film docu Hold-up

Re: film docu Hold-up

Message par com_71 » 17 Nov 2020, 19:55

Cornulier a écrit :Monique Pinçon Charlot vient à son tour de se désolidariser de ce "documentaire".

Elle renié surtout, je crois, le terme "holocauste" qu'elle a employé, et la malhonnêteté de l'interview. Mais sans vraiment dénoncer l'alignement complotiste.
L’intérêt ne pense pas, il calcule. Les motifs sont ses chiffres. K. Marx, « Débats sur la loi relative au vol de bois » 1842.
Avatar de l’utilisateur
com_71
 
Message(s) : 4146
Inscription : 12 Oct 2002, 00:14

Re: film docu Hold-up

Message par Ottokar » 18 Nov 2020, 09:05

Elle a dénoncé aussi la sélection des 2mn sur l'heure d'entretien. Reste qu'elle dit que les riches "veulent" de débarrasser de 3,5 milliards de pauvres "qui ne leur servent plus à rien" et que ça, c'est une connerie qui l'entraîne du côté des complotistes. Ce qui est surtout dommage c'est que son imprudence et son dérapage font oublier tous ses travaux qui sont excellents. Ses adversaires en profitent pour rejeter les uns au prétexte du documentaire.
Ottokar
 
Message(s) : 318
Inscription : 16 Jan 2005, 10:03

Re: film docu Hold-up

Message par com_71 » 19 Nov 2020, 20:55

Lutte Ouvrière 18 Novembre 2020 a écrit :Complotisme : les fausses révélations de Hold-up

Calculé minutieusement pour faire du bruit, le documentaire Hold-up a eu un large écho, notamment dans les milieux populaires.

Il ne fait pas seulement appel à des préjugés, mais spécule sur la défiance qui existe, à juste titre, vis-à-vis des autorités en général et des multinationales de la pharmacie en particulier. Cela lui permet de faire passer sa marchandise frelatée.

Si on y voit brièvement un chauffeur de taxi dire sa colère contre le manque de moyens donnés au personnel hospitalier, l’essentiel des autres interventions nie au contraire la gravité de l’épidémie et présente le port du masque comme un moyen de terroriser la population, des enfants des crèches aux pensionnaires des Ehpad, pour mieux la rendre docile. Le spectateur est amené petit à petit à l’idée que, derrière les mesures sanitaires, port du masque imposé, confinement, se cache le projet de Bill Gates et de quelques autres grands financiers tapis dans l’ombre, qui voudraient « nous réduire en esclavage » en faisant disparaître « nos libertés », grâce à l’utilisation des techniques les plus modernes de traçage, mêlant pêle-mêle nanoparticules, 5G et paiement sans contact au moyen du téléphone portable.

Les médecins sont présentés comme corrompus dans leur ensemble par le Big Pharma et la science dite officielle comme entièrement aux mains de « l’oligarchie ». Le virus aurait été créé, si l’on comprend bien, par l’Institut Pasteur, et les partisans de l’hydroxychloroquine, le remède miracle de Didier Raoult, auraient été persécutés. Tout cela pour aboutir à la conclusion du film : un archevêque, ancien ambassadeur du Vatican aux USA, s’adresse dans une lettre à Donald Trump comme ultime recours face aux « élites mondialistes » qui prépareraient en secret une « grande réinitialisation » devant leur soumettre toute l’humanité.

Ce documentaire est inspiré très largement des thèses les plus délirantes de l’extrême droite américaine. Il présente la conspiration qu’il prétend dévoiler comme l’établissement d’un gouvernement mondial au service de l’élite. Plusieurs des 37 intervenants qu’il met en scène sont d’ailleurs notoirement liés à l’extrême droite. D’autres sont des tenants des médecines alternatives ou des militants anti-vaccination. Réfuter tous les mensonges ou les demi-vérités de ce documentaire manipulateur serait vraiment trop long. On peut simplement remarquer que ce discours qui prétend réveiller le spectateur aboutit à le faire se sentir impuissant face au grand complot en cours et qui serait en train de refaçonner le monde. Il dénonce le virus de la peur instillé par les gouvernements pour tétaniser les populations et empêcher toute réaction, mais explique que 3,5 milliards d’humains vont être exterminés et que le reste de l’humanité sera lobotomisé par les dernières technologies. La dénonciation de la « manipulation » en cache mal une autre.

Serge FAUVEAU
L’intérêt ne pense pas, il calcule. Les motifs sont ses chiffres. K. Marx, « Débats sur la loi relative au vol de bois » 1842.
Avatar de l’utilisateur
com_71
 
Message(s) : 4146
Inscription : 12 Oct 2002, 00:14

Re: film docu Hold-up

Message par com_71 » 19 Nov 2020, 20:58

LO, 18 Novembre 2020 a écrit :Un poison pour les consciences

Les mensonges répétés des gouvernements dans la crise actuelle du Covid-19 comme dans de multiples domaines, leurs décisions politiques systématiquement dictées par les intérêts des grands groupes capitalistes, alimentent les idées complotistes.

Ces théories, reflet des peurs engendrées par les crises multiples du capitalisme, sont un poison pour la conscience des opprimés.

