2217
Inscription : 12 Oct 2002, 00:14

Message par piemme » 25 Jan 2013, 13:00

Un deuxième (!) papier dans France-Antilles du 25 janvier. Mais accès payant... La couverture médiatique dont nous bénéficions aux Antilles en ce moment, malgré la visite de Nathalie, est on ne peut plus sommaire.
piemme
 
Message(s) : 8
Inscription : 30 Sep 2005, 10:47

Message par com_71 » 25 Jan 2013, 19:16

(piemme @ vendredi 25 janvier 2013 13:00 a écrit : La couverture médiatique dont nous bénéficions aux Antilles en ce moment, malgré la visite de Nathalie, est on ne peut plus sommaire.

Non, honnête.

Il y a aussi France-Antilles Martinique, les journaux télévisés et aussi d'assez longs passages sur les radios.
Que de méprisables eunuques ne viennent pas soutenir que l'esclavagiste qui, par la ruse et la violence, enchaîne un esclave est devant la morale l'égal de l'esclave qui, par la ruse et la violence, brise ses chaînes ! Trotsky
Avatar de l’utilisateur
com_71
 
Message(s) : 2217
Inscription : 12 Oct 2002, 00:14

Message par com_71 » 26 Jan 2013, 22:49

décryptage du 23 janvier (Martinique 1ère radio)

http://martinique.la1ere.fr/emissions-radio/decryptage
Que de méprisables eunuques ne viennent pas soutenir que l'esclavagiste qui, par la ruse et la violence, enchaîne un esclave est devant la morale l'égal de l'esclave qui, par la ruse et la violence, brise ses chaînes ! Trotsky
Avatar de l’utilisateur
com_71
 
Message(s) : 2217
Inscription : 12 Oct 2002, 00:14

Message par piemme » 30 Jan 2013, 21:26

Comme on est jamais mieux servi que par soi-même... : Nathalie Arthaud en Guadeloupe et Martinique : à la rencontre des travailleurs (LO 2322 du 1er février 2013)
a écrit :Du 17 au 27 janvier, notre camarade Nathalie Arthaud a fait un voyage en Guadeloupe et en Martinique pour saluer les camarades de Combat Ouvrier qui ont relayé sur place sa campagne à la présidentielle et qui ont défendu ensuite ce même programme de lutte aux élections législatives.
Cela a aussi été une occasion de rencontrer bien des travailleurs. Elle a pu visiter la dernière usine sucrière de la Guadeloupe, l'usine Gardel, au Moule. Elle était à l'arrêt, les travailleurs de la canne étant en grève pour revendiquer une augmentation des salaires, comme ils le font à chaque négociation annuelle. La campagne de récolte de la canne a ainsi été bloquée dix jours, le temps que le patronat de la canne accorde la principale revendication des ouvriers : 55 euros brut sur les salaires mensuels, l'évolution des grilles d'ancienneté et des tickets-repas. Une avancée ressentie comme une victoire par les ouvriers du secteur.
Dans plusieurs plantations de bananes se déroulaient aussi des grèves. Heures supplémentaires non payées, salaires versés aux trois quarts, charge de travail insupportable, droits des travailleurs bafoués, chasse aux syndicalistes : l'exploitation y est, par bien des aspects, celle d'un autre temps. C'est sur une de ces plantations en grève pour le versement de la prime de fin d'année que Jean-Marie Nomertin, militant de Combat Ouvrier et aussi dirigeant de la CGTG, a été agressé le 16 janvier par le patron. À peine arrivé sur les lieux, il n'a pas eu le temps de descendre de sa voiture que le gérant lui a foncé dessus à trois reprises avec son pick-up 4x4. En Guadeloupe, quand les patrons voient rouge, ils n'y vont pas par quatre chemins ; mais les travailleurs font face et ils savent rendre les coups.
Notre camarade a aussi eu l'occasion d'aller soutenir les jeunes du journal Rebelle ! puisqu'un jeune militant du journal et de Combat Ouvrier devait comparaître au tribunal correctionnel de Pointe-à-Pitre le 18 janvier. Finalement la séance a été reportée, mais il lui est reproché, comme à un autre militant, d'avoir prétendument proféré des menaces à l'encontre de policiers lors d'un rassemblement de jeunes lycéens. Cette accusation est un mensonge grossier et cache mal le fait que les proviseurs, comme le préfet, veulent faire taire ce journal qui les dérange parce qu'il dénonce l'autoritarisme et les brimades répétées des chefs d'établissements comme le manque de moyens donnés aux établissements scolaires.
Tous ces gens-là voudraient pouvoir dresser les jeunes, les faire marcher à la baguette. Et pour cause ! Quand il y a 60 % de la jeunesse qui est au chômage et que tout ce qu'on lui propose ce sont les petits boulots et la survie avec 400 euros, 500 euros, il y a de quoi avoir peur des jeunes !
Alors, oui, les travailleurs de la Guadeloupe comme de la Martinique sont confrontés aux mêmes problèmes que ceux de France, mais en pire encore parce que le chômage, les petits boulots, la cherté des prix y atteignent des records et parce qu'au mépris patronal s'ajoute le mépris raciste hérité de l'esclavage et du colonialisme.
Ce séjour, ponctué aussi de conférences de presse et d'interviews, s'est terminé par un meeting aux Abymes près de Pointe-à-Pitre.
piemme
 
Message(s) : 8
Inscription : 30 Sep 2005, 10:47


Retour vers Actualité de Lutte Ouvrière

Qui est en ligne ?

Utilisateur(s) parcourant ce forum : Aucun utilisateur inscrit et 1 invité