sur les délocalisations

Message par canardos » 04 Jan 2012, 22:23



il est de bon ton actuellement de defendre le protectionnisme, et de reporter sur les délocalisations, et la concurrence des pays à bas cout la responsabilité du chomage en france...

un petit article éclairant sur le sujet trouvé dans "Slate":

a écrit :

La production d'iPhones et d'iPads rapporte peu à la Chine


De la même façon que le «Made in France» devient le thème à la mode de la campagne présidentielle, les candidats à la primaire républicaine jettent l'opprobre sur le «Made in China» qui fait concurrence au «Made in America» et aux emplois américains. Soit une manière détournée d'accuser des multinationales américaines qui délocalisent leur production en Chine, comme Apple, de créer de la richesse en Chine plutôt qu'aux Etats-Unis.

Sauf qu'il s'agit d'une crainte erronée pour des produits Apple comme les iPhone et les iPads. Acheter Apple, c'est en fait bien acheter américain, dans la mesure où seulement 5% des profits et 2% du coût de la main d'oeuvre revient à la Chine contre 60% des profits réalisés sur la vente d'iPhones et 30% sur la vente d'iPads qui sont pour Apple.

«Bien que ces produits, en incluant la majorité de ses composants, soient fabriqués en Chine, les principaux profits reviennent à l'économie américaine tant qu'Apple continue de conserver ses employés en design industriel, développement de logiciels, management de produits, marketing et autre activité à forte valeur ajoutée sur le territoire américain», écrivent les trois chercheurs américains et co-auteurs d'une étude intitulée Capturing Value in Global Networks: Apple's iPad and iPhone, qui considèrent que, compte tenu de la faible valeur économique produite par l'assemblage de composants, insister pour la relocalisation de ces tâches n'est pas nécessairement le meilleur moyen pour remettre l'Amérique au travail.

Par ailleurs, si ces produits sont assemblés en Chine, ce ne sont pas des compagnies chinoises qui s'en chargent mais les ateliers chinois de la compagnie taiwanaise, Foxconn.

Dans une tribune à Forbes, un professeur d'économie à l'USC Marshall School of Business raconte comment il a défié son voisin Johnny, propriétaire de plusieurs restaurants à Los Angeles, reprenant les arguments économiques anti-chinois de certains hommes politique, de ne plus acheter aucun produit fabriqué en Chine, «puisqu'il était si inquiet du mal que ces produits de l'étranger faisaient à l'économie américaine».

En moins de deux jours, Johnny avait renoncé au pari: une preuve de la dépendance de l'économie américaine à l'économie chinoise. Pour autant, à regarder les chiffres fournis par une étude du San Francisco Federal Reserve, une telle défiance à l'égard des Chinois ne devrait pas exister. 55% de la valeur des produits importés de Chine revient aux Etats-Unis, contre 36% de celle des produits importés d'autres pays.

user posted image

canardos
 
Message(s) : 18
Inscription : 23 Déc 2005, 16:16

Message par jeug » 05 Jan 2012, 09:37

Oui, tout à fait d'accord sur ce qui est dit.
Sauf que c'est l'aspect répartition de la valeur et du profit dont il est question ici.
Alors que, quand on en parle avec des travailleurs, c'est l'emploi qui est le sujet.
La délocalisation, pour les travailleurs, c'est la peur de perdre leur emploi. C'est pas la crainte que le profit se fasse plus pour un patron chinois que français.
jeug
 
Message(s) : 31
Inscription : 18 Jan 2007, 16:13

Message par canardos » 06 Jan 2012, 10:21

l'interet de cet article, c'est de montrer que ce ne sont pas les indiens ou les chinois qui bénéficient des délocalisations mais les grands groupes capitalistes et qu'il en faut pas se tromper d'ennemi.
canardos
 
Message(s) : 18
Inscription : 23 Déc 2005, 16:16

Message par jeug » 06 Jan 2012, 17:35

En résumé :
a écrit :55% de la valeur des produits importés de Chine revient aux Etats-Unis, contre 36% de celle des produits importés d'autres pays.

