ars combat

ars combat

Message par ulm » 16 Sep 2017, 08:29

je m'interesse regulierement aux petits groupes et autres... Le site de ars combat n'est plus d'actualité. Ce groupe a disparu?
ulm
 
Message(s) : 85
Inscription : 08 Déc 2008, 16:12

Re: ars combat

Message par Ottokar » 16 Sep 2017, 22:26

leur site http://www.ars-combat.fr/index.html n'a visiblement rien publié depuis plus de six mois ou un an, et j'avoue que je ne souviens pas les avoir vus à la Fête de LO. Un petit groupe de moins de 50 personnes (et sans doute deux fois moins) est forcément fragile. Surtout quand il en reste au même point depuis 10 ou 20 ans, tout en ayant un mode de militantisme disons... un peu excité (et donc un tantinet en dehors des réalités).
Ottokar
 
Message(s) : 141
Inscription : 16 Jan 2005, 10:03

Re: ars combat

Message par Ottokar » 17 Sep 2017, 08:23

je m'interesse regulierement aux petits groupes


Moi j'avoue que cela m'a passé, cet intérêt pour de tout petits groupes, au ton tous plus péremptoires les uns que les autres. Quand tout le mouvement en est au même point, à faire survivre des idées au sein de tous petits groupes de moins de 50, cela peut se comprendre. Chacun essaie à sa façon, et si ça marche, il peut se dire que cela permettra à d'autres de s'y rallier. C'est ce film sur la jeunesse de Marx (que je n'ai pas encore vu), les trotskystes des années 30, ceux des années 50. Et encore, dans les années 30, il y a Trotsky, quelqu'un qui sur son seul nom, son passé, ses liens avec les membres du mouvement, pourrait représenter un pôle à lui tout seul. C'est ce que ne comprennent pas ceux qui reprennent sa façon de parler, et assènent des mots d'ordre dans le vide, sans en avoir l'autorité.

Mais aujourd'hui ? Si on est incapable de travailler avec d'autres et qu'on veut tout prix être son propre chef, OK, que des mégalos fassent mumuse. Des groupes comme ARS entraînent des jeunes, des salariés (ce ne sont que des unités)... mais pour faire quoi ? Un travail local ? Même s'il est juste (ce qu'il n'est pas, ils sont souvent "gauchistes"), et après ? Notre but n'est pas de faire un bon travail local, c'est de peser sur la situation, de postuler demain à la direction des luttes du monde du travail et de changer le monde.

Il faut donc qu'ils pensent que les autres groupes (ne serait-ce que LO, NPA, POI... ou les groupes trotskystes d'ailleurs) ne servent à rien, sont irrémédiablement perdus, qu'ils sont seuls à pouvoir le faire... à 20 ? Et au même nombre ou presque depuis 10, 20 ans ou plus ? Pourquoi ne cherchent-ils pas à travailler avec ceux qui existent, être dans ou à côté de LO, du NPA, que sais-je ?

Il y a d'autres petits groupes de ce type. J'ai connu par exemple des militants de Partisan (Voix Prolétarienne), un groupe d'origine mao tout à fait honorable, de bons militants ouvriers, qui en est à peu près au même point depuis... les années d'après mai 68, 40 ou 50 ans ! Et à part des luttes locales (menées souvent en bonne intelligence avec les militants locaux, de LO par exemple à l'Alstom ou à Aventis dans le passé) ils en sont au même point... sauf que les militants ouvriers sont en retraite et que les usines ont fermé.

J'ai croisé ARS qui a (avait ?) quelques militants. De la phrase, des attitudes gauchistes dans certains mouvements locaux, des attitudes de bluff (envoyer un gars qui travaille à la RATP dans une AG de grève dans le transport et laisser entendre qu'il vient porter le soutien d'un syndicat important alors qu'il ne parle qu'en son nom propre) des attitudes limite mégalo de son dirigeant... et incapables de dépasser le stade groupusculaire en plus de 20 ans. Si son dirigeant s'est lassé, je le comprendrais... dommage pour ceux qui le suivaient et qui pourraient peut-être participer encore au combat, lui, il en est incapable.

Les parisiens du sud de Paris ou de la Poste ont peut-être croisé le groupe "Toute la Vérité" issu du courant lambertiste, une caricature à lui tout seul. Sans parler du courant du Bolchevik, difficile à éviter aux abords des fêtes et manifs.
LO est accueillant, et les laisse tous venir à la Fête (à condition qu'ils respectent le règlement intérieur, tiennent leur stand, acceptent les vignettes et ne distribuent pas de tracts dans les allées) et ARS a eu un stand mais avouons que ce n'est guère intéressant.
Ottokar
 
Message(s) : 141
Inscription : 16 Jan 2005, 10:03

Re: ars combat

Message par Ian » 18 Sep 2017, 13:06

Outre des pratiques substitutistes délirantes (j'ai souvenir d'une grève où ils étaient arrivés en tant qu'extérieurs et leur dirigeant s'est autoproclamé porte-parole de la grève et est allé parler dans les médias comme s'il était un travailleur en grève), ils se sont surtout fait connaître pour leur profond sexisme (un tract assimilant communisme et "propriété collective des femmes"!) et des rapports pas très nets avec l'extrême droite puisqu'ils avaient organisé à l'époque une rencontre avec Soral, et aussi que l'un de leurs (ex?)militants a participé activement à la "Manif pour tous" en montant à la tribune etc (tout en se revendiquant ouvertement "trotskiste", ce qui permettait à LMPT de se revendiquer trans-partisan puisqu'il y a même "des trotskistes" avec eux...).

