gran torino

Message par com_71 » 08 Avr 2009, 10:30

... qui étaient bloqués à fond de cale.
Que de méprisables eunuques ne viennent pas soutenir que l'esclavagiste qui, par la ruse et la violence, enchaîne un esclave est devant la morale l'égal de l'esclave qui, par la ruse et la violence, brise ses chaînes ! Trotsky
Avatar de l’utilisateur
com_71
 
Message(s) : 2215
Inscription : 12 Oct 2002, 00:14

Message par bennie » 08 Avr 2009, 12:49

Titanic? un bon film, en etffet, mais on m'avait raconté la fin... :headonwall:
bennie
 
Message(s) : 0
Inscription : 12 Déc 2003, 11:19

Message par Vérié » 13 Juil 2009, 09:34

(artza @ lundi 30 mars 2009 à 14:39 a écrit : Mouais, ça se regarde.

De ce point de vue c'est un bon film, avec quelques petites longueurs et on peut pas dire qu'on est dans le suspens.

Une histoire rondement menée, cousue de fil blanc.

On a même la mort de Jésus à la fin qui rachète les péchés du monde, mais on échappe quand même à la résurrection.(1)

Une grande note de fraîcheur, de sincérité, la rencontre entre la jeune fille Hmong et le vieux Walt. Un rêve de vieux bonhomme...

Imaginons un remake français de cette histoire, j'suis pas sur que ça passerait aussi bien.
Là on est en Amérique, avec tout ce qui plait ici.
L'ouvrier américain est raciste, et la plupart des américains toutes classes confondues sont complètement cons, exceptés les noirs, les latinos etc...

Les Hmongs n'ont pas de chance, après avoir été harkis des français, ils ont continué avec les américains.

Je crois qu'il y a un village Hmong "rapatrié" en Guyane. Ils cultivent des légumes qu'ils vendent au marché de Cayenne.

1) Normalement suivant le dogme catholique que le réallisateur ignore peut-être  Walt va aller en enfer ;) ) je suis d'accord avec Artza, et même plus sèvère. Vraiment très déçu après toutes ces critiques dythirambiques. C'est vraiment paternaliste, dégoulinant de bons sentiments, manichéen, avec un scénario qui sent le déjà vu mille fois. Rien ne manque au tableau, ni les curetonneries grotesques, ni le bon toutou à son maître.

Comme tu dis, Artza, imaginons un remake en banlieue, avec Gérard Lanvin en ancien d'Indo raciste, des voisins arabes hyper sympa et une bande d'Arabes horribles. La rédemption de Lanvin grâce à un gentil jeune Beur, un bon immam et un gentil curé. Lanvin offrant sa légion d'honneur au jeune Beur... Tout le monde ricanerait.

Le talent et la présence de Clint (qui en fait un peu trop à mon avis) ne suffisent pas à faire de ce tissu de clichés un film crédible. Et enfin la morale, derrière l'anti-racisme gentillet, est surtout très paternaliste : c'est encore ce grand Blanc américain qui sauve les gentils jaunes des griffes des méchants jaunes.
Vérié
 
Message(s) : 0
Inscription : 08 Sep 2007, 08:21

Message par françois marcel » 13 Juil 2009, 19:48

ben pour moi, c'est un suicide. Il n'a pas digéré les petits viets qu'il a tué, et est ressorti de la guerre avec la gloire du vétéran main aussi un fond de conscience.
Bref, il n'est ni mezilleur que ces bandits qui l'assassinent. Dans cette situation il est victime, mais cela aurait pu être l'inverse.
Je pense aussi que ce film décrit une réalité des Etats-Unis, un cloisement entre les communautés difficile a casser.
j'ai aimé ce film.
françois marcel
 
Message(s) : 0
Inscription : 01 Mai 2003, 12:22

Message par Valiere » 14 Juil 2009, 07:55

Le communautarisme est une plaie là bas et le "blanc" n'est pas présenté comme meilleur ou sauveur.
Dans ce film un ancien militaire, raciste découvre l'humanité.... Je trouve cela rafraichissant. Quant à la fin elle est étonnante!
Valiere
 
Message(s) : 0
Inscription : 07 Mars 2004, 22:35

Message par Ottokar » 14 Juil 2009, 10:47

Bah moi j'ai pas cherché midi à quatorze heures et j'ai marché. Sinon, Convidado a forcément raison, la morale avec bon sauveur, "Dirty Harry" au service du bien, elle est tartignolle. Mieux vaut Kurosawa, ses 7 samouraï et l'apprentissage par la collectivité de l'auto-défense. "L'émancipation des travailleurs..."

Juste sur un aspect cependant, on en connaît des tas, des gens qui sont racistes en général, mais toi Paulo c'est pas pareil, mais toi Momo (Mohamed) c'est pas pareil, etc. Racistes en général, mais pas avec le fils du voisin, avec le copain d'atelier, etc. Et l'évolution psychologique du personnage n'est pas forcément fausse.
Ottokar
 
Message(s) : 192
Inscription : 16 Jan 2005, 10:03

Message par Vérié » 14 Juil 2009, 12:26

Clint Eastwood a des idées généreuses, mais très confuses et parfois un peu naives. Je ne pense pas qu'il ait eu l'intention de faire un film de propagande impérialiste. Mais, de fait, son film est avant tout paternaliste. Quant à la fin, qui a surpris Valière, c'est une fin tout à fait traditionnelle de western vue mille fois : le sacrifice du héros. Il aurait massacré les méchants et serait mort dans la bagarre, ça serait revenu au même. C'est la même morale.

Tout de même, Ottokar, je suis surpris que la scène assez ridicule de la médaille militaire offerte par Clint au gentil jeune Asiatique (entre autres) ne t'ait pas fait réagir...

Et tout est aussi très convenu, très commercial. Pas la moindre subtilité. Justement, "l'évolution du héros raciste" est caricaturale. D'autant que la cuisine asiatique, il avait du la découvrir en Corée. Et les anciens d'Indo et du Vietnam sont souvent très attachés à la culture de ce pays : de nombreux anciens combattants américains et frabçais y sont retournés après la guerre. Le personnage de Clint Eastwood est déjà très simpliste.
Vérié
 
Message(s) : 0
Inscription : 08 Sep 2007, 08:21

PrécédentSuivant

Retour vers Livres, films, musique, télévision, peinture, théâtre...

Qui est en ligne ?

Utilisateur(s) parcourant ce forum : Aucun utilisateur inscrit et 1 invité