Et les 2 arguments invoqués sont :

- que la plus forte valeur ajoutée est produite aux USA (design, informatique et marketing) contre l'assemblage à la Chine,
- et que par ailleurs, ce ne sont même pas forcément au sein d'entreprises chinoises que sont exécutées les taches localisées en Chine.

Ok pour ces arguments.

Mais ils ne pèsent pas bien lourd dans les discussions sur la disparition des emplois. Les salariés qui craignent la délocalisation de leur emploi ne théorisent pas.
jeug
 
Message(s) : 31
Inscription : 18 Jan 2007, 16:13

Message par pelon » 06 Jan 2012, 18:18

(jeug @ vendredi 6 janvier 2012 à 18:35 a écrit : Les salariés qui craignent la délocalisation de leur emploi ne théorisent pas.

Certes, en tout cas pas tous. Mais ils sont la cible de démagogues qui leur désignent de faux adversaires. Il est donc important pour nous de pouvoir au moins démonter les inepties qui se colportent. Mais évidemment cela ne suffit pas. Il faut aussi se défendre car comprendre ne nous adoucit pas la vie, en cas de licenciement, même si cela nous rend plus conscient.
pelon
 
Message(s) : 34
Inscription : 30 Août 2002, 10:35

Message par jeug » 06 Jan 2012, 22:34

Les discussions sur les délocalisations sont vraiment pas faciles à mener.
On peut toujours parler de faux amis et de faux adversaires.
Ca ne touche généralement pas celui dont l'emploi est menacé, parce que, je maintiens, c'est trop théorique.
Le seul argument qui vaille, pour moi, c'est que le patron a les moyens de maintenir les emplois partout et que c'est ce qu'on doit imposer.
jeug
 
Message(s) : 31
Inscription : 18 Jan 2007, 16:13

Message par pelon » 07 Jan 2012, 00:01

(jeug @ vendredi 6 janvier 2012 à 23:34 a écrit :
Le seul argument qui vaille, pour moi, c'est que le patron a les moyens de maintenir les emplois partout et que c'est ce qu'on doit imposer.

Je ne pensais pas dire le contraire pour des gens qui perdaient leur emploi. Après, tout dépend de la discussion. D'abord on ne discute pas qu'avec des gens touchés par les délocalisations mais d'autres qui se demandent quand même "où on va ?".
Mais, oui, généralement on n'engage pas la discussion sur qui se prend la plus-value d'un produit fabriqué en Chine, entièrement d'accord, mais sur le fait que nous n'avons pas à accepter de perdre nos emplois, qu'effectivement c'est au patron de payer, sur ses profits présents ou passés.
Maintenant il existe des discussions qui vont plus loin et qui ne sont pas les moins intéressantes. Et l'exemple de l'iphone est un bon exemple pour relativiser le poids de la Chine qui serait en train de manger le monde.
pelon
 
Message(s) : 34
Inscription : 30 Août 2002, 10:35

Message par jeug » 07 Jan 2012, 10:53

(pelon @ samedi 7 janvier 2012 à 00:01 a écrit :Et l'exemple de l'iphone est un bon exemple pour relativiser le poids de la Chine qui serait en train de manger le monde.

Je suis d'accord avec toi Pelon.
Ok comme tu dis pour aller plus loin.
Les personnes qui abordent ce sujet autour de nous le font, pas forcément parce qu'elles sont touchées, mais parce qu'elles n'ont aucun mal à se l'imaginer.
Et dans ce cas, ça, c'est très difficile à sortir.

Alors après, c'est certainement la différence entre un réflexe de défense et la réflexion politique.

Mais quand on discute, non seulement on ne peut pas brûler les étapes, mais même, en l'occurrence, on a souvent du mal à passer à la suivante !
jeug
 
Message(s) : 31
Inscription : 18 Jan 2007, 16:13

Message par pelon » 07 Jan 2012, 14:45

(jeug @ samedi 7 janvier 2012 à 11:53 a écrit :

Mais quand on discute, non seulement on ne peut pas brûler les étapes, mais même, en l'occurrence, on a souvent du mal à passer à la suivante !

