Hommage à Rita Dahomey

Hommage à Rita Dahomey

Message par com_71 » 14 Déc 2019, 01:12

Dans Combat Ouvrier, mis en ligne aujourd'hui :

À notre amie, Rita DAHOMAY

Sœur jumelle de notre camarade Lita Dahomay, Rita Dahomay que les plus proches amis et parents appelaient Tita, est décédée le vendredi 6 décembre à 4h du matin.

Combat ouvrier tient à rendre hommage à Rita Dahomay, bien sûr, pour ce qu'elle a été en tant que Rita Dahomay et pour l'investissement personnel qu'elle a su apporter à plusieurs combats de valeur. Notamment, elle fut membre d'une génération qui a renforcé la lutte anticolonialiste.

Mais aussi nous lui rendons hommage tout particulièrement pour l'aide qu'elle a apporté à notre groupe, pour les luttes partagées avec nous pendant un demi-siècle. Elle n'était pas membre de notre organisation, malgré nos propositions. Elle ne l'a jamais voulu pour des raisons qui lui étaient propres et sans doute pour préserver une certaine indépendance morale et physique. C'était son choix. Et nous l'avons respecté.

Par contre, elle a épousé nos idées et notre programme en tant que sympathisante active. Elle nous soutenait. Elle été candidate de Combat ouvrier à Sainte-Rose tout en sachant que les résultats seraient très faibles. Mais elle l'a fait pour défendre nos idées.

Elle a participé à la vente de notre journal. Lorsque nous avons entrepris de créer un bihebdomadaire pendant quelque temps, elle s'est chargée de le placer dans les boutiques de la Côte sous le vent, deux fois par semaine, entre Sainte-Rose et Baillif. Ce n'était pas une tâche facile.

Elle participait à tous nos meetings, toutes nos manifestations et aussi à la préparation de la fête annuelle de Combat ouvrier.

Lorsque nous avions besoin d'elle, sa porte était ouverte, pour loger des camarades et cela même dans des périodes particulièrement difficiles de clandestinité politique.

Bref, Tita a toujours été à nos côtés. Elle fut de ceux qui modestement mais très fidèlement et avec discrétion ont mis leur touche à l'édifice.

Nos plus jeunes camarades doivent le savoir ainsi que toute la jeune génération présente aujourd'hui.

Tita, comme les plus proches l’appelaient, a donc compté pour nous personnellement certes, mais aussi pour nous en tant qu'organisation politique communiste révolutionnaire.

Elle aspirait comme nous à une société débarrassée de l'oppression, de l'exploitation de l'homme par l'homme. Tous les camarades de Guadeloupe et de Martinique s'associent à cet hommage.

Nous sommes fiers qu'elle ait demandé un drapeau communiste sur son cercueil. C'est le plus beau cadeau de départ qu'elle fait à notre organisation et nos camarades. Voilà donc ce que nous tenions à dire ce soir en hommage à Tita. Nous vous remercions.

Combat ouvrier

Texte lu par Jean Louis Deiss, militant de longue date de Combat ouvrier à la veillée, chez Tita le lundi 09 décembre. Le 9 décembre 2019
L’intérêt ne pense pas, il calcule. Les motifs sont ses chiffres. K. Marx, « Débats sur la loi relative au vol de bois » 1842.
Avatar de l’utilisateur
com_71
 
Message(s) : 3057
Inscription : 12 Oct 2002, 00:14

Retour vers Divers

Qui est en ligne ?

Utilisateur(s) parcourant ce forum : Aucun utilisateur inscrit et 1 invité