Aragon le dandy stalinien !

Aragon le dandy stalinien !

Message par Gayraud de Mazars » 13 Avr 2019, 17:03

Salut camarades,

Le PCF voue un culte à Aragon, moi pas, ou moi plus... Cet article de Lutte Ouvrière est ancien, il date de 2012, mais il remet les pendules à l'heure rapidement, il m'avait ouvert les yeux sur Aragon. C'est en "gauchiste" qu'Aragon adhère au Parti communiste français en 1927 avec ses camarades surréalistes. Mais c'est le passage par l'URSS stalinienne qui affermit son engagement.

Pourtant le "dernier Aragon" aurait pu paraitre plus sympathique ! Le "dernier Aragon" c'est celui d'après la mort d'Elsa Triolet en juin 1970. Il bouleverse alors toutes les conventions et interventions convenues. Il s'affiche en homosexuel bohème, avec la tolérance embarrassée du Parti, mais accepte honneurs et médailles soviétiques ! Réfugié dans une forme d'irresponsabilité littéraire programmée, il réédite son oeuvre poétique sans livrer le grand témoignage qu'est le sien...

Lui dit avoir "gâché" sa vie au service du Parti est mort comme il a vécu à 20 ans - en dandy. Mais enterré avec les honneurs du PCF !

Il y a 30 ans, mort d'Aragon : une plume servile du stalinisme
Journal de Lutte Ouvrière, le 26 Décembre 2012

https://journal.lutte-ouvriere.org/2012 ... 28891.html

Le PCF célèbre actuellement le trentième anniversaire de la mort de Louis Aragon (1897-1982), écrivain prolifique et auteur de poèmes dont certains ont été mis en musique par Léo Ferré ou par Jean Ferrat. Il n'est pas très étonnant que les mensonges politiques issus de la plume de l'écrivain soient occultés, car signaler la servilité d'Aragon reviendrait à suivre les errements de la politique du PCF depuis les années trente du siècle passé.

Dans sa jeunesse, Aragon se retrouva dans le mouvement surréaliste avec d'autres artistes, parmi lesquels André Breton. Le souvenir de la Première Guerre mondiale ainsi que la guerre du Rif en 1925 leur avaient inspiré un juste dégoût du patriotisme et du colonialisme. « Je conchie l'armée française », disait alors Aragon, qui cependant n'alla pas, à cette époque, jusqu'à s'intéresser à l'espoir d'un monde nouveau qui s'était levé en Russie. En 1924, il avait même choqué ses proches en parlant de « Moscou-la-gâteuse », témoignant du « peu de goût » qu'il avait alors « du gouvernement bolchevique, et avec lui de tout le communisme [...]. La Révolution russe, vous ne m'empêcherez pas de hausser les épaules. »

L'engouement d'Aragon pour l'URSS ne se manifesta que plus tard, une fois les révolutionnaires écartés au profit des représentants d'une bureaucratie ayant Staline à sa tête. Adhérent au PC (qui ne se qualifiait pas encore de français) en 1927, Aragon se rendit trois ans après en URSS, à un congrès international des écrivains où, contre toute attente, il signa une lettre dénonçant à la fois Trotsky et les thèses surréalistes, trahissant ainsi ses amis, avec lesquels ce fut la rupture.

Enthousiaste des procès staliniens

En 1936, Aragon reprit les plus grossières et sinistres calomnies staliniennes. Il étala sa satisfaction devant les exécutions prononcées lors de parodies de procès organisées à Moscou contre les révolutionnaires les plus connus, tandis que beaucoup d'autres disparaissaient dans les caves des prisons et dans les camps. Dans la revue Commune, Aragon dénonça, non pas les auteurs des procès, mais ceux qui en furent victimes : « C'est un effroyable déballage d'ignominie, ce procès que domine leur maître à tous, Trotsky, allié à la Gestapo. (...) La Cour suprême se prononce : la mort aux seize coupables. Le pays n'eût pas compris un autre verdict. »

Le talent servile d'Aragon, auteur également d'un poème à la gloire de la police politique qui exécutait les basses oeuvres, le Guépéou, fut repéré par les dirigeants du Parti communiste, en particulier Maurice Thorez, qui le fit accéder en 1937 à la direction d'un des quotidiens du Parti, Ce Soir. Aragon n'hésita pas à exclure de la rédaction un écrivain, Louis Guilloux, quand celui-ci refusa d'écrire un article pour condamner la parution en librairie du récit, honnête, d'André Gide à propos d'un voyage en URSS auquel il avait lui-même participé.

