Les bons riches

Message par Hum » 15 Avr 2011, 15:36

bah être juste anti-libéral (mais pas anti capitaliste) ca un coté réac
et si tu es anticapitaliste ( communiste) tu n'as pas besoin d'être anti-libéral
Hum
 
Message(s) : 0
Inscription : 22 Déc 2010, 10:44

Message par Jacquemart » 15 Avr 2011, 15:54

a écrit :si on est anti-libéral on est presque taxé ici sur ce falo de pro-fn...

Tu ne comprends vraiment rien, ou tu fais juste semblant pour pouvoir te plaindre ? :blink:
Avatar de l’utilisateur
Jacquemart
 
Message(s) : 173
Inscription : 16 Déc 2003, 23:06

Message par Crockette » 18 Avr 2011, 14:36

désolé j'ai pas de grandes études moi...et je suis pas prof...mon temps jel'ai passé aussi de nombreuses années en intérim...et pas au chaud sur une chaise...si tu vois ce que je veux dire.


cela dit j'ai toujours considéré le libéralisme comme une variante du capitalisme...
je n'ai jamais dissocié les deux termes d'ailleurs...

et oui je me plains d'être taxé de PRO-FN ici surle falo...par certains "camarades"....

Crockette
 

Message par volia » 18 Avr 2011, 14:54

(Crockette @ lundi 18 avril 2011 à 15:36 a écrit :désolé j'ai pas de grandes études moi...et je suis pas prof...mon temps jel'ai passé aussi de nombreuses années en intérim...et pas au chaud sur une chaise...si tu vois ce que je veux dire.

Cette logorrhée anti-prof, c'est saoulant à la fin.
Et je précise pour toi : je ne suis pas prof.
volia
 
Message(s) : 0
Inscription : 10 Nov 2005, 15:15

Message par Zorglub » 18 Avr 2011, 16:38

(Crockette @ lundi 18 avril 2011 à 15:36 a écrit : désolé j'ai pas de grandes études moi...et je suis pas prof...mon temps jel'ai passé aussi de nombreuses années en intérim...et pas au chaud sur une chaise...si tu vois ce que je veux dire.


cela dit j'ai toujours considéré le libéralisme comme une variante du capitalisme...
je n'ai jamais dissocié les deux termes d'ailleurs...

et oui je me plains d'être taxé de PRO-FN ici surle falo...par certains "camarades"....

Et ce ton "moi je suis un vrai prolo", comme s'il n'y avait que toi et, même cela ne t'autorise pas à dire n'importe quoi. Tu ne comprends pas que plusieurs intervenants te reprennent presque systématiquement, mais relis-toi. C'est "je n'ai pas dit ça, le monde a tort". Je me demande déjà l'interprétation alambiquée que tu vas tirer de ce post.
Zorglub
 
Message(s) : 403
Inscription : 27 Fév 2009, 01:26

Message par Crockette » 22 Avr 2011, 16:50

zorglub...je vois pas le rapport avec tes posts...d'ailleurs

et je me considère pas comme anti-prof...je reproche juste à une certaine catégories de profs (une bonne majorité) de transmettre des valeurs qui arrangent le capitalisme comme la compétition, la méritocratie, la stigmatisation des moins doués...etc.
je reconnais qu'il y en a d'autres qui sont sur un autre schéma...


alors ta morale zorglub et volia vous pouvez vous la garder aussi...

à part résumer les gens sur deux phrases, c'est tout ce que vous savez faire ???


Crockette
 

Message par cleo » 04 Juin 2011, 09:49

A ce sujet J.London écrivait en 1902 dans le peuple dans bas:

a écrit :Comme quelqu’un l’a dit un jour, ils font tout pour les pauvres, sauf les laisser tranquilles. Même l’argent qu’ils donnent pour les enfants des pauvres, ils l’ont arraché aux pauvres. Ils viennent de cette race de bipèdes sans problème et sans scrupule, qui prennent une part de salaire de l’ouvrier, et s’autorisent de conseiller les travailleurs sur la meilleure façon d’utiliser ce qu’il leur reste et qu’ils ne leur ont pas pris. A quoi cela sert-il, au nom de Dieu, de construire des crèches pour les ouvrières, où elles viendront porter leur progéniture pour s’en aller trimer à leur fabrique de violettes d’Islington, à trois farthings la grosse, alors qu’on ferait mieux de s’occuper des enfants et des ouvrières sur violettes ! L’ouvrière sur violette tient quatre fleurs chaque fois dans sa main, ce qui fait cinq cent soixante-seize fois pour le misérable salaire de trois farthings la grosse. Dans une journée entière, elle aura tenu six mille neuf cent douze fleurs, et touchera seulement neuf pence. Elle est volée, eue et exploitée, et ce n’est pas la connaissance de la Beauté, de la Vérité et de la Bonté qui allégera son fardeau. Mais ils ne font rien pour elle, ces amateurs, et ce qu’ils n’ont pas fait pour la mère annule le soir, quand l’enfant rentre à la maison, tout ce qu’il n’ont pas fait pour lui pendant la journée.


