Ils étaient aux premières fêtes de Lutte Ouvrière...

Ils étaient aux premières fêtes de Lutte Ouvrière...

Message par com_71 » 04 Juil 2019, 07:13

Plus précisément à partir de la 4ème, en 1974...

LeFigaro.fr a écrit :Tri Yann met fin à sa carrière de 50 ans avec une dernière tournée

Le trio Nantais a commencé mardi à Trélazé sa tournée pour dire «kenavo» à tous leurs fans. Ce sera la dernière pour ce groupe breton qui a donné son premier concert en 1969 et dont la route se terminera le 20 mars 2020 à Nantes, avec deux concerts dans la même journée.

Une tournée pour dire kenavo (au revoir, en breton) à leur public. Le 28 mars 2020, c’est pourtant bien un adieu que «les trois Jean» adresseront à leurs fans venus à Nantes assister à leur ultime concert. Après l’ouverture à Trélazé le 2 juillet, Jean-Paul Corbineau, Jean Chocun et Jean-Louis Jossic parcourront la France une dernière fois avec encore 18 dates partout dans le pays avant la dernière dans la Cité des Ducs.

«Cinquante ans de carrière! Il n’y a que les Rolling Stones qui en ont fait autant», confie Jean-Paul Corbineau à Ouest-France. Il exagère un peu: en France, deux autres groupes lui contestent ce titre, Ange, formation de rock progressif belfortain et Magma, l’inventeur de la «zheul», un rock progressif mâtiné de jazz.

Depuis leurs débuts en 1969 sous le nom de Tri Yann an Naoned (Les trois Jean de Nantes), ils ont accumulé seize albums et plusieurs disques d’or. Le trio a contribué à populariser de nombreuses musiques bretonnes, comme Dans les prisons de Nantes, La jument de Michao, ou Les filles des forges.

Une chanson inédite sera jouée à l’occasion. Les rives du Loch Lomond est une adaptation d’un célèbre air traditionnel écossais. Selon Ouest-France, un clip est en tournage dans le Finistère. Et le 7 septembre, le public est invité pour la scène finale, sur la plage de Saint-Anne-la-Palud, près de Douarnenez.

Le groupe n’exclue pas se reformer occasionnellement, pour des événements ponctuels ou pour enregistrer de nouveaux disques. «C’est impossible que cela ne nous manque pas», affirme Jean-Paul Corbineau.


https://fr.news.yahoo.com/tri-yann-met- ... 51622.html
L’intérêt ne pense pas, il calcule. Les motifs sont ses chiffres. K. Marx, « Débats sur la loi relative au vol de bois » 1842.
Avatar de l’utilisateur
com_71
 
Message(s) : 2730
Inscription : 12 Oct 2002, 00:14

Re: Ils étaient aux premières fêtes de Lutte Ouvrière...

Message par Byrrh » 04 Juil 2019, 08:22

C'est cruel, d'évoquer la Bretagne par temps de canicule dans le reste du pays... :(
Le groupe n’exclue pas se reformer occasionnellement, pour des événements ponctuels ou pour enregistrer de nouveaux disques. «C’est impossible que cela ne nous manque pas», affirme Jean-Paul Corbineau.

Pour la 50ème Fête de LO, où il y aura bien plus que tri martolod ?
Byrrh
 
Message(s) : 440
Inscription : 10 Avr 2017, 20:35

Re: Ils étaient aux premières fêtes de Lutte Ouvrière...

Message par Zorglub » 05 Juil 2019, 21:35

Ange sera au festival Motocultor, on peut espérer. :mrgreen:
Zorglub
 
Message(s) : 231
Inscription : 27 Fév 2009, 01:26

Re: Ils étaient aux premières fêtes de Lutte Ouvrière...

Message par Zelda_Zbak » 06 Juil 2019, 11:51

https://www.youtube.com/watch?v=ZP0-WXlN5Ok

Admirez les paroles, elles se boivent comme un excellent rouge.
Admirez le chant de Christian Descamps.

Ode à Emile

A force de frapper l'enclume de regarder passer les lunes,
Tu sais parler de nos aïeux comme s'ils n'avaient jamais été vieux!
La cheminée s'étonne encore, la charrue ne s'essouffle plus,
Tu ressembles à ces chercheurs d'or qui auraient un secret de plus
Ta bouche est sucrée de légendes que l'on déguste comme un festin
Un festin qui n'est pas à vendre, mais qui se donne comme un matin...
Et quand l'hiver trompe l'automne se prenant pour un faux printemps
Tu nous parles d'une anémone poussée au coeur de tes vingt ans!
Aux marécages de ton passé j'irai offrir mes pieds honteux
J'auréolerai de tes années celles qui feront de moi un vieux!
Puisse cette ode rester à Emile au plus grand maréchal-ferrant
Puisse cette ode rester à Emile au petit vieux de tous les temps
Tous les temps, tous les temps, tous les temps
Tous les temps, tous les temps, tous les temps!
Quand la machine ne tourne plus que l'heure de l'heure du glas approche
On se chante un tout petit vin on se boit un dernier refrain
Et puis tranquille on peut partir torcher le cul au firmament.
Source: LyricFind
Paroliers : Michel Brezovar Jean / Christian Decamps


Ange est déjà venu à la fête ??? :(

Merci Zorglub de ce retour à ma jeunesse.
Avatar de l’utilisateur
Zelda_Zbak
 
Message(s) : 709
Inscription : 05 Fév 2015, 11:53

Re: Ils étaient aux premières fêtes de Lutte Ouvrière...

Message par Zorglub » 12 Juil 2019, 06:53

Je ne crois pas. Mais ils passent (Ange...) au Motocultor, aux côtés de groupes de musique du Malin et autres dont Magma et Henri Dès !
C'est à Saint-Nolff, Bretagne.
Zorglub
 
Message(s) : 231
Inscription : 27 Fév 2009, 01:26

Re: Ils étaient aux premières fêtes de Lutte Ouvrière...

Message par titi » 12 Juil 2019, 10:40

Ange tourne encore, et devrait lui aussi fêter ses 50 ans l'an prochain

j'ai vu les Gens de la Lune, le groupe du frangin Francis Décamps, dans un festival à St Palais il y a quelques années (2010 et 2014)
titi
 
Message(s) : 77
Inscription : 21 Juin 2003, 17:09

Re: Ils étaient aux premières fêtes de Lutte Ouvrière...

Message par ianovka » 12 Juil 2019, 18:09

Henri Dès au Motocultor ?? :shock:
Avatar de l’utilisateur
ianovka
 
Message(s) : 62
Inscription : 30 Août 2002, 11:30

Re: Ils étaient aux premières fêtes de Lutte Ouvrière...

Message par Zorglub » 13 Juil 2019, 16:45

Ouaip, ça va slammer ! Aux côtés, en plus des déjà cités, de NoFX, Trust, Hatebreed, Napalm Death et... Alan Stivell.
Zorglub
 
Message(s) : 231
Inscription : 27 Fév 2009, 01:26


Retour vers Livres, films, musique, télévision, peinture, théâtre...

Qui est en ligne ?

Utilisateur(s) parcourant ce forum : Aucun utilisateur inscrit et 1 invité

cron