Neruda, un film...

Neruda, un film...

Message par artza » 16 Jan 2017, 11:37

Neruda ne fut pas que poète, très engagé à gauche comme on dit pour ne rien dire, il fut aussi diplomate pour le compte de la bourgeoisie chilienne et homme de main stalinien.

Le film relate la cavale de Neruda en 1948, sous la dictature de Videla.

Vu le personnage et le point de vue du réalisateur Pablo Larrain qui ne souhaitait pas faire un "film politique" je n'ai pas vu ce film.

Mais j'en ai lu une honnête critique signée Gérard Delteil dans l'Anticap. du 12 janvier rappelant quelques faits élémentaires régulièrement ignorés ou dissimulés par les journalistes et les éditeurs.

...(le) PC chilien...avait... soutenu Videla mais participé à son gouvernement. ...Le PC chilien avait en effet soutenu la guerre contre l'Allemagne nazie, déclaré par le Chili en 1943. ... Neruda avait ...dirigé la campagne de Videla


et plus loin GD rappelle que non content d'écrire des odes ridicules à la gloire de Staline Neruda diplomate en poste à Mexico avait "apporté son aide au peintre mexicain Siqueiros en fuite après sa tentative manquée d'assassinat de Trotsky" mais aussi au passage de sa compagne, de son petit fils etc... et qu'un garde du corps Sheldon Harte, fut "enlevé" puis assassiné dans l'affaire.
Il faut savoir que tout ça était organisé, supervisé par la guepeou sur ordre de Staline!
artza
 
Message(s) : 919
Inscription : 22 Sep 2003, 08:22

Re: Neruda, un film...

Message par com_71 » 16 Jan 2017, 12:31

artza a écrit :un garde du corps Sheldon Harte, fut "enlevé" puis assassiné dans l'affaire.

Garde du corps de Trotsky. Ce garde du corps, comme cela a été établi depuis, était lui-même un agent du Guépéou.
Si on parle de "révolution", "peuple révolutionnaire", "démocratie révolutionnaire", 9 fois sur 10 c'est mensonge ou aveuglement. La question est, Quelle classe fait la révolution ? Une révolution contre qui ? Lénine
Avatar de l’utilisateur
com_71
 
Message(s) : 1590
Inscription : 12 Oct 2002, 00:14

Re: Neruda, un film...

Message par Zorglub » 17 Jan 2017, 22:32

Je ne comprenais pas, Videla était pour moi le dictateur de l'Argentine.
Wikipedia m'a éclairé. Videla, président du Chili de 1948 à 1952. L'argentin, était général. Il y eut une campagne de la gauche contre la coupe du monde de foot 76 en Argentine. Beaucoup de dessinateurs y ont participé (Franquin, Mordillo, Quino, etc.) dans une série de planches dénonçant l'hypocrisie et la torture (la sinistre Ecole de mécanique de la marine).
Zorglub
 
Message(s) : 209
Inscription : 27 Fév 2009, 01:26

Re: Neruda, un film...

Message par Plestin » 18 Jan 2017, 14:23

Gabriel Gonzalez Videla : un président radical élu en 1946 avec participation du PC chilien (ministres) de 1946 à 1948, puis un glissement vers des gouvernements de plus en plus réactionnaires qui interdisent le PC ("Loi de défense de la démocratie" surnommée "loi maudite" par le PC) et instaurent une dictature réprimant férocement les manifestations ouvrières, mais toujours avec le même président, jusqu'en 1952 !
Plestin
 
Message(s) : 221
Inscription : 28 Sep 2015, 17:10

Re: Neruda, un film...

Message par Zorglub » 18 Jan 2017, 22:36

Merci Plestin.
Zorglub
 
Message(s) : 209
Inscription : 27 Fév 2009, 01:26

Re: Neruda, un film...

Message par com_71 » 25 Mars 2017, 23:13

On peut dire que c'est un bon film, avec deux compositions d'acteur très convaincantes (Pablo Neruda et le flic qui le pourchasse). La thèse du film, nullement politique, est de les placer, psychologiquement, sur le même terrain. Naturellement P. Neruda est présenté comme un grand amateur de littérature policière...

Je retiens que Neruda est décrit comme un noceur mondain, libidineux. Ce n'est pas invraisemblable. Serait-ce une caractéristique des directions staliniennes d'Amérique latine ?
Si on parle de "révolution", "peuple révolutionnaire", "démocratie révolutionnaire", 9 fois sur 10 c'est mensonge ou aveuglement. La question est, Quelle classe fait la révolution ? Une révolution contre qui ? Lénine
Avatar de l’utilisateur
com_71
 
Message(s) : 1590
Inscription : 12 Oct 2002, 00:14

Re: Neruda, un film...

Message par artza » 26 Mars 2017, 06:59

mondain, libidineux...


Neruda je ne sais pas, mais Aragon oui bien que pas latino.
Aragon avait bien d'autres défauts plus gênants.
Un talent incomparable pour les commérages malveillants, la délation et la la calomnie.
artza
 
Message(s) : 919
Inscription : 22 Sep 2003, 08:22


Retour vers Livres, films, musique, télévision, peinture, théâtre...

Qui est en ligne ?

Utilisateur(s) parcourant ce forum : Aucun utilisateur inscrit et 1 invité