Un « communiste » patriote

Après l'entrée en guerre de l'URSS en 1941, Aragon suivit le nouveau tournant du PC, défendant l'union nationale, qui se traduisit par la constitution d'un front avec un général nationaliste et réactionnaire, de Gaulle. C'en était fini du temps où il avait salué « L'Internationale contre la Marseillaise ». Il se fit patriote, pire, cocardier. « Mon Parti m'a rendu les couleurs de la France », écrira-t-il en 1944, alors que le PCF était devenu un parti de gouvernement.

Quand Staline mourut, en 1953, Aragon salua « le plus grand philosophe de tous les temps » et il se tut en 1956 quand les tanks russes écrasèrent la révolution des ouvriers hongrois.

Tous ces mensonges, ces flagorneries et ces trahisons, Aragon les a commis en connaissance de cause, d'autant plus qu'il était lié personnellement à la famille d'intellectuels soviétiques de Lili Brik -- soeur de sa compagne, Elsa Triolet -- qui eut comme compagnons successifs le poète Maïakovski, qui s'est suicidé en 1930, et un général fusillé par Staline en juin 1937.

Par sa servilité, Aragon a construit sa carrière, mais le pire c'est qu'il a servi de caution à la politique du PCF en travestissant l'URSS stalinienne en pays communiste. Et tout cela, L'Humanité ne peut évidemment pas le dire.

Jean SANDAY
"Un seul véritable révolutionnaire dans une usine, une mine, un syndicat, un régiment, un bateau de guerre, vaut infiniment mieux que des centaines de petits-bourgeois pseudo-révolutionnaires cuisant dans leur propre jus."
Avatar de l’utilisateur
Gayraud de Mazars
 
Message(s) : 532
Inscription : 23 Avr 2014, 12:18

Re: Aragon le dandy stalinien !

Message par artza » 14 Avr 2019, 07:07

A propos d'Aragon on peut (re)lire avec un plaisir grinçant, "Aragon patriote professionnel" de Malaquais et "le déshonneur des poètes" de B. Péret.
Ces bonnes choses se trouvent sans difficulté sur le net.

Perso j'ai jamais trop kiffé Aragon je veux dire en littérature, ses romans de commande "les pasagers..." et "les clôches..." sont moyens-bons pour ceux qui prisent ce genre.
De ces poèmes je retiens le plus espatrouillant "Il revient..." devinez qui et d'où? ;)
artza
 
Message(s) : 1307
Inscription : 22 Sep 2003, 08:22

Re: Aragon le dandy stalinien !

Message par Gayraud de Mazars » 14 Avr 2019, 07:29

Salut camarades

Mais qui revient ? :D

[...]
Tu l'entends, batelier ? Il revient. Quoi ? Comment ? Il
Revient ! Je te le dis, docker. Il revient. Oui,
Il revient. Le wattman arrête la motrice :
Camarade, tu dis qu'Il revient, tu dis bien ?
[...]
Reviendrait ? Mais comprends, on te dit qu'Il revient,
[...] Je comprends, ce n'est donc pas un rêve ?
Les vestiaires sont pleins de rumeurs : vous disiez,
Il revient... Ces mots-là sont une lampe que lèvent
Les mineurs aujourd'hui comme au jour de Waziers.
Il revient... Ces mots-là sont la chanson qu'emporte
Le journalier, la chanson du soldat, du marin.
C'est l'espoir de la paix et c'est la France forte,
Libre et heureuse. Paysan, lance le grain.
O femmes, souriez et mêlez à vos tresses
Ces deux mots-là comme des fleurs jamais fanées.
Il revient. Je redis ces deux mots-là sans cesse.

Aragon
"Un seul véritable révolutionnaire dans une usine, une mine, un syndicat, un régiment, un bateau de guerre, vaut infiniment mieux que des centaines de petits-bourgeois pseudo-révolutionnaires cuisant dans leur propre jus."
Avatar de l’utilisateur
Gayraud de Mazars
 
Message(s) : 532
Inscription : 23 Avr 2014, 12:18

Re: Aragon le dandy stalinien !

Message par Byrrh » 14 Avr 2019, 07:53

Hum !... Ce genre de niaiserie à la gloire de Thorez rentrant de Moscou, ça s'accorde plutôt bien avec ceci : viewtopic.php?f=9&t=33917&start=10#p332999

Quand ce truc avait été posté, je m'étais d'ailleurs dit : non, il ne va quand même pas nous mettre À la santé de Maurice...
Byrrh
 
Message(s) : 440
Inscription : 10 Avr 2017, 20:35

Re: Aragon le dandy stalinien !

Message par Gayraud de Mazars » 16 Avr 2019, 16:04

Salut camarade Byrrh !

Byrrh a écrit :non, il ne va quand même pas nous mettre À la santé de Maurice...


Non, je te rassure, je ne vais pas t'infliger "A la santé de Maurice", c'est inaudible et puis le PCF en a fini avec les cultes de la personnalité, bien heureusement ! :D

Mais c'est le camarade Artza dans sa malice, qui nous parlait de qui revient ?

