Blade Runner 2049 de Denis Villeneuve

Blade Runner 2049 de Denis Villeneuve

Message par Zelda_Zbak » 18 Oct 2017, 08:21

Pour moi, la critique de Télérama dit exactement ce que je pense, en mieux formulé.

http://www.telerama.fr/cinema/films/bla ... 511409.php

Et j'ai plutôt bien aimé le film, bien que j'aie détesté le premier, celui de Ridley Scott. Monsieur qui a adoré le premier, préfère toujours le premier, mais a aussi plutôt aimé cet opus de 2017.
J'ajouterai ceci :
L'univers de cette Terre dévastée est inouï, horrible, mais inouï. Il y a une vision à un moment de L.A. avec des barres HLM littéralement collées les unes aux autres, où aucune lumière ne passe, c'est une vision d'horreur totale.
On imagine que les petits bourgeois et les bourgeois sont partis vers les colonies extra-terrestres, et que sur Terre, restent seuls les indigents : soit humains SDF sur les décharges, soit humains prostitués ou robots flics en HLM, plus de gens "normaux".
Il est classique et même inévitable que la SF soit la catharsis de toutes nos angoisses du moment reportées sur l'avenir. Curieusement, il n'existe pas ou peu de SF "optimiste" un tant soit peu optimiste. Au mieux, ce sont des univers beaux, parfaits et glaçants, où la technicité tue l'humain, au pire, cette vision de déchetterie sur toute la Terre.

Un autre truc marrant : on voit Rachel, la Rachel du premier film d'il y a 32 ans. (Ce film de 2017 est d'ailleurs le règne de l'holographie, perso, je trouve ça carrément pas nouveau pour le coup, je laisse ce fantasme à Mélenchon, lol). Bref, Rachel, c'est à mourir de rire, nous semble totalement ringarde, vu qu'elle est à la mode années 80, tandis qu'elle est sensée être une robote des années 2020. Rigolo non ? J'en veux pour preuve sa coiffure ridicule, et surtout surtout, ces horribles épaulettes qui lui font un corps taillé en V, vachement féminin comme concept, le corps taillé en V, lol.

Enfin le scénario est pas mal ficelé, même si c'est un peu long (presque 3H pffffffff) avec de vraies petites surprises quand on ne les attend plus. Moins banal qu'il n'y paraît, du coup. Mais pas beaucoup de fond sur l'aspect global de la vie dans cette société. Par exemple, j'aurais aimé que l'intrigue nous fasse une échappée sur les colonies, justement.
Avatar de l’utilisateur
Zelda_Zbak
 
Message(s) : 324
Inscription : 05 Fév 2015, 11:53

Re: Blade Runner 2049 de Denis Villeneuve

Message par Patrocle » 18 Oct 2017, 09:00

Le premier Blade Runner est un de mes films préférés. J'attendais donc 2049 avec un certain scepticisme. Tout comme dans le premier la terre est ravagée par les catastrophes écologiques et les guerres, ses habitants sont manifestement sous dictature, avec une présence force d'une sorte de lumpen prolétariat. Les réplicants sont des androïdes esclaves et comme dans le premier on se retrouve dans une film/fable philosophique qui pose la question de la condition humaine. On retrouve totalement l'ambiance sonore et visuelle du premier film avec des meilleurs effets spéciaux et contrairement au final du premier, extrêmement sombre et pessimiste, celui ci se termine sur certaines notes d'espoir. Bref je ne gâcherai pas votre plaisir en révélant quoique ce soit, allez voir le film.
Patrocle
 
Message(s) : 71
Inscription : 28 Fév 2017, 13:57

Re: Blade Runner 2049 de Denis Villeneuve

Message par alejer » 22 Oct 2017, 21:07

Excellent film, je met un 18/20 et je suis connu pour noter sévèrement les films au ciné. Allez y. L'intrigue/scénario est très poussée et bien ficelé contrairement au premier opus (que j'ai bien aimé mais avait d'autres qualités). Celui-ci y est respecté (d'ailleurs je conseille de voir le premier film pour bien comprendre ce second volet)
"Traverse la vie aussi solide qu'un rocher dans la mer, tranquille et indifférent à ses vagues incessantes!" (Hazrat Inayat Khan)
Avatar de l’utilisateur
alejer
 
Message(s) : 6
Inscription : 19 Août 2016, 11:17

Re: Blade Runner 2049 de Denis Villeneuve

Message par Matrok » 27 Oct 2017, 23:52

Vu aujourd'hui... et je suis très déçu.

J'avais revu hier au soir le film de Ridley Scott. C'est un film un peu maudit, mal compris à sa sortie car bousillé contre la volonté du réalisateur. La première version correcte date de dix ans après la sortie en salle (director's cut de 1992) : on se rend compte alors seulement que c'est un excellent film, vertigineux dans tout ce qu'il ne dit pas et laisse supposer (Ridley Scott voulait vraiment faire appel à l'intelligence du spectateur). Les implications du scénario sont nourries de la paranoïa du romancier Philipp K. Dick et cette construction toute en action et sans excès de discours explicatif respecte à fond le style sec de ses nouvelles. Et surtout, l'ambiance visuelle et sonore en fait un film noir hors du temps (au fait Zelda, le look de Rachel n'a rien de "années 80" mais plutôt tout de "années 40" : le couple Harrison Ford / Sean Young, c'est Humphrey Bogart et Lauren Bacall... c'est volontairement suranné, dès le début). Bref ce film a 35 ans, oui c'est un film des années 80 mais dans ce qu'il y a de mieux de cette époque (décors de Moebius et musique de Vangelis, ces années 80 là ça me va), c'est magnifiquement ambitieux et très bien fichu, et même si le film garde des défauts de sa production chaotique il reste extraordinaire.

Autre raison pour laquelle j'étais plutôt optimiste : j'avais bien aimé "Premier Contact", le film précédent de Denis Villeneuve, sorti en décembre dernier : un vrai bon film de science fiction bien ambitieux, très original, très bien réalisé. Le nouveau volet de Blade Runner était donc dans de bonnes mains.

Hélas, dans le nouveau film de Denis Villeneuve, tout est expliqué, surligné, verbeux, et les situations prennent un temps fou à être exposées, témoin la scène de l'orphelinat : même quand n'importe qui a compris depuis 10 minutes le lien avec les souvenirs du personnage, le film rajoute une scène de révélation interminable... D'autres aspects sont vraiment gênants : j'ai rarement vu un personnage féminin aussi délibérément inutile et faire-valoir que celui joué par Ana de Armas. Le côté apocalyptique est aussi excessif, et curieusement c'est cet aspect là que je trouve vieillot dans ce film, là ça me fait penser au roman Ravage de Barjavel et franchement, ça date. Bref, si le film donne envie de redécouvrir Blade Runner, tant mieux, mais pris indépendamment, c'est juste un film de SF bien fichu mais prétentieux et bourré de défauts.
Matrok
 
Message(s) : 167
Inscription : 12 Mars 2003, 21:43


Retour vers Livres, films, musique, télévision, peinture, théâtre...

Qui est en ligne ?

Utilisateur(s) parcourant ce forum : Aucun utilisateur inscrit et 1 invité

cron