Recherche de livre

Message par cleo » 08 Déc 2010, 18:20

Je voudrai savoir si vous connaissez des bouquins abordant le mouvement des Banlieues en France dans les années 80-90. L'époque de Touche pas à mon pote et des marches des banlieues...

Idéalement je chercherai plutôt des bouquins théorique ou d'analyse de ce mouvement mais si vous connaissez des romans, ça m'intéresse aussi.

Merci d'avance.
cleo
 
Message(s) : 0
Inscription : 26 Nov 2009, 17:47

Message par Zelda » 08 Déc 2010, 18:51

J'avais bien aimé sur la période le bouquin de Fadela Amara "Ni putes ni soumises".
Dans mes souvenirs, ça traite un peu de ce que tu cherches, parce qu'elle fait souvent des parallèles avec les jeunes de l'époque où elle écrit (il y a 7 ans déjà) et sa jeunesse (et la mienne), dans les années 80. J'y ai tout à fait retrouvé l'ambiance de ma jeunesse.
C'était avant qu'elle soit ministre, il y a prescription. :smile:
Zelda
 
Message(s) : 0
Inscription : 31 Jan 2010, 14:08

Message par Faber » 08 Déc 2010, 20:18

tu l'as probablement déjà fait, mais une (très) rapide recherche wikipédia "marche des beurs" donne cette biblio :

a écrit :   
    * Stéphane Beaud/Olivier Masclet: "Des 'marcheurs' de 1983 aux 'émeutiers' de 2005. Deux générations sociales d’enfants d’immigrés". In: Annales, no. 4, 2006, pp. 809-843.
    * Bouzid, La Marche : Traversée de la France profonde, Sindbad, coll. « Les grands documents de Sindbad », Paris, 1984, 158 p. (ISBN 2-7274-0100-0)
    * Saïd Bouamama (préface de Mogniss H. Abdallah), Dix ans de marche des Beurs : Chronique d'un mouvement avorté, Desclée de Brouwer, coll. « Épi-habiter », Paris, 1994, 232 p. (ISBN 2-220-03545-X)
    * Adil Jazouli: L’action collective des jeunes maghrébins de France, Paris 1986 (CIEMI/L'Harmattant).


Le mieux, ce doit être le truc de Stéphane Beaud ; dans "la France invisible", il donne cette biblio dans l'article "banlieusard" :

- kokoreff michel "la force des quartiers : de la délinquance à l'engagement politique"
- waquant loïc "parias urbains. Ghetto, banlieue, état"
Faber
 
Message(s) : 3
Inscription : 15 Nov 2004, 02:03

Message par sylvestre » 09 Déc 2010, 10:44

Je recommande de Mogniss Abdallah J’y suis, j’y reste ! Les luttes de l’immigration en France depuis les années soixante, éditions Reflex, 2001
sylvestre
 
Message(s) : 0
Inscription : 11 Avr 2006, 11:12

Message par Brest » 09 Déc 2010, 20:58

Egalement de Beaud & Pialoux, il y a aussi Violence urbaine, violence sociale. Pas lu mais j'ai tendance à faire à peu près confiance aux deux zigs.
Descriptif de l'éditeur : Les émeutes urbaines rythment notre actualité depuis le début des années 1980. Mais manifestent-elles une crise spéciale, irréductible à toute lecture sociale ? Analyse d'une émeute urbaine, survenue le 12 juillet 2000 dans une zup de Montbéliard, ce livre cherche à rendre compte d'un paradoxe apparent pourquoi cette émeute se produit-elle alors que les indicateurs économiques et sociaux semblent plus favorables que jamais ? Ils montrent que, en réalité, ce sont les années passées de déstructuration des classes populaires, la rupture croissante entre les familles immigrées et le reste de la société, l'enfermement dans la zup qui " fabriquent " les émeutiers. Une explication qui est aussi un avertissement : l'échec scolaire, le racisme et les discriminations, la précarité nourrissent un désespoir social et un ressentiment, et constituent autant de " bombes à retardement ".
Brest
 
Message(s) : 0
Inscription : 04 Nov 2010, 00:15

Message par cleo » 13 Déc 2010, 14:03

D'abord merci...

Si vous connaissez d'autres bouquins, n'hésitez pas.

Sinon, savez-vous si Lo a consacrer quelques articles sur ce sujets. Dans LDC par exemple...
cleo
 
Message(s) : 0
Inscription : 26 Nov 2009, 17:47

Message par Gaby » 13 Déc 2010, 23:15

(sylvestre @ jeudi 9 décembre 2010 à 10:44 a écrit : Je recommande de Mogniss Abdallah J’y suis, j’y reste ! Les luttes de l’immigration en France depuis les années soixante, éditions Reflex, 2001

Il y a un problème avec ce courant qui a été majoritaire et l'est toujours un peu, qui veut que "les luttes de l'immigration" soit le terme le plus adéquat pour décrire tout un tas de mouvements vraiment différents. Il occulte assez les classes sociales et n'en fait qu'une donnée "post-68". Pour Abdallah, libertaire, dans une mouvance qui à l'époque s'est un peu confrontée à la LCR et aux maos, le mouvement antiraciste non seulement doit être "autonome", il prend plus d'importance même que la lutte ouvrière qui n'est qu'une donnée relativement contingente au fond. Les années 70 = le temps ouvrier par le fait de l'histoire, assez faiblement problématisé, et puis ensuite ça apparait encore moins...

On peut en revanche trouver de l'intérêt aux travaux de l'universitaire Laure Pitti, particulièrement sur les ouvriers de Renault à la même époque, les "oubliés de l'histoire", qui en accordant plus d'importance à ce que les acteurs de l'histoire pensaient eux-même, retrouve dans leurs discours la classe ouvrière dans ses revendications propres, dépassant souvent les divisions raciales. A l'inverse d'Abdallah, elle ne projette pas un souhait idéologique mais s'en tient à la réalité des grèves, des publications et du quotidien.

Il y a bien sûr des "luttes de l'immigration", mais attention à ne pas perdre certains outils d'analyse.
Gaby
 
Message(s) : 401
Inscription : 27 Fév 2004, 10:53


Retour vers Livres, films, musique, télévision, peinture, théâtre...

Qui est en ligne ?

Utilisateur(s) parcourant ce forum : Aucun utilisateur inscrit et 5 invité(s)