médecine humanitaire

Message par abounouwas » 14 Juin 2012, 17:09

a écrit :
Ouverture d'une enquête universitaire après une question sur Gaza lors d'un examen de médecine


Ce dispositif avait été adopté en janvier 2011 par le gouvernement Fillon. La Caisse nationale d'allocations familiales le juge inégalitaire, et Hollande s'est engagé à le supprimer.

Le président de l'université Paris VII-Denis Diderot, Vincent Berger, a annoncé jeudi 14 juin l'ouverture d'une enquête administrative après une question d'examen sur Gaza, à "caractère polémique", posée mardi à des étudiants en médecine.

De son côté, le Conseil représentatif des institutions juives de France (CRIF) "s'indigne", dans un communiqué publié jeudi, de cette question d'examen qu'elle juge "scandaleuse", autour d'un bombardement de civils à Gaza, et qui incite, selon elle, à "la haine d'Israël".

QUESTION SUR LA MORT D'UNE FAMILLE À GAZA

Selon le CRIF et un fac-similé transmis par le Bureau national de vigilance contre l'antisémitisme, le Pr Christophe Oberlin a posé aux étudiants une question de médecine humanitaire, en prenant l'exemple de la mort de 22 membres d'une même famille dans un "bombardement classique" pendant le conflit dans la bande de Gaza en 2008-2009. "Quelle est la ou quelles sont les qualifications des crimes perpétrés (crime de guerre, crime contre l'humanité, crime de génocide) ?", demande-t-il, selon le fac-similé.

Le président de l'université a fait part de "sa consternation à la lecture [de cette] question posée dans le cadre d'un examen optionnel de médecine". "Elle comporte un caractère polémique regrettable qui contrevient à l'esprit de neutralité et de laïcité de l'enseignement supérieur", a-t-il ajouté. M. Berger rappelle que "le principe d'indépendance des enseignants-chercheurs, inscrit dans notre Constitution, n'autorise en rien le non-respect des valeurs fondamentales du service publiœc".

"UNE INCITATION À LA HAINE D'ISRAËL"

"Telle qu'elle est intitulée, cette question est une véritable incitation à la haine d'Israël", s'indigne Richard Prasquier, président du CRIF. "Elle n'a de lien ni avec l'enseignement de la médecine ni avec l'université, dont le professeur Oberlin viole la neutralité."

De son côté, l'Union des étudiants juifs de France (UEJF) juge que le professeur a "contraint les étudiants à adopter ses positions haineuses" en leur posant cette question. Pour l'UEJF, "le professeur Oberlin abuse de sa position d'autorité, d'autant plus qu'il fait partie du jury d'examens, empêchant ainsi les étudiants de manifester publiquement leur désaccord devant ces déclarations mensongères et idéologiques".

Jonathan Hayoun, président de l'UEJF, demande à l'université de ne pas comptabiliser les points liés à la question litigieuse, et de convoquer le professeur Oberlin.
abounouwas
 
Message(s) : 0
Inscription : 10 Jan 2007, 00:47

Message par luc marchauciel » 16 Juin 2012, 09:14

ça m'a l'air très douteux, ce truc.
La question n' a effectivement rien à foutre dans un sujet de fac, a fortiori en médecine. Quel rapport entre ça et ce que le mec est censé enseigner ?
Peut-être que la pratique de la "médecine humanitaire" [qui est le nom de l'épreuve où le sujet a été donné] nécessite des connaissances de droit international et d'un éventuel "droit de la guerre" [si tant que ça puisse exister, un truc pareil] qui cadre l'intervention des médecins , mais qu'est ce que cette question "philosophique" vient foutre là, surtout lorsqu'est convoquée hors de propos la notion de "génocide" ? Qu'est ce que ça change à la pratique d'un médecin humanitaire le fait qu'un bombardement soit un "crime de guerre" ou un "crime contre l'humanité" [le genre de distinction que je trouve oiseuse, de toutes façons, et qui en gros est de toutes façons tranchée par les vainqueurs de la guerre plus que par un quelconque droit abstrait] ?
C'est sans surprise qu'on découvre ensuite que l'enseignant en question a participé à la liste Europalestine avec Dieudonné.
luc marchauciel
 
Message(s) : 73
Inscription : 12 Avr 2008, 18:37

Message par com_71 » 16 Juin 2012, 14:53

Il faut signaler que le regroupement "Europalestine" a "pris ses distances" avec Dieudonné en 2004.
Que de méprisables eunuques ne viennent pas soutenir que l'esclavagiste qui, par la ruse et la violence, enchaîne un esclave est devant la morale l'égal de l'esclave qui, par la ruse et la violence, brise ses chaînes ! Trotsky
Avatar de l’utilisateur
com_71
 
Message(s) : 2215
Inscription : 12 Oct 2002, 00:14


Retour vers Divers

Qui est en ligne ?

Utilisateur(s) parcourant ce forum : Aucun utilisateur inscrit et 1 invité