Tout à fait. Mais chaque interlocuteur est différent. Il y a ce que nous devons dire à tous, là-dessus on est d'accord, mais nous devons avoir en magasin de quoi alimenter ceux qui, effectivement rares dans la période, veulent comprendre davantage. Après tout, on en a déjà trouvé et il faut rester optimiste.
pelon
 
Message(s) : 34
Inscription : 30 Août 2002, 10:35

Message par jedi69 » 08 Jan 2012, 01:03

Wesh les amis !!!

Bien ou bien ?


Les délocalisations aujourd'hui deviennent "rares" en vérité, en tout cas c'est pas la cause du chômage, depuis la crise des "subprimes" l'actualité nous montre autre chose, que ce soit localement ou mondialement ...

Déjà avant c'était un faux prétexte pour alimenter le nationalisme, le communautarisme, la xénophobie, alors aujourd'hui c'est vraiment réactionnaire ...

La crise du capitalisme fait baisser la production mondiale, donc fait fermer des usines, des entreprises, des sous-traitants dans tous les secteurs de l'économie ... ici dans ce bled, l'état a licencié bien plus que n'importe quelle autre antreprise ... c'est ça la base du chômage partout dans le monde, pas les délocalisation, ça ça reste marginale ...

Alors dans ce contexte c'est la recherche de profit qui est la cause fondamentale du chômage, de la misère ... ça depuis la crise financière en 2008, c'est pas tomber dans l'oreille d'un sourd, n'importe quel travailleur à vu ou entendu parler de ça, et ça le dégoûte, ça le révolte, ça le démoralise ... il suffit d'engager la discussion sur ce terrain là, et t'a ouvert la boite de pandore, ils sont gavés de ça par la télé, les journaux, les discussions ... t'as pas de mal à faire le lien entre les milliards, les millions et le chômage ... la délocalisation devient vraiment le truc secondaire, qu'il est en vérité ...

Et là, tu peux parler "normalement" : lutte des classes, exploitations locale et mondiale par le capitalisme, ils en arrivent aux même conclusion : prendre les millions, les milliards ... d'ailleurs les ateliers de sous-traitance que sont devenus les pays comme la Chine, le Mexique, l'Inde, le Brésil, la Pologne, le Maroc etc, etc ont comme on le dit des travailleurs payés à coup de lance pierre ... par le passé, ils étaient colonisés, ou mis en esclavage, ou exterminé pour les indiens d'Amérique ... aujourd'hui ils sont toujours exploités, parmi le milliard d'affamés, de mal nourris, l'écrasante majorité vis là bas ...

Alors, ils piquent quoi, ils piquent qui ?

Aujourd'hui, tu vas faire tes courses à ED, carrefour, Lidel, leclerc, tu vas faire tes achats pour noël, acheter ton électroménager, la plus part des produits sont fait là bas, ou la majorité des composants sont faits aux 4 coins du monde ... sans parler de leur nouvelle mode : leur production-consommation locale-bio-écolo-bobo bla bla bla bénéficie de tout le passé du système d'exploitation du capitalisme mondiale ... de tout le progrès technologique et scientifique depuis la révolution industrielle ...

Bref, oui, il est difficile de développer tout ça avec certains bien à droite ... mais la majorité des travailleurs est quand même progressiste, est capable de comprendre tout ça, même le morale plombé ... l'actualité, la mondialisation de la spéculation, les politiques d'austérités copié-collé d'un bout à l'autre de l'Europe et du monde ... et la notre : celles des révoltes, des grèves, des luttes qui ont fait pas mal l'actualité sont là pour pousser plus loin cette conscience progressiste, sont là pour nous soutenir, nous encourager, c'est autant d'arguments pour convaincre, sinon au moins ne pas être perçu comme quelqu'un débarquant d'un univers parallèle, d'une autre galaxie ...

A+
jedi69
 
Message(s) : 3
Inscription : 04 Avr 2006, 19:15

Suivant

Retour vers Divers

Qui est en ligne ?

Utilisateur(s) parcourant ce forum : Aucun utilisateur inscrit et 1 invité