Fraternellement,
GdM
"Un seul véritable révolutionnaire dans une usine, une mine, un syndicat, un régiment, un bateau de guerre, vaut infiniment mieux que des centaines de petits-bourgeois pseudo-révolutionnaires cuisant dans leur propre jus."
Avatar de l’utilisateur
Gayraud de Mazars
 
Message(s) : 532
Inscription : 23 Avr 2014, 12:18

Re: Aragon le dandy stalinien !

Message par com_71 » 16 Avr 2019, 18:09

Gayraud de Mazars a écrit :...le PCF en a fini avec les cultes de la personnalité, bien heureusement ! :D


Cela n'a pas empêché bien des génuflexions pas si anciennes que ça. Devant Mitterrand, Chirac, Mélenchon. Même pas besoin de remonter jusqu'à Jeanne d'Arc, Staline ou De Gaulle...
L’intérêt ne pense pas, il calcule. Les motifs sont ses chiffres. K. Marx, « Débats sur la loi relative au vol de bois » 1842.
Avatar de l’utilisateur
com_71
 
Message(s) : 2730
Inscription : 12 Oct 2002, 00:14

Re: Aragon le dandy stalinien !

Message par Gayraud de Mazars » 16 Avr 2019, 19:06

Salut Com_71 !

com_71 a écrit :Cela n'a pas empêché bien des génuflexions pas si anciennes que ça. Devant Mitterrand, Chirac, Mélenchon. Même pas besoin de remonter jusqu'à Jeanne d'Arc, Staline ou De Gaulle...


Oui, mon cher camarade, mon Parti, il faut le dire, même si je n'étais pas d'accord sur le principe, en a bien fait des génuflexions, j'en ai fait aussi, poussé par ma section, étant le secrétaire, aux dernières municipales, à mon corps défendant...

https://www.dailymotion.com/video/x1b9pe6

Mais c'est promis depuis le dernier Congrès, c'est fini ces histoires, fini les samaleks, les danses du ventre autour de la social - démocratie et des réformistes, qu'on nous a dit. Je reste perplexe mais quand même...

Fraternellement,
GdM
"Un seul véritable révolutionnaire dans une usine, une mine, un syndicat, un régiment, un bateau de guerre, vaut infiniment mieux que des centaines de petits-bourgeois pseudo-révolutionnaires cuisant dans leur propre jus."
Avatar de l’utilisateur
Gayraud de Mazars
 
Message(s) : 532
Inscription : 23 Avr 2014, 12:18

Re: Aragon le dandy stalinien !

Message par Cyrano » 16 Avr 2019, 21:26

«Nommé ministre d'Etat en novembre 1945, Maurice Thorez montre à ses visiteurs dans son appartement officiel de la rue Saint-Florentin son fauteuil préféré: dossier et siège sont tapissé d'un drapeau tricolore.»
Dans "Histoire de la IVe République", I La République des Illusions, Georgette Elgey.

Y'a de quoi rougir, se vautrer ainsi.

Mais malgré tout, pour Aragon, je n'y peux rien:
Marc Ogeret chantant certains textes d'Aragon mis en musique par Ferré ou Ferrat, je ne m'en lasse pas.
Cyrano
 
Message(s) : 99
Inscription : 03 Fév 2004, 17:26

Re: Aragon le dandy stalinien !

Message par artza » 17 Avr 2019, 06:25

Le gros Thorez posait son cul sur le drapeau et plusieurs fois pêta.
L'histoire ne dit pas s'il se torcha avec les pages du programme du CNR qui de toutes façons étaient destinées à ça.
Une autre fois s'il n'avait pas été interrompu par un huissier républicain il y aurait peut-être fait un troisième gosse à la Jeannette.
(tiré de: Mémoires d'un fauteuil de la royauté à la république de Sacha Guitry réadaptation de Stéphane Bern -comme le drapeau en...)

Aragon, on peut comparer son "affiche rouge" à celle de La Lutte de classes de l'époque.
artza
 
Message(s) : 1307
Inscription : 22 Sep 2003, 08:22

Re: Aragon le dandy stalinien !

Message par com_71 » 17 Avr 2019, 09:33

artza a écrit :Aragon, on peut comparer son "affiche rouge" à celle de La Lutte de classes de l'époque.


https://www.marxists.org/francais/barta ... 022344.htm
L’intérêt ne pense pas, il calcule. Les motifs sont ses chiffres. K. Marx, « Débats sur la loi relative au vol de bois » 1842.
Avatar de l’utilisateur
com_71
 
Message(s) : 2730
Inscription : 12 Oct 2002, 00:14


Retour vers Divers

Qui est en ligne ?

Utilisateur(s) parcourant ce forum : Aucun utilisateur inscrit et 1 invité

cron