La domination de la bourgeoisie sur toute la société est évidemment bien réelle, mais elle n’est pas une sorte de complot ourdi par un petit groupe occulte de milliardaires. Il n’y a là aucun secret. Les capitalistes les plus puissants sont connus. Si beaucoup préfèrent vivre discrètement, ils ne se cachent pas spécialement. Quelques-uns choisissent même de se mettre en scène. Certains sont les héritiers de familles bourgeoises anciennes, comme David Rockefeller cité dans Hold-up. D’autres, Jeff Bezos, Bill Gates, Bernard Arnault, Warren Buffet, etc., se sont enrichis plus récemment dans le numérique, le luxe ou la finance.

La domination des capitalistes est sociale : ils tiennent leur pouvoir de leur propriété sur les principaux moyens de production, qui leur permet de s’approprier les richesses créées par des centaines de millions de travailleurs dans le monde. Parce qu’ils possèdent les capitaux, ils décident des secteurs économiques dans lesquels investir, des pays ou des régions dans lesquels ouvrir ou fermer des usines, avec comme seule ligne de conduite : « le profit maximum » et « après moi le déluge » ! Aucun secteur, pas plus celui de la santé et de la pharmacie que celui de l’agroalimentaire, n’échappe à leur emprise. C’est cette appropriation systématique, légale, de tout l’appareil économique indispensable à la satisfaction des besoins de l’humanité qui fait de la classe capitaliste une menace pour l’avenir.

La bourgeoisie n’a pas besoin de comploter pour régner. Ses capitaux lui permettent de se payer des journaux, des chaînes de télévision et les journalistes vedettes qui les animent. Elle n’a pas eu besoin de faire un hold-up sur les gouvernements ou les institutions. Les appareils d’État ont été bâtis pour servir ses intérêts. Ils sont dirigés par des hommes et des femmes qui appartiennent à son monde, ont été formés dans ses grandes écoles, font des allers-retours permanents entre le privé et le public. Ces dirigeants politiques défendent « quoi qu’il en coûte » les intérêts de la bourgeoisie au détriment de ceux des classes populaires. Cela passe par les coupes claires dans les budgets des hôpitaux publics ou le préachat des vaccins auprès des grands laboratoires. Partout dans le monde, ils mentent en présentant les intérêts patronaux comme ceux de la collectivité. Sans avoir eu besoin de la fabriquer avec un machiavélisme délirant, ils utilisent la pandémie actuelle, comme toutes les crises, pour favoriser un peu plus la fraction la plus puissante de la bourgeoisie.

Se borner à dénoncer les « gros », les « élites » sans jamais analyser et dénoncer le système capitaliste et l’exploitation est un thème classique des démagogues d’extrême droite. Parler de complot, invoquer une action secrète du forum économique de Davos, du FMI, de l’OMS ou de toute autre institution internationale, revient à masquer les mécanismes réels du système, à élever devant les yeux des travailleurs un rideau de fumée pour leur cacher leur véritable ennemi. Ainsi, aucune perspective, aucun programme d’action n’est offert aux exploités pour changer leur sort par eux-mêmes.

Au fond, les complotistes prêchent le fatalisme et la résignation. Ils alimentent le fonds de commerce des démagogues, en particulier d’extrême droite, à la recherche de boucs émissaires pour pouvoir se présenter eux-mêmes comme des sauveurs du peuple. Les travailleurs conscients ne doivent pas avaler ce poison.

Xavier LACHAU
L’intérêt ne pense pas, il calcule. Les motifs sont ses chiffres. K. Marx, « Débats sur la loi relative au vol de bois » 1842.
Avatar de l’utilisateur
com_71
 
Message(s) : 4146
Inscription : 12 Oct 2002, 00:14

Re: film docu Hold-up

Message par Cyrano » 19 Nov 2020, 23:07

"La bourgeoisie n’a pas besoin de comploter pour régner. "
Cyrano
 
Message(s) : 607
Inscription : 03 Fév 2004, 17:26

Re: film docu Hold-up

Message par artza » 20 Nov 2020, 09:18

OK.

Maintenant l'anti-complotisme n'est pas plus une politique pour les exploités que l'anti-fascisme.
artza
 
Message(s) : 1712
Inscription : 22 Sep 2003, 08:22

Re: film docu Hold-up la "nobelite"

Message par crazy horse » 21 Nov 2020, 15:24

La maladie du Nobel, ou nobélite, est l'incapacité ou l'impossibilité, pour certains lauréats scientifiques du prix Nobel, de poursuivre des recherches scientifiques après s’être vu remettre un prix Nobel. Ce syndrome est devenu, depuis 2012, après sa popularisation par David Gorski, un oncologue américain qui avait décidé de lutter contre la désinformation. Une métaphore pour la tendance de certains nobélisés à devenir défenseurs de théories pseudo-scientifiques ou de théories du complot après avoir reçu cette récompense.

https://fr.wikipedia.org/wiki/Maladie_du_Nobel

https://www.youtube.com/watch?v=b9FHAuO65aw
crazy horse
 
Message(s) : 17
Inscription : 12 Jan 2019, 10:37

Précédent

Retour vers Livres, films, musique, télévision, peinture, théâtre...

Qui est en ligne ?

Utilisateur(s) parcourant ce forum : Aucun utilisateur inscrit et 4 invité(s)