Le Parti du Cinéma

Le Parti du Cinéma

Message par artza » 02 Fév 2021, 06:50

Autrement dit le PC ;)

Un docu présenté hier soir sur Public sénat, ça doit se retrouver.

Où comment le PC tenta parfois avec un succès relatif à utiliser le cinéma, reportages, documentaires mais aussi fictions produit par ses soins.
En dehors des milieux militants le succès ne fut pas vraiment au rendez-vous.
Il ne faut pas oublier la censure réelle ou de fait. Aucun de ces films n'eut de diffusion commerciale.
Le plus connu," la vie est à nous" de Jean Renoir. Parfaite illustration de la politique pré-font populaire du PC. Une politique qui a donné les résultats de l'on sait. Qui fait encore bien illusions aujourd'hui!

Curieusement Carpita et son "Rendez-vous des quais", une grève de dockers contre la guerre d'Indochine (1955) n'est pas évoqué?

On voit Thorez gonflé de son importance et le bonhomme Duclos.
On ne méfie pas d'un petit gros rigolard. Et pourtant il fut du guépéou.

Beaucoup d'autres archives.
Le propos n'est pas politique.
On voit quand même des choses.

En marge est évoqué le beau film de Vautier,"Terres tunisiennes"un peu trop anti-colonialiste, avant 1957 pour le PC de l'époque.
artza
 
Message(s) : 1769
Inscription : 22 Sep 2003, 08:22

Re: Le Parti du Cinéma

Message par Byrrh » 02 Fév 2021, 09:30

Mis en ligne hier sur YouTube : https://youtu.be/aws9TJ4shmQ
Byrrh
 
Message(s) : 855
Inscription : 10 Avr 2017, 20:35

"Le souffle de Martha"

Message par Gayraud de Mazars » 03 Mars 2021, 10:54

Salut camarades,

"Le souffle de Martha" Un film de François Perlier, sera diffusé sur LCP dans l'émission "Débat doc" lundi 8 mars à 20h30...

Martha Desrumaux est une enfant du Nord à la destinée romanesque. « Petite bonne », puis ouvrière à neuf ans, elle deviendra, à force de révolte et d'engagement, une pionnière dans les combats pour les droits sociaux dans l’entre-deux guerres. Personnage féminin emblématique du Front Populaire, Jean Renoir la met en scène dans le film La vie est à nous en 1936.

Instigatrice de la lutte des mineurs contre l'occupant nazi, elle est déportée en 1942 et participe à la résistance au sein même du camp de Ravensbrück.

Dès 1945, elle est désignée pour être l'une des premières femmes députées de l'Histoire de France, avant de tomber dans un relatif oubli.

Image

Fraternellement,
GdM
"Un seul véritable révolutionnaire dans une usine, une mine, un syndicat, un régiment, un bateau de guerre, vaut infiniment mieux que des centaines de petits-bourgeois pseudo-révolutionnaires cuisant dans leur propre jus."
Avatar de l’utilisateur
Gayraud de Mazars
 
Message(s) : 1378
Inscription : 23 Avr 2014, 12:18

Re: Le Parti du Cinéma

Message par Byrrh » 03 Mars 2021, 12:33

Privilège d'un PCF qui dispose encore d'un groupe à l'Assemblée (en partie grâce à la sollicitude confraternelle des partis bourgeois qui le côtoient) : avoir de temps en temps, sur La Chaîne Parlementaire, un documentaire consacré à tel ou tel stalinien d'autrefois.
Byrrh
 
Message(s) : 855
Inscription : 10 Avr 2017, 20:35

Re: Le Parti du Cinéma

Message par Byrrh » 08 Mars 2021, 12:24

Byrrh a écrit :(en partie grâce à la sollicitude confraternelle des partis bourgeois qui le côtoient)

Cette sollicitude et cette confraternité fonctionnent dans les deux sens :
Fabien Roussel sur Twitter a écrit :La disparition d’Olivier Dassault, députe LR, est brutale et nous touche tous. Même s’il était un adversaire politique, je respecte sa mémoire. Il était le petit fils de Marcel Dassault, sauvé par la Résistance et le dirigeant communiste Marcel Paul.
Byrrh
 
Message(s) : 855
Inscription : 10 Avr 2017, 20:35

Re: Le Parti du Cinéma

Message par Cyrano » 08 Mars 2021, 14:42

Il était le petit-fils de Marcel Dassault et de Marcel Paul ?!
Marcel me harcèle.
Cyrano
 
Message(s) : 682
Inscription : 03 Fév 2004, 17:26

Re: Le Parti du Cinéma

Message par Plestin » 08 Mars 2021, 15:45

Byrrh a écrit :Il était le petit fils de Marcel Dassault, sauvé par la Résistance et le dirigeant communiste Marcel Paul.