Bref, je pense que ça n'est pas une grosse perte pour le mouvement ouvrier... ;)
Ian
 
Message(s) : 290
Inscription : 22 Mars 2009, 13:58

Re: ars combat

Message par Ian » 18 Sep 2017, 13:58

Sur l'histoire de LMPT, il avait été exclu apparemment :
http://www.24presse.com/un_membre_de_l_ ... 96455.html
https://sarkofrance.wordpress.com/2013/ ... -magazine/
(c'est assez drôle si ce n'était pas aussi pathétique)
Ian
 
Message(s) : 290
Inscription : 22 Mars 2009, 13:58

Re: ars combat

Message par Ottokar » 18 Sep 2017, 16:43

Il se trouve que des amis à moi ont croisé dans des activités l'individu en question, le "trotskyste (délirant) de la manif pour tous". C'est un gars pas très net et on ne peut pas en rendre totalement responsable ARS... ni Léon Trotsky (paix à ses cendres). ARS est assez tordu sans leur imputer cela aussi !
Ottokar
 
Message(s) : 141
Inscription : 16 Jan 2005, 10:03

Re: ars combat

Message par Ian » 18 Sep 2017, 20:58

Oui, enfin ils ont quand même rencontré Soral de manière tout à fait officielle donc malheureusement je suis pas sûr que ce soit un problème purement individuel...
Ian
 
Message(s) : 290
Inscription : 22 Mars 2009, 13:58

Re: ars combat

Message par Gayraud de Mazars » 20 Oct 2017, 15:53

Salut camarades,

J'étais abonné à leur journal "Combat", format A3 plié, avec des auto-collants qu'ils envoyaient d'un sacré gauchisme, ils étaient assez activistes, colleurs d'affiches tout azimut, et pour avoir croisé "K." le responsable de l'ARS, c'était pas un tendre dans les discussions, mais un type plutôt sincère... D'ailleurs dans les campagnes électorales, l'ARS appelait à voter de façon critique Lutte Ouvrière. Mais de ce groupe, je n'ai rien reçu depuis des lustres... L'ARS qui s'était payé le luxe d'une scission a-t-elle disparue ?

Fraternellement,
GdM
"Un seul véritable révolutionnaire dans une usine, une mine, un syndicat, un régiment, un bateau de guerre, vaut infiniment mieux que des centaines de petits-bourgeois pseudo-révolutionnaires cuisant dans leur propre jus."
Avatar de l’utilisateur
Gayraud de Mazars
 
Message(s) : 197
Inscription : 23 Avr 2014, 12:18

Re: ars combat

Message par Sinoue » 21 Oct 2017, 00:17

Alors, aux dernières nouvelles datant de ce printemps... revenons un peu en arrière d'abord. Depuis quelques années ils s'étaient impliqués à Notre-dame des Landes, considérant que ce milieu révolté pouvait être un terreau pour y gagner de nouveaux militants. Le groupe étant principalement parisien, ils se sont ensuite repliés sur le mouvement "Nuit Debout", c'est pendant cette période qu'ils ont décidé de s'auto-dissoudre pour rejoindre un regroupement nommé "Plateforme 2016" regroupant des militants révolutionnaires diverses dont voici le lien

http://plateforme2016.hautetfort.com/

Lors de ma dernière discussion avec un membre de la dernière demi-douzaine d'anciens de ARS-Combat qui milite encore, il critiquait l'attachement trop profond de LO au programme de transition car c'était des revendications trop économistes et hors du temps, en gros. Il y avait aussi une critique sur la participation aux élections qui ne serait pas compatible avec une politique révolutionnaire. Des ex-membres de ARS-Combat étaient aussi présents à la fête de Presles cette année, je n'ai pas discuté, mais ces dernières je sentais une démotivation assez claire et compréhensible pour un groupe qui reprochait aux autres organisations dites révolutionnaires de ne jamais considérer que la période était révolutionnaire, et donc de freiner la spontanéité ouvrière qui n'attendait que ça.

Ils ont quand même "formé" bon nombre de jeunes aux idées marxistes, mais en ont aussi beaucoup perdu en chemin. Phénomène qui s'est produit dès les débuts de l'organisation qui s'est formée aux alentours de l'année 2000. Leur participation aux luttes "alternatives" est très ancien puisqu'ils étaient au G8 de Gênes en 2001, tout en critiquant vivement la LCR/NPA pour son éparpillement des luttes. Vu leur faible nombre de militants, ils se sentaient "obligés" de faire de l'entrisme combatif, mais ils ont aussi mené des luttes "de l'intérieur" avec des travailleurs pas incrustés notamment aux vedettes de Paris, bateaux de tourisme sur la Seine. Ils ont aussi mené des luttes conjointes avec des camarades de LO au sein de la SNECMA.
Sinoue
 
Message(s) : 41
Inscription : 25 Déc 2008, 13:10


Retour vers Divers

Qui est en ligne ?

Utilisateur(s) parcourant ce forum : Aucun utilisateur inscrit et 1 invité

cron