Toujours d'actualité aujourd'hui...
cleo
 
Message(s) : 0
Inscription : 26 Nov 2009, 17:47

Message par Gaby » 04 Juin 2011, 09:54

L'argument de Jack London est réactionnaire (et Dieu sait que j'aime cet auteur pourtant), dans la mesure où il dit que la place des femmes est domestique. Il ne dit pas la même chose avec un ouvrier, pourtant le raisonnement s'appliquerait autant. Mais on peut dire, oui, que le patronat vole du temps à la famille, en plus des richesses produites par les travailleurs.
Gaby
 
Message(s) : 401
Inscription : 27 Fév 2004, 10:53

Message par cleo » 04 Juin 2011, 09:58

(Gaby @ samedi 4 juin 2011 à 11:54 a écrit : L'argument de Jack London est réactionnaire (et Dieu sait que j'aime cet auteur pourtant), dans la mesure où il dit que la place des femmes est domestique. Il ne dit pas la même chose avec un ouvrier, pourtant le raisonnement s'appliquerait autant. Mais on peut dire, oui, que le patronat vole du temps à la famille, en plus des richesses produites par les travailleurs.


Je n'ai pas compris cette citation comme défendant la logique les femmes à la maison (même si la position de London à ce sujets est pour le moins ambigüe).
Ce que je comprend, c'est que la bourgeoisie pour pouvoir offrir l'aumone à la classe ouvrière a besoin de l'exploiter un maximun... La conclusion est d'après que ce qu'il redonne aux travailleurs est très loin de compenser ce qu'il lui font endurer...
cleo
 
Message(s) : 0
Inscription : 26 Nov 2009, 17:47

Message par Zelda » 04 Juin 2011, 10:02

Cleo fait remonter ce fil, alors je réagis très en retard à cette idée de Crockette :

a écrit :
et je me considère pas comme anti-prof...je reproche juste à une certaine catégories de profs (une bonne majorité) de transmettre des valeurs qui arrangent le capitalisme comme la compétition, la méritocratie, la stigmatisation des moins doués...etc.
je reconnais qu'il y en a d'autres qui sont sur un autre schéma...


Que penses-tu des employés de banque ? Dissocies-tu la raison d'être d'une banque de ses employés de base ?
D'une prison et de "ses" matons ?

Ce n'est pas toujours facile je te l'accorde.
Mais c'est tout de même plus facile pour moi de m'imaginer que la plupart des profs qui se sont engagés dans ce métier l'ont fait par vocation altruiste, faire passer de la culture à des jeunes, pas pour participer consciemment et renforcer un tri social.

Après, dans ma carrière de prof, je ne dis pas que je n'ai pas croisé des gens horripilants, mais pas plus pas moins que dans mon boulot actuel d'employée de bureau. Et en tout cas, c'est pas à cause des collègues que j'ai eu envie de me barrer en courant.

Par ailleurs, c'est encore une autre idée, je ne trouve pas que le capitalisme pratique la méritocratie. C'est trop d'honneur à lui faire. Je connais des trouducs qui passent chefs parce que ce sont des savonnettes malléables à souhait pour les chefs, et s'ils contestent un chef, c'est soit pour plaire à un plus gros chef, soit pour prendre sa place. D'autres trouducs sont assis au sommet de la pyramide d'emblée parce qu'ils sont bien nés, les fils et filles de. Alors il reste une petite part pour les diplômes bien sûr dans cette pyramide de la médiocrité, mais c'est sans doute la moins ridicule façon de grimper.
Zelda
 
Message(s) : 0
Inscription : 31 Jan 2010, 14:08

PrécédentSuivant

Retour vers Divers

Qui est en ligne ?

Utilisateur(s) parcourant ce forum : Aucun utilisateur inscrit et 3 invité(s)