Olivier Dassault était le petit-fils de Marcel Dassault, et Marcel Dassault (ainsi que bien d'autres, tous des français) a été sauvé par Marcel Paul et son réseau de résistance à Buchenwald. Marcel Paul avait une fonction dans le camp qui lui permettait d'affecter les prisonniers à tel ou tel travail et c'est comme cela que Marcel Dassault (Marcel Bloch de son vrai nom) a pu survivre.

Extrait wikipédia sur Marcel Dassault :

Il est cependant déporté sans sa famille à Buchenwald, par le convoi du 17 août 1944. À Buchenwald, il porte le triangle rouge des prisonniers politiques. De santé fragile et âgé de 52 ans, Marcel Bloch peut redouter de ne pas survivre longtemps dans un camp de concentration particulièrement dur, mais il est repéré par Frager et signalé auprès du « Comité des intérêts français » dirigé par Marcel Paul, membre du Parti communiste français et chef de l'organisation clandestine du camp, et également par Albert Baudet. C'est à cette organisation qu'il doit d'être encore vivant à la libération du camp en avril 1945. Il manifestera par la suite sa gratitude en nommant Albert Baudet directeur de la publicité du magazine Jours de France et en versant chaque année une somme d'argent au journal l’Humanité et à la Fédération nationale des déportés et internés résistants et patriotes (FNDIRP). Il témoignera publiquement en faveur de l'action de Marcel Paul à Buchenwald.
Plestin
 
Message(s) : 1871
Inscription : 28 Sep 2015, 17:10

Re: Le Parti du Cinéma

Message par Byrrh » 08 Mars 2021, 17:14

Ce qui n'a pas empêché son petit-fils Olivier, en 2006, de faire partie des 63 députés UMP à l'initiative d'une proposition de loi instituant une "journée nationale d'hommage aux victimes des régimes communistes" :

https://www.lefigaro.fr/actualite/2006/ ... unisme.php

Ce même Olivier était proche de la Manif pour tous. Bref, bon débarras.
Byrrh
 
Message(s) : 855
Inscription : 10 Avr 2017, 20:35

Re: Le Parti du Cinéma

Message par pouchtaxi » 08 Mars 2021, 17:59

Plestin a écrit :
Byrrh a écrit :Il était le petit fils de Marcel Dassault, sauvé par la Résistance et le dirigeant communiste Marcel Paul.






Marcel Paul, ministre communiste de la production industrielle en 45-46, à l’époque du « produire d’abord, revendiquer ensuite » et du douteux combat « d’unité nationale » contre les trusts qui resservira en 47 avec l’inénarrable trouvaille de Thorez : « la grève c’est l’arme des trusts ».

Les deux Marcel devaient bien s’entendre !
pouchtaxi
 
Message(s) : 153
Inscription : 08 Mai 2006, 18:19

Re: Le Parti du Cinéma

Message par Gayraud de Mazars » 09 Mars 2021, 07:58

Salut camarades,

Même le PCF s'y est mis pour l'hommage à cet homme dévoué aux impérialistes et à sa classe bourgeoise... :roll:

À Dassault : ses serviteurs politiques reconnaissants
Brève de Lutte Ouvrière, le 08 mars 2021

https://www.lutte-ouvriere.org/breves/d ... 55260.html

Dassault....jpg
La mort de Dassault
Dassault....jpg (20.38 Kio) Consulté 162 fois


La mort accidentelle du milliardaire Olivier Dassault, patron du groupe Dassault, du Figaro et député LR, a provoqué un concert d'hommages élogieux de presque tout le monde politique. Il faut dire que le clan Dassault, fabricant d’engins de mort depuis des décennies, symbolise à lui seul les liens entre l’impérialisme français et ses serviteurs politiques, les médias. Il repose peut-être « en paix » selon la formule, mais c’est, comme son grand-père et son père, après avoir profité à la fois des guerres et des relations avec tous les pouvoirs toute sa vie.


Fraternellement,
GdM
"Un seul véritable révolutionnaire dans une usine, une mine, un syndicat, un régiment, un bateau de guerre, vaut infiniment mieux que des centaines de petits-bourgeois pseudo-révolutionnaires cuisant dans leur propre jus."
Avatar de l’utilisateur
Gayraud de Mazars
 
Message(s) : 1378
Inscription : 23 Avr 2014, 12:18

Suivant

Retour vers Livres, films, musique, télévision, peinture, théâtre...

Qui est en ligne ?

Utilisateur(s) parcourant ce forum : Aucun utilisateur inscrit et 3 invité(s)