CLT du 08/01: Les combats pour l'émancipation des femmes et

Réunions publiques, fêtes et autre...

Re: CLT du 08/01: Les combats pour l'émancipation des femmes

Message par Olac2013 » 16 Jan 2016, 10:33

Faut-il aussi revoir le raisonnement qui conduit à dire que l'oppression des femmes ne pourra disparaître qu'avec la disparition de la société de classes qu'est le capitalisme ?
Olac2013
 
Message(s) : 53
Inscription : 25 Oct 2013, 08:23

Re: CLT du 08/01: Les combats pour l'émancipation des femmes

Message par logan » 16 Jan 2016, 17:02

Quelle est l'hypothèse de Jacquemart sur la domination masculine si répandue ?
logan
 
Message(s) : 274
Inscription : 23 Fév 2004, 13:47

Re: CLT du 08/01: Les combats pour l'émancipation des femmes

Message par Jacquemart » 16 Jan 2016, 20:55

Ben je crois que j'ai déjà répondu, au moins en ce qui concerne ses origines. Non ?
Sur la possibilité ou non de la disparition de la domination masculine au sein même de la société capitaliste, c'est une question qui a fait couler beaucoup d'encre. En deux mots, je pense que c'est un peu comme le racisme : c'est une conséquence assez inévitable du capitalisme, c'est aussi quelque chose dont il s'accommode bien volontiers, mais mais ça n'est pas un élément nécessaire à son fonctionnement. Je ne suis donc pas convaincu par certains féministes, qui théorisent par exemple que le capitalisme ne serait pas viable sans le travail domestique gratuit fourni par les femmes. De toutes façons, même si c'est toujours intéressant de discuter de tout cela sur un plan théorique, pour des gens qui ont pour volonté de combattre toutes les oppressions, qu'on donne une réponse ou une autre à cette question ne change pas grand chose...
Avatar de l’utilisateur
Jacquemart
 
Message(s) : 169
Inscription : 16 Déc 2003, 23:06

Re: CLT du 08/01: Les combats pour l'émancipation des femmes

Message par logan » 16 Jan 2016, 21:28

L'hypothèse qui me semble la plus convaincante est que la domination masculine s'est mise en place dès le Paléolithique supérieur (au moins) avec la division sexuelle du travail, dans laquelle les hommes se sont réservés partout le monopole des armes, de la guerre et de la politique. Par la suite, la domination masculine s'est maintenue de mille manières, mais toujours sur la base de la division sexuelle du travail. Et dans ce processus, le passage aux sociétés de classe ne me paraît pas avoir en lui-même changé significativement et systématiquement le sort des femmes, dans un sens ou un autre.


La question est : pourquoi "les hommes se sont réservés partout le monopole des armes, de la guerre et de la politique." ?
logan
 
Message(s) : 274
Inscription : 23 Fév 2004, 13:47

Re: CLT du 08/01: Les combats pour l'émancipation des femmes

Message par Jacquemart » 16 Jan 2016, 21:39

Arf, ça c'est la question à 1000 euros. Je crois que le plus sage est d'avouer qu'on n'a aucune certitude : on ne sait même pas dater l'apparition de la division sexuelle du travail - une caractéristique spécifique de l'espèce humaine. Il y a deux grandes thèses qui s'opposent. L'une voit là le résultat de déterminismes biologiques : traditionnellement, les femmes tombent enceintes, puis doivent allaiter, ce qui les empêche de chasser. L'homme a davantage de muscles, il est donc tout naturellement spécialisé dans le combat... et la protection des femmes (à noter que récemment, cette thèse naturaliste a connu un certain renouveau du côté de la psychologie évolutionniste). Le problème, c'est que même à supposer que tous ces supposés soient vrais (et certains sont assez douteux) ils n'expliquent pas le caractère systématique et contraignant de la répartition des tâches. En face, certains ont avancé l'idée que la division sexuelle du travail serait le fruit d'une idéologie qui partout, aurait pour des raisons symboliques exigé d'écarter les femmes de ce qui fait couler le sang. Mais, bien sûr, on se demande de quel ciel tombe cette idéologie universelle...

À mon avis, le plus sage est d'une part d'avouer qu'on est assez ignorant sur tout cela, et qu'on ne peut avoir que des hypothèses ; ensuite, de dire qu'il y a très vraisemblablement une base biologique à tout cela, mais que cette base biologique ne suffit pas à tout expliquer ; cette base biologique a été "retravaillée" par la conscience, l'idéologie et les institutions sociales. Un point qui me semble important est que la division sexuelle du travail, en même temps qu'elle mettait en place les conditions de la domination masculine, a sans doute été un facteur de progrès pour la productivité humaine, dans la mesure où elle a représenté la première forme de division du travail.
Avatar de l’utilisateur
Jacquemart
 
Message(s) : 169
Inscription : 16 Déc 2003, 23:06

Re: CLT du 08/01: Les combats pour l'émancipation des femmes

Message par Byrrh » 04 Juil 2018, 16:51

Article mis en ligne aujourd'hui sur le site rtbf.be : Une campagne coup de poing dénonce l'augmentation des violences conjugales durant la Coupe du monde.

Extrait :
"Si l'Angleterre se fait battre, elle le sera aussi". Avec cette phrase, le NCDV (institut britannique contre les violences conjugales) rappelle une sombre réalité : au Royaume-Uni, les violences conjugales augmentent fortement durant la Coupe du monde.

La statistique est glaçante : "Les violences conjugales augmentent de 26% quand l'Angleterre joue et gagne", souligne l'institut britannique, "et de 38% quand l'Angleterre perd".

Cette campagne reprend en effet les résultats d'une étude menée par des chercheurs de l'université de Lancaster. Elle se base sur trois compétitions : celles de 2002, 2006 et 2010. La conclusion est sans appel : "Il y a une tendance claire. Les violences conjugales augmentent en fréquence à chaque nouveau tournoi."

(...)

Cette réalité ne concerne pas seulement le Royaume-Uni. Le National Centre for Domestic Violence souligne que "dans le monde entier, les violences conjugales augmentent à cause du football".
Byrrh
 
Message(s) : 280
Inscription : 10 Avr 2017, 20:35

Précédent

Retour vers Actualité de Lutte Ouvrière

Qui est en ligne ?

Utilisateur(s) parcourant ce forum : Aucun utilisateur inscrit et 1 invité

cron