gran torino

Message par Ottokar » 08 Mars 2009, 07:59

je l'ai vu et comment dire... je ne suis pas insensible à son charme, à son jeu. Oui je sais, il vote républicain, il a fait les merdes de dirty harry, apologie de l'autodéfense, mais cela fait longtemps qu'il a changé. Dites-moi que vous n'avez pas eu la larme à l'oeil à la dernière scène de Madison. Vas-y Merill Strip, c'est Eastwood qui passe, ne le laisse pas partir, rejoins-le...

Bon, là c'est son dernier film.

La Gran Torino, c'est une Ford 1972, celle d'un vieil ouvrier blanc retraité, un polonais comme il y en a plein à Détroit, Flint, etc, retraité de l'automobile, avec petite maison typique de ces banlieues et drapeau US à l'entrée (c'est un ancien de Corée), qui se désespère de voir son quartier "envahi" d'asiatiques. Réactions racistes à la chaine. Le film va-t-il basculer dans le dirty Harry ? Non, bien sûr, et il va être évidemment touché par les ennuis de cette famille, les mafias, les voyous, et on voit comment il change petit à petit. Va-t-il être entrainé malgré tout dans l'autodéfense lorsque les cousins-voyous hmongs se font plus pressants ? allez voir le film, il est bien fait, efficace et ma voisine (que je ne connaissais pas et qui a commencé le film en m'énervant à croquer bruyamment son pop corn) s'essuyait les yeux sous ses lunettes à la sortie... heureusement que son voisin (avec lequel elle avait partagé les pop corns bruyants) pouvait la consoler !

Cœurs de pierre s'abstenir.
Ottokar
 
Message(s) : 192
Inscription : 16 Jan 2005, 10:03

Message par clavez » 08 Mars 2009, 09:17

un beau film où l'on écrase une larme tout en révisant le lexique raciste des années 50, mais les vrais étrangers sont les enfants du héros qui ne vivent que pour le paraitre...
clavez
 
Message(s) : 6
Inscription : 21 Déc 2002, 23:26

Message par Zimer » 08 Mars 2009, 18:39

Désolé pour la nature humaine mais si le réalisateur Estwood a pu faire des films d'où se dégage un certain humanisme , Clint l'homme lui reste un bon réactionnaire

a écrit :Clint Eastwood

L'emblématique Clint mène une vie politique assez active. Il a même été été maire de la ville de Carmel en Californie entre 1986 et 1988. Clint Eastwood, 78 ans, est affilié au parti républicain depuis 1951. Il a donc apporté logiquement son soutien au républicain John McCain pour l'élection présidentielle de 2008. Les deux hommes sont d'ailleurs bons amis
En pleine période d'Obamania il fallait le vouloir pour soutenir Bush/Mac Cain
Zimer
 
Message(s) : 0
Inscription : 10 Avr 2007, 09:38

Message par pelon » 08 Mars 2009, 18:53

Oui, je crois que le malentendu vient de ce qu'est la gôche (version Telerama) en France. Je crois que C. E. peut à la fois revendiquer Dirty Harry (où il ne faut pas oublier qu'il n'est qu'acteur) et "Sur la route de Madison". Aux E.U, bien des "radicaux" (de gauche dirait-on en France) sont, par exemple, pour le peine de mort. Et Eastwood n'appartient même pas aux radicaux. Cela ne l'empêche pas de faire des films qui peuvent toucher. On peut remarquer que ce n'est pas Le Pen (ou plus précisément un fan du FN) qui aurait choisi de faire un film sensible sur un jazzman noir, alcoolique et drogué : Charlie Parker.
pelon
 
Message(s) : 35
Inscription : 30 Août 2002, 10:35

Message par bennie » 08 Mars 2009, 20:16

J'ai vu ce film; mais pour être honnête, le synopsis ne me plaisait aps du tout.

C'est certain, Clint Eastwood est un maîtrer du cinéma et un acteur admirable, mais je reste sceptique sur le thème, sur ce personnage ultra raciste, mais sympathique, de toute façon excusé.

J'ai lu une interview danqs le Südddeutsche Zeitung où il affirme qu'il y a plein de tels personnages aux USA, qu'a priori, on est racistes...Qu'a-t-il voulu réellement dire avec ce film?
bennie
 
Message(s) : 0
Inscription : 12 Déc 2003, 11:19

Message par Ottokar » 08 Mars 2009, 20:27

Il veut sans doute dire qu'on est raciste dans l'abstrait, quand on ne connait pas les gens, mais que quand on les connaît, on ne peut plus l'être. C'est toujours la même histoire : un gars tient des propos racistes devant un collègue étranger qui se manifeste. Il a alors la réponse classique "oui mais toi, Paulo (ou Georgio, ou Momo-Mohammed, etc.) c'est pas pareil.

Ben si, c'est pareil... mais dans la tête des gens c'est pas pareil. Et dans le fond, le personnage joué par Clint Eastwood est un bon gars.
Ottokar
 
Message(s) : 192
Inscription : 16 Jan 2005, 10:03

Message par Matrok » 08 Mars 2009, 20:29

Sur ses opinions philosophiques et politiques, Eastwood est un libertarien. C'est un courant quasiment absent en France, mais assez important dans une certaine intelligentsia américaine, qui puise ses références chez des auteurs libéraux (et même ultra-libéraux) mais aussi libertaires. Ce mouvement est rattaché en grande partie au parti Républicain (Eastwood a été maire Républicain d'ailleurs). Ceci dit, si ses idées sont pour le moins bizarres, c'est un formidable raconteur d'histoires, et c'est pour ça que même quand il fait un "petit" film comme Gran Torino, ça reste un excellent moment à passer.
Matrok
 
Message(s) : 172
Inscription : 12 Mars 2003, 21:43

Message par luc marchauciel » 08 Mars 2009, 21:48

(Ottokar @ dimanche 8 mars 2009 à 07:59 a écrit : , il a fait les merdes de dirty harry,

Hé, c'est super, Dirty Harry.
J'ai vu que le premier, c'est fait par Don Siegel, qui est un grand réalisateur.
Ottokar, tu seras dénoncé à Mad Movies, qui profanera ton nom.
luc marchauciel
 
Message(s) : 73
Inscription : 12 Avr 2008, 18:37

Suivant

Retour vers Livres, films, musique, télévision, peinture, théâtre...

Qui est en ligne ?

Utilisateur(s) parcourant ce forum : Aucun utilisateur inscrit et 1 invité